AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782370670298
Plein jour (23/03/2017)
4/5   6 notes
Résumé :
1993. Liverpool. Le petit James Bulger, deux ans, échappe à la surveillance de sa mère. Les caméras du centre commercial capturent sa silhouette alors qu'il s'éloigne en compagnie de deux garçons. On retrouvera son corps deux jours plus tard, affreusement mutilé.
L'horreur qu'inspire au monde la violence barbare de ce meurtre atteint son paroxysme lorsqu'on découvre l'âge des deux criminels : Jonathan Venables et Robert Thompson ont dix ans, des visages char... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sanguine
  01 avril 2017
Je n'avais jusque là jamais entendu parler de ce livre ni même de l'affaire James Bulger qu'il relate. Il s'agit d'une affaire de meurtre survenue en Angleterre en 1993. Mais le plus horrible dans cette histoire est que la victime est un petit garçon de deux ans à peine, et que ses meurtriers n'en ont que dix ... Un enfant tué par d'autres enfants, ça m'a interpellée et j'ai eu envie d'en savoir plus. Je remercie donc les Editions Plein Jour pour l'envoi de ce livre que j'ai avalé en quelques heures ...
1993. Liverpool. le petit James Bulger, deux ans, échappe à la surveillance de sa mère. Les caméras du centre commercial capturent sa silhouette alors qu'il s'éloigne en compagnie de deux garçons. On retrouvera son corps deux jours plus tard, affreusement mutilé.
L'horreur qu'inspire au monde la violence barbare de ce meurtre atteint son paroxysme lorsqu'on découvre l'âge des deux criminels : Jonathan Venables et Robert Thompson ont dix ans, des visages charmants, des voix innocentes. Comment un enfant se transforme-t-il en monstre ? Gitta Sereny, que cette question obsède depuis des décennies, assiste à leur procès, rencontre leurs proches.
Elle ne peut renoncer à comprendre l'inacceptable, et se lance dans une enquête sur les racines du mal dont ni elle ni son lecteur, entraîné avec elle dans cet abîme de terreur et de pitié, ne sortira indemne.
Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en ouvrant ce bouquin, nous sommes en fait en présence d'un essai rédigé par Gitta Sereny qui avait déjà mené l'enquête sur une petite fille meurtrière. Je n'avais pas lu ce premier ouvrage même si j'en avais entendu parler. de même, si j'étais déjà adolescente en 1993, je ne me souviens pas du tout avoir entendu parler de ce fait divers dans les médias.
J'étais donc curieuse d'en apprendre plus sur les deux assassins du petit garçon car je ne parviens pas à comprendre comment un enfant peut arriver à un geste aussi extrême sur un autre enfant. L'auteure tente donc de nous expliquer comment les deux garçons, Jon et Robert, ont grandi et comment ils en sont arrivés à adopter un tel comportement qui les a mené à tuer un tout petit garçon qu'ils appelleront pendant leurs interrogatoires "le bébé".
On commence par une brève description des faits, c'est bien suffisant pour nous faire prendre conscience de l'horreur du drame. Il était inutile de développer plus cette partie. Puis on apprend à connaitre un peu les parents, leurs comportements avec leurs enfants, l'éducation qu'ils leur donnent ... et j'ai par moments eu froid dans le dos. 1993 n'est pas si loin que ça et j'ai eu parfois l'impression d'un sacré retour en arrière. Ca n'explique sans doute pas tout dans ce drame, je ne cherche pas à donner des circonstances atténuantes aux deux délinquants mais ça peut nous donner des clés pour comprendre un peu mieux ce qui a pu leur passer par la tête.
J'ai aimé ce récit car il n'est pas trop intrusif, Gitta Sereny se contente de nous donner les informations nécessaires à la compréhension du fait divers sans trop en faire ni trop en dévoiler. Tout le récit est dans la retenue, j'ai ressenti une certaine pudeur dans la rédaction dans ce document, il faut dire que le sujet du récit reste assez délicat malgré les années passées.
Ce récit m'a aussi permis de découvrir un peu comment se déroule le système judiciaire britannique même si certaines choses ont changées depuis ce meurtre. C'était vraiment très intéressant, d'autant que tout est condensé en environ 130 pages, on va droit à l'essentiel et on n'a pas le temps de s'ennuyer. Après ma lecture, je dois bien avouer que le petit James a hanté mes pensées quelques temps durant, difficile d'oublier ce petit garçon qui a péri sous les coups d'autres enfants.
Effrayant ! Mais instructif ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Gaiange
  28 juillet 2017
Un livre de 122 pages d'une puissance extrême... Un documentaire qui rappel que l'horreur ne se trouve pas que dans les livres. La tragique histoire de James Bulger, m'a toujours marqué, pourtant à l'époque je n'avais que 8 ans lors des faits, mais ce nom est resté gravé en moi. Un enfant, un bébé de deux ans sauvagement tué par deux enfants de dix ans aura marqué tout le monde.
A travers ce documentaire, nous allons pas suivre l'enquête, mais on va essayer de comprendre comment et pourquoi des enfants peuvent arriver à de tels actes de barbarie. On ne saura jamais pourquoi ils ont fait ça, mais l'univers dans lequel ils ont grandi peut expliquer peut-être cet acte....
Ce qui me gêne un peu dans ce livre, c'est que l'auteur pense indéniablement que ça doit venir de la famille et de l'univers social dans lequel une personne grandit. Personnellement, je pense que ça n'est pas une excuse ou la seule raison. Des personnes qui grandissent normalement dans l'amour peuvent un jour franchir la frontière.
Nous suivons aussi l'après procès, l'après prison et les conséquences des faiblesses du système judiciaire. Vouloir protéger des tueurs a t'il était une bonne idée ?!
Les enfants criminels... des mots qui ne vont pas ensemble et pourtant ça existe. Je pense me plonger dans les autres ouvrages de Gitta Sereny, dont particulièrement celui de l'affaire Mary Bell.
Lien : http://les-mots-de-gaiange.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Au_bonheur_des_livres
  29 mars 2017
🌟🌟🌟🌟
🔹Parution le 23 mars de l'enquête de Gitta Sereny, journaliste et écrivain britannique, sur l'affaire James Bulger.
🔹Cette image reste gravée dans ma mémoire, parce que j'avais 12 ans la première fois que je l'ai vue et parce qu'elle relate l'une des affaires criminelles les plus horribles impliquant des enfants meurtriers.
🔹Lorsqu'un jour de février 1993, Denise Bulger entre dans le centre commercial de Liverpool, et s'arrête à la boucherie, il ne faudra qu'une poignée de secondes pour que son fils James, presque 3 ans, échappe à sa vigilance.
🔹Affolée, ne voyant plus son fils à ses côtés, les recherches ne donneront rien jusqu'à ce que la police décide de visionner les caméras de surveillance du centre commercial.Les images capturent la silhouette de l'enfant s'éloignant accompagné de deux garçons dont on peine à définir l'âge en raison de la mauvaise qualité des bandes.
🔹Deux jours après l'enlèvement de l'enfant, son corps sera retrouvé "affreusement mutilé"...un témoignage permettra de remonter jusqu'aux deux "ravisseurs" dont on connaîtra l'identité "Jonathan Venables" et "Robert Thompson"... âgés de 10 ans! C'est la sidération pour les inspecteurs chargés de les "arrêter", ils n'arrivent pas à concevoir que ces deux jeunes enfants aux "visages charmants" puissent être les auteurs de ce crime atroce.
🔹Dans cette enquête moins fouillée que celle sur Mary Bell("une si jolie petite fille"),une enfant de 11 ans ayant assassiné deux bambins de 3 et 4 ans en 1968, Gitta Sereny tente encore de comprendre les origines du mal.Elle reste persuadée qu'un enfant n'est pas mauvais par nature, mais qu'il est perverti par la société et/ou son milieu familial.Elle ne nous donne pas de réponses, d'ailleurs lors de leurs interrogatoires, s'ils ont fini par avouer leur crime, les deux jeunes garçons ne donneront jamais d'explication sur les raisons qui les ont poussé à le commettre. 🔹Gitta Sereny cherche également à dénoncer un système pénal britannique qui traite les mineurs de la même façon que les majeurs et qui élude certains aspects qui pourraient éclairer l'affaire pr comprendre d'où vient cette pulsion destructrice chez l'enfant.

Lien : https://www.Instagram.com/au..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
SebastienCreoSebastienCreo   28 août 2021
Les enfants criminels ne sont pas le produit d'une classe sociale, mais du malheur, d'un malheur qui n'est jamais innée: il est créé par les adultes à qui les enfants "appartiennent". Dans toutes les classes sociales, des adultes immatures, inadaptés ou malades font rejaillir leurs troubles sur les enfants qui les aiment et ont besoin d'eux. Si les circonstances s'y prêtent, ces enfants reflétteront, reproduiront et souvent paieront cette détresse. Les enfants ne sont pas mauvais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   27 août 2021
Le corps de l'enfant sera découvert le dimanche 14 février au bord d'une voie ferrée, à moitié déshabillé. Il a été battu à mort, manifestement à l'aide des barres de fer et des briques déposées auprès de lui. De petites piles électriques sont également retrouvées; elles intrigueront longtemps les enquêteurs. Détail atroce, un train a coupé le corps en deux - post mortem.
Commenter  J’apprécie          10
SebastienCreoSebastienCreo   29 août 2021
Au premier regard, ce récit paraît mature et même sophistiqué. Mais quand Susan et Neil qui, quoique charmants, n'ont aucune de ces deux qualités, me racontaient, en pleine ébullition, leur mariage/non-mariage, on avait plutôt le sentiment de deux personnes jouant un rôle, d'une manière assez désespérée, dans une vie fantasmée.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   29 août 2021
Dans le passé, celui-ci s'était occupé des homicides les plus difficiles de Liverpool; trois ans plus tôt, il avait dirigé une enquête criminelle répondant au nom de code "Opération Clémentine", à propos d'un réseau de satanistes pratiquant des abus "rituels" sur des enfants.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienCreoSebastienCreo   27 août 2021
Ce qui est sidérant dans ce pays, lorsque des enfants sont accusés de crimes graves, c'est que la loi interdit aux psychiatres toute intervention thérapeutique avant le procès.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gitta Sereny (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gitta Sereny
Dans la famille Holleeder, il y a d'abord le père : alcoolique et violent qui détruit tout sur son passage, rabaisse femme et enfants et fait régner un climat de terreur dans son foyer. Ouvrier chez Heineken, il se soûle en rentrant de l'usine, distribue raclées et insultes sous l'effet de l'alcool et de la frustration. Il y a la mère, être fragile et docile qui tente tant bien que mal de protéger ses enfants. Il y a Willem, le fils aîné, seul à tenir tête à son père et qui finit par le dépasser en devenant l'un des plus grands criminels des Pays-Bas, le célèbre "Neus" (le Nez). Avec comme premier haut fait d'armes, l'enlèvement en 1983, à vingt-cinq ans, du patron d'Heineken, Freddy Heineken et son chauffeur, Ab Doderer. Fort de cette réputation et tout en purgeant une peine de prison, Willem Holleeder va se transformer en chef de gang, prêt à tout pour régner sur un monde mafieux qu'il va contribuer à bâtir.
De prisons en prisons, la petite frappe va se muer en meurtrier assoiffé de sang et de pouvoir, "Scarface" hollandais, sans scrupule, soupçonné d'avoir commandité le meurtre de son meilleur ami et beau-frère, Cor. Et puis il y a Sonja et Astrid Holleeder, les deux soeurs, deux femmes qui un jour vont trouver le courage de dénoncer ce frère qu'elles ne reconnaissent plus, monstre de cruauté. Témoignages, enregistrements clandestins, les soeurs vont se faire Judas et envoyer leur cher frère en prison.
Ce thriller du réel, entre Roberto Saviano et Gitta Sereny, nous plonge au coeur d'une histoire de trahison, de crime, de haine et d'amour qui n'a rien à envier aux tragédies grecques ni au "Parrain".
Traduction de Brigitte Zwerver-Berret et Yvonne Pétrequin
Pour en savoir plus : https://bit.ly/2OwrxbW
Nous suivre : Instagram : https://bit.ly/2CJJdhB Facebook : https://bit.ly/2Wprx1O Twitter : https://bit.ly/3h1yr5p
+ Lire la suite
autres livres classés : drameVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
777 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre