AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Roland Mehl (Traducteur)Denis Baldwin-Beneich (Traducteur)
EAN : 9782020133579
960 pages
Éditeur : Seuil (12/06/1991)

Note moyenne : 4.19/5 (sur 35 notes)
Résumé :
À travers l'itinéraire de John Paul Vann, conseiller « spécial » au Vietnam de 1962 à 1972, l'auteur retrace toute l'histoire de ce conflit dans lequel l'Amérique perdit son innocence, en s'appuyant sur une masse de documents, privés, officiels et même secrets, ainsi que sur les témoignages de 385 témoins.

Neil Sheehan, lui-même ancien journaliste au Vietnam, a mis seize ans pour écrire cet ouvrage qui a reçu en 1988 le National Book Award pour non-fi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Hulot
  14 octobre 2020
Tout commence par un enterrement à Arlington celui de John Paul Vann et une réception de sa famille à la Maison Blanche par Nixon. Ce "héros" ( qui sera tout de même accusé de viol sur une mineure de 15 ans) servira en quelque sorte de fil rouge à ce récit. L'auteur consacrera plus de cent pages à son histoire personnelle et à celle de sa famille ce qui n'apportera pas grand chose au sujet qui nous occupe à savoir la Guerre du Vietnam.
Dans cette guerre, Neil Sheridan s'attachera, à travers "son" héros, à nous démontrer que les généraux et principaux conseillers américains ne voyaient qu'une solution pour la gagner à savoir enfouir le Vietnam sous les bombes et le noyer sous le napalm. Ils ne se rendaient pas compte qu'en faisant cela, ils s'aliénaient les populations et les précipitaient dans les bras des Vietminhs.
De plus comme le dénoncera John Paul Vann, tous les différents régimes Sud-vietnamiens soutenus par les Etats-Unis ne sont que corruption et ne cherchent qu'un enrichissement personnel bien souvent au détriment de leur propre peuple qu'ils méprisent ouvertement.
L'auteur va donc développer et répéter inlassablement ces deux faits tout en nous montrant la Guerre du Vietnam à travers le seul parcours de son personnage principal.
Cet ouvrage est une grosse déception car j'avais vu la série " The Vietnam War" dans laquelle l'auteur expliquait son rôle dans l'affaire des " Pentagon Papers" et je m'attendais à un récit bien plus complet sur cette guerre. Ce n'est qu'une succession de redites et de disgressions sur les affres sexuelles de ce "héros" qui est très loin d'avoir un comportement irréprochable.
Avec ce livre beaucoup trop long et qui s'arrête en 1972 à la mort de Vann, vous aurez un point de vue politique mais vous n'aurez pas une vue d'ensemble de la Guerre du Vietnam.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
thedoc
  11 avril 2016
Récit historique, récit de guerre, récit d'une vie, récit d'un mensonge d'Etat, « L'innocence perdue : Un Américain au Vietnam » de Neil Sheehan est tout cela à la fois. Cet ouvrage repose sur toute la documentation que l'auteur, ancien journaliste au Vietnam, a pu recueillir en seize ans sur le conflit qui opposa le gouvernement américain au Nord Vietnam : documents privés, officiels et même secrets, ainsi que les témoignages de 385 témoins.
Sans concession vis-à-vis de son pays, jamais manichéen, Niel Sheehan retrace donc tout un pan de l'histoire des Etats-Unis et du Vietnam à travers l'itinéraire du militaire John Paul Vann, conseiller « spécial » au Vietnam de 1962 à 1972. Tous les aspects du conflit sont passés en revue : culturels, sociologiques, politiques, économiques et militaires. C'est de l'intérieur que Niel Sheehan mène cette enquête et il décortique un à un chaque fait et prise de décision du gouvernement américain. Il en démontre ainsi les tenants et les aboutissants, pour terminer sur l'évident échec de cette guerre pour les Américains.
Une fine analyse psychologique des personnages accompagne cet ouvrage dense et instructif qui se lit comme un roman.
John le Carré disait : « Superbe ! Si vous ne lisez qu'une seule histoire de la guerre du Vietnam, ce doit être celle-là, admirable et exaltante. » En effet, c'est un très grand livre sur ce sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
kawasu
  18 mars 2014
C'est le meilleur livre que j'ai lu sur ce conflit. L'aspect intéressant, c'est que l'auteur traite de trois aspects importants de ce conflit : le rôle des américains, le rôle des dirigeants et des soldats du sud vietnam et comment les vietcongs, avec très peu de moyens, se sont joués de cet armada.
- Titre anglais : A Bright Shining Lie (L'Innocence perdue???).
- Historique, très bien documenté, de la guerre du Vietnam, raconté par le journaliste Neil Sheehan.
- Il utilise les évènements réels, de la vie de John Paul Vann (officier américain important), afin de tracer un portrait très réaliste de cette guerre (américains et soldats du vietnam du sud).
- Demande d'aide d'Ho Chi Minh aux E.U..
- Généraux vietnamiens qui ne prennent les décisions qu'afin de minimiser les pertes et monter dans la hiérarchie.
- Corruption des dirigeants vietnamiens et arrogance de certains personnages du haut commandement américain.
- Général Paul Harkins : aucun problème avec les généraux vietnamiens, car les pertes sont minimes.
- Armement progressif des vietcongs avec les armes américaines.
- Général Westmoreland : écraser les vietcongs avec la puissance de frappes des américains. Ils ne pouvaient pas perdre la guerre (A Bright Shining Lie).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
moravia
  20 février 2013
On peut vivre une grande expérience et ne pas savoir l'écrire.
C'est le cas ici.
Lecture laborieuse jusqu'à laisser tomber.
Avec un tel sujet !! faire çà !!!
A quoi pensent les éditeurs ?
Passez vôtre chemin.
Lisez plutôt : Putain de mort de Michael Herr.
Vous comprendrez ce que je veux dire.
Commenter  J’apprécie          30
Montreal514
  09 août 2012
« Un récit inoubliable (…). Une chronique de guerre grandiose. »
New York Review of Books
« Superbe ! Si vous ne lisez qu'une seule histoire de la guerre du Vietnam, ce doit être celle-là, admirable et exaltante. »
John le Carré
« le livre définitif sur le Vietnam en même temps que l'histoire authentique d'un homme aussi complexe que Laurence d'Arabie, lui aussi marqué par le sordide. »
Jane Fonda
« Sheehan mêle avec tant de talent anecdotes et histoire, souvenirs personnels et portraits psychologiques que ce livre semble avoir été écrit par un romancier, un journaliste et un historien réunis en une seule personne. »
David Shipler, The New York Times
Commenter  J’apprécie          01

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
HulotHulot   12 octobre 2020
J'ai pu demander au général Westmoreland s'il n'était pas préocupé par le grand nombre de pertes civiles provoqués par les bombardements d'artillerie et aériens.
Il me répondit : " Bien sur, c'est un problème. Mais cela prive l'ennemi de l'aide de la population, n'est ce pas ?"

Ce même général déclarait un peu plus tard : " Nous allons continuer à les saigner jusqu'à ce que Hanoï admette le fait que nous avons rendu leur pays exsangue pour plusieurs générations ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          192
HulotHulot   05 octobre 2020
Les règlements officiels permettaient à l'observateur aérien de décider que toute personne qui courait était un Vietcong. La présence vrombissante de l'avion incitait la plus part des paysans à prendre la fuite.

Après avoir mitraillé les fuyards, les pilotes comptaient les morts. Le compte des tués venait s'ajouter au nombre de morts qui constituait la mesure fondamentale de l'évolution favorable de la guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
HulotHulot   09 octobre 2020
Le 11 juin 1963, un bonze de 73 ans, Quang Duc, s'assit au milieu d'un carrefour de Saigon. Il croisa les jambes dans la position méditative du lotus tandis qu'un autre versait sur sa tête le contenu d'un bidon d'essence.

Les mains du vieux bonze s'élevèrent pour gratter l'allumette qui transforma son corps en un brasier, symbole de colère et de sacrifice.
Commenter  J’apprécie          180
HulotHulot   04 octobre 2020
Pendant les huit ans de stratégie de "représailles massives" du président Eisenhower, la mission qui avait été confiée à l'armée de terre, semblait la destiner simplement à occuper les décombres radioactifs de l'Europe de l'Est, de la Russie et de la Chine après que l'Aviation et la Marine auraient gagné la Troisième Guerre Mondiale en déchainant leurs avions et leurs missiles dans un holocauste thermonucléaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
nadiouchkanadiouchka   04 avril 2017
AVANT-PROPOS
Ce livre m'a contraint à affronter intellectuellement la tragique réalité de la guerre du Vietnam et à constater que nous ne l'aurions jamais gagnée. Dans le passé, la guerre avait toujours été une expérience positive de la culture américaine, une croisade morale qui renforçait l'unité des participants.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Neil Sheehan (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neil Sheehan
Interview de Neil Sheehan sur son expérience de journaliste spécialiste des événements au Vietnam dans les années 70-80.
autres livres classés : Guerre du Viet-Nam (1961-1975)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2162 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre