AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782916132464
256 pages
Éditeur : Tertium éditions (14/05/2012)
4.4/5   10 notes
Résumé :
Antoine a treize ans, deux soeurs, une passion pour le foot, une copine et la vie devant lui... Mais tout bascule quand il se retrouve dans une chambre d'hôpital. C'est alors qu'une aide inattendue se manifeste. Ses rêves le conduisent dans un monde inconnu. Gus va lui servir de guide. Un parallèle étrange s'établit entre sa vie et celle du Prince Natan. Celui-ci lutte contre l'invasion d'un ennemi implacable. Antoine va être le témoin de la reconquête de son étoile... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
ondamania
  15 juillet 2013
C'est au cours du salon littérature jeunesse de ma région que j'ai rencontré Sophie Séronie-Vivien et que je fus envoûté par son roman L'Etoile de Natan.
Ne nous méprenons pas, elle ne m'a pas vendu son bébé, loin de là, c'est la passion employée dans son résumé de l'histoire, cet échantillon délivré avec tant de douceur et de naturel, et le fait qu'une partie du roman soit traité en fantasy que j'ai craqué avec l'envie de me plonger dans ce bouquin.
Et plonger est un euphémisme, on est absorbé par l'aventure d'Antoine et de son homologue fantasmagorique Natan.
Antoine jeune garçon de 13 ans se retrouve piégé par la maladie, une leucémie qui va lui voler sa jeunesse, son innocence, le faire grandir plus vite et le confronter à des questions qui ne devraient pas concerner des enfants, la mort, le douleur, la responsabilité...
Mais Antoine est entourée par une famille et 2 soeurs aimantes, ainsi que des amis et une petite amie très proches. Encadré par tout de petit monde, Antoine va vivre sa maladie à travers ses rêves et cohabiter avec les personnages de ce monde parallèle, qui va le porter et l'encourager dans ses choix.
Ce n'est ni un récit larmoyant ni pathétique, mais mon coeur de maman a été touché et a versé quelques larmes de compassion ( je suis trop sensible je sais ...).
J'avais un à priori sur le contexte, serait-il aisé de traiter ce sujet adapté à des jeunes ? Peut-on parler simplement du cancer et expliquer les processus engagés ?
Sophie Séronie-Vivien l'a fait et même très bien, pas de grand discours, pas de poudre aux yeux, des mots simples, Une allégorie qui colle au sujet, appropriée aux jeunes mais c'est à ce moment que je mets un léger bémol, l'écriture et l'histoire sont peut-être un peu trop simplifiées pour les adultes.
L'Etoile de Natan est une étoile qui brille par son enthousiasme, son espérance et sa leçon de vie.
Un souffle objectif et constructif. Ça fait du bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
jwpack
  17 septembre 2012
Il y a de ces livres qui s'articulent autour d'excellentes idées. Encore faut-il réussir à bien acheminer l'étincelle vers un feu de joie. C'est là le travail de l'artiste qui planche sur son oeuvre et tente de donner vie aux personnages. À l'occasion, l'univers arrive à voyager dans l'imaginaire des lecteurs et parfois, c'est un désastre.
Je chronique, en ce lundi, le livre « Mutation, l'étoile de Natan » par l'auteure Sophie Séornie-Vivien. le bouquin contient 286 pages et est disponible chez les éditions Tertium depuis cette année. Je remercie d'ailleurs l'écrivaine de m'avoir permis de parcourir son oeuvre. S'agit-il d'une idée palpitante, mais qui finit en queue de poisson ou sommes-nous devant une réussite?
Mentionnons d'abord qu'il s'agit d'un livre jeunesse. L'idée derrière le roman est indéniablement d'expliquer de façon imagée les combats que se livre l'anatomie humaine par rapport à la maladie, spécifiquement le cancer. L'auteure a très bien réussi le pari qui consiste à dédramatiser et vulgariser les concepts, plutôt abstraits, de la médecine aux plus profanes. Il devient évident, assez rapidement, que le lien entre l'astre de Natan et le corps d'Antoine sont profondément relié.
Sur l'étoile, nous retrouvons plusieurs comparses qui sont aussi réels (la famille d'Antoine ou ses amies) transposés dans des rôles variés. La bataille fait rage et le support des parents est important. Nous y voyons non moins les méchants qui se clonent (comme les cellules cancéreuses). Il se trouve intéressant de rapprocher les personnages aux divers éléments physiques et psychologiques du protagoniste. C'est d'ailleurs l'une des forces du livre.
Le récit est relativement aisé, la plume pareillement. Les jeunes pourront donc évoluer avec l'histoire sans difficulté. Encore qu'il s'agisse de « Fantasy », ne vous attendez pas, par contre, à un grandiose scénario. C'est relativement simple et c'est bien ainsi. le public cible se régalera, j'en suis convaincu, spécialement ceux et celles en proie à cette terrible affection. La famille, les amis et la personne malade pourront y puiser des forces.
Après les éloges, voici un soupçon de négatif. Je sais… un éternel insatisfait. En fait, c'est relativement minime. le bouquin s'adresse aux jeunes, comme je l'ai répété dans cette chronique. Malheureusement, nous ressentons singulièrement cet aspect à la lecture. Comme l'expression qui dit « trop, c'est comme pas assez », je crois que la narration aurait pu être un peu plus soutenu par endroits.
Finalement,
Un livre à mettre entre toutes les mains, spécialement aux proches et aux enfants malades. le cancer expliqué à la sauce « fantasy ». 9/10
On aime : le thème, la vulgarisation, la plume simple, les personnages, le récit.
On n'aime pas : la narration un peu trop simpliste par endroits.
Lien : http://www.sergeleonard.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Stellabloggeuse
  21 juillet 2012
J'ai trouvé le concept d'explication de la maladie par le biais de la fantasy très intéressant. L'auteur se montre très habile dans cet exercice. Il faut savoir que Sophie Séronie-Vivien est biologiste médicale, spécialisée en cancérologie, et qu'elle sait donc très précisément de quoi elle parle.
Durant les rêves d'Antoine, nous assistons à divers évènements relatifs à la guerre qui se déroule sur l'Etoile de Natan, sans comprendre précisément de quoi il retourne. Puis, lorsque nous revenons à la réalité, nous faisons peu à peu les analogies entre les phénomènes médicaux et ce qui est été vécu en rêve. Ainsi, nous comprenons peu à peu le fonctionnement du cancer, en même temps que le jeune malade.
Le seul bémol que je pourrais apporter, c'est que l'on sent bien que cette histoire n'est qu'un prétexte pour parler du cancer et pour l'expliquer, le mettre à la portée de tous. L'histoire a ainsi un petit côté artificiel. Cependant, il me paraît important d'aborder ce sujet sur lequel il règne parfois un certain silence, d'aller au-delà de la peur de la mort pour expliquer comment cela se passe.
Ce roman est porté par une écriture simple, sur laquelle le lecteur ne bute pas. L'auteur a également tendance à reprendre des expressions familières des adolescents, qui peut accentuer la proximité d'un jeune lecteur avec le personnage. Cela peut ainsi permettre à de jeunes malades (ou bien portants) d'aborder des phénomènes très complexes et de mieux les comprendre.
Néanmoins, cette écriture recèle suffisamment de détails et de qualités pour être appréciée d'un adulte. En ce qui me concerne, j'ai particulièrement apprécié les descriptions de l'Etoile de Natan. J'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur a imagé le corps humain en le transformant en paysages, recréant tout un univers.
En ce qui concerne les personnages, Antoine est un jeune garçon intéressant, intelligent et vif d'esprit, il a aussi un côté rêveur et une imagination très développée, à laquelle il sait faire confiance. Il n'a rien d'exceptionnel, mais il va devoir trouver la force de se battre contre un ennemi très puissant, ce qui le rend plus fort. En cela, il est admirable.
Les autres personnages ont leur importance, car Antoine a besoin du soutien de ses proches pour surmonter la leucémie. Nous ne les connaissons pas intimement, on s'intéresse à eux par le biais de leurs rapports avec Antoine. Il a ainsi une famille unie, même si elle a ses failles, et l'amour entre ses membres est souvent palpable. de même, il peut compter sur ses amis et sur Camille. Ainsi, tous ces personnages ont un alter ego sur l'Etoile de Natan, et participent à la guerre contre l'envahisseur.
En conclusion, je dirais que c'est un roman à lire si vous avez envie de comprendre le cancer, davantage que pour vivre une aventure fantasy. Néanmoins cet angle est très bien choisi pour aborder des explications parfois complexes, et je pense que ce livre peut être d'un grand secours pour de jeunes malades et leurs familles. Et si vous voulez faire une bonne action, je vous informe que tous les droits d'auteurs sont reversés au bénéfice de la recherche en cancérologie pédiatrique. Un grand merci à Sophie Séronie-Vivien pour son intérêt et sa confiance.
Lien : http://romans-entre-deux-mon..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
EternelAdo
  15 juin 2016
Pour son premier roman, Sophie SERONIE-VIVIEN ne manque pas d'audace! Elle choisit de parler d'un sujet très délicat, la leucémie chez les enfants… Moi, je lui dis : chapeau bas! le défi est relevé avec brio, sans cacher la réalité de la maladie, elle l'adoucit avec des rêves métaphoriques qui expliquent le déroulement de la maladie et des traitements.
A 13 ans, Antoine est un garçon tout à fait ordinaire ; il va au collège, il a des amis et une famille qui l'aime. Un jour, alors qu'il est malade, il fait un drôle de rêve où il se retrouve spectateur d'une guerre qui se prépare sur l'étoile de Natan, un monde fantastique gouverné par un prince qui lui ressemble étrangement. A son réveil il apprend qu'il est atteint d'une leucémie. Accompagné de ses parents et de son médecin, il va devoir se battre contre cette maladie qui peut lui être fatale. Antoine est grand et rien ne lui est caché, il reçoit la dure réalité du haut de ses 13 ans. Ses rêves, qui vont continuer pendant chaque phase de sommeil, vont s'avérer précieux pour comprendre sa maladie, anticiper les traitements, garder de l'espoir…
La métaphore de la guerre sur l'étoile de Natan est très bien trouvée, tous les processus complexes de l'évolution de la maladie et des traitements proposés sont clairement expliqués dans une langue que les jeunes comprennent bien : le fantastique! La vie d'Antoine est très touchante, ce jeune adolescent qui tombe amoureux, qui veut survivre, qui doute, qui a peur… Ce réalisme est troublant et en connaissant le sujet du roman, j'ai eu peur de ne pas arriver à la fin. Mais une fois la lecture entamée, je n'ai pas pu m'arrêter, l'auteure m'a transporté sur l'étoile de Natan…
Mutation : L'étoile de Natan rentre dans mes coups de coeur car je n'aurais jamais pensé prendre autant de plaisir à lire un roman traitant de ce sujet. C'est émouvant mais porteur d'espoir. Un grand merci à Sophie SERONIE-VIVIEN pour ce magnifique premier roman que je conseille aux jeunes et aux moins jeunes à partir de 14 ans.
Je me dois d'ajouter que tous les droits d'auteur sont reversés à la recherche en cancérologie pédiatrique. Bravo!
Vous pouvez aussi retrouver toute l'actualité de mon blog sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/eternelAdo
Lien : http://journalduneternelado...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lesagentslitt
  17 mai 2011
[Cette critique a été rédigée par Enna, auteur du blog Enna lit, Enna vit]
Roman jeunesse dont le jeune héros Antoine apprend qu'il a une leucémie. On suit sa vie de famille, sa vie avec ses amis et, surtout, ce qui concerne la maladie et les soins.
En parallèle du quotidien d'Antoine, on découvre avec lui ses rêves. Des rêves très « réels » auxquels il assiste tel un spectateur, en compagnie d'un guide plus ou moins extraterrestre. Dans un monde « fantasy », un jeune prince, Natan, sorte d'alter ego d'Antoine, subit une guerre qui peut le détruire ainsi que son étoile.
L'intérêt de ce roman réside dans le fait que les rêves d'Antoine lui permettent de comprendre et d'accepter sa maladie et les soins qu'il reçoit.
Lire la suite sur : http://www.les-agents-litteraires.fr/etoile-de-natan-sophie-seronie-vivien
Lien : http://www.les-agents-litter..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
pergolesepergolese   20 mai 2012
Lorsqu'il s'installa pour la première fois devant le miroir de sa nouvelle chambre, Natan avait ceint sa couronne de cérémonie. Jamais il n'avait trouvé ce joyau aussi magnifique, jamais il ne lui avait accordé autant de valeur.
Bien sûr il avait peur. Mais une petite voix lui murmurait intérieurement que, si bien défendue et tant aimée, son étoile ne pourrait pas s'éteindre.
Commenter  J’apprécie          50
StellabloggeuseStellabloggeuse   21 juillet 2012
Natan est bien plus que le prince de cette étoile. Il en est l’âme, l’essence même : ce monde n’existe que par et pour lui. Et chacun de ses sujets, chacun de ses citoyens, ne vit que pour le servir et le faire évoluer. Chacun d’entre eux sacrifierais sa vie dans l’instant pour le défendre. Il en est ainsi sur chacune des étoiles : un souverain donne un sens à l’existence de milliards de citoyens tout en dépendant de façon absolue de leur survie. Et de leur loyauté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lapublivorelapublivore   14 avril 2011
Bien-sûr, tu as raison, l’espoir de vaincre ne suffit pas à remporter la victoire. Mais si tu perds l’espoir de vaincre, alors tu perds aussi beaucoup de chances de l’emporter.
Commenter  J’apprécie          50
StellabloggeuseStellabloggeuse   21 juillet 2012
-Mais ça ne sert à rien d’espérer si la cause est perdue !
-Il ne faut pas voir les choses sous cet angle. Bien sûr, tu as raison, l’espoir de vaincre ne suffit pas à remporter la victoire. Mais si tu perds l’espoir de vaincre, tu perds aussi beaucoup de choses de l’emporter
Commenter  J’apprécie          10
lapublivorelapublivore   14 avril 2011
Ces rêves ne sont qu’une version fantastique de ce qui est en train de se passer dans ma vie et dans mon corps [...] Et le plus chouette, c’est que faire ces rêves me permet de voir ma maladie différemment et de mieux supporter le traitement.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Sophie Seronie - Vivien (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Seronie - Vivien
Interview de Sophie Séronie-Vivien le 7 mars 2021 : scientifique ou littéraire, est-on obligé de choisir ?
autres livres classés : leucémieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1884 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre