AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2823603875
Éditeur : Editions de l'Olivier (08/01/2015)

Note moyenne : 3.26/5 (sur 44 notes)
Résumé :
Ajay n'a pas dix ans lorsque sa famille quitte l'Inde pour s'installer aux États-Unis. Lui et son grand frère Birju découvrent émerveillés ce pays étonnant, promesse d'un avenir radieux. Mais pour Birju, le destin va en décider autrement.
Dans l'ombre de son frère aîné, Ajay reste seul à porter les espoirs de ses parents. Adolescent rêveur réfugié dans la littérature, tiraillé entre deux cultures, il va devoir lutter pour trouver sa voie - sans jamais oublier... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  23 février 2015
Comment ne pas être touché par le récit bouleversant de l'histoire de la famille Mishra venue de son Inde natale,plus précisément de Delhi,émerveillée par les techniques et les facilités de cette Amérique étonnante, promesse d'un avenir radieux?
Ou l'intégration américaine: un récit vrai, puissant qui raconte avec pudeur, retenue, le destin de Birju, le fils aîné, que je tairai par égard pour les futurs lecteurs , destin qui va changer radicalement le cours de leurs vies, la mére, battante, courageuse et obstinée, le pére, devenu aigri,dépressif,alcoolique....
Jay, le cadet , qui n'a pas dix ans lorsque sa famille arrive aux Etats- unis, confronté au racisme, à l'indifférence, à l'horreur de cette situation qui le confine à la solitude, a un sentiment de culpabilité écrasant, il est si malheureux qu'il se met à mentir: il se concocte un frére ideal,....malgré lui, "ces fantasmes le stimulaient et l'encourageaient à aimer Birju ....à lui embrasser les mains et les joues..."j'étais un peu tracassé par tous ces mensonges...."
Seul désormais à porter les espoirs de ses parents, tiraillé entre deux cultures, il lutte vaillamment pour conserver de la sérénité et trouver sa voie....a des conversations nocturnes avec Dieu...
Il se réfugie dans la lecture salvatrice et la littérature...aux côtés de Henningway....Ses rêves sont confrontés à la réalité non sans douleur. L'auteur, avec finesse, talent, sincérité,ne nous cache rien de ses pensées les plus dérangeantes..." Comment le fait de psalmodier et de brûler de l'encens pouvait- il annuler trois minutes d'un aprés- midi d'août ensoleillé?
Un trés bel ouvrage sobre et émouvant, marqué par une intense souffrance familiale, une solidarité et un amour familial avéré et constant,le sacrifice aux autres, "les faiseurs de miracles",la douleur , les préjugés, les racontars mais aussi un humour sans faille, une lumiére : " le nuage indien" , une force de vie incroyable jusqu'à la dernière page!
Le regard d'Ajay est courageux, sincére,juste, universel, infiniment touchant , poignant!
On est troublé par tant de beauté, de lucidité, de constance et d'amour !
Difficile de ne pas en révéler plus ! Lisez- le
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
ssstella
  01 février 2016
Ce livre se lit tout seul... on se laisse porter par une écriture simple et honnête (honnête, dans le sens... qui n'a pas peur de dire les choses, même les plus crues, même les pensées les moins pures). Ce n'est pas seulement une histoire d'immigration et d'adaptation dans un nouveau pays... c'est aussi un drame poignant. Nous grandissons avec Ajay, nous vivons sa culpabilité, ses difficultés, son besoin de reconnaissance et d'amitiés, ses mensonges et ses espoirs.
Je ne me suis pas ennuyée une seconde, c'est un excellent livre que je recommande vivement.
Commenter  J’apprécie          240
traversay
  18 janvier 2015
Un ouvrage semi-autobiographique, c'est ainsi que Akhil Sharma qualifie Notre famille, qu'il a mis 10 ans à écrire, sans doute parce que se pencher sur sa propre histoire, marquée par un drame terrible (qu'il ne convient pas de révéler pour les futurs lecteurs) a dû être extrêmement douloureux. Mais pas d'inquiétude, Family Life (son titre en V.O) ne ressemble en rien à une autofiction et se lit comme un roman, celui de l'intégration américaine pour une famille débarquée d'Inde au tout début des années 80. Chacun de ses membres va devoir s'adapter à un mode de vie qui lui est étranger, confronté au racisme ou à l'indifférence, et faire face à la tragédie qui les a touchés. le père doit lutter contre sa propension à l'alcoolisme, la mère à l'apathie et au découragement dans un environnement hostile alors que son couple vacille et le fils, qui est le narrateur du livre, à la compétition scolaire, à la culpabilité et aux interrogations et mal être de l'adolescence. Lui-même se définit comme "arrogant et ennuyeux" et la première qualité de Sharma est bien de ne pas embellir son personnage et de nous le présenter comme un garçon peu aimable et mal dans sa peau d'immigré. Notre famille n'est pas une oeuvre confortable, dévoilant des pensées intimes parfois embarrassantes pas "politiquement correctes" comme le souligne à juste titre la quatrième de couverture. Seule oasis dans le livre : la découverte de la lecture, et notamment d'Hemingway, et celle de l'écriture, qui donneront le courage au jeune héros de surmonter bien des épreuves. Un bon livre, assez éprouvant, qui a le mérite de porter un regard très différent sur le "rêve américain."



Lien : http://cin-phile-m-----tait-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
hulottekili
  11 décembre 2016
D'une gracieuse simplicité, l'histoire de l'arrivée et de l'intégration d'une famille indienne aux Etats Unis vue par les yeux d'un enfant. Mais la nouvelle vie de cette famille va être entièrement aspirée par le malheur qui va frapper le frère ainé. A partir de là, ce frère qui était promis à une bel avenir, ne va plus habiter le récit qu'en tant qu'un corps brisé et immobile.
Et c'est autour de ce corps que va s'articuler toute la vie de cette famille. Cela pourrait donner un récit terriblement pathétique sans le regard, à la fois grave et plein de fraicheur d'un enfant. le roman nous fait sentir "l'indianité" de cette famille sans tomber l'exotisme, il est simple, sensible sans tomber dans le pathos, grave mais parfois teinté d'humour. Et, entre un frère qui occupe désormais tout l'espace, une mère courageuse mais au caractère changeant et un père qui sombre dans l'alcoolisme, l'enfant continue à incarner la vie qui triomphe malgré tout. On sourit de ses premières mésaventures amoureuses. On est touché par sa découverte de la littérature et du savoir. Un roman court mais dense, émouvant et plein d'espoir. Bref, formidable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
charlitdeslivres
  09 septembre 2016
Ce texte sans prétention, nous dresse un portrait tout en douceur d'une famille indienne fraîchement débarquée aux Etats Unis.
L'auteur nous présente une vie compliquée entre un besoin de réussite et des traditions importantes. Dans cette épopée familiale, c'est avec plaisir que l'on suit ce parcours complexe, rempli d'embûche, rempli de moments durs mais toujours avec beaucoup de tendresse. Ce récit aurait pu avoir une simplicité affolante, mais un drame va tout retourner. D'une famille sans histoire, on passe à une famille brisée qui tente par tous les moyens de poursuivre son bout de chemin. C'est à travers les yeux de Ajay, le jeune frère que l'on va parcourir cette route.
Il tente de vivre en mêlant sa vie d'avant en Inde et sa nouvelle vie en Amérique. C'est avec délicatesse que l'auteur nous parle de ces contradictions entre des traditions ancestrales et une modernité toujours plus présente. On nous place en parallèle argent et bonheur ou encore réussite et gloire. En résumé l'auteur dénonce cette société bien trop portée sur des apparences et qui n'arrivent pas toujours à faire la part des choses pour s'en sortir. Chacun cherche à trouver sa place mais dans une famille où l'apparence fait tout, ce n'est pas toujours facile. Mais lorsque tout s'écroule jour après jour, comment s'en sortir s'en pouvoir en parler autour de soi, sans que personne puisse nous aider.
Ce texte très beau nous montre avec justesse les conséquences d'une éducation ratée. D'une éducation bâclée où l'enfant est abandonné à ses propres choix, où l'enfant ne reconnait plus sa place dans sa famille et au final dans la société toute entière. Ajay nous émeut dans ses réflexions, dans son besoin de réussite. On nous pousse à regarder cette drôle de réalité où des enfants sont abandonnés à leurs sort mais poussé à réussir à tout prix. Ajay va nous bouleverser dans son parcours. Comme s‘il était chargé d'une mission, il va tout donner pour parvenir au sommet, quitte à se perdre en chemin.
J'aime ces romans d'apprentissages, ces romans générationnels qui font peur car il dénonce un quotidien que nous connaissons, que nous réfutons ou que nous voulons oublier. Une belle petite lecture, sans prétention, que je recommande vivement.
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (3)
LaLibreBelgique   05 septembre 2016
La maternelle est progressivement devenue le premier moment de la scolarité. La sociologue et experte influente Pascale Garnier analyse la progressive normalisation de cette école au sein du système scolaire français, et nous invite à questionner l’évidence de sa nature scolaire.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeJournaldeQuebec   23 mars 2015
Et s’il se lit en six ou sept heures seulement, il nous hantera pendant des semaines.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaLibreBelgique   06 janvier 2015
Dix ans après "Un père obéissant", Akhil Sharma revient avec "Notre famille". Où le désir d’ailleurs et les rêves de grandeur sont confrontés à l’épreuve de la réalité. Non sans douleur.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ssstellassstella   24 janvier 2016
Je n'avais jamais vu d'eau chaude couler d'un robinet. En Inde, durant l'hiver, ma mère se levait de bonne heure et faisait chauffer des bassines d'eau sur la cuisinière pour que nous puissions nous laver. Au spectacle de cette eau chaude qui se répandait l'air de rien, comme si elle était inépuisable, j'eus l'impression d'être plongé dans un conte de fées, dans l'une de ces histoires de cruche toujours pleine de lait ou de sac éternellement rempli de nourriture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Annette55Annette55   23 février 2015
"Dehors , la lumiére bleuissait. Les arbres et les maisons voisines émergeaient doucement, comme si elles sortaient de l'eau. Ma joie était si intense que je sentais ma poitrine prête à éclater. Il me fallut plusieurs jours pour finir la biographie. Je lisais surtout dans la cuisine et grandit en moi le désir de devenir écrivain. J'avais écrit des nouvelles à l'êcole et je me disais à présent que ce serait merveilleux d'écrire pour de bon, d'être connu et de voyager sans être obligé de devenir médecin ou ingénieur......"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
BazartBazart   19 janvier 2015
«Je pris le chemin du retour, tête baissée, en longeant le trottoir. J’étais agacé. Birju avait réussi à entrer à la Bronx High School of Science et voilà que maintenant il allait être hospitalisé. J’étais certain que ma mère aurait pitié de lui et lui ferait un cadeau. Je me demandai s’il était mort. Ça, c’était excitant. S’il mourait, je deviendrais fils unique. Le soleil était accablant. Vu que Birju entrait à l’hôpital, je me dis qu’il était sans doute de mon devoir de pleurer.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AtasiAtasi   06 février 2015
Au milieu de cette cuisine, je compris soudain que nous ne rentrerions jamais en Inde, que nous resterions sans doute toujours en Amérique. Cette idée me troubla. Je me rendis compte qu'un jour, je serais différent de ce que j'étais actuellement. Je me sentis très seul.
Commenter  J’apprécie          10
AtasiAtasi   09 février 2015
A mesure que j'avançais dans ma lecture, j'étais de plus en plus heureux. Une vie où l'on voyageait, où l'on faisait ce qu'on voulait, c'était, me semble-t-il, un peu comme être riche.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Akhil Sharma (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Akhil Sharma
Akhil Sharma - Notre famille .Akhil Sharma vous présente son ouvrage "Notre famille" aux éditions de l'Olivier. Traduit de l?anglais (Etats-Unis) par Paule Guivarch. Rentrée littéraire janvier 2015. http://www.mollat.com/livres/sharma-akhil-notre-famille-9782823603873.html Notes de Musique : ?Twinkling? (by Zero V). Free Music Archive.
autres livres classés : indeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Akhil Sharma (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
80 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre
.. ..