AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236413174X
Éditeur : Vents d'ailleurs (13/09/2016)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Roman d’une traversée, La Bâtarde du Rhin retrace l’histoire d’une jeune fille, Kozima, née d’un amour interdit. Son père est un soldat stationné en Rhénanie et originaire d’une colonie française, La Réunion. Sa mère est une jeune pianiste allemande amoureuse. Le soldat quitte l’Allemagne et malgré le mariage de sa mère et l’adoption par son beau-père, Kozima sera qualifiée de « bâtarde » sous le nazisme. Menacée de stérilisation par un médecin fou, elle s’enfuit, s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
yv1
  18 septembre 2016
Si les premières pages m'ont été un peu difficiles à suivre -le temps d'entrer dans la narration particulière de l'auteure sans doute- je dois dire que le reste -à part quelques petites longueurs et pas mal de personnages dont parfois on ne sait plus qui ils sont- m'a convaincu. C'est un roman pas banal, fort, poignant et violent. Des histoires de femmes fortes qui veulent vivre avec les hommes mais pas à leur service. C'est aussi un beau roman sur le combat des femmes noires tant en Europe qu'à la Réunion où l'on peut être jugé sur les différentes teintes que peut prendre la peau métissée. Une belle réflexion sur le droit des femmes à disposer de leur corps et non plus à subir les assauts des mâles en rut. Les femmes du livre, Leni en tête n'ont pas hésité, par amour, à transgresser l'interdit du passage à l'acte et de l'enfantement, quitte à se faire rejeter ensuite toute leur vie. Monique Séverin parle aussi de la lignée, la descendance, l'hérédité et la préférence des mères -les pères sont très absents de ce roman ou lorsqu'ils sont présents, ce n'est pas dans leur meilleur rôle- pour l'un de leurs enfants en qui elles placent leurs espoirs.
Monique Séverin place son roman entre l'Allemagne et la Réunion. Elle aborde les Lebensborn et leurs pratiques inhumaines pour faire naître de bons aryens, ces lieux où de jeunes femmes blondes étaient violées par des soldats blonds et devaient donner naissance à la future race pure selon les nazis. Elle écrit aussi sur l'histoire de son pays, la Réunion, l'histoire des familles, les blancs et les noirs, qui parfois se rencontraient souvent un homme blanc avec une femme noire -l'inverse de l'Europe. Certaines femmes enceintes étaient laissées de côté, d'autres prises en charge par la famille blanche avec plus de moyens financiers. Puis, les rancoeurs, les jalousies, les peurs de se montrer avec une personne pas digne de son rang.
Dans une langue particulièrement élégante et belle voire poétique, Monique Séverin livre un roman dur et beau qui commence par ces mots :
"L'île était là, devant elle. Kozima la regardait approcher. Une montagne, placide, sommet de plus de trois mille mètres qui venait à la rencontre du paquebot, sans précipitation. Ce qu'elle allait y trouver, elle l'ignorait, cela n'avait pas d'importance. Approcher, comprendre, saisir l'aléatoire qui l'avait condamnée, forme refusée, réduite, objet de honte, dans un pays d'Europe, celui où elle était née, que ses cellules corrompues pouvaient dégrader." (p.7)
Lien : http://www.lyvres.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Babiche
  20 janvier 2018
Ce livre de Monique Sévère traduit bien l'ambiance de la guerre et après-guerre pour ces femmes et hommes de couleur de peau différentes qui s'unissent. Les problèmes rencontrés par ces couples et leurs enfants y sont relatés avec justesse et la lecture de ce livre ne peut pas nous laisser indifférent. Je regrette le nombre de personnages de ce roman et les retours en arrière nombreux qui m'ont parfois fait perdre le fil de l'histoire. L'écriture est agréable et bien construite.
Commenter  J’apprécie          00
Gangoueus
  15 octobre 2017
Une jeune femme est dans un avion qui l'a conduit vers l'Île de la Réunion. Nous sommes quelques années après la seconde guerre mondiale. Cette île de l'Océan indien incarne une certaine beauté, par son volcan, par ses cascades ou sa végétation luxuriante. Dans mon esprit de lecteur. C'est vers ce paradis que si dirige Kozima Scherrer. Mais encore faut-il comprendre les motivations de cette femme allemande, métisse…
Kozima est une bâtarde du Rhin. Ainsi furent nommés les enfants nés des relations entre de jeunes allemandes et les soldats des troupes coloniales françaises en faction pendant plus d'une année en Rhénanie après la première guerre mondiale. Louis Gallieri, soldat réunionnais de ces troupes désignées encore aujourd'hui de tirailleurs sénégalais, va entretenir avec Leni une jeune femme de 19 ans une idylle avant d'être brutalement rapatriés vers sa terre d'origine. Kozima qui rencontre le contexte dans lequel elle est née plonge le lecteur progressivement dans une atmosphère encore plus trouble que celle proposée par Didier Daeninckx dans Galadio. Ces deux romans sont dans leurs premières parties construits de la même manière.
Lien : http://gangoueus.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BabicheBabiche   20 janvier 2018
Il me semble important de respecter les traditions du pays dans lequel on réside. Quel intérêt aurait-on à venir dans une région étrangère si c'est pour y trouver nos bonnes vieilles habitudes?
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : île de la réunionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Le garçon qui volait des avions

Où a grandi Colton ?

dans un foyer
avec ses parents
avec une amie
avec ses grands parents

11 questions
114 lecteurs ont répondu
Thème : Le garçon qui volait des avions de Elise FontenailleCréer un quiz sur ce livre