AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Pellegrin (Traducteur)
ISBN : 2080712446
Éditeur : Flammarion (02/05/2005)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 67 notes)
Résumé :
Peut-on être philosophe dans n?importe quelle société et dans n?importe quelle situation ? Ou, plus précisément, peut-on philosopher quand on est l?homme le plus riche de son temps ? Peut-on philosopher quand on est pris dans les obligations de la vie sociale ? Ces interrogations sont peut-être les avatars d?une question plus fondamentale, celle du rapport de la philosophie au pouvoir politique ? question qui ne pouvait manquer de passionner Sénèque, philosophe stoï... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
PiertyM
  31 mars 2014
De la brièveté de la vie: de la brièveté de la vie ou encore si' l'on peut se permettre de l'écrire autrement sous forme interrogative: le temps est-il irréversible à l'homme?
Sénèque commence:
''La plupart des mortels, Paulin, se plaignent de l'injuste rigueur de la nature, de ce que nous naissons pour une vie si courte, de ce que la mesure du temps qui nous est donnée fuit avec tant de vitesse, tarit de rapidité, qu'à l'exception d'un très− petit nombre, la vie délaisse le reste des hommes, au moment où ils s'apprêtaient à vivre.''
Voici une problématique qui a toujours figuré parmi les préoccupations de l'homme. Mais elle ne concerne plus que la philosophie, elle implique aussi d'autres domaines de la science et de la vie.
Elle nous accompagne dans notre quotidien où l'homme par moment est tenté de se faufiler dans la peau de Dorian Gray, cet illustre personnage de portrait de Dorian Gray. En effet ce personnage avait percé le secret du temps qui n'avait plus d'emprise sur lui mais seulement sur sa jeunesse mais pas effectivement sur la brièveté de son existence.
Par contre à mon entendement, discuter de la brièveté de la vie est utopique d'autant plus que la science elle-même qui est sensée guider l'homme actuellement est complètement controversée sur la question. Dans un premier temps cette science contribue à lutter contre cette brièveté puis dans un autre elle s'y prête elle-même...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
NMTB
  19 décembre 2014
Dans la vie heureuse, Sénèque s'adresse à son frère Gallion (le même Gallion qui refusa de juger Paul, selon les Actes des Apôtres) et commence par d'habituels propos sur la doxa et la méfiance qu'un philosophe doit montrer vis-à-vis de l'opinion publique. Ensuite, il définit le vrai bonheur tel que l'entendent les stoïciens et il insiste sur les différences qui existent entre sa définition et celles des autres sectes, en particulier celle des épicuriens, plutôt sur l'interprétation que se font les voluptueux de l'épicurisme. Pour Sénèque, le vrai bonheur, le souverain bien, n'a strictement rien à voir avec la volupté et le plaisir. le plaisir n'est qu'une cessation temporaire de la souffrance, tandis que le bonheur immuable est dans la vertu. Et pire, le plaisir peut mener à l'opposé de la vertu et éloigne ainsi du définitif bonheur stoïcien. Pour celui qui se conforme à la nature et recherche vertueusement le bonheur, le plaisir sera bien présent, mais accessoirement, pas comme un but à atteindre. Sénèque préconise de se montrer constant, d'une égalité d'âme, devant la bonne ou la mauvaise fortune, qui n'est, en fait, jamais bonne ou mauvaise en soi.
Bon, tout ça est très bien, mais il se trouve qu'en plus d'être l'un des plus célèbres philosophe romain de son temps, Sénèque était également l'un des plus riches, et il était en butte à certaines critiques, légitimes ou malveillantes, sur le hiatus entre ses aspirations philosophiques et son mode de vie. Et toute la fin de cet entretien sur La vie heureuse prend un ton très polémique et personnel. Aux éternels calomniateurs, à ceux qui toujours reprochent aux sages de ne pas faire suivre leurs belles paroles par des actes concrets, Sénèque répond tout simplement qu'il préfère être riche que pauvre, mais qu'il ne fait pas pour autant de la richesse son maître, ni de la pauvreté une crainte. Chacun jugera la pertinence de cette réponse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lecteur84
  03 avril 2014
Présenté comme l'adversaire d'Epicure, Sénèque ne le condamne absolument pas, il y a là simplement la présentation de deux mode de pensées, Sénèque pense même qu'Epicure est un homme vertueux, en ce sens les deux hommes se respectent, et si l'un admet que la vertu est la seule voie à suivre, l'autre pense que l plaisir et la vertu associée sont la recette à suivre pour trouver le bonheur. Sénèque veut surtout nous enseigner que le bonheur se trouve à travers la sagesse et une certaine forme de dépouillement des biens matériels...A méditer...
Commenter  J’apprécie          50
LIONELLE
  03 septembre 2014
A emporter sur mon île déserte !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Jasp3rJasp3r   12 novembre 2010
Nous n’avons pas trop peu de temps, mais nous en perdons beaucoup. La vie est assez longue ; elle suffirait, et au-delà , à l’accomplissement des plus grandes entreprises, si tous les moments en étaient bien employés. Mais quand elle s’est écoulée dans les plaisirs et dans l’indolence, sans que rien d’utile en ait marqué l’emploi, le dernier, l’inévitable moment vient enfin nous presser : et cette vie que nous n’avions pas vue marcher, nous sentons qu’elle, est passée.

Voilà la vérité : nous n’avons point reçu une vie courte, c’est nous qui l’avons rendue telle : nous ne sommes pas indigents, mais prodigues. D’immenses, de royales richesses, échues à un maître vicieux, sont dissipées en un instant, tandis qu’une fortune modique, confiée à un gardien économe s’accroît par l’usage qu’il en fait : ainsi notre vie a beaucoup d’étendue pour qui sait en disposer sagement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
brigetounbrigetoun   14 novembre 2009
Vivre heureux, ô mon frère Gallio, qui ne le désire ! mais lorsqu'il s'agit de définir ce qui rend la vie heureuse, tout le monde tâtonne ; et il est si difficile de parvenir à une vie heureuse que, pour peu qu'on prenne la mauvaise voie, on s'en éloigne d'autant plus qu'on la poursuit avec plus de fouge, car, si la nôtre nous entraîne dans une fausse direction, notre hâte même nous en écarte davantage
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   31 décembre 2012
Les gens ne tolèrent pas qu'on occupe leurs terres et au moindre litige sur le tracé des limites, ils s'en remettent aux pierres et aux armes ; et pourtant ils laissent les autres empiéter sur leur propre vie.
Commenter  J’apprécie          80
brigetounbrigetoun   14 novembre 2009
Pourquoi tes paroles sont-elles plus courageuses que ta vie ? .. Pouquoi posséder ce mobilier si élégant..?
..pour le moment, voici ce que je te réponds :"Je ne suis pas un sage véritable et, je donne cet aveu en pâture à ta malveillance, je ne le serai jamais
Commenter  J’apprécie          30
EmylitEmylit   13 août 2015
Oui, votre vie dût-elle dépasser mile ans, elle se resserrera en un très petit espace : tous les siècles, vos vices les dévoreront : cet espace que la nature se hâte de parcourir, mais que la raison accroît, vous échappera nécessairement bien vite ; car vous ne saisissez pas, vous ne gardez pas, vous ne retardez pas la chose la plus rapide au monde, mais vous la laissez partir comme si elle était superflue et sa perte, réparable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sénèque (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Sénèque
Pièce radiophonique adaptant « Phèdre », tragédie de Sénèque, diffusée le 9 août 1991 sur France Culture, dans une adaptation de Françoise Gerbaulet réalisée par Jean-Pierre Colas. Distribution des rôles : Jacqueline Danno (Phèdre), Alain Cuny (Thésée), Christophe Alwright (Hippolyte) et Yves Gerbaulet (Le choeur).
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
293 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre