AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782280446075
544 pages
Harlequin (04/11/2020)
4.47/5   155 notes
Résumé :
Il veut la conquérir.
Elle le veut tout entier.

Knight est la star du lycée. Sexy, sportif, populaire, il enchaîne les filles comme les soirées. Pourtant, derrière cette façade de serial lover insouciant, Knight ne pense qu’à Luna. Luna, sa voisine, qu’il a prise sous son aile tout au long de leur enfance. Mais, alors qu’il se décide à amener leur relation amicale sur un terrain plus… sensuel, Luna lui échappe.
Tout le monde aime Luna. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
4,47

sur 155 notes
5
36 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Eroblin
  19 décembre 2020
C'est le 2è tome d'une série dérivée « Sinner of Saints » que j'ai lue et beaucoup aimée et qui met en scène les enfants des héros. Il y a quelques mois, j'avais lu l'histoire de Daria et Penn qui ne m'avait pas totalement convaincue. Ce n'est pas le cas pour celui-ci, j'avoue, mon coeur a palpité pour ces deux personnages si complexes. Disons qu'ils s'aiment depuis tout petit mais ils n'arrivent pas à l'exprimer. Luna, murée dans son silence depuis le départ de sa mère biologique, ne parvient pas à s'ouvrir à Knight, et lui, pétri d'orgueil est incapable de faire de même. A cela s'ajoute un drame familial, la mère de Knight, se meurt et cette perspective est insupportable pour Knight qui sombre dans une autodestruction suicidaire.
Vous voyez, avec ce roman addictif, on passe par toute la gamme de sentiments : on soupire, on rit, on pleure au gré des pages et des humeurs de nos deux héros si touchants. Cela faisait longtemps que je n'avais pas été aussi secouée par une romance contemporaine (ou un young adult). A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
gabrielleviszs
  10 mai 2022
Un livre de moins qui n'attend plus et je ne regrette pas de l'avoir sorti de sa poussière. J'avais eu l'occasion de lire le premier tome et celui-là, je le gardais. J'avais des doutes sur pas mal de choses, comme le fait qu'il s'agit des enfants de Rosie, celle dont l'histoire était à faire pleurer et dont le dénouement était beau dans son propre tome (Suivez le guide) Bref j'avais un peu d'angoisse de lire ce tome et si maintenant qu'il est terminé j'étais presque en train de pleurer, je peux vous dire que je regrette qu'une chose : ne pas l'avoir lu plus tôt. Ici c'est l'histoire de Knight, le grand fils et de Luna, la voisine qui a un an de plus que lui. Ils se connaissent depuis tout petits et il est toujours là pour la protéger, même d'elle-même. Alors qu'elle était bébé, sa mère les a quitté elle et son père et depuis sa voix s'est éteinte. Plus de pleurs, plus de sons, Luna est devenue muette par association d'idées. Elle est capable de parler, mais ne veut pas mettre de mot sur ce qu'elle ressent et ne se sent pas capable d'avancer comme elle le voudrait. Cette perte chère à son coeur l'a renfermé sur elle alors qu'elle n'avait que deux ans. Knight, le voisin est dans un cas différent, sa mère Rosie est atteinte de mucoviscidose et ils vivent tous dans l'attente de la prochaine greffe, si c'est possible. Deux vies affaiblies, deux vies qui s'accrochent l'un à l'autre en tant qu'amis, mais l'amitié n'est pas ce qu'ils désirent réellement. Et pour cela, il va falloir des trésors de patience.

Cela a beau être leur histoire, celle où ils vont vivre une aventure qui va les déstabiliser l'un comme l'autre. L'envie de faire mal à l'autre par la tristesse ressenti et puis les on-dit sont si long, si prenant qu'il est difficile de croire l'inverse. C'est si facile d'avoir une carapace et de montrer un visage tout autre pour camoufler les racontars, c'est si dur de montrer la réalité. L'un comme l'autre vont devoir apprendre à devenir quelqu'un d'autre. Luna va devoir partir pour ses études et devenir plus forte afin de sauver ce qu'il y a a sauver, quand à Knight, il a une vie déjà dissolue. L'amour de sa mère adoptive qu'il considère comme sa mère, qui va bientôt mourir, la véritable mère qui tente une approche, le fait que Luna ne veut pas de ses baisers, pas tant qu'il sera un bourreau des coeurs qui se tape tout ce qui bouge. Pour oublier rien de mieux que l'alcool ou la drogue ou les deux, quoi demander de plus ? Sa tristesse est profonde et on en peut nier que la douleur est bien présente. Lorsque l'on apprend de la bouche du médecin le temps qu'il reste, on se dit que ce n'est pas possible, qu'il y a une erreur, qu'il se trompe. Knight risque de tout perdre, l'amour de sa mère, celle de sa Luna, sa popularité... Pour cette dernière il s'en fiche, il connait tellement d'éléments sur les autres que cela en devient pire qu'un journaliste sur le pied de grue. Il a les moyens de détrôner n'importe qui et de réussir à retomber sur ses pattes.


Leur route n'est pas évidente, même si l'évidence est bien présente pour tout le monde. C'est elle et elle seule qui le ait chavirer et le fait qu'elle parte pour ses études le met à mal. Pourtant elle doit faire ses preuves, elle doit réussir à s'ouvrir aux autres, à laisser les mots ressortir. Son déclencheur sera sa providence, mais pour cela, elle doit murir et ce n'est pas parce qu'elle est plus vieille que lui qu'elle est plus dure. Au contraire, c'est une jeune femme qui est capable du meilleur comme du pire, mais pas encore au stade qu'il faudrait. Tous deux vont se faire du mal avant de réussir à trouver ce qui va fonctionner. Les surprises sont de taille, surtout si on écoute les ragots de toute part. J'ai eu de la chance de ne pas aller dans une université, donc je ne sais pas comment cela se passe réellement, mais les gosses de riches me semblent bien et bien sur les bords (oui il manque un mot exprès) Un parcours semé d'embûches et ce n'est pas Daria ou Vaughn qui diront le contraire. Ils sont là, elle pour la transition entre le premier et le deuxième tome et lui, parce que c'est son ami et surtout parce que le dernier tome sera pour lui. (Nous avons déjà des ébauches de qui il compte se tendre) Les mauvaises langues sont là, avec des prénoms féminins et masculins aussi qui ne servent qu'à alimenter un feu mauvais. Pas besoin d'en dire plus, nous avons le clan des pinups qui ne regardent que leur nombril, les sportifs et le reste du monde.


J'ai adoré retrouver Rosie, ça je l'ai déjà dis, mais une grande part est sur elle et ce qui l'entoure, donc forcément ses enfants, Knight en particulier et son mari Dean. Leur histoire était difficile et l'avenir incertain surtout lorsque l'on sait que l'on a cette foutue maladie et qu'il est pour le moment impossible de vivre vieux. Elle le sait et sa joie de vivre ne s'est jamais éteint. Cette femme de caractère est un véritable courage sur jambes réussissant à faire faire des promesses à certains personnages dont Luna pour l'après. Car il y a un avant avec elle et un après alors qu'elle les regardera de plus haut. Garder le sourire même dans les moments de doutes, garder la force pour dire au-revoir et en terminer avant que tout s'arrête, c'est un prodige et cela fait monter les larmes aux yeux une fois de plus. Son histoire n'aurait pas été dans le livre, je ne l'aurai pas apprécié autant, c'est certain. Rosie insuffle tellement autour d'elle qu'il est impossible de ne pas aimer ce personnage. Et c'est grâce à elle que le destin de Knight est si douloureux, mais paisible un jour. Toutes ces épreuves qu'elle doit affronter avec Dean font de ce couple une véritable ode à l'amour (et pourtant c'est pas ma tasse de thé xD). La frontière entre le avant et le après n'est pas définie, elle a réussi par la force des promesses qu'elle a fait faire à embobiner son petit monde pour que seul les sourires restent malgré tout.


Ce n'est pas difficile de comprendre dans quoi Knight vit et qu'il cherche du réconfort dans les drogues et autres potions magiques du même acabit. oublier sa souffrance, oublier cette future perte et tout ce qui va aller avec. Penser déjà à l'après pour le petit frère, imaginer voir son père en pleurs alors que c'est un homme qui ne montre rien de ses faiblesses. Vivre ainsi est difficile et son histoire qui n'existe pas plus qu'en amitié avec Luna, cela ne l'aide pas non plus. Surtout lorsque de jeunes péronnelles sans cervelles viennent tourmenter tout ce monde. Quelques moments de rire entre deux traces de larmes, quelques moments d'engueulades aussi, de vengeance qu'il ne faut pas oublier. Knight est brisé, mais un phoenix peut renaître de ces cendres et c'est ce que nous allons constater, petit à petit. Il a de vrais amis, une famille qui se soutient coute que coute. C'est un tome où les paroles en l'air montre tout sauf la réalité, où la souffrance peut se camoufler, ou l'amitié est vache, l'amour impossible jusqu'à distribuer les bonnes cartes. Des épreuves il y en aura toujours, la vie n'est pas faite pour durer éternellement. Mais le voyage que l'auteure nous a proposé est empreint de forces et de faiblesses, faisant de ses personnages des gens comme vous et moi. C'est une lecture poignante qui va au-delà de Rosie, un seul être est touché, c'est tout ce qui est lié qui va être modifié, il suffit de savoir comment.


Luna fait ses premiers pas seule et tomber pour se relever est obligatoire. Les choix sont incertains, parfois ce ne sont pas les bons, mais qu'importe quand on croit une chose que l'on entend souvent, pas vrai ? Et puis la surprise, celle où il est impossible de croire, jusqu'à ce que la réalité soit en face de vous. Elle a son propre combat, ses propres pertes de cette femme qui n'a voulu d'elle que pour de l'argent, de sa voix qui a décidé de ne plus se faire entendre. Les traumatismes sont nombreux et pour les dépasser il faut du temps et de la patience et aussi de la compréhension, du soutien. Les habitudes ont la vie rude, mais lorsque la vérité éclate enfin, tout reste à écrire : à la vie à la mort. L'après n'est pas toujours joyeux, mais les sourires restent, les souvenirs ne disparaissent pas et l'avenir semble aimer la pistache ! (bon choix je dis)

En conclusion, un second tome que j'ai adoré pour Rosie, pour ce qu'elle apporte aux autres personnages, pour la force de caractère de Luna qui a un passé tout aussi tragique que celui que Knight vit en l'instant. Des traumatismes importants dans la vie de jeunes gens qui ont besoin de soutient, d'amitié sincère et d'amour véritable. Des épreuves que nul ne devrait avoir. C'est une série que j'aime beaucoup et pour le moment c'est ce tome qui est en première place. Plus qu'à découvrir le dernier.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/all-saints-high-tome-2-broken-knight-l-j-shen-a212450375
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gaoulette
  29 novembre 2020
Les chiens ne font pas des chats !
Ne jamais se fier aux apparences !
Vengeance…
Trahison..
Colère…
Douleur...
Ça dépote grave à Todos Santos ! Mon petit coeur de guimauve palpite encore sous les mots de LJ Shen.
Knght et Luna, l'évidence même et cela depuis le bac à sable. L'auteure nous avait proposé les prémices de cette histoire dans la saga consacrée à leur cher papounet. Je m'attendais à une histoire facile, cousue de fil blanc. Mais c'est mal connaître l'auteure qui fait des ravages et propose une histoire d'amour palpitante, passionnée et malmenée. Je ressors après ma lecture les larmes aux yeux. Des montagnes russes. Une histoire d'amour torturée où l'on se demande quand cela va t'il prendre fin.
Les héros accumulent tout au long du récit de la colère et la lectrice attend que ça explose. Un chaos sans nom pour des non-dits. Des héros qui doivent se trouver et surtout faire leur propre chemin avant de s'aimer pleinement et sans heurt. Knight un héros torturé qu'on aura envie de cajoler. Luna chenille qui va devenir papillon pour notre plus grand bonheur.
Une fin triste mais un roman logique. L'auteure s'en tire haut la main. Ce n'est plus le tome sur Vaughn que j'attends mais un autre si elle propose… Elle ne peut pas terminer sur Vaughn sauf si elle aborde le sujet.
Comme dans la saga précédente, il y a de forte chance que je choisisse un chouchou. Scandalous était mon préféré, Broken Knight le surpasse de peu.
Encore une fois, c'est du grand LJ Shen. Une avalanche d'émotions. Brut de décoffrage. du lourd. Gros coup de coeur !
Vivement le prochain LJ Shen qui sait manier à la perfection des petits connards...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LunaZione
  24 novembre 2020
Malgré quelques doutes pendant ma lecture, ce n'est vraiment qu'en refermant le livre sur l'extrait du troisième tome de All Saints High que j'ai compris qu'il s'agissait d'un deuxième tome d'une série. Autant dire que ça ne m'a pas gênée du tout et que cette histoire peut très bien se lire indépendamment des autres. Seuls les appels du pieds peu discrets quant aux allusions sur le passé de Daria et Penn (le tome 1) ainsi qu'à l'adolescence de Vicious et Dean (Sinners tomes 1-2) m'ont mis la puce à l'oreille. Pour le coup, ça a bien marché puisque maintenant j'ai bien envie de lire ces deux derniers qui sont effectivement dans ma PAL.
Cela dit, je suis bien embêtée pour vous parler de cette lecture : il n'y a aucun doute que j'ai passé un très bon moment avec ce livre que j'ai lu très vite (merci les vacances !) mais certaines choses m'ont profondément dérangées. Je crois que les livres sont là pour nous faire grandir et avancer dans la vie, ça ne me dérange pas quand des choses négatives sont présentées dedans pour nous faire réagir mais, dans le cas de Broken Knight, j'ai eu l'impression qu'elles étaient sublimées. Personnellement - et mon avis n'engage que moi - je ne comprends par qu'une auteure contemporaine puisse idéaliser et justifier des violences faites aux femmes dont le slutshaming, d'autant plus que ce livre est destiné à un public plutôt jeune.
Pour moi, l'histoire entre Knight et Luna n'est pas belle : il a clairement trop d'emprise sur elle et met beaucoup trop d'application à la faire souffrir pour réellement l'aimer. On prend soin des personnes qu'on aime, on les respecte et c'est bien tout le contraire qu'il fait. de mon point de vue, Knight a un certain côté pervers narcissique à essayer d'isoler Luna de ses amis, à s'acharner à se venger en lui faisant du mal et en gardant une belle image à l'extérieur. Et ça me dépasse qu'une auteure se serve de ce genre de personnage pour faire rêver des jeunes filles. Je viens surement de faire de la psychologie de comptoir, mais clairement j'y ai pensé plusieurs fois dans le livre. Comment une histoire qui commence autant dans la souffrance peut devenir belle un jour ? On peut certes pardonner beaucoup de choses, mais Luna n'a pas à souffrir autant pour être heureuse. Bref, ça me dépasse tant je trouve que ce n'est pas un bon message à passer aux lecteurs.
Cela dit, j'ai bien apprécié les intrigues secondaires et notamment la maladie de Rosie. Pour le coup, j'ai trouvé que la fin de vie était abordée d'une manière très positive et saine. Clairement, ce sont des moments difficiles où l'on sait que l'on doit profiter de chaque instant alors qu'on aimerait seulement se rouler en boule sous sa couette pour pleurer. J'ai trouvé que Rosie faisait preuve d'une belle intelligence émotionnelle pour soulager la douleur de sa famille. de même, j'ai trouvé intéressant la manière dont la douleur de ses proches était traduite, notamment en parlant d'alcoolisme - ce qui est plutôt rare dans les romances. Par contre, j'ai trouvé que la thématique manquait de crédibilité tant il semble facile de s'arrêter de boire du jour au lendemain dans ce roman.
J'ai également apprécié les deux intrigues sur les mamans biologiques de Luna et Knight. J'aurais bien aimé qu'elles aient une plus grande place dans cette histoire mais elles rythment agréablement le roman.
La conclusion est jolie et touchante. J'ai aimé la manière dont elle illustre le retour à la vie même si, encore une fois, je ne la trouve pas très saine [notamment à travers cette idée que faire un bébé remplacera Rosie].
Luna m'a beaucoup plu et je n'ai aucun doute sur le fait que son prénom lui va comme un gant. Elle est clairement dans son monde et enfermée dans une tour dorée entre son père qui la surprotège et Knight qui souhaite la garder que pour lui. Effectivement, changer d'air lui fait le plus grand bien et l'aide enfin à grandir et à sortir de sa léthargie. J'ai trouvé intéressant le fait qu'elle soit atteinte de mutisme sélectif : ce n'est pas quelque chose que l'on retrouve habituellement dans les romances et j'ai apprécié cette touche d'originalité qui nous apprend des choses sur cette maladie méconnue.
Malgré que je pense que Knight agit comme un pervers narcissique, je ne pense pas qu'il en soit réellement un. On sent qu'il a un bon fond mais que son comportement destructeur gâche tout. J'ai beaucoup aimé les moments de tendresse qu'il partage avec Rosie et Lev et qui permettent de contrebalancer toutes les méchancetés qu'il dit par ailleurs.
J'ai également beaucoup apprécié le personnage d'Edie - la belle mère de Luna : j'ai aimé ses mots justes et ses silences tendres. C'est clairement une belle personne qui est capable d'entendre beaucoup de choses. Les autres personnages ne m'ont pas paru particulièrement sympathiques mais j'ai tout de même apprécié leur compagnie dans ce roman.
Je n'avais pas encore lu un roman de L.J. SHEN et j'ai passé un bon moment : elle a vraiment une écriture dynamique, fluide et prenante. Une fois le livre commencé, j'ai eu du mal à le lâcher ! Vraiment, ce sont les idées mises en avant qui m'ont dérangées dans ce livre : j'ai du mal à comprendre qu'une jeune femme d'aujourd'hui puisse valoriser des comportements aussi peu respectueux des femmes. Oui, les bad boys ont un je ne sais quoi de sexy mais, en soit, le respect et l'égalité le sont encore plus.
Une lecture paradoxalement agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Beli_LivreSaVie
  15 novembre 2020
Cette série spin-off, c'est celle de la progéniture de Sinner of Saints. Une idée intéressante que nous conte ce que vont devenir les enfants de la première génération, et ce qui l'est d'autant plus c'est que l'on retrouve leurs parents. On se rappelle ainsi leur propre histoire et c'est super plaisant que de les retrouver. Mais le destin de certains peut être tragique et c'est très difficile pour le lecteur fidèle, de devoir le constater ici quand il retrouve ses personnages fétiches.
Cette série peut se lire indépendamment bien entendu, mais je trouve, et d'autant plus avec ce tome que cela serait dommage de passer à côté de la première série, qui nous conte l'histoire de leurs parents. Ici d'autant plus car leur histoire a un impact important sur celle de leurs enfants.
L'histoire de Broken Knight est bouleversante, car elle nous conte déjà celle de ce personnage auprès de celle qu'il aime, Luna, mais avec qui rien ne se passe comme prévu. le récit de leur relation est assez poignant, car ils vont vivre l'un auprès de l'autre des années durant, partageant quelque chose de fort et d'unique et alors que la logique de leur relation aurait du donner lieu à une concrétisation de leurs sentiments, rien ne va se passer ainsi. Luna va partir pour l'université et Knight va rester, et leur histoire va s'étioler à cause de quiproquos, malentendus et non dits. Déjà en soit, leur histoire est dur à lire car ils vont beaucoup se faire souffrir. Ensuite, Knight, c'est le fils de Rosie et de Dean, le roman qui leur était consacré était un coup de coeur, Devious nous laisser avec une fin heureuse, ici le rappel de la maladie de Rosie se fait et c'est un cruel retour à la réalité. le récit devient alors déchirant, car aucun personnage n'est épargné par ce qu'il se passe.
Luna et Knight, nous savons déjà qui ils sont, l'un le fils de Dean et Rosie, l'autre la fille de Trent. Knight a été adopté par le couple qui ne pouvait pas avoir d'enfant et Luna vit aux côtés de son père qui a refait sa vie auprès d'Edie. Tous deux ont donc une histoire de famille assez touchante, faisant d'eux des personnages qui ont été blessés par le passé, mais qui ont su trouver un équilibre malgré tout dans leurs familles, à la fois respective, et qui forment aussi un tout tous ensemble. On l'a compris dans le tome précédent, les enfants sont tous très liés, d'un lien unique et fort qu'ils tiennent de l'amitié qui unit leurs parents.
Luna et Knight sont amis depuis toujours, ils n'ont jamais été séparés l'un de l'autre et leurs rapports sont très forts. Dans une amitié de ce genre, il est « normal » d'envisager qu'ils finissent ensemble, aux prémices de l'adolescence, en cédant l'un à l'autre. Mais leur relation n'a pas été facile en ce sens, et Luna a repoussé plusieurs tentatives de Knight qui s'est réfugié derrière une image de tombeur de jeunes femmes. Sa réputation le suit, il enchaine les filles, sans lendemain, ni engagement et ce au plus grand damne de Luna, qui a du mal à accepter cette situation. Nous les suivrons dans les fêtes et soirées organisées par cette nouvelle génération. Luna a un an de plus que Knight, il est temps pour elle de prendre la décision de quelle université allait l'accueillir et c'est à ce moment-là que tout se bouscule. Elle souhaiterait qu'il lui demande de rester, il pense qu'elle peut et qu'il veut qu'elle parte…
C'est ainsi que Luna va partir à l'université, loin de chez elle, ressentant le besoin de s'éloigner de celui qu'elle aime, mais qui ne la voit pas comme telle. Et Knight, qui reste un jeune homme fière et têtu la laissera partir, mais en gardant tant de colère et de désespoir en lui, que cela en deviendra destructeur. Ces deux-là, n'ont pas su se dire les choses tel qu'ils auraient du, et ont du se confronter à un mur infranchissable : celui d'accepter les sentiments éprouvés et le dire tout simplement à l'autre. Il faut dire que leurs personnalités n'aident pas : Knight a une énorme colère en lui, qu'il exprime dans ses attitudes, ses penchants pour l'alcool… Luna est elle, très réservée et peu confiante en elle, le genre de fille qui passe un peu inaperçue, la bonne copine. Si lui brille, elle semble plus éteinte et leur vie ne leur permettra pas de se concentrer uniquement sur leur histoire à tous deux.
Ce départ à l'université va permettre à Luna malgré son chagrin qui la mine, de s'ouvrir aux autres et de s'épanouir sans que cela ne soit flagrant, tandis que Knight ne cessera de s'enfoncer, confronté à sa situation familiale très difficile à vivre. Luna va vivre difficilement loin de lui et de tous ceux qui lui sont proches. Leur séparation a été difficile et elle s'inquiète de cette absence de communication, eux qui n'ont jamais été séparés. Elle se terrera dans une sorte de torpeur de tristesse, tandis que sa coloc tentera de l'en sortir. Luna est atteinte de mutisme sélectif, elle n'est pas muette, mais elle ne parle plus depuis des années maintenant, sauf à de très rares occasions. A son arrivée à l'université, elle saura s'entourer de personnes avec qui elle peut communiquer, lui octroyant une aisance qui n'est pas facile d'avoir en société quand on souffre de cette maladie. Mais elle ne profitera jamais assez, de par cette absence et ce manque de communication avec Knight, qui semble être passé à autre chose, auprès d'autres qu'elle. Les apparences sont parfois trompeuses.
On reste très encré en ces lieux qui ont vu l'histoire de leurs parents naitre et se concrétiser, tout en s'ouvrant à cette nouvelle génération qui va vivre leurs propres histoires. Knight tout comme Vaughn sont encore au lycée et Knight n'envisage pas de quitter sa famille qui vit des moments douloureux. Avec son vécu, c'est l'histoire de ses parents qui remonte à nos souvenirs, l'histoire déchirante d'une jeune femme atteinte de mucoviscidose qui savait que sa vie ne serait pas suffisamment longue pour elle et les autres mais qui a quand même accueilli cet enfant au sein de son couple. Knight est tiraillé, entre la tristesse pour sa mère, sa colère vis à vis de sa mère biologique, tout comme celle qu'il éprouve envers Luna qui l'ont toutes deux abandonné. L'abandon sous différentes formes sera abordé à travers son personnage, et il sera confronté à tout cela avec beaucoup de douleurs, et réagira avec colère.
L'histoire de ce tome est poignante, impossible d'y rester insensible. Leur relation à tous deux l'est déjà, on a qu'une envie, les secouer et leur dire de regarder ce qu'ils ont sous leurs yeux. Ils vont tant souffrir des non-dits et les conséquences en seront cruelles et dramatiques et leur feront extrêmement mal. Puis, il y a Rosie, la mère de Knight, la femme de Dean, la meilleure amie, la confidente, une personne que l'on aime depuis les premiers tomes et qui va nous toucher au delà de ce que je pouvais imaginer. le récit est bouleversant, il tient compte de tous les personnages et nous serons au plus proche de la famille Cole pour ressentir leurs émotions mises à mal par la situation. L.J. Shen nous offre de partager avec eux des moments douloureux et extrêmement poignants, certaines scènes resteront gravées dans ma mémoire, tellement elles sont tristes et émouvants. Elle a su rendre hommage à leur juste valeur à ses personnages, tout en nous contant l'histoire de ce couple.
L.J. Shen que j'aime tant lire, nous a toujours proposé des récits passionnants avec des personnages un peu à part, avec ce roman, elle nous offre encore autre chose en plus. Un récit toujours aussi bon, mais qui tout du long, vous procure tant d'émotions. Il peut bien douloureux à lire par moments, oui il vous retourne et c'est impossible de ne pas y ressentir toute cette tristesse dans les mots qui content cette histoire. C'est un tome qui entre très bien dans la lignée de cette série, comme celle d'origine, mais il a cet aspect supplémentaire et cruellement difficile à accepter qui le positionne un peu à part. Je me demande d'ailleurs comment elle a fait pour rebondir après un tome pareil, avec le prochain qui nous contera Vaughn car j'aurai presque vu celui-ci comme le dernier, le point final à toutes les histoires de ces couples et familles.
Lien : http://www.livresavie.com/al..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   10 mai 2022
Franchement j'étais surpris que papa n'ait pas arraché ses propres poumons et essayé de les lui fourrer dans la gorge quand il avait appris la nouvelle. Voila pourquoi je buvais comme un trou ce soir et ne contrôlais pas entièrement ce que je faisais. Je n'étais plus certain que d'une chose : j'avais besoin d'engourdir la douleur de savoir que maman n'aurait pas sa greffe de poumon, pour effacer cette image d'elle effondrée sur le bureau de papa, en pleurs, quelques heures plus tôt.
Cinq minutes plus tard, je poussai la porte de la chambre pour laisser entrer Luna, puis la verrouillai. Les Spencer avaient la chambre la plus folle que j'aie jamais vue. Si Pimp My Ride et Buckingham Palace avaient un enfant, ce serait cet endroit. Les immenses fenêtres étaient encadrées de rideaux bleu roi, et ce même tissu recouvrait le lit King Size californien qui occupait presque tout l'espace. Le reste de la pièce était doré ou d'un rouge sang profond, et aux murs étaient suspendus des auto-portraits du couple dans des poses sensuelles que nus n'étions pas censé voir - raison pour laquelle ils fermaient cette pièce à clé dès qu'ils s’absentaient.
Luna s'affala sur le lit, les yeux rivés sur le plafond, et fit un ange de neige dans les draps. Elle semblait loin. À l'ouest. Une épaule posée contre un des poteaux du lit, je la regardai, déjà sur la défensive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   06 novembre 2020
Nous n’étions pas de mauvais mecs, contrairement à ce que les gens pouvaient penser. On ne parlait jamais des filles qui entraient ici – pas entre nous, et certainement pas aux autres. Si les filles voulaient se vanter, c’était leur prérogative. Mais il n’y avait jamais de photos, de vilaines rumeurs, de drames. Les règles étaient simples : vous entriez, vous vous amusiez et, le lundi matin, vous faisiez comme si rien ne s’était passé.
Parce que rien ne s’était passé, en ce qui nous concernait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AvelineAveline   13 février 2020
Days tick by, as you expect them to. Like fanning pages in a calendar. You make plans. Somtimes you forget them. But you never doubt you can make them. You let things – mundane things, like bad traffic or getting caught in the pouring rain or rude, inconsiderate people – ruin your day, not realizing how precious said day is. How unique. How this day will never come again. No day will look quite like it. And that’s how you look back, years after, wondering where all the time went.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   06 novembre 2020
Elle gémit lorsque j’écrasai mes lèvres sur les siennes, son grognement de plaisir avalé par ma bouche. Elle tenta de passer sa langue entre mes lèvres, que je maintenais bien serrées, ignorant la fausseté de mon geste. Jamais je n’embrassais les filles comme ça. Mais je planais trop, et puis, ma détermination commençait à faiblir après des années à me faire jeter par Luna.
J’étalai son rouge à lèvres comme de la peinture de guerre et enfonçai mes doigts dans ses cheveux pour les emmêler afin de donner l’impression qu’elle sortait d’une belle partie de jambes en l’air. Puis je m’écartai avec un sourire suffisant aux lèvres. Elle avait du rouge partout sur le menton, le nez et les joues. Je devais avoir l’air aussi bestial.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
miangalyrandria261miangalyrandria261   17 novembre 2020
. Peut-être que, parfois, nous faisons des gens des monstres dans nos esprits parce que nous ne pouvons pas les comprendre. Peut-être que nous ne comprenons pas parce que nous n’essayons pas. Et peut-être que nous n’essayons pas parce que nous avons peur. Quoi qu’il en soit, j’ai arrêté d’avoir peur. De l’amour. Des sentiments. Du pardon
Commenter  J’apprécie          10

Videos de L. J. Shen (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de L. J. Shen
LJ Shen - Rich Bastard
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4472 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre