AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782814503687
Éditeur : publie.net (01/01/1900)
3.8/5   5 notes
Résumé :
(édition numérique)

Nous vivons des temps troubles : le travail a changé, l'organisation des hommes aussi, et ce à quoi on les emploie. Les frictions, c'est avec ce qui ne change pas, l'ordre, la hiérarchie, l'argent.

Voici le quatrième texte que nous proposons de Joachim Séné. Comme dans La Crise ou dans Roman, il y a démontage, et démontage violent. Ici, ces espaces neufs du travail informatique où tout le monde cohabite, où les tâche... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
tulisquoi
  15 novembre 2010
Sans. Sans bureau fixe, sans considération, interchangeable, sans cesse remplacé, déplacé et finalement sans travail. Avec les Assedic pour tenir un peu, parce que c'est la crise, parce qu'il faut sauver l'entreprise. Alors pour le bien de tous, pour le bien des salariés, pour le bien, parce qu'il le faut, il n'y a pas le choix, on se sépare, plan de départ volontaire, merci de nous aider à maintenir la santé de l'entreprise… Ne vous inquiétez pas, un jour la reprise viendra et vous pourrez tous recommencer à aider l'entreprise…
Récit éclaté de ces entreprises qui vous avalent chaque matin pour vous recracher le soir, vidé de toute envie, de toute pensée cohérente, de toute individualité. Phagocyté, avalé, bouffé, avec finalement cette envie de tout casser, pour évacuer parce qu'on ne comprend plus rien. Ou finalement partir, parce que trop dur, parce qu'on n'en peut plus et qu'il faut bien faire quelque chose pour ne pas sombrer…
(lire la suite...)
Lien : http://www.tulisquoi.net/san..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   18 octobre 2010
armée des soldats en costume, uniforme classe moyenne, neuf heures du matin après les deuxièmes classes de sept heures sous l’esplanade dans le RER et les troisièmes classes de six heures, tous vers plus loin les chantiers ou ailleurs le port, manutentionnaires et bâtiments, mobilisation de tous pour l’emploi et la consommation, le ménage dans les bureaux vides quand le soleil déjà parti ou pas encore là, heureusement que moi, nous ici, avec le temps de venir le matin, la chemise, la veste, ces signes, tranquilles dans les bureaux,
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   18 octobre 2010
le poids de tout ça sur les épaules, mal de dos, mal des bureaux, mal sans paroles, et combien pire alors en usine ? À pas y penser. À crever à la retraite ou même avant vu les lois qui, les lois qui, les lois qui s’enchaînent, toutes naturelles, toutes de bon sens, toutes ifo et qui moi là-dedans ? Personne, caillou au bulletin de vote trop lourd pour lui, brume de l’instant ignorante du déluge de l’histoire passée et future, incapable de télépathie comme de prescience, pauvre moi face aux lumières doxatiles des médias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   18 octobre 2010
Homophobie, racisme, pédophilie, humour noir, moqueries, mépris, le grave, le sérieux, tout en dérision, mais sans homophobie, ni racisme, ni
méchanceté ni rien car au fond second degré bien sûr, bien sûr le mépris des autres propulsé ou repropulsé en téléréalité, ses mises en scènes aux castings codés, son montage-fiction, ses moqueries, tout ça pour de rire ; et pour, dans la machine, tout ça catalyseur de tenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   18 octobre 2010
du soleil et du bonheur à chaque spot, à chaque nouveau jeu télé, du sourire et du bonheur voilà la recette, la roue, l’abondance, l’heureux gagnant et l’heureux présentateur dans le poste directement en dialogue avec la noire tumeur au chômage dans son clic-clac aux draps sales, la table basse sous les chips et le carton de pizza, trois canettes de bières vidées la veille, mal rasé, puant mais heureux dans son bonheur de cliché sale du célibataire chômeur aux chips-ketchup, repu du spectacle dans le cuve de verre, meilleur ampoule de la maison avec le soir à 20 heures la lumière sombre des "actualités"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   18 octobre 2010
cartons et nouvelles fenêtres, pas de lieu ménagé à soi, jamais, à chaque instant l’attention sur les glissements, les chuchotements, les plans d’openspace, les arrivées, les départs, ceux d’en-haut, ceux des hautes fréquences sismique, l’édifice sur ses bases et nous sur ses arêtes, « adaptés » au marché,
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Joachim Séné (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joachim Séné
Lecture de Joachim Séné lors de la soirée organisée au Centre Château-Landon (3ième partie)
autres livres classés : informatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L' ile au Trésor de Stevenson par Simon

Dans quel pays commence l'histoire ?

En Angleterre
En France
En Irlande
En Espagne

10 questions
334 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre