AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le sel de nos larmes (169)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
NathalC
  06 novembre 2018
Pour la 2ème fois, Ruta Sepetys plonge dans son histoire familiale pour écrire un roman historique, un roman qui nous fait découvrir une partie de la 2nde guerre mondiale.
A la fin de la guerre, de nombreuses personnes ont du fuir pour sauver leur vie, de nombreux civils ont fuit les frais de cette guerre. Entre les Allemands, les Russes, les Américains,... Où se situer, où retrouver les siens, où se retrouver après toutes ces années de guerre où chacun a vécu des horreurs, que ce soit les soldats ou les civils, quel que soit le côté où l'on se trouve.
Ce roman est classé dans les romans jeunesse. Pourquoi ? Alors, oui, il faut partager ce pan de l'histoire... et la jeunesse est le public à toucher prioritairement pour que cela ne tombe pas dans l'oubli... Mais cette partie de l'histoire est tellement méconnue qu'il faut que ce roman soit lu par toutes les générations, jeunes et moins jeunes.
Au début, j'ai eu du mal à situer les 4 voix de l'histoire, mais peu à peu, on comprend, et on s'attache (oups, avec une exception, je n'ai pas réussi à "comprendre" Alfred !). Mais il fait partie de l'histoire !
Pour conclure, ce livre est une belle découverte malgré le fait que ce soit une immense tragédie. Ruta Sepetys confirme son talent d'écrivain. Et merci à elle pour nous faire découvrir des évènements réels et peu ou mal connus.
Après Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre, le sel de nos larmes est un très bon roman historique à lire et à partager...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
Ziliz
  01 avril 2018
« Hantée par la pensée des bébés, des enfants et des adolescents - victimes innocentes et désarmées des changements de frontières, des nettoyages ethniques et des régimes vengeurs » Ruta Sepetys a « choisi pour ce roman de voir la guerre à travers les yeux d'enfants et de jeunes adultes issus de différents pays et contraints de laisser derrière eux tout ce qu'ils aimaient, et d'écrire un récit à quatre voix - LEURS voix. »

Excellente idée ! Cet exode est celui de réfugiés allemands, polonais, lituaniens... fuyant à pied les troupes russes en 1945. Un épisode de l'Histoire dont on a parlé tardivement, gardant longtemps le schéma 'Allemagne ennemie' vs 'Alliés libérateurs'...
Un drame collectif de gigantesque ampleur transposable à tant d'autres, d'hier et d'aujourd'hui - Rohingyas, Syriens...

Quatre voix alternent pour raconter cette épopée douloureuse, semée d'embûches (climat rigoureux, faim, menace des soldats russes pilleurs, tueurs, violeurs).

La construction rend parfois le récit répétitif puisque les mêmes événements peuvent être relatés par chaque voix, sans que cela présente toujours un intérêt. Par souci d'équilibre, j'imagine, l'auteur fait intervenir équitablement chaque personnage à tour de rôle, alors que les propos de Florian et d'Alfred tournent souvent en rond.
Certes, cela renforce le sentiment d'oppression du lecteur qui se demande comment tout cela va finir, qui aimerait accompagner la plupart de ces personnages à bon port - et même au-delà.

Encore un gros blâme 😒 pour la quatrième de couverture qui dévoile les dernières pages, alors que j'aurais aimé suivre ces jeunes gens et les personnages attachants qui les accompagnent (la jeune fille aveugle, Eva la râleuse, le Poète de la Chaussure, le Petit Garçon Perdu) sans rien savoir de ce qui les attendait.

Peut-être un peu trop de romance, également, à déplorer, mais l'ouvrage étant destiné aux adolescents, on ne peut pas reprocher à l'auteur d'adoucir cette histoire tragique avec quelques moments de tendresse.

A proposer dès 14 ans, notamment pour montrer que l'Histoire se répète et qu'on n'en tire aucun leçon, visiblement...
En conclusion, ces mots de l'auteur : « L'Histoire nous divise, certes, mais par le biais de la lecture, de l'étude et du souvenir, elle peut aussi nous unir. Les livres font de nous une communauté de lecteurs internationale, luttant pour tirer parti des leçons du passé. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
sylvaine
  26 mai 2016
Une fois de plus force est de constater que littérature jeunesse rime avec littérature! C'est absolument le cas de ce roman le sel de nos larmes de Ruta Sepetys publié chez Gallimard dans la collection Scripto.
Février 1945,les troupes allemandes reculent devant l'armée rouge .Les russes récupèrent entre autres la Lituanie, rentrent à nouveau en Pologne. Ce n'est alors que scènes de pillages , de viols , de destructions massives.Les populations civiles fuient comme elles le peuvent et essaient de gagner la côte baltique afin d'y trouver un passage maritime et arriver à survivre.
Quatre d'entre eux vont unir leurs voix et nous raconter leur calvaire. Joana,lituanienne, infirmière ou "la culpabilité n'a cesse de vous poursuivre" . Florian,prussien,restaurateur d'oeuvres d'art ou "Le destin n' a de cesse de vous poursuivre". Emilia, quinze ans, polonaise, ou " La honte n'a de cesse de vous poursuivre". Alfred, allemand, matelot sur le Wilhelm Gustloff,ou " La peur n' a de cesse de vous poursuivre.
Quatre jeunes gens, quatre nationalités, quatre regards différents ou proches mais un même drame . Certes il s'agit d'un roman historique mais L Histoire n'est elle pas un éternel recommencement? Réfugiés d'alors, réfugiés d'aujourd'hui, migrants toujours, naufrages encore ....
Ce roman vous l'aurez compris m' a beaucoup touchée , le style , l'alternance de chapitres courts donne un rythme rapide à cette lecture qui plaira je suis sûre aux plus jeunes comme aux plus anciens.'
Merci encore aux éditions Scripto et à Babélio pour cette belle découverte.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
LuMM
  25 juillet 2018

Deuxième lecture d'un livre de Ruta Sepetys pour moi, après l'émouvant « Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre ».

L'auteure, d'origine lituanienne, excelle à mettre en lumière des épisodes peu connus de l'histoire européenne et à donner la parole à ceux que l'on n'a guère l'habitude d'entendre.
« le sel de nos larmes » relate la fuite désespérée d'un petit groupe de personnages hétéroclite face à l'avancée de l'armée russe, leurs souffrances qui se télescopent, le même destin terrible d'être des pions que l'on déplace sans la moindre considération, arrachés aux leurs, confrontés à l'horreur.
La route sous les bombardements alliés, l'opération d'évacuation des populations civiles avec son lot d'arbitraire et d'atrocités et le naufrage terrible du Wilhelm Gustloff (dont je ne connaissais même pas l'existence avant d'avoir lu ce livre ), Ruta Sepetys met en lumière ces millions de gens qui ont subi le prix de la folie de quelques dirigeants.

Extrait de la note de l'auteur en fin de livre : « Chaque nation a soigneusement dissimulé des pans entiers de son histoire, et d'innombrables histoires seraient perdues à jamais si ne les avaient gardées ceux qui les ont vécues. Des lecteurs appartenant à des nations ennemies durant la guerre se rassemblent aujourd'hui à travers le monde pour discuter. L'histoire nous divise, certes, mais par le biais de la lecture, de l'étude et du souvenir, elle peut aussi nous unir. Les livres font de nous une communauté de lecteurs internationale, luttant pour tirer parti des leçons du passé »

Challenge Multi-défis 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
AudreyT
  04 janvier 2018
*****
Hiver 1945, la guerre fait rage en Allemagne. Les Russes approchent, obligeant les réfugiés à fuir vers la mer Baltique. Ils sont 4 adolescents. Ils ne se connaissaient pas avant ces terribles nuits sur la route. Ils vont apprendre à se faire confiance, à se sourire, à s'aimer pour ne plus jamais vouloir se séparer. Mais le destin a parfois des chemins sinueux et douloureux...

Il y a peu et tellement à dire sur ce magnifique roman. Ruta Sepetys oeuvre avec talent. Si chacun d'entre nous peut sans mal se retrouver poursuivi par la culpabilité, la peur, la honte ou le désir de vengeance, pouvons-nous être sûr que nous aurions le courage et la force qu'on réussi à déployer les personnages de ce roman ?
Avec des mots simples, des phrases en écho et des émotions partagées, Ruta Sepetys nous transmet à travers une page de l'Histoire méconnue, une formidable leçon. Peu importe son pays, sa langue ou son ennemi, dans la douleur et contre l'adversité, on est toujours plus fort quand on s'unit...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
Roggy
  07 septembre 2017
Un roman fort, où il est question de survie, d'amour, d'humanité, de peur, de culpabilité mais aussi d'espoir. Une écriture poignante, des émotions à l'état brut, un style tout en subtilité qui ne manque pas de captiver dès les toutes premières lignes.

Confidences croisées, souvenirs qui nourrissent et étanchent la soif d'écoute et de présence quand tout chavire, Ruta Sepetys possède la matière inculquée par le vécu, travaillée de l'intérieur, viscérale.
Son héritage personnel et un énorme travail de documentation lui confèrent cette crédibilité naturelle à laquelle peu d'auteurs peuvent prétendre.
La seconde guerre est extrêmement riche en histoires et tragédies, mais le naufrage du Wilhelm Gustloff, plus grande catastrophe maritime de tous les temps, reste mystérieusement méconnue. Des milliers de destins engloutis pour toujours et envers qui l'auteur ressent un devoir de mémoire et de rassemblement, pour ne jamais oublier les horreurs et les erreurs du passé.

Ruta Sepetys a déclaré « L'Histoire a divisé nos peuples, mais à travers la lecture, à travers le roman historique, les jeunes lecteurs du monde entier peuvent se retrouver unis »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Neneve
  24 novembre 2017
Mais quel magnifique roman... dur, mais nécessaire ! Il nous raconte un pan de l'histoire atroce, plutôt méconnu... la fuite de millier de personnes vers les côtes pour embarquer sur des bateaux et fuir l'arrivée des troupes soviétiques en cette période de fin deuxième guerre mondiale. L'histoire se décline à 4 voix, par 4 personnages plus attachants et émouvants les uns que les autres... Il y a Émilia, jeune polonaise qui fuit après qu'un lourd malheur lui soit arrivé, Joana, infirmière dévouée corps et âme aux autres, Florian, restaurateur d'art prussien qui, trahi par un homme à qui il faisait confiance, décide de partir avec le bien le plus cher à Hitler et finalement Alfred, recalé des jeunesses hitlériennes, est enrôlé sur le Wilhelm Gustloff, ce grand navire rempli de promesse et de liberté. Les amitiés se tissent au fil des pages, au milieu de l'horreur et de la fuite. Chaque page est vibrante, et nous fait comprendre à quel point le beau peut gagner sur le laid... Ce livre est une ode au désir de vivre... Magnifique, je vous le dis.... à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          275
Maks
  27 avril 2017
Le sel de nos larmes est un récit historique intéressant sur un événement que l'on connait peu de la seconde guerre mondiale.
Le livre fait un parallèle avec un autre roman de Ruta Sepetys : Ce qu'il n'ont pas pu nous prendre (un roman adulé par les lecteurs), dans lequel certains personnages on des liens familiaux avec un personnage present dans "Le sel de nos larmes".

L'écriture est bonne tout en restant assez simple et très compréhensible étant classé jeunesse mais le livre est tout de même agréable à lire pour un adulte. Les chapitres sont très court et alterne entre nos divers personnages.
Personnellement je me suis régalé au début et à la fin (la partie naufrage, extra) avec quelques petites longueurs en milieu de récit sans non plus que cela ne soit trop gênant.
Les personnages sont intéressants, variés et avec des caractères tous différents.

Sachez que certains passages sont difficilement supportables, à plusieurs reprises, les plus jeunes risquent de verser des larmes (les plus grands aussi d'ailleurs s'il sont sensibles).

En tout cas, c'est un roman à conseiller à tout le monde, jeunes et moins jeunes, afin de découvrir cet événement historique oublié.

Voir la chronique sur mon blog :

Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
letilleul
  16 juin 2016
La production éditoriale propose des romans historiques qui utilisent les ressorts des séries télé, de la litterature pour ​adolescents, du thriller et du polar avec un succès de plus en plus croissant !

Le sel de nos larmes en est la parfaite illustration : on suit ici quatre destinées de quatre adolescents. Alfred, le marin; Juana la lituanienne, Emilia et Florian chacuns en fuite et confrontés aux horreurs de la guerre. Comme le suggère la bande annonce, le roman nous fait vivre la plus grande tragédie maritime de l'histoire qui a fait près de six foix le nombre de victimes du Titanic lors de la seconde guerre mondiale.

Et c'est vraiment à partir de ce moment de rencontre que le récit devient bouleversant et que tous les ressorts de ces destins dramatiques s'enclenchent.
Lien : http://www.liresousletilleul..
Commenter  J’apprécie          210
Eroblin
  26 mai 2018
Le 30 janvier 1945, le paquebot Wilhelm Gustloff coule dans la mer Baltique après avoir reçu trois torpilles soviétiques. A son bord, des milliers de civils dont 4 à 5000 enfants, fuyant la Prusse orientale lentement mais inexorablement conquise par l'Armée rouge. De cette tragédie, Ruta Sepetys en a fait un roman pour que tout le monde se souvienne car, dit-elle : « Une fois les survivants disparus, il ne faut pas laisser la vérité disparaître avec eux. » Pour rendre hommage à tous les enfants disparus dans la tourmente de cette fin de guerre, elle a choisi de nous raconter le destin de quatre jeunes gens. Florian a fui Könisberg quand il s'est rendu compte qu'il travaillait pour des nazis qui pillaient les musées de toute l'Europe, les appartements saisis aux juifs pour récupérer des oeuvres d'art. Dans son baluchon, une clé et une pièce du Cabinet d'Ambre volé aux soviétiques. Joana est originaire de Lituanie, elle a pu quitter le pays avant l'arrivée des Soviétiques, a travaillé comme infirmière dans un hôpital. Emilia est polonaise, son père l'a envoyée à la campagne chez des amis qui devaient la protéger. Tous les trois vont se rencontrer sur une route enneigée, fuyant l'arrivée des soldats soviétiques. Chacun porte un lourd secret, trop lourd pour leurs jeunes années. Ils parviennent enfin à Gotenhafen, un port donnant sur la mer Baltique. Avec eux, des milliers de civils, terrifiés et prêts à tout pour monter à bord d'un bateau. Alfred est à bord du Gustloff, simple matelot qui rêve de gloire, de médaille donnée en personne par Hitler, pauvre matelot en fait qui n'a pas toute sa tête. Il va permettre à Joana, Florian et Emilia de faire partie de ceux qui pourront embarquer. Ils pensent être sauvés… Le récit à quatre voix donne du rythme, permet de saisir les destinées de ces jeunes gens ballottés par les événements. Ce sont eux qui nous font vivre le naufrage. Ici pas d'orchestre pour jouer jusqu'à la fin, pas de commandant mourant dignement à la barre de son bateau. La nuit, des températures glaciales, pas assez de canots de sauvetage, cette tragédie se dévoile sous nos yeux effarés. C'est un roman à destination des adolescents mais je trouve qu'il devrait être lu par tout le monde. Pour ne pas oublier.
Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Big Easy

Qui est l'auteur de ce livre ?

Stephenie Meyer
Ruta Sepetys
John Green
Veronica Roth

20 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Big easy de Ruta SepetysCréer un quiz sur ce livre
.. ..