AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2706709944
Éditeur : Salvator (28/02/2013)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Jean-Marie Elie Setbon né juif ashkénaze par sa mère et sépharade par son père est mystérieusement attiré par Jésus-Christ depuis l'âge de 7 ans. A 15 ans, il se rend à Montmartre un dimanche vers 18 heures. « J'assistai sans le savoir à ma première messe lorsqu'une voix intérieure m'a poussé à aller communier. Cela ne m'a rien fait du tout sauf que c'est devenu une « drogue » : j'y suis retourné presque chaque dimanche pendant 3 ans! ». En cachette, Elie achète un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Sonny18
  26 mars 2013
De la kippa à la croix.
A travers son livre Jean Marie Elie Setbon évoque son attirance pour Jésus au fil de sa vie.
Bien que sa famille soit juive non pratiquante, il ressent l'appel de Jésus mais une malheureuse expérience le dissuade de poursuivre dans cette voie. Il est indéniable que la religion, quelle soit juive, musulmane ou chrétienne, l'intéresse et l'attire. Il lit le Coran, la Bible et la Torah. A l'adolescence, il trouvera sa voie dans le judaïsme au point de suivre la Loi juive à la lettre au grand damne de ses parents non pratiquant et de partir étudier en Israël auprès des juifs orthodoxes puis Ultra-orthodoxes. Il se dirigea ensuite vers les juifs Loubavitch dont il se  sent plus proche. Marié et père de famille, il évoque avec amertume certains points du quotidien qui lui pèse et que la religion juive ou l'interprétation des hommes n'autorisent pas. Il tentera longtemps de trouver sa voix dans le judaïsme, tout en ayant cette attirance pour Jésus mais en la refoulant, jusqu'au jour ils se sent enfin plus libre et enclin à recevoir Jésus pour finir par se convertir avec l'approbation de ses enfants.
Ce livre est un témoignage.
Tout comme l'auteur, chacun de nous a refoulé ses désirs profonds pour ne pas froisser ses proches et rester dans le rang. On pense que le choix que l'on fait est 'bon' pour nous puisqu'on suit la voix que la société, la communauté ou l'espérance de nos proches nous incite à prendre au risque de se perdre soi-même.
J'ai lu ce livre avec un grand plaisir. Il est divisé en chapitre relativement court mais exprimant l'essentiel. le style de l'auteur est simple, les sentiments qu'il éprouve et ses questionnements intérieurs y sont très détaillés. A la lecture de ce livre on ne peut que ressentir les profonds tourments de l'auteur mais surtout son amour pour Dieu et le catholicisme.
Si j'ai une remarque à exprimer en vue d'améliorer l'ouvrage, car cela m'a manqué lors de ma lecture, c'est de fournir un lexique expliquant en quelques lignes les termes religieux qu'ils soient juifs ou catholiques.
Enfin, Bravo à l'auteur Jean Marie Élie Setbon pour ce témoignage fort et je lirais avec grand plaisir vos prochains ouvrages.
Je garderais en mémoire cette phrase que je trouve magnifique : "Quand l'âme ne peut plus exprimer ce qu'elle vit avec des mots, elle s'écoule par des larmes."
Merci à l'auteur et bonne continuation sur le chemin de l'écriture, merci aux éditions Salvator pour m'avoir fait parvenir ce livre qui m'a touché et plu, merci enfin à Babelio pour cette initiative formidable et cette expérience qui ouvre l'esprit vers d'autres lectures.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Laeti1304
  25 mars 2013
Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et son opération Masse critique ainsi que les éditions Salvator de m'avoir permis de découvrir ce livre.
Ce livre représentait plusieurs défis pour moi. Déjà, c'est un récit autobiographique, genre que je n'ai pas du tout l'habitude de lire. Dans un second temps, c'est un livre qui traite de la conversion d'un Juif au catholicisme et on parle donc essentiellement de religion. Il faut savoir que je suis athée mais que je m'intéresse un peu à l'histoire des religions. J'évite généralement le sujet religieux lors de discussion car ça tourne souvent au pugilat et les questions religieuses me passent au dessus de la tête. Mais lorsque j'ai vu ce livre sur l'opération Masse Critique de Babelio, le résumé de l'éditeur a su titiller ma curiosité et je me suis dis : « Mais qu'est-ce qui peut bien pousser un Juif croyant et pratiquant à se convertir au catholicisme !? ». J'ai donc été très contente lorsque j'ai su que j'étais sélectionnée pour ce livre !
Ce livre nous raconte le parcours religieux de Jean-Marc Setbon. Je me contenterais de l'appeler « l'auteur » dans la suite de la chronique car il change de prénom au fil de ses expériences religieuses. Son prénom de naissance est Jean-Marc, il se choisira le prénom Elie lors de son pèlerinage en Terre-Sainte et finalement, il choisira Jean-Marie Elie comme prénom de baptême.
Nous suivons donc l'auteur tout au long de sa vie. Il nous fait part de ses interrogations, de ses doutes. Il nous raconte comment le Christ est venu à lui, tout au long de sa vie. Il lui aura fallu d'ailleurs pas moins de 30 ans pour vivre pleinement son attirance pour la religion chrétienne. Et j'ai pu me rendre compte que se convertir au catholicisme était un vrai parcours du combattant !
J'ai eu un seul gros problème dans ma lecture. En effet, je ne suis pas hyper calée niveau religion, surtout en ce qui concerne le judaïsme. Et comme je n'avais pas Internet lorsque je l'ai lu, j'ai carrément buté sur certains termes et certains concepts. Pour ne donner qu'un seul exemple, à un moment, l'auteur nous dis que lorsqu'il devient Juif pratiquant, il se voit dans l'obligation d'arrêter le handball car les matchs ont lieu le samedi. Et j'avoue sincèrement que je n'ai pas vraiment compris pourquoi… Mais bon, quand on a Internet, tout est plus simple : une petite recherche sur un moteur de recherche et le tour est jouer.
J'ai été assez choquée par moment. Notamment lorsque j'ai lu que les Juifs convertis à la religion chrétiennes sont carrément maudits dans les prières juives ! Et j'ai été assez dépitée face à la façon de réagir du manque d'ouverture des gens, notamment d'un religieux qui refusait le dialogue ! Enfin bref, ce livre m'a remué ! Il m'a fait ressentir toute une palette d'émotion : j'ai ris, j'ai été prise par le désaroi, je me suis sentie hors de moi et j'en passe et des meilleures...
Je ne peux avoir que du respect et une profonde admiration pour cet homme qui s'est vraiment battu pour ses convictions ! Je n'ai qu'un seul regret : j'aurais aimé en savoir plus sur ses 6 enfants et sur la façon dont ils ont vécu la conversion de leur père ! C'est abordé un peu trop rapidement à mon goût !
J'ai aimé l'écriture que j'ai trouvé très sincère ! J'avais réellement l'impression d'une discussion avec l'auteur : il nous parle littéralement et j'ai été très touchée par son récit !
Donc voilà, en dépit de mon athéisme, j'ai été très touchée par ce témoignage ! Il m'a ému et sa détermination force le respect !
Lien : http://deslivresenpagaille.e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
catlhine
  18 mars 2013
Lu dans le cadre des masses critiques de BABELIO je pose ce jour mon avis sur le livre de la Kippa à la Croix de Jean-Marie Elie SETBON.
Je pense, avant tout, qu‘il est bon de savoir pourquoi j'ai fait le choix de cette lecture. Evidement le thème : la conversion d'un rabbin, Juif orthodoxe vers la religion catholique mais surtout l'intérêt aux questions et cheminement pour en arriver là.
La couverture de ce livre, et je trouve cela dommage, limitera « peut-être » à un public averti. Pourtant ceux qui le liront, devraient se rendre compte qu'il n'est pas aussi austère que sa couverture le suppose.
Jean-Marie Elie SETBON livre dans ce livre ses réflexions, et ceci sans aucun doute, sur le choix qu'il a fait de se convertir. L'histoire débute par l'enfance de l'auteur, ponctuée par son attirance par les églises, la croix, Dieu et enfin Marie. Sa famille est juive, mais ne pratique pas vraiment pourtant lui va devenir un vrai Juif pratiquant, puis basculer définitivement vers le catholicisme.
Loin de mes lectures habituelles j'ai aimé le témoignage de Jean-Marie Elie SETBON. Ce livre est une jolie découverte tant au niveau de la religion juive, que je ne connais pas vraiment et tant au niveau de la conversion : surtout quand on n'a jamais eut à s'en soucier. Nous sommes également loin d'une écriture romancée, l'auteur nous livre simplement son histoire, si bien qu'on a l'impression d'écouter un ami parler.
Je conseille donc la lecture de ce livre à tout ceux qui se posent des questions (ou pas) car il est toujours bon de savoir qu'on est libre de se tourner vers son chemin et de faire de sa vie ce que l'on souhaite.
merci aux éditions salvator pour l'envoi de ce livre et à BABELIO
Lien : http://www.editions-salvator..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JeanneMarieC
  06 mars 2015
Recit sans fioritures et honnete du "chemin de Damas" vecu par l'auteur qui passe du judaisme le plus orthodoxe au christianisme. Une belle histoire qui eclaire a la fois sur le judaisme et sur la notion de foi chez les chretiens : un appel a suivre "Quelqu'un", A lire avant ou apres, "Le choix de Dieu" du Cardinal Lustiger...
Commenter  J’apprécie          20
IsabelledlG
  14 mai 2014
SYNOPSIS : l'auteur raconte sa conversion au christianisme ; itinéraire émouvant et éprouvant ( !) qui a commencé dans son enfance, par une attirance irrésistible pour la Croix.
POURQUOI AI-JE TROUVE QUE CE LIVRE EST EMOUVANT ET INTERESSANT ? : Emouvant, car je suis toujours remuée dans mon petit confort de catho française par les récits hauts en couleurs de conversions spectaculaires… et celui-ci est pas mal… , et intéressant pour les explications qu'il nous donne sur la loi juive, ainsi que les différences entre le judaïsme et le christianisme.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
bibliovegevorebibliovegevore   01 janvier 2015
En devenant chrétien, j'ai appris à aimer l'autre, l'autre en tant que tel et pas seulement parce qu'il est membre de ma communauté. Cela a été une révolution, une nouvelle naissance intérieure, cela m'a donné un regard neuf, un cœur neuf, des sentiments neufs. Aujourd'hui, je suis sensible aux évènements du monde, à tous les évènements et pas seulement à ceux qui touchent le monde juif, et je prie de tout mon cœur pour le monde. Je prie lorsqu'il y a des êtres humains qui souffrent de par le monde. Cette attitude, je ne l'ai jamais eu en tant que juif. On ne m'a pas éduqué ainsi. Il n'y en avait que pour le peuple juif et Israël. Même si de temps à autre, on prie pour le pays dans lequel on habite ou les gens qui nous gouvernent. Mais faire une prière spontanée en famille pour des êtres humains qui souffrent, cela ne se pratique pas. J'ai maintenant cette grâce d'aimer tout le monde, sans sélection. Or dans le judaïsme, on apprend à aimer les juifs mais à considérer que les autres nous veulent du mal. Je regrette de devoir le dire mais c'est ce que j'ai vécu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sonny18Sonny18   26 mars 2013
"Quand l'âme ne peut plus exprimer ce qu'elle vit avec des mots, elle s'écoule par des larmes."
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Jean-Marie Elie Setbon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Marie Elie Setbon
KTO - Jean-Marie Élie Setbon
autres livres classés : conversionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre