AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Xavier Gorce (Illustrateur)
EAN : 9782226206145
208 pages
Éditeur : Albin Michel (05/05/2010)
3.29/5   14 notes
Résumé :

Nous avons tous aujourd'hui l'impression de manquer de temps, tout va trop vite ! Plus les problèmes deviennent complexes, moins les hommes semblent disposer de temps pour y réfléchir et les traiter au mieux. L'urgence de l'action, de la décision, domine l'horizon des dirigeants, comme celui des citoyens. Tout fonctionne à court-terme, que ce soit en politique, économie, rythmes de vie, qu'au travail et en famille, relation a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
alaiseblaise
  11 avril 2011
"Le progrès nous a joué un drôle de tour ! Apparemment, il a tout fait pour nous libérer du temps, nous permettre de l'utiliser au mieux, et pourtant nous continuons à vivre à l'étroit...Nous sommes plus instruits, plus informés, mieux équipés en instruments d'analyse, de calcul, de simulation.
Nous avons tout pour mieux savoir, comprendre et prévoir.
Par quelle étrange malédiction sommes-nous pourtant, collectivement et individuellement, devenus myopes ?" (JL S-S)

Nous sommes tous devenus des "tachysanthropes" : "La recherche de l'accélération crée un monde où domine la tachynomie, autrement dit la vitesse devenue norme." (Gil Delannoi)

Règnent l'extase de la vitesse, l'illusion de l'instantanéité, la recherche angoissée de chemins les plus courts, la primauté de l'urgence, la pression des résultats immédiats.

La politique aussi ne (sur)vit qu'à l'heure de la prochaine échéance électorale ou du prochain sondage...journalier...
"L'horizon temporel se rétrécit." (JL S-S)

La démocratie aussi gouverne en "direct live" sous la pression harcelante des medias et de l'opinion publique.
La finance aussi, affolée par le temps qui lui court après, fait vaciller notre planète. le temps c'est de l'argent !
L'entreprise aussi, gourmande et avide de résultats, s'empiffre et nous dévore tout crus. "Les profits comptent plus que les produits." (JL S-S)
Les voyages aussi s'effectuent à une vitesse vertigineuse.
Michel Tournier, dans une interview accordée à L Express, dit : "Autrefois, on prenait un train, un bateau, on avait le temps de vivre, alors qu'en avion vous ne liez pas connaissance, vous ne mangez pas, vous ne regardez pas le paysage. Dans un avion, véritable cercueil volant, vous êtes mort, vous ressuscitez à l'atterrissage."

L'individu aussi, perd son sang froid. Echauffé par les publicités mensongères ou "les mises à jour" carnassières, il achète trop, tout de suite, trop souvent.
Il consomme à outrance. Il fait tout trop vite. Il ne sait même plus lire un livre. Trop nourri, gavé de lignes suffisamment furtives d'écrans d'ordinateurs.
Aveuglé !
Collectionneur d'amis et d'amours sur FaceBook et Meetic, il ne sait même plus aimer !

Le tableau semble bien noir.
Que faire ?
J. L. Servan-Schreiber nous propose la méditation (??), le retour sur soi, le rationnement et la révolte individuelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Himbereis
  28 mai 2016
J.K Galbraith l'avait rappelé, il y a cinquante ans, dans son livre sur la crise de 1929 : toutes les bulles spéculatives ont finalement éclaté. Tout le monde le sait, mais une des caractéristiques déroutantes du tempérament humain est la difficulté que nous avons souvent à croire ce que nous savons. [...] Cette perte de mémoire collective, combinée avec le goût du risque, et mâtinée de pensée magique nous garantit les retours cycliques de la fièvre spéculative.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
oreeoree   14 avril 2019
Il y a une ou deux générations,on naissait dans une famille politique et s'en détacher impliquait une rupture douloureuse , voire honteuse. Les salariés s'affiliaient , de père en fils, à la CGT, à la CFDT... Ces transmissions sont en voie de disparition: plus de militantisme convaincu, plus d'engagement à long terme dans une cause à laquelle les individus étaient prêts à sacrifier une grande partie de leur temps de loisirs. Le citoyen d'aujourd'hui pratique un activisme "distancié", "à la carte": on choisit son rythme et son degré d'investissement dans le groupe, on s'engage 6 mois, puis on passe à une autre cause. Un militantisme post-it selon l'expression du sociologue Jacques Ion, dans son livre "la fin des militants".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
HimbereisHimbereis   28 mai 2016
Car si l'ordinateur et internet restent inférieurs à nos simples neurones pour penser et imaginer, ils les surpassent en capacité de mémoire, de stockage et de transmission. Notre cerveau a enfin trouvé sa vraie prothèse, activable à tout moment sans le moindre délai. Nous avons franchi une étape nouvelle et décisive, qui s'inscrit directement dans notre évolution en tant qu'espèce : nos cerveaux n'ont pratiquement plus besoin de nos corps pour connaître, communiquer, partager avec d'autres. p. 23-24
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
HimbereisHimbereis   28 mai 2016
De toute éternité, les hommes se sont comportés avec insouciance à l'égard de la Terre nourricière, qui, indulgente, absorbait leurs déchets et effaçait leurs erreurs. Maintenant que nous prenons la mesure de nos actions et constatons le désastre, l'insouciance s'est muée en irresponsabilité. [...] Agir de manière inconsidérée en finance ou en politique peut être source de crises, de tragédies, voire de guerres. Mais s'agissant des éléments naturels dont nous dépendons, c'est la survie même de notre espèce qui est en cause. p.166
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
HimbereisHimbereis   28 mai 2016
La grande majorité des internautes n'a envers les outils de recherche sur internet qu'un rapport de consommateur d'informations prédigérées et déjà interprétées. Les étudiants, notamment, sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la toile comme seule source d'information. p.142
Commenter  J’apprécie          20
HimbereisHimbereis   28 mai 2016
Les économistes se sont rendu compte de cet effet de préférence pour le présent, ce qui fait que ce dernier reste toujours hétérogène au futur. Toute la consommation de la société de consommation tend à cela. p.83
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Louis Servan-Schreiber (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Louis Servan-Schreiber
Jean-Louis Servan-Schreiber - C'est la vie ! .Jean-Louis Servan-Schreiber vous présente son ouvrage "C'est la vie !" aux éditions Albin Michel. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/servan-schreiber-jean-louis-est-vie-9782226312785.html Notes de musique : Border Blaster (Instrumental Version) by Josh Woodward. Free Music Archive. www.mollat.com Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Ecologie humaineVoir plus
>Sciences sociales : généralités>Influence des facteurs naturels sur les processus sociaux>Ecologie humaine (56)
autres livres classés : tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre