AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9788416774104
80 pages
Éditeur : Le Monde (01/01/2016)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les deux nouvelles de ce livre, Transformation et L'Immortel mortel, explorent des thèmes déjà présents dans l'oeuvre la plus connue de Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne. Non sans quelques touches d'un humour inattendu chez Shelley, il est question ici de surnaturel, de la tentation du pacte avec le diable, dans la ligne de Faust, et du paradoxe d'une immortalité ardemment désirée puis vécue comme une damnation éternelle. Avec ces deux nouvelles, l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Fifrildi
  03 octobre 2016
Quel bon petit moment de lecture!
Dans la première nouvelle, L'immortel mortel, Winzy - qui a 325 ans - raconte comment il a atteint cet âge vénérable sans savoir s'il mourra un jour.
Dans la deuxième, Transformation, Guido après avoir été ruiné et banni rencontre un nain (mélange de Tracassin et de Gollum ^_^) qui lui promet son trésor en échange de 3 jours de sa vie.
Bref, c'était excellent et j'ai bien envie de relire Frankenstein dans la foulée!
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   03 octobre 2016
- Mes possessions sont à votre disposition, répondis-je amèrement ; ma pauvreté, mon exil, mon déshonneur : je vous les donne tous de bon coeur.
- Bien! Je t'en remercie. Ajoute une seule chose à ton don et mon trésor est à toi.
- Tout mon patrimoine s'élevant à rien, que pourriez-vous désirer d'autre que rien?
- Ton joli visage et tes membres bien faits.
Je frissonnai. Ce monstre tout puissant allait-il m'assassiner? Je ne portais pas de dague. J'oubliai de prier - mais je blêmis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
FifrildiFifrildi   03 octobre 2016
- La mort! Mystérieuse amie au visage lugubre de la faible humanité! Pourquoi, moi seul parmi les mortels, m'avoir rejeté de ton giron? Oh, connaître la paix du tombeau! Le profond silence du caveau! Ces pensées cesseraient de s'agiter dans mon cerveau, et mon coeur ne batterait plus au rythme d'émotions ne variant que de degré de tristesse!
Commenter  J’apprécie          20
FifrildiFifrildi   03 octobre 2016
J'ai observé les profondeurs bleues de maints lacs placides ou le courant tumultueux de maints fleuves puissants en pensant que la paix se trouvait au fond de ces eaux ; et pourtant, je m'en suis détourné, afin de vivre encore un jour de plus.
Commenter  J’apprécie          20
FifrildiFifrildi   03 octobre 2016
(...) qui pourrait dénombrer les années d'une éternité?
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Mary Shelley (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Shelley
Le 30 juillet 1998, l'émission “Une vie, une oeuvre”, diffusée tous les samedis sur les ondes de France Culture, était consacrée à l'évocation de la romancière britannique, Mary Shelley. Un documentaire de Françoise Estèbe. Réalisation : Laurence Millet. Avec la collaboration de Claire Poinsignon. Pour le grand public, Mary Shelley est essentiellement la créatrice de “Frankenstein” - elle avait alors dix-huit ans - ce roman mythique du “Prométhée moderne” annonciateur des manipulations génétiques d'aujourd'hui. Portrait : Mary Shelley, par Richard Rothwell, 1840. Son oeuvre majeure a marqué durablement notre imaginaire. Le monstre a échappé à son créateur et, malgré celui-ci, s'est reproduit et métamorphosé en de multiples images. Mary Shelley, c'est aussi cet écrivain submergé par sa biographie, identifiée trop longtemps à un personnage romanesque, à une vie accidentée, marquée par la mort, la perte et le scandale : sa fuite - elle a tout juste dix-sept ans - avec le poète Percy Bysshe Shelley, qui deviendra son mari, leur périple extravagant à travers l'Europe, leur vie marginale, quelque peu sulfureuse, marquée par leur amitié avec Byron et son médecin Polidori, la mort tragique de Shelley en 1822. Mais Mary Shelley ne fut-elle l'auteur que d'un seul livre ? Connaît-on la femme d'une grande culture, auteur de sept romans, de récits de voyage, de deux pièces de théâtre, de biographies d'hommes illustres français, italiens, espagnols ; oscillant entre le monstrueux, thème gothique récurrent dans son oeuvre et l'aspiration au sacré ? Au cours de certains entretiens, à notre grande surprise, les passions se réveillent autour de la femme écrivain controversée que fut Mary Shelley. Elle est cette femme captivante, féministe, indépendante, à l'image des désirs et des revendications de sa mère Mary Wollstonecraft, auteur de la Déclaration des Droits de la femme en 1792, et de son père William Godwin, le penseur social et utopiste anglais. Elle est aussi cet écrivain contesté, cette femme rebelle que l'on veut effacer, elle qui ne signa pas la première édition de “Frankenstein” et autour de laquelle persistent les malentendus un siècle et demi après sa mort.
Avec : Liliane Abensour, traductrice de “L'Endeuillée” (José Corti). Cathy Bernheim, auteur de la biographie de Mary Shelley, “La jeune fille et le monstre”. Nicole Berry, psychanalyste, traductrice de “Valperga”, de Mary Shelley, auteur de “Mary Shelley, du monstre au sublime” (L'Âge d'homme). Gilles Menegaldo, auteur de “Frankenstein” (Autrement). Jean de Palacio, auteur de “Mary Shelley dans son oeuvre” (Klincksieck). François Rivière, auteur de “Blasphème” (Editions du Masque). Pierre Thuillier, philosophe et historien des sciences.
Thèmes : Grands Classiques| Littérature Etrangère| Littérature Gothique| Mary Shelley| Frankenstein
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : gothiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox