AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702158029
368 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (20/04/2016)
3.55/5   11 notes
Résumé :
En Alsace, en 1920. Dans la nuit de Noël, deux bébés sont abandonnés dans l’église du petit village de Wingen. Lisa Klein, une jeune paysanne qui vient de perdre son nouveau né, s’offre pour les nourrir. Personne ne venant les réclamer, elle obtient des autorités de pouvoir les adopter.
Grâce à l’amour de Lisa et de son mari, les deux orphelins grandissent sans trop souffrir des incertitudes entourant leurs naissances. D’autant que les personnalités les plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Missnefer13500
  07 juin 2016
Pour comprendre et apprécier cette histoire il faut avant tout s'imprégner de l'ambiance et du contexte historique, l'après guerre, la "re-annexion" de l' Alsace à la France, du pouvoir de l'église, de la foi des hommes à cette époque, parce que la religion est omniprésente dans ce roman.
A partir de là toute cette sombre histoire qui tourne autour de l'abandon, des secrets, du pouvoir, de la stigmatisation des jeunes femmes coupables de relation hors mariage prend tout son sens.
Très vite , l'auteure fait allusion aux secrets de leur naissance ,juste de quoi nous titiller nous faire prendre à l'hameçon et une fois et bien nous sommes cuits. Très rapidement l'auteure s'attache par l'intermédiaire de la petite Émilie et ses prédictions, à nous faire découvrir les jumeaux Adam et Gaspard, le yin et le yang , l'ange et le diable , c'est ce qu'on nous prédit.
Mais malheureusement après un début prometteur alors que Geneviève Senger nous brosse le tableau idyllique d'un petit village enfoui sous la neige dans une ambiance cotonneuse que l'on ne peut qu'associer à Noel ,qu'elle nous présente toute la tribu de cette petite commune dans laquelle les catégories sociales sont bien marquées , le maire comte de Wigen depuis toujours , le curé et ses "bonnes soeurs" avec en tête Mère Marie Albane , la boulangère,le forgeron,le maitre d'école.... les petits paysans qui triment sur morceau de terre et la famille d'adoption Lisele et Antonin (bien trop de personnages de fait) et n'oublions pas Mr Lalique, maitre verrier ..je suis déjà perdue en cours de route et je m'ennuie...
je m'ennuie parce que je m'attendais à ce que cette histoire tourne essentiellement autour de ces jumeaux ,autour de cette dualité, et rivalité. Mais non , nous nous trouvons à suivre l'histoire de tout un village , de l'affreux Jean Wigen, et des autres membres de sa famille de Mr Lalique (patron d'une très célèbre usine que tout le monde connait de nos jours) et j'ai beau admettre que certaines interactions avec les personnages secondaires sont importants ,je suis restée sur ma faim car tout et rien n'est vraiment développé et suivi à mon goût.
Il y avait de quoi faire ,cependant bien que que l'auteure glisse des mots particulièrement Alsaciens (gastronomie et paysage), que l'entreprise Lalique à Wigen a réellement existé, je ne suis pas parvenue à m'imprégner de l'ambiance.
J'ai suivi Gaspard , petit chanteur de la croix de bois, promu à un avenir ecclésiastique à une époque , ou entrer en religion était un métier. Et si j'ai apprécié la référence à cette chorale mondialement connue qui a réellement existé, je n'ai pu cerner la personnalité de Gaspard, certes l'auteur le rend peu sympathique ,mais j'étais déçue , de part les prédictions d' Emilie , de son comportement relationnel odieux aux idéaux égoïstes , l'on pouvait s'attendre à quelques coups d'éclats mais non, bien au contraire, pas du tout en adéquation avec l'évolution du personnage,
Quant à Adam le "jumeau" personnage des plus insignifiants possible, il va ,disons, assez bien tirer son épingle du jeu, si l'on peut dire. Mais que sait on de lui ? Il aime dessiner et n'est pas très brillant à l'école mais encore ?
Que dire de l'aventure de Juliette , la fille d'Antonin et Lisele, les parents adoptifs de nos jumeaux ? Et bien encore une fois, un dénouement tellement improbable que s'en était presque risible!
A mon sens cette intrigue cours sur beaucoup trop d'années et de fait tous les personnages de cette aventure sont à mon gout trop superficiellement traités, personnalités effleurées, alors qu'elles auraient pu être bien plus intéressantes Et de fait je n'ai éprouvé aucune empathie pour aucun des personnages même pas pour Adam et parvenue au bout de l'histoire ,je suis restée totalement scotchée par ce dénouement qui ne correspondait pas du tout à mes attentes Je reste donc assez déçue par cette lecture, je remercie néanmoins NetGalley et les éditions Calmann-Levy qui m'ont permis jusqu'à ce jour de faire de belles lectures, et ressentir beaucoup d'émotions, à vrai dire le résumé était assez prometteur mais pour moi la mayonnaise n'a pas pris du tout.
Peut être qu'après la lecture d'un livre témoignage fort comme Si c'est une femme ais-je eu du mal à m'accommoder d'une lecture somme toute assez légère.
Néanmoins , cette saga familiale de terroir plaira très certainement à certains. Et comme je le dis toujours, il pourra réserver une belle surprise à quel qu'autre lecte
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
tissianabp
  18 mai 2016
Merci aux Editions Calmann-Lévy pour ce service presse.
J'ai voulu lire ce roman car son résumé me touchait particulièrement, en effet l'histoire se passe dans un petit village tout près de chez moi, alors se plonger dans un récit où je reconnais les lieux, les coutumes et même le langage cela me donnait envie et je dois dire que je n'ai pas été déçue.
Il faut dans un premier temps bien comprendre la période où se situe l'histoire, comprendre qu'à cette époque, l'Alsace était encore extrêmement croyante, qu'elle s'habituait petit à petit à la vie française mais qu'elle gardait précieusement en elle son héritage germanique et alsacien, c'était une région bien différente des coutumes et de la vie traditionnelle française. Et c'est donc un soir de Noël que tout débute avec la naissance inattendue de deux enfants de mères inconnues qui les laissent aux bons soins de l'Eglise avant de disparaître.
C'est donc auprès de leurs parents d'adoption que ces deux nouveaux nés, Adam et Gaspard, vont grandir aimés et choyés par tout un village. Au fil du temps, on les voit évoluer et prendre petit à petit des caractères bien différents, les jumeaux de Noël vont très vite avoir des comportements différents les éloignant l'un de l'autre, mais personne ne voit ni ne comprend ce qui se passe, Wingen et ses habitants sont tellement absorbés par ces enfants qu'ils ne comprennent pas les changements amorcés. Adam ce garçon calme et temperé, reste très souvent en retrait et s'éfface face à son frère, Gaspard est tout son contraire, sûre de lui, fier et imbu de sa personne, il nous transmet très vite son envie et son besoin de dominer, d'être le préferé et de tout faire pour y arriver. de là commence une compétition silencieuse entre les deux qui prend très vite des proportions malsaines, les rancoeurs s'accumulent et ce n'est pas Juliette, leur soeur d'adoption qui va arranger tout cela. Même si en grandissant ils prennent chacun un chemin bien différent on ressent cette dualité en permanence, c'est à la fois inquiétant et intrigant et la dimension "parfaite" de l'histoire prend un tout autre sens qui la rend néanmoins très intéressante.
Et puis il y a tout le côté secret de leurs naissances, toutes ces questions restées sans réponses, il est même impréssionnant de voir que le village ne s'interroge pas, laissant les personnes de l'Eglise gérer tout ceci. On ressent alors très bien l'importance de ces personnes ecclésiastiques, impossible de ne pas suivre leurs pensées, leurs idées, on pourrait voir cela comme une faiblesse de la part des villageois, mais il ne faut pas oublier qu'à cette époque en Alsace c'était ainsi, les personnes influentes n'étaient pas les notables mais bien le clergé. Au fil des chapitres, nous lecteurs, ressentons de plus en plus de méfiance contre soeur Marie Albanne, son frère le curé et même leur soeur Victoire, l'auteure arrive à nous insufler indirectement le doute et les réponses non avouables de la naissance de ses enfants.
Au coeur d'une Alsace fière et belle, la vie du petit village de Wingen évolue au rythme de nos jumeaux, nous dévoilant par moment de évènements touchants et tendres et à d'autres instants des actions mauvaises, le tout avec en permanence cette épée de Damocles au dessus du secrets de leurs naissances. Un livre qui à la fois nous emmène vers une histoire intrigante et vers un passé historique très intéressant. Enfin petite note plus personnelle: j'ai beaucoup apprécié de voir l'auteure utiliser très régulièrement des mots ou des expressions alsaciennes donnant ainsi encore plus d'impact et de force à cette région que j'aime tant.
Lien : http://chroniqueslivres.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ninou50
  25 février 2018
Une histoire des années 1920 -1940 dans un village alsacien . On y retrouve la description de la vie de l'époque avec ses secrets .
C'est un roman qui se lit avec plaisir en nous plongeant dans la vie de ces villages allemends ou français selon le fil du temps
Commenter  J’apprécie          10
WonderBook
  12 février 2017
Un excellent roman. Je n'ai pas été conquise par la couverture ou même le titre, grossière erreur, ne faites pas comme moi ! Ce roman est magnifique et palpitant. L'auteure nous immerge à merveille dans ce petit village alsacien d'après guerre en 1920. Les complots sont déroutants et les personnages détestables ou adorables. Une très bonne lecture !
Lien : http://wp.me/p5dQA9-Vb
Commenter  J’apprécie          00


Video de Geneviève Senger (1) Voir plusAjouter une vidéo

Geneviève Senger : le cigogneau
Olivier BARROT, filmé au square Saint-Médard à Strasbourg, présente le roman de Geneviève SENGER, "Le Cigogneau", histoire de Camille, garçon détesté par sa mère, une obsédée de l'eau de javel et de la brosse à reluire. C'est aussi sa rencontre avec Vive, adolescente et mal aimée comme lui, et son envol pour retrouver son père.
autres livres classés : terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre