AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2848767545
Éditeur : Philippe Rey (22/08/2019)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Esther est une enfant de droite née par hasard dans une famille de gauche, au mitan des années 70. Chez elle, tout le monde vit nu. Et tout le monde - sauf elle - est excentrique. Sa mère est une secrétaire anticapitaliste qui ne jure que par Mai 68. Son père, juif pied-noir, conjure son angoisse d'un prochain holocauste en rédigeant des listes de tâches à accomplir. Dans la famille d'Esther, il y a également un frère hyperactif et des grands-parents qui soignent le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
LiliGalipette
  06 juillet 2019
À paraître le 22 août.
Esther s'est toujours sentie en décalage avec sa famille. Face à ses parents de gauche, libertaires, juifs et adeptes du nudisme, elle a développé une obsession de l'ordre, qui ne fait que s'accroître quand elle entre dans une école catholique. Espérant jour après jour que ses parents finiront par divorcer, Esther apprend que la vie se plaît à faire des dégâts collatéraux et à tirer des balles perdues.
Cette histoire m'a rappelé En attendant Bojangles, ou quand les doux dingues sont surtout dingues, voire fous dangereux. Les manies du père n'ont plus rien d'excentrique quand elles déclenchent des crises de rage incontrôlables. « En fait, Babeth n'avait qu'un seul défaut : mon père. À cause de lui, elle était capable de dire (et de penser) à peu près tout et son contraire. » (p. 55) Pas étonnant que la gamine se réfugie dans l'ordre et la rigueur, seule façon de faire tenir son monde, monde dont des pans entiers s'effondrent régulièrement sous les explosions paternelles.
Le premier roman d'Ingrid Seyman repose sur un simple, mais vif. On ne badine pas avec la douleur ici : on l'expose crument, voire on la dissèque pour mieux la comprendre et la contrôler. Bien moins léger que ce que laissent entendre les premières lignes de la quatrième de couverture, La petite conformiste est la fable grave d'une enfance qui se heurte à la violence des amours imparfaites.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
belaval
  22 juillet 2019
Lors de la parution...
J'ai beaucoup aimé ce livre frais et souvent drôle; la fin inattendue est brutale
Commenter  J’apprécie          10
m3lani3
  01 juillet 2019
Un écriture, fraîche, dynamique, sans temps mort et qui ose.
Le résultat est un roman qui ne se prend pas au sérieux mais qui l'air de rien aborde des thèmes qui le sont ( politique, racisme, décolonisation, folie). Pas de prétention mais du style, au service d'une narratrice hors norme, une gamine intelligente et pleine de ressources qui tire son épingle du jeu au milieu d'une famille dysfonctionnelle. Son regard à la fois naïf et acéré nous offre beaucoup d'humour, de cocasserie et de culot.
Quel plaisir d'avoir un livre français comme celui-ci pour la rentrée littéraire de septembre!
Je ne met pas plus * car je n'ai pas aimé la fin, volontairement abrupte et fatale, elle met un terme à toute la supposé légèreté du livre. Mais elle a le mérite d'être inattendue.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   06 juillet 2019
« En fait, Babeth n’avait qu’un seul défaut : mon père. À cause de lui, elle était capable de dire (et de penser) à peu près tout et son contraire. » (p. 55)
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : pieds-noirsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2067 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre