AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 284574272X
Éditeur : Le Verger (26/01/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 3 notes)
Résumé :
C'est un quartier délaissé, avec son tank de la dernière guerre fraîchement repeint, autour duquel on s'assoit. C'est là qu'on revient, toujours. Qu'on se retrouve. Qu'on se raconte. Il est là. Il y a cette fille chez qui il vit. Lui, il fait des vidéos. Il interroge des gens, va à leur rencontre.
"Tu te rappelles tout ce qu'ils nous racontaient à nous, se disent entre eux certains, qui n'en disent pas plus, n'en savent sans doute pas plus, mais hochent la t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Cacha
  26 février 2018
Merci Babelio pour ce livre reçu à l'occasion d'une des dernières masse critique !
Ce court récit raconte le quotidien d'une bande de jeunes (pas si jeunes d'ailleurs) désoeuvrés d'un faubourg perdu d'une ville française.
Nous suivons le narrateur, cinéaste au rabais mais en devenir, malmené par sa copine du moment, se laissant porter par la vie, dans ses pérégrinations d'un endroit à l'autre du quartier qu'il n'a jamais quitté.
Il rencontre divers personnages, ceux qu'il a toujours connus, d'autres avec lesquels il discute dans un bar, l'un célèbre, les autres pas. le titre du livre s'explique à la fin par le croisement de plusieurs personnages, justement.
Cet anti héros désabusé, désirant l'amour sans vraiment le chercher, souhaitant la célébrité sans faire beaucoup d'efforts pour l'obtenir, n'est pas spécialement attachant mais le portrait que nous en brosse l'auteur est fort réaliste.
Le style m'a quelque peu déroutée par ses longues phrases et cette manière d'écrire comme on parle ou comme on pense.
Ce livre est malgré tout pour moi une découverte assez intéressante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
MonsieurHyacinthe
  11 mars 2018
Ce qui marque chez Jacques Serena, c'est la pensée en mouvement, un long fil tendu, une logorrhée vivace qu'il faut suivre quitte à s'y perdre, labyrinthique et serpentine, à la manière d'un Bernard-Marie Koltès (lui aussi publié en grande partie aux éditions de Minuit, "Dans la solitude des champs de coton" fut l'une de mes claques de jeunesse). Concernant le beau Jacques, je restais sur "Plus rien dire sans toi", et surtout "L'acrobate", de peur de ne ternir l'image de cet auteur qui m'a apporté une telle jubilation avec ce texte (auquel je pense très régulièrement) (rares sont les textes qui accompagnent une vie).
Et puis l'opération "Masse critique" de Babelio est passée par-là, avec le spectre d'un auteur fétiche en offrande, je n'ai pu résister à la tentation de remettre le couvert (je remercie évidemment le site pour l'offrande et ses innombrables opérations promotion).
J'ai donc retrouvé dans ce "Voleur de guirlandes" cette passion de la phrase alambiquée, mais aussi à l'instar de Christian Gailly (éditions de Minuit), Annie Saumont (Julliard) et d'autres esthètes, le goût particulier de Jacques Serena pour la déconstruction des phrases, la recherche de structures bancales que l'on suit malgré tout, la quête d'une prose à soi, personnelle, déstructurée et révélatrice tantôt de l'oralité, tantôt de la pensée en construction. C'est un tout à avaler. Certaines phrases dans le lot n'en sont pas. Au risible. Loin du classique. Distordues. Rabougries. Meurtries. J'adore ça.
Pour qui s'y intéresse, les citations que j'extrais du livre illustrent cet aspect de l'écriture. Ecrire en ce sens est un risque, celui de perdre une partie de son lectorat, car cette touche littéraire n'est pas du goût de tout le monde. J'y prends pour ma part grand plaisir et y vois la patte des créateurs à tout crin : ça transpire de personnalité et de réalisme. Nous sommes avec le narrateur, en immersion, dans son intimité, en confident. J'aime furieusement cet auteur, et c'est toujours un bonheur de le retrouver, quelque soit le sujet qu'il traite, c'est une voix que l'on prend plaisir à retrouver, un timbre personnel. Bref. C'est ça, un écrivain !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CamillouChou
  26 février 2018
J'ai reçu le voleur de guirlandes grâce à l'avant dernière masse critique. Malgré le résumé proposé, je ne savais pas trop à quel genre de récit m'attendre. Et le moins que je puisse dire, c'est que j'ai été surprise.
Le voleur de guirlandes n'est pas un récit narratif tel que l'on peut on l'attendre. Pas d'histoire ficelée, pas d'intrigue, pas de rebondissement, mais un beau plaidoyer sur l'amour, l'espoir, l'imagination, le rêve...
Ce petit livre d'un cinquantaine de pages se lit facilement, même si le style d'écriture est différent de ce que j'avais pu lire jusqu'à présent. Des phrases longues, ponctuées d'un grand nombre de virgules, qui reproduisent à merveille l'état d'esprit du personnage principal.
Un livre qui pourrait se résumer en une petite phrase toute simple : "L'espoir fait vivre".
Lien : http://live-a-sunny-life.com/
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   11 mars 2018
"(...) Je ne parle pas des matins, parce que, pour ceux qui ne connaissent pas, disons qu'ici, les matins, pas la peine d'en parler. (...)"
Jacques SERENA, Voleur de guirlandes, 2000, Le Verger éditeur (réédition 2018, p. 8).
Commenter  J’apprécie          00
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   11 mars 2018
"(...) Ce que j'étais parti pour dire, c'est que, une, de fille, je ne la connaissais pas. (...)"
Jacques SERENA, Voleur de guirlandes, 2000, Le Verger éditeur (réédition 2018, p. 6).
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jacques Serena (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Serena
Vidéo de Jacques Serena
autres livres classés : haïtiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre