AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782283024584
560 pages
Buchet-Chastel (06/05/2010)
3.85/5   17 notes
Résumé :
À force d’écrire des choses horribles, les choses horribles finissent par arriver…

Depuis des années, Fred croit à l’apocalypse, à la grande catastrophe qui mettra un point final à l’histoire de l’humanité. Il est même convaincu qu’elle aura lieu de son vivant. Il espère seulement qu’elle ne tardera pas trop, afin d’en jouir en pleine possession de ses moyens. Mais c’est une apocalypse plus sournoise qui advient. En douce. Sans faire de bruit. Fred a ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique

Fred est écrivain. Il a eu un certain succès à une époque, mais il est en panne d'inspiration depuis quelques années déjà. Les fins de mois sont difficiles, sa femme Nora l'a quitté pour un autre homme, bref, l'avenir est aussi noir que l'encre qu'il ne parvient pas à faire couler.

Un soir de déprime, aidé par une certaine confusion de son cerveau alcoolisé, Fred tape sur internet le nom de son vieux copain de lycée, Ange Zucchini, qu'il n'a pas revu depuis plus de trente ans, et qui a monté sa petite boîte de systèmes de sécurité et d'alarmes. Ledit Zucchini se souvient parfaitement de Fred. Leur rencontre va entraîner l'auteur bien plus loin que tout ce que son cerveau aurait pu imaginer… Quoique…

Ce roman foisonnant est plutôt difficile à résumer. Je me suis contentée d'en raconter le début, mais il s'agit en réalité d'un “roman matriochkas” : des récits successifs s'emboîtent pour former un tout hétéroclite, intrigant, passionnant, au suspense à la fois littéraire et policier.

Fred est un personnage complexe, torturé par sa peur de la fin du monde, qu'il sait être proche, et par son envie de (re)devenir un écrivain célèbre (et pourquoi pas riche, tant qu'à faire). C'est un gars paumé qui vit dans son monde mais qui a besoin des autres pour exister. C'est aussi un suiveur – souvent lâche – qui retrouve cependant son courage et un certain esprit d'initiative lorsque la situation l'exige.

Le style de Philippe Setbon m'a plu dès les premières pages : énergique, presque nerveux – le sieur écrit aussi des scénarios – et précis, imagé – il est aussi réalisateur ! Son récit original m'a immédiatement happée dans un tourbillon de plus de cinq cents pages qui fourmillent de personnages récurrents mais différents qui apparaissent et disparaissent au gré de l'imagination de l'auteur… Bien sûr, chat échaudé craint l'eau froide, et l'on se méfie après s'être fait avoir une fois. Pourtant, l'envie de se laisser aller l'emporte et, si l'on ne s'en étonne plus, on attend tout de même les rebondissements avec impatience et curiosité !

Pour l'anecdote, j'ai rencontré Philippe Setbon lors d'un apéro littéraire, et il est ma foi fort sympathique (nous avons eu une période commune “Stephen King” !). Je regrette de n'avoir pas eu le temps de lire son livre avant de le rencontrer, je lui aurais dit tout le bien que j'en pense. Cela fait un moment que je ne m'étais pas autant amusée lors d'une lecture… Alors, n'hésitez plus et laissez-vous entraîner dans des aventures de cape (gare aux vampires et aux anges de la mort !) et de plume (un écrivain peut en cacher un autre !)…

NB : la couverture est une parfaite illustration du contenu du roman !


Lien : http://www.tamaculture.com/i..
Commenter  J’apprécie          10

Ma lecture date d'il y a plus d'un an, et, toujours aujourd'hui, j'en garde un très fort souvenir, une très bonne lecture. J'ai été emportée par le récit, que j'ai trouvé extraordinaire. Attention je ne dis pas que c'est un chef-d'oeuvre, mais ce roman est très bien élaboré. On nage dans le fantastique sans y être réellement.

Je ne suis pas d'accord avec les personnes trouvant que c'est gnan-gnan, ou du vampirisme de la vieille époque. Philippe Setbon a réalisé un gros travail, et tout se recoupe, ce qui est franchement bien. Il ne tombe pas dans les clichés de vampires que l'on voit aujourd'hui. Il a réussi à se détacher du phénomène de mode, et pourtant j'ai craint que ça soit du rabâchage sur le thème.

Mais j'ai été très agréablement surprise de ne pas m'ennuyer une seule seconde, et qu'au bout de bientôt 2 ans que je l'ai lu, j'ai de nouveau envie de le lire. 550 pages qui se lisent très vite, et avec beaucoup d''intérêt à comprendre et découvrir le dénouement.

Commenter  J’apprécie          20

J'ai rarement lu un livre aussi délirant que celui-ci ! Il commence comme un polar, dérive vers le fantastique, revient vers le thriller, et continue dans une sorte de folle épopée, de rêve éveillé qui laisse le lecteur dans un état d 'ébahissement jubilatoire.

Il faut ajouter à cette première description que ce récit, par ailleurs bourré d'humour, est multiple. D'incessants rebondissements totalement imprévisibles font que cette histoire bifurque vers les chemins les plus inattendus et déconcertants et ceci sans un seul moment de pose.

L'APOCALYPSE SELON FRED est un bouquin très économique puisque pour le prix d'un seul livre, l'heureux acheteur aura droit, non seulement à une extraordinaire palette de variations sur ce qui peut arriver à un être humain, mais aussi à ce qui est IMPOSSIBLE de lui tomber sur le dos.

Dès les premières pages, le ton est donné et le lecteur est happé par ce récit passionnant, son humour, la forme savoureuse de sa narration et les multiples coups de théâtre (l'expression est faible) qui parsèment les pages de ce magnifique roman totalement atypique.

Ce livre est un tourbillon, un incroyable mélange de tous les genres, une histoire aux méandres et détours constants mais qui évite l'incohérence et la trop grande complexité.

C'est peu dire que l'on se régale à la lecture de cet OVNI littéraire. On regrette simplement de devoir se résoudre à tourner la dernière page et dire adieu à Fred, Ange Zucchini, Wilhemine, van Dahl (!) et les autres qui doivent sans doute continuer leurs incroyables aventures dans un autre livre qui reste à écrire...

S'il y a bien un bouquin qui m'a enthousiasmé ces derniers temps, c'est celui-là.

IL VOUS LE FAUT !


Lien : http://lefantasio.fr
Commenter  J’apprécie          30

Philippe Setbon nous gratifie ici de trois livres différents qui mettent en scène le même personnage Fred Justin, écrivain raté ayant eu une certaine renommée dans une vie passée. Dans les trois livres, il est question de réalité et d'hyper réalité, de rêves et de cauchemars, de tout et n'importe quoi. le fait qu'à chaque fois l'auteur nous plonge dans un univers pour nous en sortir précipitamment d'une façon niaiseuse ne joue pas à la faveur du roman.

C'est dommage car en tant que lecteur, on n'a l'impression que l'auteur se joue de nous, pire qu'il se fout de nous !

Alors parlons un peu du contenu, le premier livre est tartiné d'une sauce fantastique où il est question de vampire. Chouette me direz-vous ? Pas seulement, car si l'écriture de Philippe Setbon est simple et sans accrocs, ses intrigues le sont tout d'autant. Des rebondissements certes, mais rien de faramineux. Déjà vu et en beaucoup mieux !

Il en est de même pour le second livre où l'on rentre dans une intrigue digne d'un thriller glauque. Mais là aussi Philippe n'exploite pas le filon jusqu'au bout, il ne le touche que du bout des doigts et sommairement.

Et que dire du dernier livre qui commence avec une idée géniale à exploiter de bout en bout ? Là aussi, l'auteur ne joue pas son jeu à fond, il s'empêtre dans les délires de Fred, retombe dans ses délires et balaie chaque histoire à coup d'amnésie.

En fin de compte, si le personnage principal se prend un coup sur la tête, le lecteur aussi.

Alors je ne dirais pas que ce livre est mauvais, non, mais il ne mérite pas non plus que l'on lui alloue la note maximale. Bon d'accord même si Philippe Setbon ne va pas jusqu'au bout des choses, son style d'écriture se lit facilement et est même bien plaisant.

Je regrette juste une chose, que l'auteur n'ait pas été au bout de ses rêves et ne se soit enliser que dans ses cauchemars...


Lien : http://jldragon.over-blog.co..
Commenter  J’apprécie          10

C'est un livre "gigogne" complètement dingue dans sa construction et dans ses personnages. Fred Justin est un écrivain cinquantenaire en mal d'inspiration, divorcé et dépressif. Il reprend contact avec un pote de ses années lycée: commence alors des aventures plus rocambolesques qu'improbables. Cela donne l'impression d'ouvrir des poupées russes, les unes après les autres, sans répit. L'écriture n'a pas réellement d'intérêt au sens littéraire du terme, mais c'est nerveux, écrit comme un scénario de thriller. Lecture très distrayante, rapide, vraiment sympathique pour les vacances ou pour oublier le métro (et de descendre à Daumesnil, je l'ai encore fait...).

Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Sur la chaîne LCI, la planète Terre continuait de péter de tous les côtés, les gens crevaient de faim, les SDF tombaient comme des mouches dans les parcs et les jardins des grandes villes, les pères violaient leurs filles, les mères abandonnaient leur bébé dans les poubelles, les fanatiques faisaient tout sauter, les sportifs se dopaient avec zèle, les stars de la chanson se faisaient gonfler les lèvres, la faune disparaissait, une espèce après l'autre, la haine et la duperie suintaient par tous les pores de la croûte terrestre.En somme, rien n'avait changé en son absence.
Commenter  J’apprécie          10
Fred dormit le restant de la journée.Il ne garda,comme souvenir de sa sortie au bar du coin, qu'une migraine à décorner un yak et une haleine de poubelle napolitaine par temps de canicule.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Philippe Setbon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Setbon
Ange de Feu
autres livres classés : polar littéraireVoir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2501 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre