AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205057251
Éditeur : Dargaud (16/09/2005)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 324 notes)
Résumé :
Nous avions quitté le chat perplexe, à Paris, sous la pluie. Le voici de retour en Algérie, aux alentours d’Oran plus précisément. Là, il va passer quelques jours avec le Malka des lions, véritable légende vivante, mais légende qui vieillit et s’interroge sur le sens de la vie.
Savoureuse aventure philosophique, brillante digression théologique, ce quatrième tome du Chat du Rabbin est une pure merveille qui confirme le statut particulier de l’une des oeuvres ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
Eve-Yeshe
  05 janvier 2017
J'avoue que ce quatrième tome m'a quelque peu déçue.
Le personnage du Malka ne me plaît pas beaucoup car il raconte des histoires qui le mettent en valeur et entretiennent sa légende, notamment ses conquêtes féminines, mais on tourne en rond.
L'auteur nous propose une réflexion sur la vieillesse, la décrépitude et la mort au travers de l'amitié du lion et du Malka :il voudrait mourir en même temps que son maître, car la vie l'un sans l'autre semble impossible, quitte à faire un pacte avec le serpent. Ce sont les échanges entre notre Chat et le lion philosophant sur la vieillesse et la vie en général qui sont intéressants.
L'idée était belle, prometteuse, mais on ne voit pas toujours où l'auteur veut en venir, on se perd dans les dédales de son récit. On voit monter les dissensions entre Juifs et Musulmans et les références aux textes religieux sont toujours présentes.
Par contre, les dessins de Joann Sfar me plaisent toujours autant. J'espère qu'il ne s'agit que d'une baisse de forme temporaire et je vais tenter de lire la suite.
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Malivriotheque
  11 janvier 2017
Le maître alors parti à Oran, le chat reste avec son cousin le Malka des lions. Ce dernier se fait vieux mais il continue d'essayer d'arnaquer les populations avec son lion apprivoisé. Il rêve pourtant de reconnaissance...
Honnêtement, des quatre premiers tomes, celui-ci est le plus beau. Une construction clairement en deux actes, dont la première partie est très poétique, émissaire d'un beau message tout en étant très surprenante. Sfar y aborde la sagesse de l'âge, l'amour fidèle, la quête de la reconnaissance et de l'éternité, la loyauté à sa propre foi et la foi ébranlée par la mort. le conte dans lequel nous embarque l'auteur est magnifique, joliment narré avec des planches frappantes. Je n'en dis pas plus, ne voulant pas tout révéler.
Et puis, alors qu'on est complètement transporté, voire choqué par la porté des évènements, la deuxième partie pointe le bout de son nez et déçoit presque dans le retournement de situation. Mais là où on se dit que tout est gâché, Sfar s'embarque dans un autre ensemble de thèmes tout aussi porteurs, développés d'une manière différente des trois autres tomes, encore plus en finesse, avec beaucoup moins de prose. Sfar s'attaque ainsi à l'antisémitisme et l'islamophobie, ainsi le rejet de l'autre, l'étranger et surtout le non-catholique de tradition. Joann Sfar insiste de façon très nette sur le pouvoir de l'érudition et la culture par la lecture, moteur de l'anti-violence, condamnant ainsi sans pourtant le nommer l'obscurantisme (qui s'est grandement développé dans son côté fanatique ces quinze dernières années).
C'est juste beau, c'est juste bien fait. Point.
Lien : http://livriotheque.free.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
araucaria
  25 décembre 2014
J'ai été un peu moins sensible à ce quatrième album du Chat du rabbin. Cependant les textes font toujours réfléchir, et les illustrations sont de le même qualité. Un bd qui tient la route.
Commenter  J’apprécie          240
Macha_Loubrun
  01 octobre 2013
Le Malka des lions, conteur, chanteur, un brin mythomane et philosophe est le personnage principal de cet album.
Que cherche-t-il véritablement ? Ses relations avec son lion et les femmes sont plus complexes qu'il n'y parait … ce personnage flamboyant souhaite devenir une légende pour les siècles à venir. Il raconte de belles légendes illustrant la difficile cohabitation entre les trois religions monothéistes mais la trame de l'histoire est plus floue que dans les précédents tomes et les dessins sont moins soignés. Et si je me suis attachée au rabbin et à son chat au fil de leurs aventures, je n'éprouve guère d'empathie pour Malka, ce qui a gêné ma lecture.
Le chat va se confronter au serpent et le pauvre rabbin a beau préconiser l'inlassable étude des textes, la cupidité des hommes surgit de toutes parts, consternante.
« le paradis terrestre » serait-il une belle utopie ?
Commenter  J’apprécie          140
Under_The_Moon
  28 novembre 2012
J'ai trouvé ce 4ème album de la série, plus décevant car moins abouti que les autres.
Dans ce volet, il est surtout question du cousin Malka et de son vieux lion. Ce dernier est confronté à un terrible problème : la vieillesse. Avec son ombre, la mort... En plus de ça, il se sent délaissé par ses admirateurs. Ah blessure d'orgueil ! ... Comment pourra-t-il alors attirer à nouveau leur attention et garder sa légende vivante pour les siècles à venir ?
Un sujet épineux, et cette fois Joann Sfar ne s'en est pas très bien sorti. Il est ici un peu brouillon. En jouant avec la narration, il s'est lui-même perdu !
De même, arrive un autre sujet tendu : la relation houleuse entre les juifs et les musulmans du Maghreb. La rencontre avec le prince donne un petit aperçu des différences spirituelles entre les deux religion. Et l'homme politique, qui fait lui aussi ressortir le problème de la colonisation illustre une autre partie de cette opposition. Mais là aussi, Sfar ne fait qu'effleurer ce thème.
A chaque je me suis retrouvée en suspens avec cette question idiote "oui. et alors ? ..."
Mais à aucun moment cette attente n'a été comblée. A la place, on repart sur un autre thème : la guerre. Tout un programme sachant tout ce que Sfar a laissé en friche.
Quel dommage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
chartelchartel   07 décembre 2007
-Tu vas apprendre la guerre toute ta vie et tu ne seras jamais assez fort.

-On aura des fusils.

-Tes ennemis en auront plus.

-Tu auras passé des années à préparer une guerre, à t’endurcir ; et le jour où on viendra te tuer, tu mourras tout de même. Crois-moi, il vaut mieux employer ton temps dans l’étude.

-Vous voulez que je passe mon temps dans l’étude alors que ma vie est en danger ? Mais si on vient me tuer ?

-Raison de plus : avant de mourir, tu auras lu beaucoup de livres. Et avec un peu de chance, tu auras même eu le temps de les enseigner. Et je te souhaite d’avoir des élèves moins versatiles que les miens.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
JeanPierreVJeanPierreV   25 janvier 2016
"- Si des gens nous tapent, la Torah interdit qu'on se défende ?
- Non. Jésus disais ça, mais ça n'est pas le rabbin que nous étudions le plus souvent.
- Dans ce cas maître, il faut montrer aux gens que c'est dangereux de s'en prendre aux Juifs. Il faut leur apprendre que si on nous attaque...
- Quoi ? Tu vas apprendre la guerre toute ta vie et tu ne seras jamais assez fort.
-On aura des fusils.
-Tes ennemis en auront plus.
-Tu auras passé des années à préparer une guerre, à t’endurcir ; et le jour où on viendra te tuer, tu mourras tout de même. Crois-moi, il vaut mieux employer ton temps dans l’étude.
-Vous voulez que je passe mon temps dans l’étude alors que ma vie est en danger ? Mais si on vient me tuer ?
-Raison de plus : avant de mourir, tu auras lu beaucoup de livres. Et avec un peu de chance, tu auras même eu le temps de les enseigner. Et je te souhaite d’avoir des élèves moins versatiles que les miens" (P. 50)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Under_The_MoonUnder_The_Moon   28 novembre 2012
- C'est le maire d'Oran.
- Tu sais comment il s'est fait élire, cet animal ?

- En mettant son père au chômage.
Son père était vendeur d'eau. Parce qu'ici, à Oran, il n'y a jamais eu beaucoup d'eau potable.
Et l'autre, avec sa soutane, il s'est mis à raconter qu'il était sourcier.
Il allait partout avec sa baguette. Comme s'il était un magicien.
Il buvait le coup chez les catholiques et en douce, il leur disait que leurs malheurs, c'était la faute des juifs.
Il se faisait inviter à la table des arabes et d'un air de professeur, il leur disait que s'ils n'étaient pas bien considérés, c'était la faute des juifs.
Et évidemment, dès qu'il croisait des juifs, il leur expliquait que tous leurs soucis, c'était la faute des arabes.
Et à chacun de ses interlocuteurs, il promettait de trouver des sources d'eau potable, grâce à sa baguette.
Il a fini par être élu maire, et l'eau, on l'attend toujours.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
miladomilado   05 mai 2013
- Si des gens nous tapent, la Torah interdit qu'on se défende ?
- Non. Jésus disais ça, mais ça n'est pas le rabbin que nous étudions le plus souvent.
- Dans ce cas maître, il faut montrer aux gens que c'est dangereux de s'en prendre aux Juifs. Il faut leur apprendre que si on nous attaque...
- Quoi ? Tu vas apprendre la guerre toute ta vie et tu ne seras jamais assez fort.
Commenter  J’apprécie          73
colimassoncolimasson   31 mai 2011
- Le lion, je lui ai proposé plein de fois de le mordre. Mais il n’est pas d’accord.
- Je te signale à toutes fins utiles que moi non plus, je ne suis pas d’accord pour que tu me mordes.
- Je m’en fiche de te mordre.
- Mais le lion ?
- C’est mon ami. Je lui proposais ça comme un service. Ma morsure, c’est un cadeau.
- Je ne comprends pas.
- Tu es trop jeune. Laisse-moi dormir.
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
Videos de Joann Sfar (102) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joann Sfar
Pourquoi faut-il venir à Livre Paris 2019 ? Réponses en trois questions à Sébastien Fresneau, directeur de Livre Paris, et Gauthier Morax, responsable de la programmation.
Livre Paris invite l'Europe avec une scène spécialement dédiée à la culture européenne. 2019 est une année décisive pour l'avenir de l'Europe, à deux mois des élections européennes.
Erri de Luca, Orhan Pamuk, Peter Sloterdijk, Hubert Védrine ou encore Javier Cercas : de grands noms de la culture européenne nous font l'honneur de leur présence à Livre Paris 2019 !
Retrouvez également vos auteurs préférés pendant 4 jours de débats, de conférence et d'échanges sur 9 scènes différentes : Nicolas Mathieu, François Begaudeau, Olivier Guez, Raphaëlle Giordano, Jérôme Ferrari, Joann Sfar, Bernard Werber, Olivier Adam, Morgane Ortin, Blet Buckler, Antoine Jacquier et bien d'autres. Plus de 3500 auteurs présents !
https://www.livreparis.com
+ Lire la suite
autres livres classés : judaismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le chat du rabbin

De quelle couleur est mon pelage ?

Gris souris
Tigré
Ebène

10 questions
112 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat du rabbin Intégrale de Joann SfarCréer un quiz sur ce livre
.. ..