AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756074225
Éditeur : Delcourt (27/05/2015)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Joann Sfar reprend ses carnets : anecdotes, questions philosophiques et politiques... À la frontière de l'essai et du roman, ces carnets sont un mélange d'humour, de poésie et de sensibilité.Suite aux attentats de Charlie Hebdo, Joann Sfar souhaitait partager avec ses lecteurs son point de vue original sur la société et ses chroniques intimistes sur ses amis, la religion, son quotidien? Ses dessins reflètent son regard singulier sur la vie et l'actualité, avec la te... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Demsette
  05 juin 2016
Ce livre contient des croquis, des réflexions, des réactions de Joann SFAR sur l'actualité publique, politique et sur sa vie personnelle (rupture avec sa femme, situation juive en France).
Au gré des pages, on entre dans l'intimité de Joann SFAR, l'impression d'être dans ses pensées. D'une certaine façon, il nous les livres dans ce carnet.
Beaucoup d'émotions et d'observations se rencontrent dans ces tablettes : du dessin et de l'écriture, de la réflexion profonde et des réactions à chaud, de la plainte et de l'indignation, de la compréhension et des explications.
L'auteur semble traverser une importante remise en question, un tantinet dans la dévalorisation.
Dommage, car la pensée pourrait prendre la forme d'un essai philosophique fort intéressant : l'humilité et la sincérité qui traverse l'analyse du judaïsme en France, par exemple.
Cela dit, Joann SFAR perdrait peut-être son identité et le charme de ses carnets…
Commenter  J’apprécie          70
smilysushi
  08 avril 2016
Suite aux attentats de Charlie Hebdo et à une période de sa vie où il se sent fragilisé, Johann Sfar reprend ses carnets de dessins, ce qui, comme il le dit lui-même, n'est pas un bon signe. Il nous livre pêle-mêle ses réflexions sur la mort, l'amour, la foi, l'humain. Avec l'univers poétique qu'il sait si bien distiller dans ses dessins, il se livre au lecteur sans artifices et se met à nu de façon paradoxalement très pudique. Grand amoureux des femmes qu'il croque délicieusement dans ses croquis, moments volés dans les défilés de mannequins, moments intimes propices à l'introspection ; Sfar revient aussi sur la blessure originelle, la mort de sa mère qui lui a été cachée plusieurs années durant alors qu'il n'était qu'un petit enfant. Séparé de son amour de jeunesse dont il a partagé la vie des dizaines d'années durant, Sfar a également fait face à la perte de son père récemment. Si le mot « dieu » est dans le titre, les carnets intimes de Sfar nous offrent l'occasion de partager avec lui bien plus que des réflexions théologiques et ce d'autant plus que, comme il le dit lui-même, « je me suis dit qu'avec un titre aussi con, j'allais attirer du monde ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kiera63
  11 juin 2015
J'ai découvert ce carnet grâce au Huffington Post, j'avais apprécié le regard actuel et plein de douceur de Joann Sfar... Il fallait que j'en apprenne plus...
J'ai acheté le carnet pour lire d'une traite ses pensées. On y découvre Joann ébranlé dans ses convictions et sa vie après la disparition de son père et la rupture avec sa femme...
Il y a une véritable remise en question de ses fondements : sa religion, son regard sur la société actuelle et les femmes... Mais toujours beaucoup de douceur...
Commenter  J’apprécie          10
AnneNY
  08 février 2016
Nouvelles, essai, roman, chroniques, humour, philosophie, actualités, drames, réflexions, satire, ironie, absurdité, BD ....... à vous de choisir.
C'est toujours un réel plaisir de se plonger dans le monde de Joann Sfar, son coup de crayon, son style narratif est toujours aussi subtil.
Intelligent et drôle ce carnet d'idées est un pur régal à lire. A chaque pages, de nouvelles réflexions, à chaque pages de nouveaux doutes ... l'amour, l'incompréhension de ce qui nous entoure, qui sommes-nous, qu'est ce qui nous définit ?
Beaucoup de questions, peu de réponses, mais après tout ce n'est pas l'important.
Lien : http://le-club-des-incorrigi..
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
BoDoi   14 septembre 2015
Ce bijou recèle de mille pépites où l’humour rencontre la réflexion : un beau moment d’intelligence.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Bibliobs   28 mai 2015
On se laisse porter, envahir, dévorer. On est Sfar. On cesse d’être soi.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   03 décembre 2016
Les juifs et le gaz sont deux éléments difficiles à associer dans une plaisanterie. Cependant, j'en suis certain, les juifs sont comme le petit canari que les pompiers promènent dans l'immeuble pour voir s'il y a une fuite. Si le canari succombe, c'est que la maison est en danger. C'est sans doute à ça que servent mes coreligionnaires : quand on commence à les prendre pour cibles, c'est que le reste du pays ne va pas tarder à morfler.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MirlitonMirliton   29 juillet 2015
Je défends une position compliquée mais cohérente: comme citoyen, je suis intraitable sur le droit à l'outrance. Je veux vivre dans un pays où la liberté des uns n'est pas limitée par la croyance des autres. Les dessins venimeux, vaches, extrêmes, je ne saurais pas les faire, mais je suis heureux que ceux dont c'est le style puisse les réaliser. Je suis fondamentalement en désaccord avec Plantu quand il prétend qu'il faut s'autocensurer car nos dessins voyagent dans le monde entier. Un artiste doit être libre. Ca ne souffre pas la discussion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Under_the_MoonUnder_the_Moon   28 janvier 2017
Mes convictions, c'est que les individus valent mieux que l'étiquette qu'on leur colle. J'aime mieux les gens que leurs idées.
Commenter  J’apprécie          160
Under_the_MoonUnder_the_Moon   02 décembre 2016
Où est le courage ?
Cabu
Wolinski
Charb
Tignous
ils croyaient s'en prendre à des dessinateurs. Aujourd'hui, c'est aussi sur l'Islam qu'ils ont fait feu.
Commenter  J’apprécie          90
sevm57sevm57   22 janvier 2017
Pour le bon équilibre des pages, je devrais alterner les moments où je me lamente au sujet du monde et les passages dans lesquels je geins à propos de moi-même.
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Joann Sfar (114) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joann Sfar
Joann Sfar publie Aspirine chez Rue de Sèvres. Il explique ici à Anne Douhaire comment il s'y est pris pour la dessiner.
Plus d'information sur la BD : https://www.franceinter.fr/livres/bande-dessinee-joann-sfar-j-aime-les-pessimistes-en-colere
Joann Sfar invité de Boomerang où il a évoqué l'urgence à défendre la France et ses littératures en se mobilisant pour la préservation du régime des auteurs. https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-22-juin-2018
Plus de leçons de dessin : https://www.youtube.com/playlist?list=PL43OynbWaTMLSUzMpmqwuKcJNbTeC5GhD
autres livres classés : croquisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chat du rabbin

De quelle couleur est mon pelage ?

Gris souris
Tigré
Ebène

10 questions
115 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat du rabbin Intégrale de Joann SfarCréer un quiz sur ce livre