AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Alexandre Fournier (Traducteur)
EAN : 9782382120347
184 pages
Akata (22/04/2021)
4.03/5   36 notes
Résumé :
Shikabane n'a jamais connu sa mère. Abandonné par son père, c'est aux côtés de sa grand-mère qu'il vivait, enfant, dans la pauvreté. Mais grâce à la bonté de cette dernière, malgré un quotidien difficile et les propos blessants de ses camarades, il a réussi à grandir et se construire. Devenu adulte, il croyait enfin pouvoir profiter de la vie. Hélas, quand sa grand- mère semble montrer des signes de démence sénile, Shikabane perd pied et ne sait pas comment réagir..... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 36 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Le témoignage poignant d'un homme face au vieillissement de sa grand-mère. Pour chaque exemplaire vendu, 5% du prix est reversé à l'association Petits Frères des Pauvres jusqu'au 31/10/2021.

Shikabane Sensei est élevé par sa grand-mère très pauvre qui lui prépare son bientôt avec amour. Il porte des vêtements d'occasion, reprisés tant et plus. Différent des autres enfants de son école, il est stigmatisé et en souffre. Pour ne pas blesser sa grand-mère, il lui cache la réalité. Alors qu'il veut prendre ses distances, elle commence à montrer des signes évidents de perte de mémoire. C'en est trop pour lui. Il en a honte et ne veut plus sortir avec elle. Au fil des pages et avec le soutien de son meilleur ami, il modifie son regard et son comportement. "C'est seulement après sa disparition que j'ai compris à quel point elle comptait pour moi. Je n'ai qu'une envie : retourner dans le passé pour m'en coller une."

Je découvre le manga à travers ces Souvenirs en bataille. Après un petit temps d'adaptation à forme de lecture, je me suis attachée à Shikabane et j'ai suivi avec plaisir ses émotions.

Très bon moment de lecture.

Commenter  J’apprécie          80

Si le thème de ce one-shot était intéressant, son traitement est malheureusement très pesant.

D'une part, le style très particulier des dessins n'aide pas à rentrer dans ce témoignage. le narrateur se représente avec une tête de mort. de plus, les planches sont aussi très sombres et abusent du noir.

D'autre part, même si ce témoignage est sincère, on peut difficilement s'identifier au narrateur. Il oscille constamment entre égoïsme et sentiment du culpabilité exacerbé. Il se dégage des planches une grande violence psychologique qui met vraiment mal à l'aise.

Je m'attendais sans doute à tout autre chose. Je pensais que ce manga allait plus être centré sur le déclin progressif de cette grand-mère courage, détaillant beaucoup plus les symptômes de cette maladie. Au lieu de cela, on subit une lamentation autocentrée constante, exutoire à l'immense culpabilité de l'auteur. Elle éloigne malheureusement le lecteur de tout sentiment d'empathie qu'il pourrait ressentir vis-à-vis de l'auteur.

Même si ce récit est d'une grande force, je suis malheureusement passé à côté et n'ai pas apprécié cette lecture plombante.

Commenter  J’apprécie          00

Le vieillissement et la maladie sont deux thèmes difficiles à aborder, et difficile à lire. Très souvent, on rechigne à se pencher sur ces sujets qui terrifient. Voir ses proches ou soi-même s'affaiblir fait peur. Découvrir ces expériences, même si c'est "seulement" à travers celles des autres, est disons...compliqué.

Et pourtant, je crois fermement que s'y confronter dans la fiction peut-être libérateur et presque rassurant. Nous pouvons y faire face et puiser chez les autres de la force et de l'apaisement. D'autant plus que certains ouvrages le font avec une grande sincérité. C'est le cas de Shikabane Sensei avec "Souvenirs en bataille" paru récemment chez @akata. Dans ce manga, le mangaka nous parle de ce qu'il a vécu auprès de sa grand-mère. Son enfance dans la pauvreté financière mais l'immense richesse de l'amour de sa grand-mère qui l'a élevé seule. On sent la volonté du jeune garçon de protéger son aïeule et de lui taire les brimades dont il souffrait à l'école. Et l'importance, quand il regarde avec du recul, la ténacité de cette figure maternelle profondément terre à terre et ouverte au bonheur "simple" de la vie quotidienne.

Il parle ensuite de la découverte de la démence de sa grand-mère, la peur de l'admettre puis l'évolution de la maladie. Les problématiques qu'ils ont rencontré ensemble, les moments de douceur comme les moments plus difficiles où il exprime son envie de craquer devant le poids de devoir s'occuper de cette grand-mère qui perd la tête.

Ce manga m'a touchée de par le sujet mais aussi et surtout par sa sincérité, sa justesse. On sent que rien n'est embellit, rien n'est non plus exagéré. C'est simplement très juste. Et très beau.

Commenter  J’apprécie          40

Le mangaka Shikabane nous livre un témoignage poignant retraçant une partie de son enfance vécue avec sa grand-mère. En effet, ce dernier n'a jamais connu sa mère et son père ne faisait que de furtives apparitions quand il en avait envie. Il a donc vécu toute sa vie auprès de sa grand-mère. Les années passant Shikabane a commencé à vivre sa vie d'adulte, à sortir plus et a découché. Il a moins fait attention à celle qui l'a éduqué et il a finit par s'alarmer avec quelques phrases et actions de son état actuel. Lors de certains moments elle n'avait pas un état tout à fait normal, il a donc fait preuve de plus de vigilance à son égard et a compris qu'elle était sujette à de la démence. Des choses simples, des souvenirs lui échappaient de plus en plus mais Shikabane a du mal à faire face à tout cela. Il perd parfois patience et a des idées sombres qui tournent dans sa tête. Pour se donner du courage et aider du mieux qu'il peut sa grand-mère il repense au passé et aux souvenirs partagés ensemble malgré la difficulté de leur quotidien où la pauvreté était présente.

Rares sont les témoignages qui existe au format manga. Celui-ci était très franc et m'a beaucoup peiné mais c'est en même temps une réalité qui parfois met la patience à rude épreuve. Souvenirs en bataille est le récit d'un petit garçon qui a souffert dans sa jeunesse d'être dans une situation financière difficile et orphelin. Mais c'est aussi le récit d'un homme qui a réussit à s'en sortir et qui prend maintenant comme il le peut soin de sa grand-mère qui a fait de même pour lui dans le passé.

Commenter  J’apprécie          10

Dans ce récit on suit Shikabane, un jeune garçon dont la vie n'a pas toujours été simple. Abandonné par ses deux parents, c'est sa grand mère qui s'est toujours occupée de lui. Et ce du mieux qu'elle pouvait malgré sa situation très précaire. La relation entre eux est donc très spéciale et touchante, mais un jour, alors que Shikabane veut prendre son envol, l'état de sa grand-mère le retient : elle parait désorientée, voir folle. La démence l'atteint petit à petit et il ne peut se permettre de la laisser vivre seule dans cet état.

~

J'ai vraiment beaucoup aimé ce titre qui est fort et criant de vérités. Il nous met face à nos aînés, à qui l'on doit beaucoup, ceux qui se sont occupés longtemps de nous et qui le jour où la vieillesse devient un handicap, ont besoin de nous.

~

J'ai apprécié qu'on puisse nous parler sans tabou dans ce récit, les personnages se dévoilent sur leur pensées profondes qui ne sont parfois pas ce qu'on veut entendre mais qui reflètent une certaine vérité.

~

Bref, un super One-Shot qui nous concernent pour la plupart, fort dans ses messages et bien que le dessin ne soit pas particulièrement attrayant, l'auteur réussi à jouer avec les traits pour nous faire passer les émotions qu'il souhaite transmettre.

Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
MangaNews   07 mai 2021
Le récit constitue alors une lecture particulière, intime et bouleversante à bien des moments, quand bien même l'auteur parvient à jongler entre les tonalités pour éviter le pathos.
Lire la critique sur le site : MangaNews
BoDoi   05 mai 2021
Se représentant sous forme de crâne stylisé et expressif, il se permet des envolées délirantes pour mieux représenter ses réactions. Et si le procédé désarçonne au début, il se révèle très efficace pour toucher sans tomber dans le larmoyant.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Ça ne sert à rien de passer mon temps à m'apitoyer sur son état. Mieux vaut apprécier les efforts dont elle fait preuve. Notre quotidien n'en sera que plus facile à supporter.
Commenter  J’apprécie          30
Je ne sais pas ce que ça fait d'être riche, mais ça ne m'a jamais empêché d'être heureux.
Entendez ma prière, faites que notre monde soit en paix aujourd'hui.
Mamie, je dois mon bonheur à la belle et noble personne que tu étais.
Commenter  J’apprécie          10
– Tu vois ces nuages ? Ce sont des cirrocumulus. Ils sont là pour guider les défunts vers le paradis. Ce sont les dieux en personne qui les ont conçus...
Commenter  J’apprécie          20
Jusqu'à ce jour, je ne l'avais jamais vue aussi apaisée. Impossible pour moi de la regarder sans avoir les larmes aux yeux.
Commenter  J’apprécie          20
Les bons gestes
Ne pas s'énerver
Écouter l'autre
Savoir être patient
Il faut être capable de rassurer l'autre
En cas de panique, tâchez de vous montrer bienveillant
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
autres livres classés : démenceVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre