AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

André Juillard (Illustrateur)Edgar Pierre Jacobs (Antécédent bibliographique)
ISBN : 2870970579
Éditeur : Blake et Mortimer (30/11/-1)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 187 notes)
Résumé :
En cette année 1957, les services secrets de Sa Gracieuse Majesté sont sur le point de perdre leur flegme tout britannique. La raison ? Un de leurs agents, installé de l'autre côté du rideau de fer, leur apprend que l'Occident est sous la menace d'un grave danger venu d'URSS : une mystérieuse bactérie Z, ramenée de l'espace par une fusée soviétique. Et voilà Blake et son vieux compère Mortimer en route pour Moscou. La bactérie Z et ceux qui la manipulent n'ont qu'à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Dionysos89
  08 avril 2012
Blake et Mortimer est un mythe, tel Tintin ou Astérix ! Reprendre les personnages d'Edgar Pierre Jacobs pour tenter de donner suite à son talent de scénariste, à son génie de narrateur et à son sens du coup de théâtre est donc un sacré pari. Celui-ci est relevé à leur tour (après Jean van Hamme et Ted Benoit pour le treizième tome) par Yves Sente au scénario et par André Juillard au dessin.
Dans la droite ligne d'Edgar Pierre Jacobs, le scénario tend clairement vers l'hyperréalisme : en pleine Guerre Froide, l'année 1957 fait figure de tournant dans la course à la conquête spatiale entre les blocs Est et Ouest. Cette aventure de la Machination Voronov s'inclut dans le contexte tendu par Edgar Pierre Jacobs depuis de nombreuses années : de nombreuses références démontrent de la connaissance des auteurs de l'oeuvre originale et leur servent de justifications dans cet univers théoriquement uchronique, à ceci près que le parti est pris, avec ce nouveau tandem de repreneurs de la série, d'inclure intégralement le récit dans un tissu de faits complètement historiques (Guerre Froide, lancement de Spoutnik, fondation des Beatles, etc.).
Entre Londres, Moscou et Baïkonour, les auteurs font rencontrer science, espionnage et vieilles connaissances (comme toujours pour Blake et Mortimer...). Les références fusent partout pour les yeux avisés, les bons mots sont rares, mais respectent le style original du premier auteur de la série.
Un épisode efficace donc, qui, sans faire véritablement date dans la chronologie de la série, a le pouvoir de nous transporter dans une aventure réelle et sans fioriture dont on garde finalement un bon souvenir. le total respect pour le monde visuel et descriptif créé par Edgar Pierre Jacobs finit de nous séduire. Un tandem à reconduire donc...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
umezzu
  22 décembre 2018
Les BD Blake et Mortimer version E.P. Jacobs sont inusables, car devenues quasi intemporelles. Elles étaient à l'avant-garde à une époque où les bons et les méchants étaient biens marqués.
La nouvelle série lancée avec L'affaire Francis Blake reste sur ce créneau. Elle s'est poursuivie par cet album La machination Voronov, qui respecte en tous points la graphie de Jacobs, en recréant un contexte très années cinquante et guerre froide.
Le méchant est comme d'habitude Olrik, passé cette fois au service de l'URSS et devenu complice d'un scientifique nostalgique du temps de Staline. Ce dernier a a trouvé dans les restes d'une fusée un virus foudroyant. Reste à le diffuser partout dans le monde. Mais les réseaux du MI6 vont être alertés.
Sente et Juillard déroulent une intrigue d'espionnage très classique avec secrétaires d'ambassade - agents secrets, boites aux lettres mortes, réseau d'agents dormants... Rien de neuf en soi, mais l'histoire est bien construite.
Les dessins sont très respectueux de l’œuvre originelle et poursuivent le plaisir des grands Blake et Mortimer.
Une recréation réussie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Bigmammy
  21 juillet 2012
C'est le deuxième album conçu et dessiné en 2000 par une équipe se coulant dans le moule d'Edgar P. Jacobs : Yves Sente et André Juillard. Comme dans l'épisode précédent, nulle trace de science-fiction, mais du pur roman graphique d'espionnage, dans un cadre politique et historique précis : nous sommes en 1957, en pleine Guerre froide et course effrénée entre les deux Grands pour savoir qui maîtrisera l'espace, c'est-à-dire les fusées à longue portée permettant d'anéantir l'adversaire.
L'histoire commence à Baïkonour, base de lancement des fusées soviétiques. Voulant brûler les étapes, un général provoque la destruction d'une fusée qui s'écrase au sol… Cependant, les équipes chargées de récupérer les débris meurent à son contact d'une fièvre hémorragique. de l'espace, la fusée a ramené sur terre une bactérie tueuse, dont un savant fou, le Docteur Voronov, va tirer un parti tout à fait radical. En effet, ce nostalgique de la période stalinienne veut supprimer toutes les velléités d'ouverture manifestées par certains hiérarques, depuis que Kroutchev a initié la déstalinisation. Au risque de provoquer un conflit nucléaire mondial pour parvenir à ses fins.
On a beaucoup critiqué ce scénario trop verbeux, ainsi que le graphisme manquant de la légèreté du précédent épisode (L'Affaire Francis Blake). Je ne suis pas d'accord, et j'ai trouvé dans cette aventure bien des points d'une extrême précision. Je me souviens en particulier de l'ambiance qui régnait à l'époque dans les milieux diplomatiques – j'ai effectué un voyage à Moscou en 1962 et je logeais chez un diplomate français – et j'ai toujours en mémoire ces filatures par des agents à peine discrets, les installations spécifiques anti-écoutes, des problèmes du personnel complètement à la solde du KGB. C'est bien vu. Evidemment, l'intrusion de Blake au sein de la Loubianka pour en exflitrer la belle Wardynska à travers les égouts moscovites relève du mythe, mais c'est tout à fait dans le style des exploits de Blake et Mortimer. Olrik, là encore malfaisant, n'est toutefois pas très bien inspiré cette fois et se plante … ce qui ne manque pas de faire plaisir.
Enfin, un clin d'oeil que j'adore : le restaurant syldave Klow, avec son éternel serveur chauve, me ramène au Sceptre d'Ottokar …. En définitive, une intrigue vraisemblable et prenante, dans une belle mise à la couleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
jamiK
  20 février 2017
Avec de nouveaux auteurs, la série reprend son cours avec cette fois-ci une escapade dans le monde de l'espionnage. On est en pleine guerre froide, et on se lance dans une histoire de guerre bactériologique. le dessin est très respectueux de l'oeuvre originale, et c'est une franche réussite, les couleurs tout particulièrement, avec ses dominantes d'ocres permettent de nous replonger parfaitement dans l'atmosphère des originaux d'E.P. Jacobs. le scénario est bien construit, mais pourtant a du mal à me tenir en haleine, il souffre de quelques petits défauts : il y a sans doute une peu trop de texte pour une bande dessinée, l'écriture est petite et un peu pénible à lire, il manque quelques vignettes marquantes pour rythmer l'histoire et les explications sont trop nombreuses. Je pense que l'épisode du général de l'Otan est superflu et nous aiguille trop tôt pour l'explication du modus operandi des assassinats, j'aurais aimé le découvrir en même temps que Mortimer. C'est un bon épisode mais qui ne marquera pas la série, son rythme est en dessous de ce à quoi nous avait habitué E.P. Jacobs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
lechristophe
  23 octobre 2015
Nouveaux auteurs pour cette 14ème aventure de Blake et Mortimer : ce sont Yves Sente au scénario et André Juillard aux dessins qui s'y collent.
C'est encore du très bon Blake et Mortimer avec cette histoire de bactérie mortelle tombée accidentellement entre les mains d'un savant soviétique nostalgique des pires années de l'URSS. Bien sûr, le colonel Olrik est encore une fois dans le coup mais il est cette fois plutôt exécutant que donneur d'ordres.
Cette bande dessinée retranscrit très bien l'atmosphère de la guerre froide dans le milieu de l'espionnage : espions, agents dormants, agents doubles, rencontres furtives nocturnes, ambassades surveillées, pièces insonorisées, déguisements...
Malgré la disparition d'Edgar P. Jacobs, le créateur de la série, les différentes paires d'auteurs parviennent à sortir de nouveaux épisodes de qualité (au moins pour celui-ci et le précédent "L'affaire Francis Blake"), pour l'instant plus dans le thème de l'espionnage des années 50-60 que dans le fantastique ou la science-fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   08 avril 2012
Mortimer : ... et c'est, mes chers collègues, la raison pour laquelle je vous réaffirme avec force ma conviction : l'espace est aussi riche que vaste, riche de pureté, riche de ressources, riche de connaissances, riche de vie, enfin ! Si nous suivons la voie de la sagesse et de la patience, nous bénéficierons de toutes ces richesses. Si, par contre, un quelconque défi politique ou la cupidité aveugle devaient guider notre conquête de l'espace, prenons garde, car les dangers seront à la hauteur de notre irrespect pour l'univers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
lechristophelechristophe   23 octobre 2015
- Voronov (tirant les cheveux de Wardynska) : Ne me prends pas pour un imbécile, camarade Wardynska ! La préposée a confirmé qu'elle a vérifié ton colis et que la dernière poupée ne s'ouvrait pas. C'était en fait l'avant-dernière poupée mais tu l'avais scellée après y avoir placé un échantillon de la bactérie Z ! Avoue !!
- Wardynska : Oui, j'avoue ! J'ai volé l'échantillon de cette bactérie que vous inoculez à des enfants de prisonniers des goulags ! Tout ça pour en faire je ne sais quelles horribles armes humaines. Laissez-moi vous dire que je suis fière d'avoir trahi un monstre tel que vous !
- Voronov (giflant Wardynska) : SALE PETITE ESPIONNE ! [...] RAAAH ! Gardes ! Sortez cette vermine d'ici avant que je ne l'étrangle de mes propres mains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
angie22angie22   25 septembre 2013
Le concept des armes bactériologiques existait déjà dans l'Antiquité, quand les combattants se lançaient par-dessus les fortifications des cadavres de personnes décédées de maladies infectieuses. Non, mon ami... Je crains que l'homme soit décidément capable du pire...
Commenter  J’apprécie          70
fannyvincentfannyvincent   17 mai 2016
(Blake) Toutefois, si cela peut vous consoler, Philip, sachez que nous n'avons pas accepté de leur livrer Olrik sans...compensations...
Commenter  J’apprécie          120
angie22angie22   25 septembre 2013
Bravo, camarade ! Bravo ! Un tel degré d'incapacité, c'est rare !
Commenter  J’apprécie          180
Videos de Yves Sente (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Sente
Retrouvez vos livres dans notre librairie en ligne ! :
Batman - White knight de Sean Murphy et Matt Hollingsworth aux éditions Urban Comics https://www.lagriffenoire.com/130546-achat-bd-batman-white-knight----version-couleur.html
X-Men : Grand Design Tome 1 de Ed Piskor aux éditions Panini https://www.lagriffenoire.com/131696-achat-bd-x-men---grand-design-t01.html
RIP, Tome 1 : Derrick : Je ne survivrai pas à la mort de Julien Monier et Gaët's aux éditions Petit à Petit https://www.lagriffenoire.com/124568-achat-bd-rip-t1-derrick-je-ne-survivrai.html
Cinq branches de coton noir de Yves Sente et Steve Cuzor aux éditions Dupuis https://www.lagriffenoire.com/104549-bd-cinq-branches-de-coton-noir-cinq-branches-de-coton-noir---tome-0---cinq-branches-de-coton-noir.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. @Gérard Collard? @Jean-Edgar Casel?
+ Lire la suite
autres livres classés : espionnageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Blake et Mortimer - Le Bâton de Plutarque

Qui est le dessinateur de ce nouveau tome ?

Bob de Moor
Ted Benoît
André Julliard
Antoine Aubin

10 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque de Yves SenteCréer un quiz sur ce livre
.. ..