AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702180709
320 pages
Calmann-Lévy (05/01/2022)
3.5/5   18 notes
Résumé :
"Le brusque sentiment de sortir de sa routine, d’être contraint par des évènements extérieurs à ne pas exécuter les tâches habituelles mais à devoir en inventer d’autres le remplit d’une sorte de joie urgente, teintée d’angoisse."

En plein hiver, dans le café associatif d’un village, toutes les lumières s’éteignent. Comme celles du bourg, du canton, du département… C’est une panne d’électricité géante, dont on ignore l’origine.

Il fait ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,5

sur 18 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Kittiwake
  18 janvier 2022
En France et de nos jours, dans une petite bourgade située pas très loin d'une centrale nucléaire. Alors bien sûr, lorsqu'une alarme retentit, on imagine immédiatement un possible incident. Mais cette fois, la cause n'est pas identifiée. Par contre, des coupures de courant intempestives se produisent jusqu'à la panne prolongée …
Au-delà des questions, la survie prime. Stocks dans un premier temps, puis recours à des techniques anciennes pour se chauffer et communiquer, en partageant les astuces dans le café associatif qui anime le petit bourg. L'entraide fait aussi partie de la donne.
Dans ce court roman, l'auteur met en évidence, mais est-ce nécessaire, la fragilité de ce qui maintient notre monde en action. Il suffit d'un petit génie de l'informatique animé de convictions politiques fortes pour que tout bascule.
Le propos est bien sûr intéressant mais j'ai la sensation que l'auteur n'est pas allé au bout de la thèse. Sans dévoiler la suite des événements, il semble que l'intrigue se dénoue un peu rapidement.
Par ailleurs, il existe quelques invraisemblances (un projecteur de garage en état de marche malgré la panne générale et surtout trente ans d'existence en passant à travers toutes les mailles du filet de l'administration..)
Le roman se lit sans désagrément mais manque malgré tout de profondeur.
Lien : https://kittylamouette.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          662
Mousquetaire11
  10 janvier 2022
Comment réagiriez-vous face à une coupure d'électricité générale qui touche l'ensemble des environs et que personne n'arrive à réparer?
Dans son dernier ouvrage, Caroline Sers, romancière très sensible au thème de la nature, nous emmène dans un petit bourg en Dordogne qui va être touché par une soudaine coupure d'électricité. le froid de l'hiver va brusquement rentrer dans les maisons et la population locale va devoir apprendre à vivre avec cette contrainte qui a pris tout le monde au dépourvu. Pierre, l'un des habitants et un habitué du café associatif du village, va devoir trouver des solutions pour supporter au mieux cette situation. Est-ce que cette coupure d'électricité ne serait-elle pas le moyen pour repenser sa manière de vivre et de trouver de nouvelles solutions pour moins dépendre de structures nationales ou internationales?
Si vous appréciez les ouvrages où la solidarité émane des personnages et ou des solutions alternatives à notre manière de consommer doivent-être trouvées, vous serez conquis par "Les jours suivants".
A la lecture de ce roman, et étant citadine, je me suis rendu compte à quel point cette situation serait compliquée à vivre. J'aurais apprécié que l'auteur pousse un peu plus sa réflexion sur le thème du survivalisme car, ici, de nombreux habitants disposent de bonbonnes de gaz, de chauffages à pétrole ou encore de cheminées à bois ce qui offre un minimum de confort. Néanmoins, la lecture de ce livre rappelle à quel point la terre et ses ressources demeurent importantes pour l'homme et qu'il faut veiller à en prendre le plus grand soin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          452
Didjmix
  30 mars 2022
La situation n'est pas enviable : une coupure d'électricité en pleine neige, sans que chacun ne sache pourquoi malgré les jours qui passent. Cette bande d'ami(e)s s'organisent et se soutiennent, et refont le monde comme on dit. Plus d'électricité ça veut dire coupé du monde virtuel, mais aussi plus de chauffage sauf à remettre le bois dans la cheminée. C'est rependre goût à la lueur de la bougie, du moment présent, et disserter autonomie, collapsologie et monde d'après. Voilà une belle petite histoire, joliment écrite, qui fait écho à des sujets contemporains. Panne accidentelle ou attentat ? et toutes les thèses traversent le village isolé...
Commenter  J’apprécie          360
Tostaky61
  28 janvier 2022
Avec Les jours suivants, Caroline Sers ne nous sert pas une énième vision apocalyptique de fin du monde.
Sujet souvent traité, avec plus ou moins de réussite, en littérature.
Non, ici notre monde n'est ni pire ni meilleur que celui dans lequel nous vivons aujourd'hui.
Il est même plutôt optimiste, puisque cette fameuse pandémie, qui hante notre quotidien, n'est plus qu'un mauvais souvenir dans ce roman.
Pierre, las des contraintes citadines, s'est installé à la campagne et il apprécie particulièrement ce changement de vie.
Il s'est fait des amis et on pourrait dire que la vie est belle.
Mais voilà qu'un grain de sable...
Une simple coupure d'électricité.
Enfin, pas si simple, puisqu'elle semble s'étendre sur une grande partie du territoire.
Et c'est là, qu'avec l'autrice, on se dit que, finalement, ce genre d'incident peut avoir des conséquences incroyables sur notre quotidien.
Et quand la panne dure, il faut s'adapter.
Se réadapter,  même.
La solidarité s'organise.
Mais au fait, l'origine de tout ça, c'est quoi ?
Qui est responsable ?
Et cette femme, que Pierre aime bien, quel secret cache-t-elle ?
Quelques petites incohérences sont venues perturber ma lecture et si celle-ci fut plutôt agréable, ce livre ne sera pas un coup de coeur.
Les personnages n'ont pas suscité d'émotions particulières et je n'ai pas ressenti la tension ou le suspense qu'aurait dû ou pu, provoquer un tel événement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Calimero29
  25 décembre 2021
Ce roman est le 10ème de Caroline Sers et pourtant je n'avais jamais entendu parler de cette auteure qui a reçu, en 2004, le Prix du Premier Roman pour "Tombent les avions". Je remercie donc Version Femina pour m'avoir offert cette découverte.
Dans un bourg en Dordogne, en plein hiver, brusquement il n'y a plus ni électricité, ni couverture téléphonique. Et cela menace de durer car ce n'est pas une simple panne. Les habitants, essentiellement des néoruraux (qui semblent attiser l'imagination des auteurs cette année avec, entre autres, "Campagne" de Matthieu Falcone) ne sont pas préparés à une telle éventualité. Ils se retrouvent dans le café associatif du village et vont devoir s'organiser en privilégiant l'entraide, le retour à une vie simple, sans technologie, les relations humaines.
L'idée de ce roman est intéressante; elle fait, bien sûr, référence à des notions de décroissance, de sobriété heureuse prônée par Pierre Rabhi, d'autonomie raisonnée par rapport à la technologie. le thème de la panne gigantesque d'électricité fait particulièrement mouche et porte à réflexion vu notre dépendance à cette énergie, qui sera décuplée lorsque une majorité de possesseurs de voitures électriques rechargeront les batteries de leurs véhicules, tous au même moment, en sortant du travail.
La menace évoquée dans ce roman, celle d'un piratage de grande ampleur, bloquant la fourniture d'électricité est tout à fait plausible et fait aussi réfléchir à nos vulnérabilités.
La morale de cette histoire, s'il devait y en avoir une, c'est qu'il serait bien plus facile de survivre à une telle éventualité à la campagne où la nature peut fournir une alternative (bois, cultures potagères, fermiers et paysans chez qui s'approvisionner...) et où les gens se connaissent, où la solidarité paraît plus naturelle.
Malgré tout l'intérêt des thèmes traités, je n'ai pas été enthousiasmée par le traitement qui en est fait, dû à un manque de rythme qui a, parfois, rendu ma lecture laborieuse. L'enquête menée pour retrouver les pirates informatiques qui semblent se cacher dans la région m'a paru assez décousue et peu vraisemblable.
Mais je suis ravie d'avoir découvert une auteure française dont je lirai, sans aucun doute, certains de ses précédents romans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (2)
SudOuestPresse   31 janvier 2022
Son dernier roman, publié chez Calmann-Lévy, met en scène les habitants d’un petit village du Périgord qui doivent faire face à une grosse panne de courant… Trop grosse.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LaCroix   24 janvier 2022
Ce roman n’est pas un polar mais sa dynamique, son atmosphère et son intrigue font aussi bien craindre à chaque page une évolution funeste pour ses protagonistes.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Mousquetaire11Mousquetaire11   06 janvier 2022
Le brusque sentiment de sortir de sa routine, d'être contraint par des événements extérieurs à ne pas pouvoir exécuter les tâches habituelles mais à devoir en inventer d'autres le remplit d'une sorte de joie urgente, teintée d'angoisse. L'exaltation n'était pas loin, contrairement au jour où la sirène l'avait figé comme un animal pris dans les phares d'une voiture.
Commenter  J’apprécie          120
isa-vpisa-vp   21 décembre 2021
Les souvenirs ne sont que cela finalement, songea-t-il, une revisitation des évènements à l'aune de ce qui se produit ensuite, une adaptation des images que l'on en retient pour qu'elles coïncident avec ce qu'on en pense.
Commenter  J’apprécie          20
cathulucathulu   19 janvier 2022
Comment passer ce temps qui d’ordinaire était avalé par le travail, les écrans, les courses. Il supportait le train-train en se focalisant sur des objectifs agréables, des rendez-vous, des promesses de bons moments vers lesquels il tendait, glissant sur un quotidien vécu comme une attente un peu impatiente. "
Commenter  J’apprécie          00
NinaaluNinaalu   22 mars 2022
Avoir un but plutôt que de fuir à l’aveuglette l’aida à calmer les battements irraisonnés de son cœur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Caroline Sers (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Sers
Caroline Sers présente son roman "Les Jours suivants"
En plein hiver, dans le café associatif d'un village, toutes les lumières s'éteignent. Comme celles du bourg, du canton, du département… C'est une panne d'électricité géante, dont on ignore l'origine.
Il fait froid, l'eau n'est peut-être plus propre à la consommation, des rôdeurs profitent de l'obscurité, les téléphones sont hors service. Les seules nouvelles sont les rumeurs partagées.
Pierre, néorural anxieux, tente de s'organiser avec ses amis. Il leur faut retrouver des gestes oubliés et inventer de nouveaux liens sociaux, loin des réseaux virtuels. Dans cette situation où tous leurs repères ont volé en éclats, ils vont prendre conscience qu'ils s'étaient installés dans un mode de vie auquel ils n'adhéraient pas complètement.
Chaque jour est désormais l'occasion d'en changer…
Un extrait à lire sur https://calmann-levy.fr/livre/les-jours-suivants-9782702180709
+ Lire la suite
autres livres classés : écologieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre