AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Marie Métailié (Traducteur)
ISBN : 286424490X
Éditeur : Métailié (27/05/2004)

Note moyenne : 4.21/5 (sur 562 notes)
Résumé :
Luis Sepulveda
Histoire d'une mouette
et du chat qui lui apprit à voler
Traduit de l'espagnol (Chili) par Anne Marie Métailié

Zorbas le chat grand noir et gros a promis à la mouette qui est venue mourir sur son balcon de couver son dernier œuf, de protéger le poussin et de lui apprendre à voler. Tous les chats du port de Hambourg vont se mobiliser pour l'aider à tenir ces promesses insolites.
A travers les aventures rocambo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (94) Voir plus Ajouter une critique
Coriolis
18 juin 2015
Le génie de certains artistes, qu'ils soient écrivains, musiciens, peintres ou autres transcende l'espace de la page, déborde de la portée ou libère la toile de son cadre. Luis Sepúlveda est de ceux-là.
L'encre de son labeur imprègne aussi bien l'âme qu'elle recouvre le papier. L'auteur crée un lien prodigieusement intimiste avec le lecteur et donne l'impression de n'avoir rédigé une oeuvre que pour lui tant ses thèmes sont universels.Créateur de merveilleux, conteur talentueux, il excelle lorsqu'il entreprend de se mettre au service de la littérature jeunesse. Et si l'on croit prendre la route pour Hambourg en abordant l'Histoire de la mouette et du chat qui lui apprit à voler, on découvre que ce voyage mènera sur une terre où les animaux sont doués de paroles et capables d'humanité.
Kengah, Une jeune mouette, recouverte de pétrole, va bientôt rendre son dernier soupir. Elle consacre ses dernières forces à extirper de son corps affaibli l'oeuf qu'elle porte. Epuisée, Kengah le confie à un chat qui assiste, impuissant, à cette scène tragique. Zorbas, ce gros matou noir aux yeux dorés, promet de veiller sur la progéniture de l'oiseau mourant et de lui apprendre à voler. le reste de cette histoire n'est que fantaisies et enchantements aux côtés de Zorbas et de ses amis : Colonello, Secrétario, Jesaitout, et Vent-debout à la rescousse du futur oisillon. On se surprend, au fil des pages, à être ému devant le spectacle de la vie, frappé en plein coeur par l'imagination fertile de cet écrivain et déconcerté par l'aisance de sa plume. Chacun pourra se retrouver dans le bestiaire né de l'esprit bouillonnant de l'auteur. Tour à tour chat, mouette, chimpanzé, chacun se reconnaîtra. L'Histoire d'une mouette et d'un chat qui lui apprit à voler est un hymne à la tolérance. C'est un cri pacifié à l'attention des être déshumanisés que nous devenons à ne vouloir que profits et progrès. C'est, par ailleurs, un pont qui nous ramène à notre enfance et à notre envie de merveilleux.C'est une oeuvre rassurante comme un ronronnement et douce comme la fourrure d'un chaton.C'est aussi un conte philosophique dans lequel on progresse à patte de velours, qui fera frétiller nos vibrisses et dont on ressort un peu à contre coeur mais grandi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
Under_The_Moon
28 novembre 2012
Un très joli conte plein de tendresse sur le courage et la tolérance.
Avec un titre à la Salvador Dali, Luis Sepulveda nous livre un récit vivant, drôle et très actuel : il est question de pollution de l'environnement, de solidarité, de compassion pour les plus faibles et de l'acceptation des différences.
Les personnages sont attachants et très réalistes - ceux qui ont ou ont eu des chats comprendront.
En lisant cet ouvrage je n'ai pas pu m'empêcher de penser au film d'animation , assez peu connu de Don Bluth, Brisby et le Secret de Nimh, à cause des rats. Décidément, un animal vraiment pas sympa ! Et à la bande des Aristochats et d'Isidore - là aussi, ceux qui ont grandi dans les années 1990 comprendront.
Un moment de lecture agréable et même émouvant parfois.
Commenter  J’apprécie          560
isabelleisapure
28 avril 2015
Qu'il est bon parfois de retrouver son âme d'enfant et de se laisser porter par une belle histoire comme celle que nous conte Luis Sepulveda.
« Il était une fois », un chat grand noir et gros qui avait pour nom Zorbas. Il menait une vie tranquille comme un chat grand noir et gros peut en rêver, jusqu'au jour où atterrit sue la terrasse de son appartement une mouette.
Bien mal en point cette pauvre petite mouette, elle avait les plumes gluantes de mazout et Zorbas eu juste le temps de recueillir ses dernières volontés avant que celle qui fut un bel oiseau blanc pousse son dernier soupir après avoir pondu un oeuf et confié le poussin en devenir à notre gros minet.
Pour élever « l'enfant », Zorbas mettra tout en oeuvre, faisant appel à tous ses amis.
Luis Sepulveda nous livre un conte plein de délicatesse où il est question de solidarité, d'entraide, de respect face à la différence.
Une belle leçon de tolérance servie par une écriture pleine de poésie qui ira droit au coeur des lecteurs de tous âges.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          472
Chouchane
28 mai 2012
Quand Sepùlveda écrit un une fable pour ses enfants cela devient une allégorie pleine de philosophie et de poésie. Ce conte se lit à plusieurs niveaux. Une belle histoire, celle de Zorbas un chat "grand, noir et gros" qui voit venir s'échouer sur son balcon une mouette engluée dans du mazout. Ce gros mâle va devenir la maman d'une petite mouette qui élevée par une bande de matous voudrait bien être un chat comme eux mais Zorbas a fait une promesse : lui apprendre à voler. Ensuite, un roman écologique et social où les humains n'ont pas le beau rôle hormis un poète. Les mouettes sont mazoutées, le fond des océans pollué et les chats n'ont aucune confiance dans l'humanité "car les humains sont en général incapables d'accepter qu'une être différent d'eux les comprenne et essaye de se faire comprendre". Et enfin, Histoire d'une mouette et d'un chat est un roman sur l'acceptation de la différence où un chat carnivore va élever avec amour un oiseau et lui dire "nous t'avons donné toute notre tendresse sans jamais penser à faire de toi un chat. Nous t'aimons mouette". Ce livre pour enfants plonge ses racines dans la littérature. La mouette mazoutée qui se souvient du mythe d'Icare essaie de se rapprocher du soleil pour voir fondre cette "peste noire", Léonard de Vinci et ses machines volantes sont appelés à la rescousse pour l'apprentissage du vol, et des vers du poète basque Bernardo Atxaga vont finalement être utilisés comme manuel de vol pour jeune mouette. Au final c'est un conte émouvant sur l'amour "maternel", la différence, la séparation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
TheWind
27 juillet 2014
Aux amoureux des chats...
J'imagine que tous les amoureux des chats ont un jour au moins une fois connu un chat formidable comme Zorbas.
On a tous dans le coin de notre coeur un chat qu'on a aimé et admiré, un chat qu'on n'oubliera jamais. Les chats sont mystérieux et extraordinaires, certains le sont plus que d'autres.
Le mien s'appelait Mimi. Un prénom peu original je vous l'accorde.
Dès le premier regard, j'ai fondu. C'était comme un coup de foudre, comme une évidence. Cette petite boule de poils rousse que mon frère avait trouvé dans une bouche d'égout et ramené ensuite à la maison était adorable... « mimi », pour faire plus court et d'emblée, je l'ai aimé. Il était le chat que j'attendais, le chat unique de mes rêves.
Mimi a grandi près de nous et je me suis attachée à lui comme jamais encore je ne m'étais attachée à un autre chat.
C'était, comme Zorbas, un chat d'une gentillesse extrême. Un chat doté d'une empathie rare envers les autres de son espèce mais également envers les humains. Et ce qu'il y avait d'étonnant et qui me bouleverse encore, surtout après avoir lu ce roman sublime de Luis Sepulveda, c'était sa façon particulière de me miauler. Il ne me miaulait pas, non, il ouvrait sa mâchoire et faisait des petits mouvements comme s'il imitait les humains en train de parler. Des petits sons en sortaient. Je n'ai jamais douté que Mimi essayait de prononcer des mots.
Je pourrais bien sûr vous raconter tant d' événements de ma vie avec Mimi mais là n'est pas le propos.
Bien sûr, vous l'avez compris, je ne pouvais pas aborder l' « Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler » sans faire ce petit hommage à Mimi.
La place que j'accorde à ce livre est tout aussi particulière. Pendant longtemps, j'ai cru que j'avais déjà lu ce livre. En l'inscrivant dans ma bibliothèque de Babelio, je l'ai étiqueté comme étant « lu » ; non pas par inadvertance ou par négligence, mais réellement parce que j'étais persuadée d'avoir déjà lu ce livre. Tout simplement parce qu'il m'était familier. Parce qu'il faisait déjà partie de mon univers. Je n'ai jamais vu le film d'animation adapté de ce roman, tout au plus un ou deux extraits ;
j'avais maintes fois feuilleté en librairie la nouvelle édition qui a suivi le film d'animation et j'étais même persuadée l'avoir acheté et lu !

C'est, il y a peu, en lisant les critiques sur Babelio que je me suis aperçue que non seulement je ne l'avais jamais lu mais qu'en plus il ne figurait pas parmi les livres de mes étagères !
J'ai évidemment réparé cet oubli il y a quelques jours, et acheté ce petit ouvrage aux éditions Métailié. Sur la page de couverture, on voit la silhouette d' un chat noir à la manière du théâtre d'ombres et le titre. J'avais envie de lire ce texte dans sa version épurée de toute illustration.
Voilà, c'est chose faite.
Que vous dire de plus ?

Que je suis comme la mouette Afortunada et que je suis bien heureuse, comme elle, d'avoir connu un chat qui m' apprit à voler de mes propres ailes.
Lorsque Mimi s'est « envolé », j'avais, moi aussi, l'âge de quitter le nid familial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          293
Citations & extraits (65) Voir plus Ajouter une citation
SeshetaSesheta18 août 2008
- Je vais pondre un œuf. Avec les denières forces qui me restent je vais pondre un œuf. Chat, mon ami, on voit que tu es bon, que tu as de nobles sentiments. Je vais te demander de me promettre trois choses. Tu vas le faire? demanda-t-elle en secouant maladroitement ses pattes dans un essai manqué pour se redresser.
Zorbas pensa que la pauvre mouette délirait et qu'avec un oiseau dans un état aussi lamentable on ne pouvait qu'être généreux.
- Je te promets tout ce que tu voudras. Mais maintenant repose-toi, miaula-t-il avec compassion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          630
Under_The_MoonUnder_The_Moon27 novembre 2012
Tu es une mouette. (...) Nous t'aimons tous Afortunada. Et nous t'aimons parce que tu es une mouette, une jolie mouette. Nous ne te contredisons pas quand tu cries que tu es un chat, car nous sommes fiers que tu veuilles être comme nous, mais tu es différente et nous aimons que tu sois différente. Nous n'avons pas pu aider ta mère, mais toi nous le pouvons. Nous t'avons protégée depuis que tu es sortie de ton oeuf. Nous t'avons donné notre tendresse sans jamais penser à faire de toi un chat. Nous t'aimons mouette. Nous sentons que toi aussi tu nous aimes, que nous sommes tes amis, ta famille, et il faut que tu saches qu'avec toi, nous avons appris quelque chose qui nous emplit d'orgueil : nous avons appris à apprécier, à respecter et à aimer un être différent. Il est très facile d'accepter et d'aimer ceux qui nous ressemblent, mais quelqu'un de différent c'est très difficile, et tu nous as aidés à y arriver. Tu es une mouette et tu dois suivre ton destin de mouette. Tu dois voler. Quand tu y arriveras, Afortunada, je t'assure que tu seras heureuse et alors tes sentiments pour nous et nos sentiments pour toi seront plus intenses et plus beaux, car ce sera une affection entre des êtres totalement différents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
doudou94doudou9407 mai 2014
( Les chats veulent entrer dans le bazar d'Harry et voient Matias, le chimpanzé qui en garde l'entrée. )

-Un instant sacs à puces! Vous oubliez de payer l'entrée! glapit Matias.
-Et depuis quand est-ce qu'on paye, nous les chats ? demanda Secrétario.
-Sur la porte il y a : entrée deux marks. Nulle part il est écrit que les chats entrent gratis. Huit marks ou vous fichez le camp ! glapit énergiquement le chimpanzé.
-Monsieur le singe, je crains que les mathématiques ne soient pas votre fort, miaula Secrétario.
-C'est exactement ce que j'allais dire. Une fois de plus et vous m'enlevez les miaulement de la bouche, protesta Colonello.
-BLABLABLA! Payez ou fichez le camp! cria Matias.
Zorbas sauta sur le comptoir et regarda le chimpanzé dans les yeux. Il soutint son regard jusqu'à ce que Matias cligne des yeux et commence à pleurer.
-Bon, en réalité ça fait six marks. Tout le monde peut se tromper, reprit timidement Matias.
Sans cesser de le regarder dans les yeux, Zorbas sortit une griffe de sa patte droite de devant.
Ça te plaît Matias ? J'en ai neuf autres pareilles.
Tu peux les imaginer plantées dans ce cul rouge que tu as toujours à l'air ? miaula-t-il tranquillement.
-Pour cette fois, je ferme les yeux. Vous pouvez passer, glapit le chimpanzé en prenant un air calme. Les trois chats, la queue orgueilleusement dressée, disparurent dans le labyrinthe de couloirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
SeshetaSesheta18 août 2008
Le chat grand noir et gros prenait le soleil sur le balcon en ronronnant et en pensant comme c'était bon d'être là à recevoir les rayons du soleil, le ventre en l'air, les quatre pattes repliées et la queue étirée.
Commenter  J’apprécie          580
SeshetaSesheta18 août 2008
[...] il entendit le bourdonnement d'un objet volant qu'il ne sut pas identifier et qui s'approchait à grande vitesse. Inquiet, il se dressa d'un seul coup sur ses quatre pattes et arriva tout juste à se jeter de côté pour esquiver la mouette qui s'abattit sur le balcon.
Commenter  J’apprécie          450
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature espagnole et portugaise>Romans, contes, nouvelles (822)
autres livres classés : littérature chilienneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le vieux qui lisait des romans d'amour

En quelle année est paru ce roman ?

1990
1991
1992

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thème : Le Vieux qui lisait des romans d'amour de Luis SepúlvedaCréer un quiz sur ce livre
. .