AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Leyris (Traducteur)Leo Salingar (Préfacier, etc.)
ISBN : 2080707566
Éditeur : Flammarion (04/01/1999)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 157 notes)
Résumé :
Duke If music be the food of love, play on, Give me excess of it ; that, surfeiting, The appetite may sicken, and so die...
That strain again ! it had a dying fall : O, it came o'er my ear like the sweet sound That breathes upon a bank of violets ; Stealing and giving odour... Le Duc Si la musique est la pâture de l'amour, Jouez encoure, donnez-m'en jusqu'à l'excès En sorte que ma faim gavée languisse et meure. Ce passage à nouveau ! pour son rythme mourant ;... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Under_The_Moon
20 février 2013
Une de mes pièces préférées de Shakespeare sur l'amour, les conventions et les faux-semblants.
Cette histoire d'amour est bien moins connue que Roméo et Juliette, pourtant elle est , à mon sens, bien plus raffinée. C'est une pièce pleine de douceur et bien travaillée dans laquelle Shakespeare nous parle d'amour fraternel et d'amour romantique. J'aime aussi particulièrement le thème du déguisement qui permet aux personnages d'être dans la peau d'un autre. Et tout en étant dissimulés dernière une apparence qui n'est pas la leur, ils peuvent se dévoiler librement.
Là, on peut apprécier tout l'art et la beauté de l'oeuvre de Shakespeare !
Commenter  J’apprécie          330
Mladoria
26 janvier 2017
Le théâtre est un genre que l'on lit quand l'envie s'en fait sentir. C'est avec plaisir que je retrouve un genre que j'aime lire, un classique qui plus est, le théâtre shakespearien faisant montre de modèle dans le genre.
Ici, les scènes engagent les thèmes du travestissement, des quiproquos, de la vengeance et de la ruse. L'amour, aussi bien sûr. Qui toujours chez ce maître-ci, se veut complexe et alambiqué.
Les personnages sont des archétypes mais recèlent également des richesses de jeu. Comme souvent, on savoure particulièrement les envolées du fou, empreintes de bien des vérités. Pour que tout se termine pour le mieux...
Une pièce qui se lit avec aisance et facilité, une histoire à rebondissements qui prête au sourire et à l'émotion.
Commenter  J’apprécie          210
Lprieur
04 février 2016
Une pièce intéressante et drôle, en dépit d'un dénouement un peu facile et couru d'avance. Ce n'est pas tant le manque de surprise qui me déplaît (nombre d'autres pièces fonctionnent ainsi) que la facilité avec laquelle tout ceci se résout. Malgré cela, j'ai pris plaisir à la lire.
J'ai particulièrement bien aimé le passage où Maria piège Malvolio à l'aide d'une lettre (Acte II, scène 5), à la lecture duquel j'ai beaucoup ri, car l'on rit d'être dans la confidence, mais aussi de le voir se rengorger tel un dindon, sans public aucun (du moins le croit-il !)
J'affectionne également le personnage de Sir Andrew, complètement ridiculisé par Sir Toby, qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
Commenter  J’apprécie          70
saphira44
03 décembre 2012
Une superbe lecture qui me remet le pied à l'étrier après plus d'un mois sans lecture. J'aime Shakespeare ! mais c'est la première fois que je lit une de ses comédies, et je reste fan de ses tragédies (vive Macbeth et Roméo et Juliette !). Il y a toujours cette magnifique écriture, qui cependant selon moi est plus faite pour les histoires tragiques.
Commenter  J’apprécie          90
mercutio
01 février 2014
La Nuit des Rois: le titre original est The twelfth night, la douzième nuit après Noël, c'est-à-dire l'Épiphanie.
Comédie, tragédie, cette classification n'a que peu de raison d'être chez Shakespeare qui partout juxtapose les situations prêtant à rire ou à pleurer, à rire aux larmes et à pleurer de joie.
La Nuit des Rois est magnifique, émouvante, explosive. Derrière les masques, les sentiments humains tentent tantôt de disparaître, tantôt de se manifester, belle illustration de nos contradictions.
Avant Descartes et de façon plus magistrale me semble-t-il, Shakespeare nous explique l'humain : amo ergo sum.
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
JoohJooh17 août 2015
LE DUC
Si la musique est nourriture d'amour, joue encore,
Donne-m'en à l'excès afin que, rassasié,
Mon appétit languisse et meure.
Encore cette mélodie, elle avait une cadence mourante:
Oh ! elle m'a flatté l'oreille comme la douce brise
Qui souffle sur un lit de violettes,
Répandant le parfum qu'elle leur a dérobé. Assez, arrête;
Maintenant ce n'est pas aussi délicieux qu'avant.
Ô esprit de l'amour, comme tu es ardent et affamé,
Ta voracité est immense
Comme celle de la mer, et pourtant rien n'y entre,
Quelle qu'en soit la valeur et quel qu'en soit le prix,
Qui ne soit avili et déprécié
En une seule minute ! Si plein de formes est le désir
Qu'il est fantasmatique au suprême degré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
JoohJooh19 août 2015
LE CLOWN
Esprit, si telle est ta volonté, inspire-moi d'heureuses folies ! Les gens d'esprit qui croient t'avoir en partage font souvent preuve de folie; et moi qui suis sûr d'en être dénué, je peux passer pour sage. Car que dit Quinapalus ? "Mieux vaut un fou spirituel qu'un bel esprit qui est fou."
Commenter  J’apprécie          160
JoohJooh22 août 2015
LE DUC
(...) La femme doit toujours prendre
Un homme plus âgé qu’elle; ainsi elle se fait à lui,
Ainsi elle règne sur un pied d'égalité dans le coeur de son mari:
Car, mon garçon, quoique nous prétendions,
Nos désirs sont plus capricieux et changeants,
Plus impérieux, plus vacillants, plus vite en fuite, plus vite usés
Que ceux des femmes.
Commenter  J’apprécie          130
JoohJooh21 août 2015
LE DUC, à Viola
(...) Votre maître vous rend la liberté; et pour vous remercier des services rendus,
Si contraire à la nature de votre sexe,
Si indignes de votre douce et tendre éducation,
Et puisque si longtemps vous m'avez appelé maître,
Voici ma main; vous serez désormais
La maîtresse de votre maître.
Commenter  J’apprécie          120
JoohJooh20 août 2015
LE CLOWN
Qu'est-ce que l'amour ? Il n'est pas à venir,
La joie présente au présent à son rire:
Demain est toujours incertain.
Il n'est de jouissance dans l'attente,
Aussi viens m'embrasser, ô ma charmante:
La jeunesse ne dure point.
Commenter  J’apprécie          130
Videos de William Shakespeare (318) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Shakespeare
Lars Eidinger interprète Richard III de Shakespeare .Le comédien allemand Lars Eidinger interprète Richard III de Shakespeare en sortant du studio de la Grande Table. Retrouvez son entretien : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/lars-eidinger-comedien-roi
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Littérature dramatique anglaise (128)
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Roméo et Juliette

"Roméo et Juliette" est une comédie.

Vrai
Faux

10 questions
1105 lecteurs ont répondu
Thème : Roméo et Juliette de William ShakespeareCréer un quiz sur ce livre