AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de smilysushi


smilysushi
  08 avril 2016
Suite aux attentats de Charlie Hebdo et à une période de sa vie où il se sent fragilisé, Johann Sfar reprend ses carnets de dessins, ce qui, comme il le dit lui-même, n'est pas un bon signe. Il nous livre pêle-mêle ses réflexions sur la mort, l'amour, la foi, l'humain. Avec l'univers poétique qu'il sait si bien distiller dans ses dessins, il se livre au lecteur sans artifices et se met à nu de façon paradoxalement très pudique. Grand amoureux des femmes qu'il croque délicieusement dans ses croquis, moments volés dans les défilés de mannequins, moments intimes propices à l'introspection ; Sfar revient aussi sur la blessure originelle, la mort de sa mère qui lui a été cachée plusieurs années durant alors qu'il n'était qu'un petit enfant. Séparé de son amour de jeunesse dont il a partagé la vie des dizaines d'années durant, Sfar a également fait face à la perte de son père récemment. Si le mot « dieu » est dans le titre, les carnets intimes de Sfar nous offrent l'occasion de partager avec lui bien plus que des réflexions théologiques et ce d'autant plus que, comme il le dit lui-même, « je me suis dit qu'avec un titre aussi con, j'allais attirer du monde ».
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus