AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253112709
410 pages
Le Livre de Poche (01/04/2005)
3.39/5   14 notes
Résumé :
Les sciences ne cessent de progresser. Si l'époque des découvertes spectaculaires est révolue, ce n'est pas que les scientifiques n'avancent plus qu'à petits pas mais que les enjambées sont devenues si nombreuses que, dans ce vaste galop, l'importance de chacune d'elles cesse d'être perceptible. On a dit que cette marche en avant du savoir, loin d'aider les hommes à répondre aux grandes questions qu'ils se posent, les renvoyait au contraire à un univers étranger, sa... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
gigi55
  16 juillet 2019
Dans cette somme philosophique, Michel Serres retrace toute l'histoire du monde dans ce qu'il appelle le Grand Récit. Il cherche à montrer que les sciences de l'homme (linguistique psychologie sociologie histoire, sciences politiques) relèvent des mêmes règles que les sciences de la nature (astronomie, physique biologie géographie) et qu'un véritable humanisme universel ne trouvera son fondement que dans les lois naturelles et non dans une culture parmi les autres comme l'humanisme des droits de l'homme l'a fait jusqu'à présent.
Rationaliste et réaliste tout à la fois, M. Serres milite pour un enseignement renouvelé réunissant dans un même ensemble les éléments de bases des sciences de la nature et des sciences de l'homme.
Commenter  J’apprécie          30
Palindrome1881
  25 mars 2021
L'incandescent, ne serait-il pas Michel Serres ?
Dans ce livre philosophique nous remontons le temps, à la rencontre des origines mais aussi des possibles devenir de l'humanité. Michel Serres propose, l'humanité dispose.
L'auteur creuse son sillon, celui d'un savoir universel alliant sciences, techniques, philosophies, arts, langues, "humanités"....
Un ouvrage rempli d'espoir et de croyance en l'homme.
Comme dans les ouvrages précédents, le style Michel Serres est très relevé, les phrases n'ont rien de simple, encore moins de simpliste.
Le contenu est à l'image de l'auteur qu'il fut : reposant, dans l'économie du geste, heureux, complexe, jovial, élégant (rencontré lors d'une "séance dédicace", tout semble Vrai, chez M. Serres). Mais pas simple.
À découvrir. Comme son :"Cinq sens"!
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CalabiyauCalabiyau   28 décembre 2015
Avons-nous conscience que nous vivons une époque polythéiste et qu'une terreu sacrée, semblable à celle des religions archaïques, envahit nos collectifs, avances certes, quant aux sciences, aux techniques et à la raison, mais ainsi revenus à des ères arriérées ? Autrefois et jusqu'à récemment, la religion dominante, monothéiste, se trouva mêlée aux batailles antisciences parce qu'elle avait conservé quelques oripeaux anciens de cette violence sacrificielle, désormais diffusée dans une société où les médias, jouant le rôle médiateur autrefois dévolu aux Églises, engendrent statues et tabous civils. Déplacé, le religieux ne se trouve plus aux lieux attendus, dans les confessions et les temples, mais, jaillissant des médias, il inonde la société civile, en proie quotidiennement à la représentation de la violence et du meurtre, humain en particulier. Régressif et archaïque, ce religieux-la, païen et polythéiste, producteur de petits dieux et faisant revenir les tabous, réinvente une Nature semblable aux vieilles statues de Flore ou Pomone. Du coup nous les adorons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   03 mai 2018
Les institutions dorment dans le labyrinthe sombre des taupes de l'administration ; la politique blase notre obéissance ; les sociétés, les masses, les foules s'enveloppent dans des groupes où dorment la sottise et la répétition ; la violence et les amours dorment toujours.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   03 mai 2018
Alors, un groupe financier puissant peut contrôler l'accès aux affiches, aux annonces et aux bruits, pour monopoliser toute définition de la culture et, par sa répétition en tous lieux et en tout temps, la transformer en dollars.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   03 mai 2018
Ces anciens savaient donc ce que nous avons oublié, qu'entre la misère de la condition la plus frêle et la toute-puissance divine, l'humain sans hésiter rejoint la faiblesse et la fragilité.
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   03 mai 2018
En parlant de l'argent : « Il a tous les attributs, même les plus contradictoires, pour n'en avoir qu'un : un sot riche est un riche ; un sot pauvre est un sot.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Michel Serres (69) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Serres
Dans un contexte social inédit et face à l'impossibilité de célébrer cette année la 40ème édition du festival, l'association Quai des Bulles, fidèle à son objectif premier de favoriser la création, développe de nouveaux projets pour continuer à promouvoir et valoriser le métier d'artiste et d'auteur de bande dessinée.
C'est pourquoi, nous publions "QDB" : une revue expérimentale, libre et éphémère. Conçue comme un laboratoire graphique, elle questionne avec curiosité le dessin et la multiplicité des démarches, le fond et la forme, bref, tout ce qui fait la base du métier d'artiste.
Le premier numéro invite douze auteurs à s'exprimer sur la thématique « L'Art inutile ! » : Alfred, Karine Bernadou, Florence Dupré la Tour, Joub, Laurent Lefeuvre, Emmanuel Lemaire, Anneclaire Macé, Claire Malary, Nylso, Eric Sagot et Zanzim.
Toutes et tous préoccupé.e.s par l'urgence sanitaire, la culture ne semble plus être un produit de première nécessité. Et pourtant… À ceux qui se posent la question de savoir si l'art est utile, nous souhaitons leur tendre cette revue QDB et leur répondre cette intemporelle citation de Michel Serres :
« A quoi bon vivre si nul jamais n'enchante le monde ? »
Retrouvez la revue en version papier, dans les lieux culturels de Bretagne, à partir du 15 décembre et dès maintenant dans les commerces de proximité de Saint-Malo et le pole culturel La Grande Passerelle.
En numérique : https://bit.ly/3orU8z8
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Le genre humainVoir plus
>Philosophie et disciplines connexes>Epistémologie, causalité, genre humain>Le genre humain (172)
autres livres classés : philosophieVoir plus





Quiz Voir plus

Michel Serres nous manque déjà...

Certains les nomment génération Y ou "digital natives", les jeunes, (nouvelles ?), générations nous battent à plate couture devant un écran. Moi j'ai préféré les désigner sous le terme générique de ........?........

petite poucette
les pouces en or
petit poucet
poucez vous de là

10 questions
93 lecteurs ont répondu
Thème : Michel SerresCréer un quiz sur ce livre