AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723494241
Éditeur : Glénat (06/02/2013)

Note moyenne : 2/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Malgré une carrière brève stoppée à seulement 35 ans, Walter Bonatti (1930-2011) a changé le cours de l’alpinisme moderne, ses ascensions des années 1950 et 1960 comptant parmi les plus difficiles et les plus inspiratrices.
Mythe, il le devient ensuite progressivement, quand il tourne le dos aux faces retorses pour partir en quête de cette « grande aventure » qui lui est si chère.
Certes, l’Italien s’est déjà raconté dans des autobiographies devenues... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nastie92
  14 juin 2018
Walter Bonatti est un personnage fascinant.
Alpiniste exceptionnel, aventurier, explorateur, il a vécu une vie trépidante, passionnante.
Mais Walter Bonatti n'était pas que cela.
C'était un puriste, un amoureux fou de la nature.
Un homme incroyable, qui avait beaucoup réfléchi sur la vie, sur la nature humaine.
Un philosophe, comme n'hésite pas à le dire le célèbre psychanalyste italien Mauro Scardovelli.
Walter Bonatti a eu une carrière d'alpiniste riche d'exploits fantastiques. Il s'est ensuite reconverti dans l'exploration, a parcouru le monde entier et en a rapporté des reportages et des photos extraordinaires.
Il a effectué de grandes premières, gravi des voies incroyables, s'est sorti de situations terribles, dont un bivouac forcé à plus de 8 000 mètres d'altitude sur le K2.
Il a raconté ses aventures dans des livres passionnants.
Dans L'affaire du K2, il retrace dans les moindres détails ce qui s'est passé lors de la grande victoire italienne sur le deuxième sommet du monde, ainsi que toute la polémique qui a suivi. C'est un ouvrage complet et très instructif pour qui s'intéresse de près à l'alpinisme. Ce n'est pas tout pur et tout beau, parce que l'affaire ne l'est pas, mais on en apprend beaucoup sur la nature humaine.
Mais le livre que je recommande par-dessus tout, c'est Montagnes d'une vie. Walter Bonatti y raconte son amour de l'alpinisme, ses principales ascensions, les succès comme les échecs. C'est magnifique, très bien écrit, plein de vie et de passion. Un must en matière de littérature alpine.
Bon, venons-en au fait.
Pourquoi cette si longue introduction ?
Parce que sur le livre dont je suis censée faire la critique ici, je n'ai pas grand-chose à dire.
Du moins, pas grand-chose de positif.
Parce que ce livre est plat, ce qui est un peu désolant pour un livre de montagne. Et plus que décevant vu la richesse du personnage dont il est question.
Le titre "Walter Bonatti, de l'homme au mythe" est plus qu'alléchant, mais Roberto Serafin est manifestement passé à côté de son sujet. Il n'y a dans son livre pas le souffle d'aventure, la vie, les émotions, qu'on aurait dû y trouver.
Son livre est froid, il ne m'a pas touchée du tout et m'a même souvent ennuyée. À sa lecture, je n'ai pas vibré, je n'ai rien ressenti.
Voilà.
Donc, si vous voulez savoir qui était Walter Bonatti, lisez-le directement : ouvrez Montagnes d'une vie... et les montagnes viendront à vous.
Et si vous voulez en apprendre plus sur cet alpiniste italien qui fut l'un des meilleurs, je vous conseille la video suivante : https://www.youtube.com/watch?v=5l6sB-WfoG8. Mauro Scardovelli y raconte d'une façon vivante (en italien) quelques anecdotes très révélatrices de la personnalité de Bonatti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          356
CVolland
  08 novembre 2018
Assez déçu par cette biographie terne qui part un peu dans tout les sens avec des aller retour chronologique assez fréquent. On à l'impression que l'auteur par du présupposé que l'on connait déjà assez bien Bonatti. Les différentes ascensions et polémiques qui ont suivi sont bien présentes mais ont entre pas assez dans les détails.
Lire un des ouvrages de Walter Bonatti serait surement plus enrichissant.
Commenter  J’apprécie          00
ca72ro
  16 août 2014
J'ai une grande admiration pour Walter Bonatti, un grand alpiniste. Lelivre par contre ne remporte pas toute mon adhésion. C'est une synthèse de la vie de Bonatti. On lui découvre une autre dimension autre qu'alpinistique. Mis je suis restée sur ma faim. Très peu de récits d'ascension. POur cela, il vaut mieux se reporter aux ouvrages de Bonatti lui même et notamment le beau "A mes montagnes".
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   21 novembre 2018
Il vit un mois sur le Nil, près des cascades Murchison, au milieu des crocodiles atteignant parfois sept mètres et de gigantesques hippopotames ; il plonge souvent sous les chutes d'eau et nage aux alentours pour habituer les animaux à sa présence. Et cela fonctionne. Au bout d'un certain temps, il peut parcourir à la nage un long secteur du fleuve sans que les crocodiles n'esquissent un mouvement. Ensuite, il marche seul durant quatre jours dans la savane proche de la rivière Grumeti parmi les lions, les léopards, les éléphants, les hyènes et les buffles. il a ainsi découvert que vers la mi-journée, quand la chaleur devient accablante et que tous les animaux s'immobilisent pour mieux la supporter, l'unique moyen de ne pas être perçu comme un corps étranger, et ainsi de ne pas être attaqué, est de les imiter en ne faisant plus le moindre geste. En fait, il a appris l'astuce en vivant quelque temps chez les Masaïs sur les hauts plateaux de Murja, expérimentant avec eux des rencontres avec des animaux dangereux, face auxquels il faut immédiatement poser à terre lances et bâtons, s'accroupir et rester immobiles silencieux. Tôt ou tard les animaux s'en vont tranquillement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Nastie92Nastie92   29 juin 2018
Cet instinct, sorte de signal intérieur d'origine animale, caractérise une aptitude bien connue des alpinistes, bien qu'elle n'ait guère été étudiée scientifiquement. C'est un don teinté de magie, propre aux grands premiers de cordée et aux meilleurs solitaires, qui permet en outre de gagner aisément la confiance des autres compagnons. Par exemple, durant la retraite infernale du pilier central en 1961, seul un prodigieux instinct (certes, il connaissait le Mont-Blanc comme sa poche, mais la mémoire fait aussi partie de cette faculté qui englobe l'instinctif et le cognitif) peut expliquer sa capacité à s'orienter en pleine tempête sans visibilité dans le dédale du glacier du Frêney. Les autres ne se fiaient pas à lui par hasard, tous lui faisaient totalement confiance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Nastie92Nastie92   06 novembre 2018
Spiro trouva finalement l'occasion de parler à Bonatti. Il savait pertinemment que sans son intervention et celle des autres sauveteurs, ses amis n'auraient pas pu redescendre seuls avant la nuit. Et un bivouac supplémentaire sans équipement aurait peut-être coûté la vie aux plus faibles. « Écoute Walter, je ne veux pas parler de ce que nous te devons à toi et à tes collègues, vous êtes tous des guides préparés à ces situations. Mais au moins, laisse-moi te rembourser le matériel, les pitons, les anneaux, les mousquetons utilisés pour les rappels et les vivres que vous avez montés à mes amis. »
Walter le regarda avec une grande dureté : « Ne me parle plus jamais de ces choses-là si tu tiens à mon amitié. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Nastie92Nastie92   05 décembre 2018
« Il n'y a rien de plus ennuyeux que de grimper avec des cordes fixes et des bouteilles d'oxygène. Et puis, il ne faut pas s'étonner que des tragédies se produisent, comme celle de 1996 qui fit treize morts sur l'Everest. Le risque d'avoir un accident reste très élevé. Malheureusement, de nos jours, l'alpinisme s'est mondialisé. Des centaines de sherpas préparent les voies et on trouve des bouteilles d'oxygène tout au long du parcours. Ainsi, l'Everest devient accessible à n'importe qui, même à un aveugle ou à un unijambiste. Très bientôt, j'en suis sûr, on trouvera des McDonald's sur les sommets himalayens. .. » Reinhold Messner
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Nastie92Nastie92   14 juin 2018
"La curiosité est un élément prépondérant pour accéder aux grands espaces. Et à ce propos, j'oserais dire que cette même curiosité a conduit à la création de l'homme tel qu'il est. Peut-être que l'aventure, dans sa plus simple expression, a commencé le jour où le singe est descendu de l'arbre, juste par curiosité. Nous faisons des rêves, notre imagination nous donne des idées, il s'agit seulement de savoir si nous réussirons ou non à les matérialiser, mais pour le savoir il nous faut essayer !" Walter Bonatti
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
autres livres classés : alpinismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
84 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre