AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Gaudry (Traducteur)
EAN : 9782864246756
272 pages
Éditeur : Editions Métailié (19/02/2009)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Soit un gosse de douze ans, misérable, surnommé le Nopal, qui inhale de la colle et lave les pare-brise aux feux rouges, et sa petite bande de copains aussi fêlés et mal lotis que lui.

Soit le riche propriétaire d'une station de radio qui organise un concours d'enfants héros"- lesquels, pour être sélectionnés et gagner un million de pesos, doivent s'être distingués par un comportement héroïque lors de circonstances dangereuses ou tragiques.
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Giraud_mm
  11 mai 2020
Jorge Osuna, douze ans, surnommé le Nopal, vit dans la rue, dans le Mexico des pauvres, avec sa bande de copains, inhale de la colle et gagne quelques pesos en lavant les pare-brise des voitures. Sa mère survit comme femme de ménage dans un bar minable, en tentant d'oublier Jorge père, parti en les abandonnant.
Marcos Valladares a fait fortune en créant une station de radio qui sponsorise un concours dont l'objet est de récompenser un enfant héros et sa famille. Il vit en parvenu, entretenant sa femme, son fils Marquitos et l'inévitable maîtresse.
Le Nopal et Marcos n'auraient jamais du se rencontrer. Mais Marquitos tue par imprudence Jorge Osuna père, et tout se dérègle...
Enrique Serna nous emmène à la rencontre d'une métropole où une richesse sans pudeur côtoie la misère la plus sordide, sous l'oeil intéressé d'une police et d'une justice corrompues.
Il le fait dans un langage où la poésie et l'humour, la férocité et l'horreur cohabitent et cherchent à embrouiller le lecteur. Il efface certains repères temporels, et estompe la frontière entre rêves délirants, ou hallucinés, et réalité. le résultat ne se lit pas facilement, mais le plaisir est là.
L'auteur ne cherche pas à rendre ses personnages attachants. Il les décrit dans toute la nudité de leurs sentiments, et plus souvent dans leur cruauté, exprimée ou cachée, que dans leurs amours ou amitiés.
Un roman dur et sans fard qui nous entraîne dans les bas-fonds, physiques ou moraux, de Mexico, dans une ambiance glauque. Et c'est brillamment réussi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Ctucorrect
  08 avril 2019
Voici un roman noir pas très facile à aborder. Entre les délires hallucinatoires du Nopal, jeune chef de bande sniffeur de colle, qui ne parvient pas à sortir de ce corps d'enfant, il rêve de son premier poil pubien, les abjects bassesses de la société bien pensante, où l'argent est roi, et justifie tout, on s'achète même une bonne conscience, la flicaille corrompue à la solde des gens plus ou moins fortunés, les parents indignes, bourreaux et victimes, bref. rien de réjouissant, c'est une peinture féroce de la société mexicaine. le style demande beaucoup de concentration.
Commenter  J’apprécie          30
Marsup
  14 avril 2010
C'est dans une atmosphère sombre où s'entrechoque la misère et l'opulence, que l'auteur nous plonge.
La lecture est rendue difficile par trop de personnages, trop de détails et une présentation en bloc du texte.
Pourtant encensé par les critiques,je suis passée complètement à côté et j'ai dû lutter pour le finir !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MarsupMarsup   27 mai 2010
"Il est des infamies qui tiennent du cancer. Elles ne provoquent au début qu'une légère douleur et pourrissent lentement les organes pour finir par corrompre tous les tissus sains. C'est ainsi que l'infamie de Jorge ravagea Carmen. Elle sentit d'abord comme un coup d'épingle au coeur, une injection de rancoeur envers son mari qui se propagea ensuite au sexe masculin et finit en haine du sexe dans sa totalité, de ces glandes traîtresses, du malheur de ne pas être née habillée, de ne pas être asexuée et plate, comme les poupées avec lesquelles elle jouait enfant, mais d'être un morceau de charogne percée d'orifices poilus, puants, carnivores. Elle devint une championne de la mortification charnelle."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
popo_popo_   09 juin 2018
Je crois que le meilleur signe de progrès dans un pays est de ne pas produire de héros de l'ignorance.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Enrique Serna (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Enrique Serna
Anne-Marie Métaillé - Rentrée littéraire (2/2) .Anne-Marie Métailie? vous présente l'ouvrage d'Enrique Serna "La Double vie de Jésus". Parution le 25 août 2016 aux éditions Métailie?. Retrouvez le livre : Note de musique : "Losing Love by Dexter Britain" - free music archive. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : mexiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1895 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre