AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de catlhine


catlhine
  18 mars 2013
Lu dans le cadre des masses critiques de BABELIO je pose ce jour mon avis sur le livre de la Kippa à la Croix de Jean-Marie Elie SETBON.
Je pense, avant tout, qu‘il est bon de savoir pourquoi j'ai fait le choix de cette lecture. Evidement le thème : la conversion d'un rabbin, Juif orthodoxe vers la religion catholique mais surtout l'intérêt aux questions et cheminement pour en arriver là.

La couverture de ce livre, et je trouve cela dommage, limitera « peut-être » à un public averti. Pourtant ceux qui le liront, devraient se rendre compte qu'il n'est pas aussi austère que sa couverture le suppose.

Jean-Marie Elie SETBON livre dans ce livre ses réflexions, et ceci sans aucun doute, sur le choix qu'il a fait de se convertir. L'histoire débute par l'enfance de l'auteur, ponctuée par son attirance par les églises, la croix, Dieu et enfin Marie. Sa famille est juive, mais ne pratique pas vraiment pourtant lui va devenir un vrai Juif pratiquant, puis basculer définitivement vers le catholicisme.

Loin de mes lectures habituelles j'ai aimé le témoignage de Jean-Marie Elie SETBON. Ce livre est une jolie découverte tant au niveau de la religion juive, que je ne connais pas vraiment et tant au niveau de la conversion : surtout quand on n'a jamais eut à s'en soucier. Nous sommes également loin d'une écriture romancée, l'auteur nous livre simplement son histoire, si bien qu'on a l'impression d'écouter un ami parler.

Je conseille donc la lecture de ce livre à tout ceux qui se posent des questions (ou pas) car il est toujours bon de savoir qu'on est libre de se tourner vers son chemin et de faire de sa vie ce que l'on souhaite.

merci aux éditions salvator pour l'envoi de ce livre et à BABELIO
Lien : http://www.editions-salvator..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus