AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266020695
Éditeur : Pocket (09/09/1998)

Note moyenne : 3.59/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture :
Vous vous croyez rudement malin !
Sur une planète désertée, vous avez découvert l'arme absolue. Au bazar des mondes, vous prenez un billet pour l'univers de vos rêves.
Vous allez à la pêche, mais vous êtes certain de savoir reconnaître un hameçon lorsque c'est à vous qu'on le présente.
Vos danses rituelles vous attireront à coup sûr la faveur des dieux.
Stratège de la guerre intergalactique, vous prévoyez tous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Masa
  07 avril 2016
Il y a quelques semaines – suite à la lecture de « Histoires d'extraterrestres », je m'étais dit qu'il fallait que je trouve des livres de Robert Sheckley. le hasard fait bien les choses puisque trois oeuvres sont apparus sous mes yeux. C'est ainsi que je me suis lancé dans ce court recueil de nouvelles qu'est « Douces illusions ».
Tous les récits présents dans cet ouvrage ont été écrits durant ma période préférée de la Science-Fiction, les années '50. Deux nouvelles présentes dans ce livre sont issues de la décennie '70.
Sommaire :
→ Au bazar des mondes (The Store of the Worlds / The World of Heart's Desire, 1959)
→ Citoyen de l'espace (Citizen in Space / Spy Story, 1955)
→ La pêche est ouverte (Fishing Season, 1953)
→ Propriété privée (Restricted Area, 1953)
→ Bienvenue au cauchemar classique (Welcome to the Standard Nightmare, 1973)
→ L'arme absolue (The Last Weapon, 1953)
→ Echec et mat à mort (Fool's Mate, 1953)
→ Immunité diplomatique (Diplomatic Immunity, 1953)
→ Les démons (The Demons, 1953)
→ Rituel (Ritual, 1953)
→ Potentiel (Potential, 1953)
→ Et un pays aux couleurs claires (In a Land of Clear Colours, 1976)
Après quelques mots de l'auteur en guise introduction, une sorte de texte philosophique sur le thème de l'illusion, nous avons le droit à la merveille des merveilles. « Au bazar des mondes » constitue la première nouvelle de ce recueil, mais surtout l'une des plus belles pépites de la Science-Fiction. Cette chute m'a complètement choqué tant je ne m'y attendais en rien à ce final. Robert Sheckley a réussi en quelques pages à me donner des frissons de plaisir. Ce coup de maître m'a apporté deux réflexions. En premier : si les autres récits sont de cette qualité, alors j'aurais peut-être dans mes mains l'un des plus beaux bijoux, au même titre que « Des souris et des robots » de Clifford Donald Simak. Ensuite, quand quelque chose vous percute, vous rester fixez sur cette histoire au détriment des autres, ce qui les rend plus fades.
Heureusement, le second titre fut décalé, dans le sens où l'auteur mise sur l'absurde. « Citoyen de l'espace » est en quelque sorte un navigateur voyageant dans l'univers. J'ai apprécié cette nouvelle, mais je ne l'ai pas trouvé extraordinaire. Ce fut toutefois un bon moment de lecture.
La deuxième merveille de ce recueil s'intitule « Propriété privée ». Encore un récit de qualité et surtout incroyable par son scénario. Cette histoire m'a scotché du début jusqu'à la fin, et que dire de ce final explosif ?
« Immunité diplomatique » constitue un récit sympathique où l'auteur met l'accent sur l'humour. Je dois avouer que j'ai plusieurs fois souri bêtement lors de cette lecture.
Malgré les deux nouvelles écrites durant les années '70 – que je trouve plutôt décevante, surtout la dernière qui est longue et lente –, le tout donne un excellent recueil. Robert Sheckley est probablement un des auteurs les moins connus de l'âge d'or de la Science-Fiction, mais est bien plus talentueux que certains (mon regard se pose sur Ray Bradbury). Son imagination fertile a donné naissance à des textes hétéroclites sur le thème de l'illusion, pour notre plus grand bonheur. On pourra noter que certaines sont un peu tiré par les cheveux (« Les démons ») ou bien confuse (« Échec et mat à mort »). D'autres, en revanche, mise sur les récits ubuesques (« Bienvenue au cauchemar classique »). Mais ce livre contient surtout deux pépites de la Science-Fiction, deux récits de très grande qualité, comme j'en ai lu que trop rarement (« Au bazar des mondes », (« Propriété privée »). Je me réjouis d'avance sur les deux autres livres qui m'attendent dans mon énorme PAL.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
lehibook
  26 mai 2019
Je continue à revisiter le fond SF de ma biblio avec ces nouvelles d'un des maîtres de la SF américaine des années 60 plutôt dans la veine comique . Impression mitigée : c'est intelligent mais plus proche du conte philosophique que du délire à la Pratchett . Par contre j'ai aimé le côté poétique de « En un pays aux couleurs claires » (et le titre est très beau…)
Commenter  J’apprécie          10
gloubik
  02 avril 2016
Il y en a pour tous les goûts avec des nouvelles fantastiques comme « la pêche est ouverte », humoristiques telles « Les démons » ou poétiques, à l'instar de la dernière de ce volume (Que j'ai trouvé un peu longue avec ses 57 pages.).
Je n'ai de critiques à faire sur aucune nouvelle en particulier. Elle m'ont toute plu à leur manière.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          61

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MasaMasa   04 avril 2016
– Vous l’ignorez sans doute, mais voyez-vous, mon ami, de la minute où cette pauvre Terre s’est trouvée expulsée de la matrice brûlante du Soleil, elle a commencé à accoucher de tous ses mondes parallèles, un chapelet de monde sans fin de mondes possibles nés de grands et de petits événements, des Alexandre ou des amibes, comme les cercles à la surface d’un étang quand on y a jeté n’importe quel bout de pierre.

« Au bazar des mondes »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lehibooklehibook   14 mars 2020
Ainsi la Terre voyait se réaliser son cauchemar classique après une longue gestation. Une civilisation extraterrestre très avancée allait lui imposer sa culture. Pour Loris, la situation était très différente. Jusqu'alors sans défense, les Loriens avaient soudain à leur tête un général étranger des plus combatifs et ils disposeraient bientôt d'un groupe de mercenaires chargé de prendre leur flotte en main. Le futur de la Terre s'annonçait assez sombre, mais celui de Loris plutôt prometteur. Dénouement inévitable, si l'on réfléchit bien, car les Loriens étaient réellement une super-race intelligente. Et de quelle utilité serait l'intelligence si elle ne permettait pas entre autres d'atteindre la proie convoitée sans se laisser abuser par son ombre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Robert Sheckley (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Sheckley
Extrait de la conférence "Dialogue entre les morts : Robert Sheckley et Fredric Brown" aux Utopiales 2017 avec J._A.Debats, S.Lainé et X.Mauméjean.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3117 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre