AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070342425
Éditeur : Gallimard (29/11/2007)

Note moyenne : 3.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Depuis de longues années, Yves Bonnefoy s'est persuadé que quelque chose de décisif a été expérimenté par Shakespeare dans l'assez brève période où l'auteur de Hamlet a écrit ses Sonnets. «Il a fait de ceux-ci, précise Yves Bonnefoy, une réflexion sur la poésie, de laquelle a résulté qu'il a choisi de cesser d'écrire des poèmes; lesquels l'avaient rendu aussi notoire que son premier théâtre, pour se consacrer entièrement à la scène : choix qui, en profondeur, était ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   05 septembre 2016
Sonnet 65


Puisque l'airain, la pierre, la terre, l'eau sans limites,
Sont tous soumis à la loi de la mort,
Que pourrait bien plaider, contre cette rage,
La beauté, qui est aussi frêle qu'une fleur ?

Oui, comment le souffle de miel du jour d'été
Soutiendrait-il l'assaut du temps qui passe
Quand il n'est roc si dur ni porte si forte
Qu'ils ne cèdent au temps qui emporte tout ?

Ah, quel souci, terrible : comment soustraire
Le plus beau des joyaux du temps au temps lui-même,
Quelle main pourrait entraver ce pied rapide,
Priver le temps de ruiner la beauté ?

Ah, personne, à défaut de ce miracle :
L'encre, noire, un éclat sans fin pour mon amour.

p.223
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
coco4649coco4649   04 septembre 2016
SONNET 1


Des êtres les plus beaux nous voulons qu'ils procréent
Pour que la rose de beauté jamais ne meure
Et, quand tout défleurit, qu'eux restent vifs
Dans l'amour qu'ils auront de leur descendance.

Mais toi, tu t'es fiancé à tes yeux seuls,
Tu nourris de ta seule substance leur lumière,
Et la famine règne en terre d'abondance,
Tu es ton ennemi, injustement cruel.

Toi qui es la fraîcheur du monde, le héraut
Des fastes du printemps, tu scelles ton essence
Dans le germe sans joie d'une fleur absente,
Cher avare, par ladrerie tu te gaspilles.

Ah, aie pitié du monde, au lieu de dévorer
Cette vie qu'en mourant tu devras lui rendre.

p.159
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JaneEyreJaneEyre   24 mars 2015
Au mariage de deux esprits s'ils sont sincères
Je ne conçois d'obstacle. Car l'amour
N'est pas l'amour, si l'un change quand l'autre change,
Ou si, trahi, il désire trahir.

Ah non! Lui, c'est le phare en son point fixe,
Inébranlable au fort de la tempête,
C'est l'etoile des barques désemparées,
Dont calculable est le ciel lais inestimable le don.

Et jamais le jouet du temps, bien que joues et levres
Aient à périr sous sa faux recourbée.
L'amour ne souffre pas en ces heures brèves,
Il va droit jusqu'à celle du Jugement.

Et si c'est faux, cela, et qu'on me le prouve,
Au diable les écrits! Nul n'aura donc aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Michel71Michel71   25 décembre 2014
To me, fair friend, you never can be old,
For as you were when first your eye I ey'd,
Such seem your beauty still .

Sonnet 104 .
Commenter  J’apprécie          40
coco4649coco4649   04 septembre 2016
SONNET 2


Lorsque quarante hivers envahiront ta face
Pour labourer profond le champ de ta beauté.
Que sera ta fière jeunesse, que tous admirent ?
Une vêture en loques, de nul prix.

Et si on te demande alors, cette beauté,
Où est-elle, où sont-ils, ces joyaux de tes jours
 d’ardeur,
Dire, mais ils sont là, dans mes yeux caves,
Ah, l’absurde forfanterie ! Tu mourrais de honte.

Bien plus serait loué l’emploi de ta beauté
Si tu pouvais répondre : ce bel enfant
Éteint ma dette, excuse mon grand âge,
Puisque cette beauté lui vient de moi.

Ce serait là renaître, même vieillard,
Chaud te serait ton sang désormais de glace.

p.160
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de William Shakespeare (338) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Shakespeare
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la journaliste Jacqueline Pétroz recevait sur la scène de la Griffe Noire l'auteur américaine qui fut la lauréate du prix Pulitzer 1992 pour son roman L'Exploitation inspiré du Roi Lear de Shakespeare...
L'Exploitation de Jane Smiley aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/26305-poche-l-exploitation.html
Un siècle américain, Tome 1 : Nos premiers jours de Jane Smiley et Carine Chichereau aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/110258-divers-litterature-nos-premiers-jours.html
Un siècle américain, Tome 2 : Nos révolutions de Jane Smiley aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/116025-divers-litterature-nos-revolutions.html
Un siècle américain, Tome 3 : Notre âge d'or de Jane Smiley et Carine Chichereau aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/144205-divers-litterature-notre-age-d-or.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Roméo et Juliette

"Roméo et Juliette" est une comédie.

Vrai
Faux

10 questions
1370 lecteurs ont répondu
Thème : Roméo et Juliette de William ShakespeareCréer un quiz sur ce livre