AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782759227921
148 pages
Éditeur : Quae (25/10/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Après les serpents, puis les grenouilles et autres anoures, à leur tour, les lézards de France exposent leur beauté dans un livre grand format.
Quelque 250 photos nous font découvrir les 21 espèces de lézards métropolitains dans diverses séquences de vie : naissance, mue, combats entre mâles dans leur livrée prénuptiale… sans omettre de spectaculaires scènes de prédation. Ces images, accompagnées d’explications très accessibles, nous initient à la biologie pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gloubik
  24 novembre 2018
Pour être un beau livre, c'est un beau livre ; Grand, coloré, richement illustré. Mais petit prix oblige, il n'est pas très épais. Et c'est le seul reproche que je lui fait. Vous apprendrez quand même l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur les lézards de France.
Après une préface d'Yves Coppens (qui sort là de sa zone de confort) et un avant-propos de Marc Cheylan, le livre est découpé en trois parties (si on fait abstraction de la bibliographie et des remerciements) :
À la rencontre des lézards
Catalogue des espèces de nos régions(Certains trouveront dommage sans doute que les lézards des Dom-Tom ne soient de la fête.)
De la connaissance à la protection
Avec une page par espèce, le catalogue en occupe une vingtaine. Vous saurez tout ou presque sur leurs aires de répartition et de leur modes de vie. Mais la plus grosse partie est la première avec une description détaillée de leur comportements, modes de vie et autres.
La dernière partie fait le point sur ce qui est fait pour étudier et préserver les lézards de France. Mais la plus grosse partie (une centaine de pages) fait le point de ce que nous savons des lézards : mode de vie, de reproduction, alimentation, etc.
En bref : Un très beau livre idéal pour découvrir les lézards qui peut aller jusqu'à vous donner envie d'en faire un animal de compagnie, mais qui n'est certainement pas fait pour ceux qui connaissent déjà bien le sujet.
Lien : http://sciences.gloubik.info..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Floccus
  04 mai 2019

Moi qui regarde parfois d'un œil éteint les lézards des murailles à l'affût à moins d'un mètre de moi en me disant qu'il n'y a plus rien à inventer avec eux au niveau photographique, me voilà bien démentie. Il faut croire que je ne les aime pas aussi intimement que Françoise Serre-Collet. Les portraits qui illustrent cet album sont superbes. Ils sont à la fois esthétiquement beaux, puissants à regarder et en plein dans la réalité de nos amis squamates, les regards transpercent la page. Alors que les ouvrages sur les chats, chiens et autres chevaux abondent, quantité d'êtres vivants restent à la marge et ne bénéficient que de l'intérêt de leurs spécialistes. Quel bonheur, pourtant, que de pouvoir plonger dans un nouveau sujet de curiosité. Ces animaux familiers et communs – pour ce qui concerne du moins les lézards des murailles, certains autres selon les régions et les habitudes de chacun – ont une vie qu'on connaît peu. Qui sait qu'ils bénéficient d'un troisième œil au sommet de leur crâne ? Qu'ils ont une ouïe très fine ? Que le potentiel de séduction des lézards à deux raies est fonction de leur rayonnement ultraviolet ? Ou que les orvets fragiles sont vivipares ? En tout cas, lors de mes prochaines vacances au bord de la Méditerranée, j'ouvrirai l’œil, plusieurs de nos espèces hexagonales ne vivant que par là-bas, comme la si singulière tarente de Maurétanie, et même, j'ouvrirai l'oreille pour saisir le cri du psammodrome algire.

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FloccusFloccus   05 mai 2019
Beaucoup de propriétaires de chats se demandent s'il est dangereux pour leur animal de compagnie de manger des lézards. Certains pensent qu'il va maigrir, avoir la diarrhée, des vers, ou s'empoisonner avec un produit toxique que le lézard aurait sur la peau... Malheureusement, les lézards sont comestibles et non toxiques. L'ingestion d'un lézard par un chat est préjudiciable au lézard et non au chat. (116)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FloccusFloccus   05 mai 2019
Une fausse croyance associe les lézards aux dinosaures. Elle vient de l'étymologie du mot "dinosaure" (du grec sauria, "lézards", et dino "terribles"), une appellation donnée en 1842 par le paléontologue Richard Owen. Les dinosaures font partie des archosauriens (du grec archos, "ancien", et sauros, "lézards"), qui regroupent actuellement les crocodiles et les oiseaux. Aujourd'hui, on n'appelle plus les lézards des sauriens mais des lépidosauriens (du grec lepido, "écailles", et sauros, "lézards"). (11)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FloccusFloccus   05 mai 2019
L'hiver, sous nos latitudes, les lézards entrent en latence hivernale (hivernage), ils se cachent dans des terriers, des cavités, seuls ou en groupes. Ces lieux d'hivernage sont appelés "hibernaculum". (14)
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : herpétologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
454 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre