AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Ancolie


Ancolie
  27 novembre 2012
Depuis plusieurs années, les éditions Harlequin s'ouvrent à d'autres genres littéraires que le «100 % pur sentimental, garanti eau de rose de qualité». le fantastique et la fantasy s'immiscent dans leurs catalogues sous des collections aux noms révélateurs : Nocturne, Darkiss ou encore Luna.
Babelio m'a permis de découvrir ce renouvellement de ligne éditoriale grâce à la masse critique de l'imaginaire. (Merci au site et aux éditions Harlequin).
Le livre que j'ai reçu fait partie de la collection Nocturne consacrée à la bit-lit, la littérature de vampires.
Premier tome de la série «Children of twilight», la prophétie des vampires commence par la description de vampires jumeaux, James et Birgit, qui sont les sauveurs présumés du peuple des vampires, victime d'humains qui vont tenter de les éliminer. Ils auront besoin d'une archéologue pour déchiffrer le reste de la prophétie. Une jeune femme qui tombe sous le charme de James.
Verdict ? Alors oui, on quitte le « 100 % sentimental ». L'avenir des vampires devient le centre du roman mais le romantisme n'est pas loin : l'histoire d'amour entre un vampire séduisant et mystérieux et une belle archéologue en détresse fait toujours mouche… J'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire mais j'ai finalement accroché peut-être justement grâce à cette relation ponctuée de hauts et de bas. Romantisme quand tu nous tiens…
Le style est inexistant (ce qui explique je pense mon entrée en matière assez lente) et le tout se révèle assez inconsistant. J'ai ressenti un manque de profondeur qui fait que je ne lirai pas la suite.
Bref, une histoire de vampires pour les mordus du genre qui recherchent le côté sentimental de Twilight et pas le côté sombre et profond de Dracula.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (2)voir plus