AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205170317
Éditeur : Dargaud (17/11/2017)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Ce nouvel épisode nous ramène à Alger. Le rabbin Sfar et son cousin l'imam Sfar devisent sur leurs différences qu'ils pensent inconciliables. Pourtant, lorsque la mosquée est inondée, le rabbin et l'imam s'entendent pour que les musulmans puissent, le temps des travaux, prier à la synagogue. Pendant ce temps, le chat du rabbin traverse des moments difficiles : non seulement Zlabya a mis au monde un adorable bébé, ce qui le plonge dans une profonde jalousie, mais, po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Josephine2
  17 décembre 2017
Où l'on retrouve le chat du Rabbin qui est bien embêté depuis que le bébé de Zlabya est né. Rien à faire. Ha jalousie, jalousie quand tu nous tiens ! D'autant plus, que 2 petits chats vont venir agrandir la famille.
Dans cet album, Joann SFAR prend prétexte d'une inondation de la mosquée et de la synagogue pour décrire la bêtise des hommes religieux. On assiste à la débâcle du Rabbin et de l'Imam, bien que leurs idées se rejoignent.
D'autant plus, que les extrémistes des deux bords invectivent la populace. Population qui va d'ailleurs s'en prendre au chat du Rabbin. Et oui, il faut bien un coupable, alors un chat qui parle, vous pensez !
Et tout s'aggrave lorsqu'ils vont vouloir aller prier dans une église, en attendant que leur mosquée et synagogue soient asséchées.
Des situations cocasses, beaucoup d'humour, comme d'habitude avec Joann SFAR. J'ai bien ri par moment.
Commenter  J’apprécie          242
tchouk-tchouk-nougat
  09 mai 2018
Le chat du rabbin avec sa langue bien pendue continue d'interroger son maitre sur des questions de religion. Et à travers lui et les diverses réponses apportées nous nous interrogeons aussi. Sur ce tome il est question de respect entre les religions, de fraternité et d'entraide malgré des croyances ou des mondes différents. Un sujet plus que délicats!
Ces questionnements sont intéressants, peut être un poil (de chat bien sur) trop théologique à mon gout. Mais je trouve que c'est trop au détriment d'une histoire ou des personnages. du coup malgré un propos intellectuel plutôt intelligent, et bien... c'est un peu chiant à lire parfois!!
J'ai pas vraiment compris al fin, ca part dans tous les sens. C'est du grand n'importe quoi...
Commenter  J’apprécie          120
badpx
  21 mai 2018
J'ai emprunté cette BD à la médiathèque, un peu par réflexe, parce que j'ai lu les 6 premiers tomes. Mais je me souviens tellement de cette déception sur la dernière lecture, que je suis partie avec celui ci, persuadée qu'il n'allait pas me plaire.
En fait, c'est tout le contraire : le chat du rabbin a retrouvé la parole (celle que les humains entende) et il ne se prive pas pour dire ce qu'il pense. J'ai eu l'impression de retrouver le chat du premier tome : la mauvaise conscience du rabbin, le personnage qui pose toute les questions que personne ne veut entendre.
J'ai donc passé à nouveau un bon moment de lecture avec ce matou.
Commenter  J’apprécie          80
Pixie-Flore
  20 juin 2018
Avec ce septième tome, Joann Sfar nous interroge sur nos valeurs humanistes et leur application réelle. La séparation entre les différentes communautés religieuses - en accord sur le fond mais pas sur la forme - est pilonnée sans vergogne et le Chat ne sait plus comment ramener la paix et le calme dans son univers.
Si les propos de l'auteur sont toujours aussi intéressants, cette série commence tout de même à s'essouffler. Il y a une redondance dans les propos et dans les graphismes. Peut-être serait-il temps d'offrir un joli final au Chat.
Commenter  J’apprécie          80
pgremaud
  18 juin 2018
Une impression mitigée après la lecture de ce 7e volume de la série, sorti en 2017. J'ai trouvé que l'histoire ne méritait pas d'être étalée sur 82 pages (et encore, il y aura un 2e tome !), mais il y a des éléments qui m'ont bien plu.
Quand le chat refuse d'accueillir les chats de la mosquée chez lui en leur disant "On ne peut pas accueillir toute la misère du monde" ou "On ne peut pas toujours penser avec son coeur", cela nous renvoie bien à tous les débats qui agitent l'Europe actuelle au sujet des migrants.
Toute la réflexion sur l'intolérance religieuse est aussi bien sentie. Il est marrant de voir comment le curé, le rabbin et l'imam se désolent devant le peu d'ouverture de leurs ouailles ou comment leurs arguments pour la coexistence entre les religions sont balayés même par leurs maîtres.
Je regrette quand même certaines longueurs dans les épisodes avec le Malka ou avec le rabbin du rabbin du rabbin. Je n'ai pas encore lu le tome 8, j'espère qu'il est mieux rythmé !
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (3)
ActuaBD   20 décembre 2017
Le Sfar nouveau est arrivé, avec ce "Chat du rabbin" de Noël, ou de Hanouccha, si l'on veut. Ce nouvel album entend dénoncer l’extrémisme et s'interroge sur l’impossible dialogue entre les religions.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   28 novembre 2017
Un album pertinent, à lire, sans trop se presser, pour entendre le propos de l’auteur et pour apprécier ses illustrations.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   21 novembre 2017
Ce tome 7 est une belle étude sur certains sujets de société et d'actualité et du très bon divertissement, qui fait réfléchir. Un rendez vous incontournable qui vous attend chez vos libraires.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   09 mai 2018
Tu veux ta réponse à tes interrogations sur le déluge? Quand tu te demandes pourquoi Dieu autorise de noyer tant de monde, et tu ne dors plus car tu te dis "soit Dieu a voulu ça et il est cruel. soit Dieu n'a pas pu empêcher ça et il n'est pas tout-puissant." Moi je vais te dire ce que je pense. Je pense que Dieu, il regarde cette planète et il pleure. Et c'est plus fort que lui, il peut pas s'arrêter de pleurer, et il pleure tellement qu'on va tous se noyer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
NievaNieva   27 février 2018
— Mais mon métier ce n'est pas dire aux gens qui est Dieu. Sais-tu qu'il existe un précepte qui interdit aux juifs de s'interroger sur la nature de Dieu.
— On te paie pourquoi alors ?
— Tout d'abord, on ne me paie pas beaucoup ! Ma défunte maman, lorsqu'elle a appris ma vocation, elle a dit que ça rapportait si peu, rabbin, que c'était pas un métier pour un juif. Mais pour répondre à ta question : on me paie pour m'occuper des croyants.
— Juifs ! Des croyants juifs ! Je regrette, si tu dois aussi gérer les croyants musulmans, il faut demander une augmentation.
— Tu es raciste. Tu ne veux pas voir les choses simplement et te dire qu'il s'agit de personnes qui vivent dans notre quartier. Si ton voisin te demande du sel, tu vas lui en donner.
— Il n'est pas question de sel ; ici, c'est chez moi !
— Tu es un chat, tu ne comprends rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud   18 juin 2018
Ils ont passé la nuit à chercher le bébé. Ça a réveillé du monde.
Des gens les ont aidés. Tu perds un gosse, y a plus de juifs, de chrétiens, de musulmans, tout le monde t'aide. Mais c'est bête qu'il faille en arriver là pour faire des choses ensemble.
Elle pourrait s'arrêter ici, l'histoire. Comme s'ils venaient de prouver malgré eux que le salut des générations futures importe davantage que les superstitions ancestrales des uns ou des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pgremaudpgremaud   18 juin 2018
Vous vous souvenez sans doute de la parabole biblique de la tour de Babel : les hommes devenaient si puissants qu'ils parvinrent à construire une tour qui touchait le ciel.
Dieu en fut offensé et les fit parler mille langues. Dès cet instant, ils devinrent incapables de se comprendre, ou de travailler ensemble. Et leur tour cessa de grimper.
Ces murs que nos traditions dressent si souvent entre nous, Dieu nous fait savoir aujourd'hui qu'il ne les a pas voulus et que nous pouvons prier ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
pgremaudpgremaud   18 juin 2018
Les spécialistes se disputent pour savoir si Adam a croqué dans une pomme ou une grenade ; ils se trompent. Ce n'est pas un fruit pendu à une branche. C'est de la planète qu'il est question. Tant qu'il n'y a pas de péché, tant qu'il n'y a pas de peuples, il s'agit d'un fruit rond.
(...)
Puis Adam et Eve se croient plus malins que Dieu. Puis Caïn se sent différent d'Abel. Et le fruit se craquelle et les peuples apparaissent. Chaque nation sur un continent. Ils s'éloignent les uns des autres. Des océans se forment entre eux.
(...)
Et les hommes sont si loin les uns des autres que lorsqu'adviennent les signes annonciateurs du Déluge, ils ne parviennent même pas à les voir. Ou à se rassembler. Ou à agir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Joann Sfar (88) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joann Sfar
Masterclasse : Joan Sfar .https://www.franceculture.fr/emissions/les-masterclasses/joann-sfar-je-nai-jamais-rien-fait-dautre-que-de-raconter-des-histoires-cest-ce-qui-me-rend-le-plus
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Le chat du rabbin

De quelle couleur est mon pelage ?

Gris souris
Tigré
Ebène

10 questions
109 lecteurs ont répondu
Thème : Le chat du rabbin Intégrale de Joann SfarCréer un quiz sur ce livre