AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266258451
Éditeur : Pocket Jeunesse (18/06/2015)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 74 notes)
Résumé :
Nolan Hotchkiss est le garçon le plus populaire du lycée. Mais c'est aussi un pervers et un manipulateur.

Chaque fille qui a croisé sa route le regrette tôt ou tard. C'est le cas de Caitlin, Ava, Julie, Mackenzie et Parker, qui, humiliées, imaginent ce qu'elles pourraient faire pour se venger et finissent par fantasmer son meurtre.

Or, quelques jours plus tard, on retrouve le corps sans vie de Nolan. Cela ne peut être une coïncidence.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
MelM
  05 août 2015
16,5/20
Dans la ville de Beacon Heights, tout se doit de toujours être parfait -votre maison, votre couple, vos amis, votre parcours scolaire,....- et pour cela tout les coups sont permis. S'il y en a un qui ne se prive pas pour humilier les autres, c'est bien Nolan Hotchkiss, autant admiré que détesté, il est le leader incontesté du lycée. Mais quand il est retrouvé mort après sa propre soirée, chacun semble avoir eu une raison valable de lui en vouloir. C'est d'autant plus le cas de Julie Redding, Parker Duvall, Caitlin Martell-Lewis, Ava Jalali et Mackenzie Wright, cinq jeunes filles dont la vie a, à un moment ou à un autre, été brisée par Nolan. Et cela ne risque pas de s'arranger dans les jours à venir. En effet, la façon dont Nolan est décédé est exactement celle qu'elles avaient imaginé quelques jours plus tôt. Ce qui fait d'elles les principales suspectes de son meurtre. Et les preuves sont contre elles....
Sara Shepard, connue pour être l'auteur de la série qui a inspiré Pretty Little Liars (ma chronique du tome 1) revient avec un nouveau roman: Les Perfectionnistes. Premier tome d'une nouvelle série prévue en seulement 2 tomes, c'est un incontournable pour tous les fans de Pretty Little Liars/Les Menteuses. Vous imaginez bien que je me suis ruée dessus dès sa sortie. Si le résumé semble réunir tous les critères qui ont fait de sa série précédente un succès, il n'en est pas moins accrocheur. Comme Sara Shepard sait si bien le faire, elle nous offre ici, encore une fois, un très bon roman mêlant habilement un univers young adult et une atmosphère de thriller. Les perfectionnistes possède exactement tous les atouts de ces deux genres et le mélange fonctionne à merveille. J'ai beaucoup aimé ce premier tome qui se lit d'une traite et qui possède énormément de points positifs, que ce soit au niveau de l'univers, de l'intrigue ou encore des personnages, tout est réglé au millimètre et on ne peut qu'adhérer.
Dès les premières pages, on retrouve tout le génie de l'auteur pour installer un univers et une atmosphère parfaits pour accrocher directement l'intérêt du lecteur. Avec un prologue mené d'une main de maître qui plonge instantanément le lecteur dans une ambiance sombre et pleine de tension, le récit commence on ne peut mieux. La mise en place se fait vraiment très rapidement ce qui ne peut qu'être un point positif pour ce type de roman young adult. de plus, l'univers n'avait pas besoin d'un approfondissement excessif, ce qui peut expliquer la facilité avec laquelle nous nous y plongeons. Dès les premiers chapitres, chacun des quatre personnages principaux que nous allons suivre nous est décrit, chaque caractère ainsi que chaque physique. Impossible de s'y perdre, surtout que l'alternance des points de vues nous permet de suivre chacune des filles. La mise en place de l'intrigue du roman est donc vraiment très rapide, très fluide, tellement bien fondue dans le récit que l'on y est absorbés sans même s'en rendre compte. Dans le même temps, l'auteur parvient à titiller la curiosité de son lecteur grâce à de nombreuses interrogations, explicites ou non, formulées ou non par les personnages, mais qui happent vraiment toute notre attention.
L'univers est on ne peut plus simple à appréhender puisqu'il s'agit du nôtre, sans fantastique, sans fioritures qui seraient inutiles ici. Un univers que tout le monde connait, le lycée, les amis, les tensions aussi, les cours. Mais c'est là que l'auteur ajoute sa patte, sa petite touche qui pimente le tout: les secrets, que dis-je, les innombrables secrets, que cachent chaque personnage. Cela donne un vrai plus au récit parce qu'à chaque page la tension monte, l'univers devient de plus en plus sombre et on se demande vraiment ce qui nous attend dans les pages à venir. L'auteur exploite vraiment habilement le mélange young adult/thriller de ce roman et cela se ressent de façon très positive dans la lecture. Tout d'abord, nous avons un univers vraiment simple et moderne puis les différentes facettes de celui-ci se dévoilent, les mystères, les tensions, les faux-semblants, et tout cela ne s'en révèle donc que plus addictif. J'ai vraiment été absorbée par cet univers très riche, simple de prime abord mais qui cache énormément de choses. C'est avec extrêmement de facilité que je m'y suis plongée et surtout j'ai été carrément incapable d'en sortir avant la fin des presque 300 pages qu'il compte.
En effet, l'intrigue de ce premier tome de duologie est extrêmement efficace pour capter et surtout garder éveillée l'attention du lecteur. En même temps, un crime effectué exactement comme quatre jeunes filles l'avaient imaginé, qu'elles n'ont pas commis, mais que toutes les preuves accusent, avouez qu'il y a de quoi titiller la curiosité. L'intrigue est vraiment très bien menée au fil du récit et c'est avec toujours plus d'étonnement que nous suivons l'évolution de l'enquête sur la mort de Nolan. Les découvertes et les rebondissements sont maîtrisés au mot près pour ne pas risquer de trop en dévoiler trop rapidement, exercice dans lequel l'auteur excelle. Peut-être même un peu trop, car les réponses se font vraiment extrêmement rares dans ce premier tome. Beaucoup de pistes sont suivies, beaucoup de questions sont soulevées par les personnages principaux mais très peu aboutissent. Si cela peu devenir un brin frustrant, c'est aussi un des aspects qui fait le charme du récit, penser avoir un bout de réponse, d'être sur la bonne voie, et puis voir toutes vos certitudes ainsi que celles des personnages voler en éclats. Personnellement, cela me donne encore plus envie de tourner les pages, pour enfin découvrir une once de vérité. C'est certainement un des éléments qui ont fait que j'ai dévoré ce roman, même si j'aurai aimé obtenir plus de réponses concrètes de la part de l'auteur.
Comme pour sa série Les Menteuses, l'écriture de Sara Shepard est fluide, extrêmement simple et totalement addictive dès les premiers mots. Dans la lignée et l'esprit des romans young adult, le récit se lit vraiment très rapidement, les descriptions sont présentes mais peu nombreuses et assez courtes pour ne pas risquer de perdre l'attention du lecteur. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela fonctionne, le roman peut aisément se lire d'une traite. Sara Shepard maîtrise à la perfection l'art de pimenter son récit de beaucoup d'action, de dialogues vifs et allant droits au but tout en distillant au compte-gouttes les informations concernant ses personnages, leurs liens avec Nolan, leurs mobiles possibles pour ce meurtre, et j'en passe. Sa plume rapide et moderne m'a encore une fois totalement transportée et sa façon de ne nous offrir que très peu de révélations à nous mettre sous la dent mais toujours plus d'interrogations, les secrets et l'impossibilité de faire confiance aux personnages que cela engendre, tout cela fonctionne extrêmement bien avec moi et c'est sans surprise que Les Perfectionnistes s'est révélé être un vrai page-turner.
En parlant de personnages auxquels on ne peut pas se fier, Sara Shepard nous en offre ici un bien beau paquet. Entre les quatre personnages principaux que nous suivons et qui sont plus énigmatiques les unes que les autres et les personnages secondaires qui semblent tous avoir quelque chose de plus ou moins effroyable à cacher, autant vous dire qu'il y a de quoi occuper le récit et notre esprit de lecteur en quête de réponses. Les premières sont bien évidemment les plus approfondies puisqu'il s'agit de celles que nous suivons tout au long du récit, résultat, les seconds sont un peu laissés de côtés mais n'en restent pas moins pleins de mystères et très importants, jouant pour la plupart, des rôles-clés dans l'enquête.
Chacune des filles possède son petit caractère bien à elle, son tempérament et un vécu qui explique ses actions. Tout cela nous le découvrons petit à petit, au fil des chapitres dans lesquels la narration est alternée. Nous apprenons à individualiser chacune d'entre elles et des découvertes bienvenues nous permettent de comprendre leurs liens avec Nolan. Même s'il reste encore de grandes parts d'ombres pour la plupart d'entre elles, des préférences se font forcément ressentir puisqu'elles sont extrêmement différentes. Pour ma part, j'ai beaucoup aimé Caitlin et son histoire familiale atypique, Mackenzie et ses problèmes de coeur ainsi que Julie avec son secret jalousement gardé et son amitié indéfectible pour Parker. J'ai un peu moins accroché avec Ava parfois trop sûre d'elle ainsi qu'avec Parker, trop froide à mon goût et au passé tragique. Une chose est sûre, elle sont attachantes et on ne peut que compatir de ce qu'il leur arrive, à vous de voir laquelle vous préférerez.
le récit possède un rythme vraiment très entrainant grâce auquel il est impossible de s'ennuyer. Si le début du récit est vraiment assez léger, très young adult, avec la découverte des personnages etc, l'aspect thriller prend très rapidement plus de place et cela pour le plus grand bonheur des adeptes des rythmes effrénés. En effet, le rythme s'accélère toujours plus au fur et à mesure que l'enquête avance et que les risques pour les quatre filles augmentent. J'ai beaucoup aimé le fait que la dimension thriller du récit prenne une place assez grande, cela rend le récit toujours plus prenant et crédible, parce que oui certains de leurs actes ne sont pas légaux et je suis bien heureuse que le récit ne dépeigne pas cela de façon trop légère. En parallèle, Sara Shepard est parvenue à laisser une part de vie extérieure à l'enquête aux personnages et c'est un bon point: cela permet de souffler. Malheureusement, parfois cela apporte aussi quelques longueurs au récit. Globalement, le rythme reste rapide et vif jusqu'à la fin, ce qui est forcément très agréable.
Et cette fin d'ailleurs! Franchement, l'auteur nous laisse avec un final juste grandiose mais aussi hyper frustrant. Si vous voulez de l'action, du mystère, toujours plus de rebondissements et un nombre de questionnements à la limite du tolérable, vous allez être servis. Avec ce cliffhanger magnifique, je ne souhaite plus qu'une seule chose: pouvoir lire le second tome le plus rapidement possible. Puisque les mystères sont toujours plus nombreux à la fin de ce premier tome, on peut être sûrs que le second et donc ultime tome sera une explosion de découvertes magistrales.
Les +: une mise en place ultra rapide et efficace, un très bon mélange young adult/thriller, une plume toujours aussi prenante, une intrigue très prenante, un récit très bien mené....
Les -: beaucoup de questions et très peu de réponses dans ce premier tome, quelques pertes de rythme
Les Perfectionnistes est un roman qui possède de très nombreux atouts en sa faveur. Son univers facilement accessible, la plume ultra fluide de Sara Shepard et l'intrigue ultra prenante devrait plaire au plus grand nombre. de plus, le rythme vraiment très fluide et rapide du récit et le mélange young adult/thriller en font un page-turner extrêmement efficace. Les personnages hauts en couleurs et la fin sous forme de cliffhanger insoutenable complètent le tableau. Malgré quelques longueurs qui se font parfois ressentir et un manque parfois frustrant de réponses apportées au lecteur, ce premier tome de duologie permet de passer un très bon moment de lecture.
Lien : http://story-of-books.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nymphea
  19 mars 2016
Ultra déçue !
Plus j'avançais dans le livre, plus j'étais convaincue que c'était "nul". Nul car l'auteure reprend EXACTEMENT les mêmes intrigues que dans Pretty Little Liars ou que dans The Lying Game (soit dit en passant, The Lying Game est bien mieux) ; je n'en pouvais plus de ce lycée où il faut être super populaire et où il faut s'attendre à tous les coups bas. Non mais sérieusement, ce n'est tellement pas crédible !!!!
"Ma mère est folle, il faut que personne ne le sache sinon adieu la belle vie !" pense Julie. Et lorsqu'Ashley décide de devenir la reine, elle n'hésite pas à envoyer à tout le lycée un article qui assure le déclin à Julie... La pauvre, tout le monde se moque d'elle, c'est la fin du monde, juste parce que maintenant, tous les élèves savent qu'elle habite dans un taudis. QUELLE CRÉDIBILITÉ MON DIEU !...
J'ai eu envie d'arracher les pages de mon livre tellement j'ai trouvé ça superficiel, surfait, pas du tout réaliste, NUL NUL NUL NUL. C'en est ridicule.
Tout est déplorable :
- l'écriture digne d'un ado de 11 ans (phrases courtes, surtout pas compliquées) ;
- les personnages aussi creux, clichés, caricaturaux que possible (pire tu meurs) ;
- des "émotions" déjà vues et pas du touchantes (du genre, je te pique ton petit ami ou encore moi qui ai toujours voulu faire plaisir à ma famille, maintenant je me rebelle) ;
- un titre qui n'a rien à voir ("Les Perfectionnistes" ? Looool, mais d'où sortez-vous ça ?? En quoi ces filles sont-elles perfectionnistes ? Des grosses cruches, oui !) ;
- des "rebondissements" pitoyables.
Je mets "émotions" et "rebondissements" entre guillemets car pour moi, ça n'a même pas le mérite d'être appelé comme ça.
Sincèrement, j'ai été gênée de lire ça, de lire cette médiocrité. Et le clou du spectacle, qui m'a fait doucement rire : "à partir de 15 ans" annonce la quatrième de couverture. Là, c'est l'hôpital qui se fout de la charité... Un gamin de 11 ans pourrait le lire sans problème...
Inutile de préciser que je ne lirai pas la suite, grrrr !
Excusez cette critique assassine, mais là je dis NON. À bannir de toutes les bibliothèques ! Je pense qu'il existe des thrillers de ce genre, pour un public jeune, de bien meilleure qualité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
nightsreadings
  14 juillet 2015
Encore un livre de Sara Shepard que j'attendais avec impatience et qui ne m'a pas semblé à la hauteur. Pourtant, l'idée était vraiment bien et elle sortait de ses sentiers habituels en refusant le modèle des jumelles et du maitre chanteur comme dans Les Menteuses ou The Lying Game. J'ai trouvé que les évènements s'enchainaient trop vite, que les péripéties étaient trop prévisibles et les personnages pas assez travaillés.

Nous suivons donc plusieurs jeunes filles qui n'ont rien en commun ou presque…

- Mackenzie, amoureuse du copain de sa meilleure amie, se plonge dans la musique pour réussir à intégrer Juillard.

- Julie et Parker sont meilleures amies même si Parker a été déchue de son titre de reine des abeilles depuis l'accident qui l'a défigurée

- Caitlin est la sportive du groupe qui s'entend bien avec tout le monde

- Ava est le mannequin qui cherche à prouver qu'elle ne se définit pas uniquement par sa beauté.

A priori, les points communs entre ces filles n'étaient pas nombreux. Et pourtant… Nolan Hotchkiss va leur en donner de la pire manière qui soit. Alison DiLaurentis au masculin, Nolan n'a épargné aucune d'entre elles et elles sont obligées de le supporter comme le lycée. Partageant leur aversion pour la coqueluche du lycée, elles imaginent comment s'en débarrasser avant de mettre au point une petite blague. Elles laissent pourtant Nolan vivant après la blague mais il est retrouvé mort le lendemain, de la manière dont elles l'avaient décidée.

Le plus gros reproche que je puisse faire de ce livre est le fait que le cadre ne soit pas assez posé. L'intrigue avance trop vite et lui donne un côté précipité pas vraiment crédible. de plus, les personnages sont nombreux et semblent donc peu travaillés. C'est souvent le risque avec les récits à plusieurs voix et ce n'est pas aussi réussi que dans Les Menteuses. Dans cette série, chaque personnage avait ses spécificités et ses caractéristiques qui faisaient que l'on accrochait ou non avec le personnage. Ici, on suit plutôt passivement l'histoire et on attend de voir comment tout cela va se terminer sans avoir hâte que ce soit le point de vue de notre protagoniste préféré. le lecteur n'est donc pas assez impliqué : il ne soupçonne pas tous les personnages, ne s'investit pas dans les intrigues parallèles. Tout le contraire des Menteuses quoi ! Bon cela dit, ce n'est que le T1, je suis donc peut être un peu sévère, il lui faut poser les bases avant de nous faire véritablement entrer dans l'intrigue. Sans compter que les personnages ont du potentiel : aucun ne m'a été désagréable au premier abord et j'ai beaucoup aimé les références à Agatha Christie (je vais d'ailleurs lire les Dix Petits Nègres, ne serais-ce que pour le concept ^^). Je suis certes déçue de ma lecture mais pas découragée : je continuerai à lire cette série qui a du potentiel et qui mérite d'être développée plus amplement.
Des infos sur le T2 avec résumé traduit et extrait ici : http://lecturesdunenuit.blogspot.fr/2015/07/les-perfectionnistes-t1.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
iris29
  30 octobre 2015
Et c'est reparti pour un voyage intense avec madame Shépard !
Un voyage sans pause , un voyage gentiment agrippée au fauteuil (pour moi : le canapé!), un voyage en apnée, un voyage où je me régale...
On m'annonce que ce roman est le premier tome dont la fin est programmée pour le tome 2.
Caitlin, Ava, Julie,Mackenzie et Parker , lycéennes, ont un point commun: celui de détester le garçon le plus populaire du bahut. Nolan est très beau et charismatique, certes, mais Nolan est un pervers manipulateur.
Et toutes en ont fait les frais. Et si ,pour une fois , c'était lui qui souffrait? Et si quelqu'un les avait entendues imaginer son meurtre? Et si Nolan était retrouvé mort à sa soirée?
Dans les Perfectionnistes , Sara Shepard reprend les thèmes chers à son coeur: une bande le lycéennes (amies pour la plupart), des secrets , des beaux gosses , des mystères à percer, des morts,des adultes absents ou peu sympathiques, la beauté, le sport et le danger qui rode tout près.
Cette série est la plus culturelle des histoires imaginées par Sara Shepard . Au détour d'un cours de cinéma, elle en profite pour parler d'oeuvres majeures, telles que" Les dix petits négres", "Vertigo", "Sueurs froides "(et "Bugs Bunny"!)., c'est comme si elle rendait hommage à ceux qui l'ont inspirés. Un petit clin d'oeil à Agatha Christie pour l'utilisation du cyanure dans le meurtre de Nolan, et comment ne pas penser à Hichcock lui qui aimait tant la perfection, la beauté et le suspens distillé au compte goûte.
Sara Shepard manipule parfaitement la lectrice que je suis .
Je n'ai souri qu'à la page 274, en découvrant ce que mangeaient ses personnages: (assiette de poulet avec gaufres et lard au sirop d'érable, assortie d'un milk-shake Oreo !!!!)
.C'est à ce moment là , précisément (!) , que j'ai été vraiment heureuse de ne pas être une lycéenne Perfectionniste !!!!!!
Addictif !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AltheaWonderland
  03 septembre 2015
Une des choses que j'ai le plus apprécié dans Les Perfectionnistes, c'est le scénario bien construit et plutôt très accrocheur que Sara Shepard met en place. L'astuce ultime ? le personnage de Nolan, le garçon dont la mort déclenche toutes ces péripéties. Ce dernier est un protagoniste ambigu et ambivalent, typiquement celui dont on fait sembler de pleurer la démise alors qu'au fond on sait tous que c'était une enflure. Tout le monde déteste donc Nolan dans ce roman et, surtout, il était si haïssable que tout un chacun a ses raisons pour avoir cherché à se venger de lui. du coup, une fois nos héroïnes mises hors d'état de cause, on prend un malin plaisir à essayer de retrouver le suspect parmi les très nombreux candidats. Je trouve que Sara Shepard fait un excellent travail pour nous impliquer, tout en étant très claire sur le fait qu'on a pas toutes les cartes en mains et qu'on est pas prêts d'arrêter notre jugement sur un suspect précis.
L'autre point positif du roman, c'est l'idée de ces cinq filles qui n'ont vraisemblablement rien en commun et pourtant se lient grâce à ce profond désir de vengeance. On voit leurs regards les unes sur les autres changer au fil du récit alors même qu'elles apprennent à mieux se connaître et c'est une astuce plutôt pas mal. On se sent vraiment impliquée dans leur amitié, contrairement aux groupes de vieux amis qu'on rencontre souvent dans ce genre de romans et qui peuvent parfois être un peu excluant. le personnage de Nolan est déjà assez excluant en un sens, après tout on ne sait vraiment pas tout de lui et du mystère qui l'entoure, donc c'est très intelligent d'avoir contre-balancé cela. Après les filles ne sont pas forcément toutes placées sur un pied d'égalité, pas même lorsqu'il s'agit de leur désir de vengeance vis-à-vis de Nolan. Pour certaines on comprend viscéralement la haine qu'elles peuvent ressentir pour lui, alors que pour d'autres c'est peut-être plus superficiel (sans que cela n'excuse pour autant l'attitude de Nolan dans aucune des situations).
Néanmoins ce point positif nous emmène aussi au seul point réellement négatif de ce roman. Cinq héroïnes d'un coup, on va pas se mentir, ça fait beaucoup de personnages à découvrir pour un tout premier tome. Non seulement on doit apprivoiser ces cinq héroïnes mais en plus on doit faire avec les personnes qui sont dans leurs vies, et qu'elles n'ont pas en commun puisque leur seul élément dénominateur est Nolan. C'est donc énormément de noms à retenir, au point que personnellement j'ai du prendre des notes sur un post-it car j'arrivais pas à bien démêler les cinq personnages et que surtout chaque nouveau nom me laissait un peu plus perdue. Alors d'accord ce n'est pas un élément insurmontable, et ce sera sûrement bien moins gênant dans le second tome, mais ça a un peu joué sur ma note finale si je dois être franche. Car avec cinq héroïnes distinctes vient aussi cinq narrations distinctes. En effet, malgré que la narration soit toujours à la troisième personne du singulier, chaque chapitre suit une fille en particulier et le roulement est inébranlable jusqu'à la fin. de ce fait ça donne un côté un peu décousu et parfois un vrai sentiment de frustration. Les univers des jeunes femmes sont si distincts en dehors de Nolan qu'il est parfois un peu pénible d'attendre quatre chapitres pour suivre la suite de leurs péripéties personnelles.
Globalement j'ai donc énormément apprécié ma lecture des Perfectionnistes. Si ce premier tome nous demande une certaine concentration pour intégrer les nombreux personnages aux vies bien distinctes, il n'a pourtant aucun mal à nous passionner. le mystère qui entoure le personnage de Nolan et son décès est très prometteur, démontrant dès le premier tome qu'on est pas au bout de nos surprises et de nos spéculations, et cela offre donc un fil rouge plus que solide à cette nouvelle série de Sara Shepard. J'ai hâte de lire le second tome !
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
nightsreadingsnightsreadings   14 juillet 2015
« - Vous savez de qui je rêverais de me débarrasser ?


Ses yeux avaient étincelés tandis qu’elle regardait en direction d’un groupe de l’autre côté de la pièce. Nolan Hotchkiss s’était appuyé sur le dossier de sa chaise et avait croisé les bras sur sa poitrine. Il avait bruyamment à quelque chose avec un air ironique.


- Lui, avait annoncé Caitlin d’une voix sombre.


Tout le monde s’était tu autour de leur table. Admettre que Nolan était un salaud était risqué. S’il l’apprenait, il se vengerait immédiatement.


- Nolan est un vrai connard, avait soufflé Ava. Il a raconté des trucs sur moi. Horribles.


Mackenzie avait rougi et avait commencé à se ronger l’ongle du pouce, les yeux baissés.


- Il… Il a aussi un truc sur moi.


Julie avait hoché la tête. Elle haïssait Nolan pour son rôle dans l’accident. Sans lui, Parker serait encore la même.


Ava avait gratté la table avec la pointe de son stylobille.


- Comment vous feriez ? Je veux dire, pour le tuer…


Une lueur avait brillé dans les yeux de Caitlin.


- De l’Oxy. Tout le monde sait qu’il y est accro.


- Et hop, il serait…parti, avait dit Parker d’un air songeur.


- Ou du cyanure, avait continué Caitlin. Comme dans les vieux films. C’est inodore et incolore. Difficile à détecter. En quelques minutes, il serait mort. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   31 décembre 2016
Vendredi soir, dans la lumière du couchant, de nombreuses voitures se garaient devant la villa de Nolan Hotchkiss, au-dessus du lac Washington. Une demeure majestueuse dont on distinguait, derrière le portail en fer forgé, une fontaine en marbre, de vastes terrasses et un lustre de cristal qui scintillait à travers les baies vitrées. Des basses puissantes s’échappaient par les fenêtres. Des jeunes gens grimpaient les marches du perron avec, à la main, des bouteilles provenant des caves de leurs parents. Ils ne sonnaient même pas : M. et Mme Hotchkiss n’étaient pas là.
Tant pis pour eux. Ils rataient la fête de l’année.
Vêtue de son plus beau jean slim et d’un chemisier vert qui faisait ressortir l’éclat de ses yeux, Caitlin MartellLewis sortit de sa voiture. Elle était accompagnée de son petit ami, Josh. Il avait déjà l’haleine chargée de bière. En apercevant la maison, il écarquilla les yeux.
— C’est du délire ! Ursula, la grande rivale de Caitlin, descendit à son tour.
Elle défroissa les manches de sa chemise avant de lâcher :
— Ce mec, il a tout.
— Sauf une âme, murmura Caitlin qui remontait l’allée en boitant.
Elle s’était blessée à la cheville lors d’un match et peinait à se déplacer. Josh lui lança un regard en biais.
— Quoi ? Je plaisantais, c’est bon !
Règle d’or : ne pas dire du mal de Nolan ni de ses fêtes. Sinon, vous étiez aussitôt blacklisté de tous les événements importants. Mais si Nolan avait beaucoup d’amis, il avait autant d’ennemis. Et Caitlin était une de ses plus ferventes opposantes. Elle le haïssait plus que tout au monde. En songeant à ce qu’elle s’apprêtait à faire, son cœur battit à tout rompre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 décembre 2016
- Vous savez de qui je rêverais de me débarrasser ?


Ses yeux avaient étincelés tandis qu’elle regardait en direction d’un groupe de l’autre côté de la pièce. Nolan Hotchkiss s’était appuyé sur le dossier de sa chaise et avait croisé les bras sur sa poitrine. Il avait bruyamment à quelque chose avec un air ironique.


- Lui, avait annoncé Caitlin d’une voix sombre.


Tout le monde s’était tu autour de leur table. Admettre que Nolan était un salaud était risqué. S’il l’apprenait, il se vengerait immédiatement.


- Nolan est un vrai connard, avait soufflé Ava. Il a raconté des trucs sur moi. Horribles.


Mackenzie avait rougi et avait commencé à se ronger l’ongle du pouce, les yeux baissés.


- Il… Il a aussi un truc sur moi.


Julie avait hoché la tête. Elle haïssait Nolan pour son rôle dans l’accident. Sans lui, Parker serait encore la même.


Ava avait gratté la table avec la pointe de son stylobille.


- Comment vous feriez ? Je veux dire, pour le tuer…


Une lueur avait brillé dans les yeux de Caitlin.


- De l’Oxy. Tout le monde sait qu’il y est accro.


- Et hop, il serait…parti, avait dit Parker d’un air songeur.


- Ou du cyanure, avait continué Caitlin. Comme dans les vieux films. C’est inodore et incolore. Difficile à détecter. En quelques minutes, il serait mort.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   23 mars 2018
Julie et Ava reçurent le même message. Comme des automates, toutes les trois se dirigèrent vers le point de rendez-vous. Le sol de l’entrée était jonché de verres vides, dans la cuisine, un gâteau écrasé dégoulinait sur le mur et, dans le salon, flottait une odeur d’herbe. Elles se retrouvèrent au pied de l’escalier et échangèrent un regard qui en disait long. Caitlin redressa les épaules et fouilla dans son sac, Mac vérifia qu’elle avait bien pris l’appareil photo sur le bureau de sa mère. Le regard de Julie se posa alors sur une silhouette : Parker Duvall. Sa meilleure amie, sa sœur de cœur. Sa venue était inespérée et pourtant, en apercevant Julie, elle eut un sourire. De longues cicatrices barraient son visage. Julie faillit pousser un cri de surprise : Parker ne montrait que rarement son visage. Après avoir rabattu sa capuche, elle les rejoignit. Toutes les cinq jetèrent un rapide coup d’œil autour d’elles pour s’assurer que personne ne les regardait. — C’est dingue ce qu’on s’apprête à faire, dit Mackenzie. Caitlin fronça les sourcils. — Tu ne vas pas te dégonfler ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   23 mars 2018
Du Nolan tout craché. Il était le type le plus populaire du lycée – beau, athlétique, charismatique, leader de tous les clubs dont il faisait partie. Et sa famille était la plus riche de la région. Impossible de faire trois kilomètres sans voir un nouveau lotissement et le panneau « Hotchkiss » ; ou de feuilleter un journal sans tomber sur une photo de la mère, sénatrice, en train d’inaugurer une boulangerie, une crèche, un jardin municipal ou une bibliothèque. Mais surtout, il y avait chez lui un je-ne-sais-quoi qui vous hypnotisait. Il suffisait d’un regard, d’une suggestion, d’un ordre, d’une remarque sarcastique, d’une humiliation – et vous étiez sous sa coupe. Pour la vie. Que vous le vouliez ou non, il contrôlait Beacon. « La loi dit ce que le roi veut », comme on dit. Et Nolan comptait autant d’amis inconditionnels que d’ennemis acharnés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sara Shepard (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sara Shepard
Pretty Little Liars les apparitions de Sara Shepard 1x7 et 5x24
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les menteuse adaptation en la série "Pretty Litlle Liars"

Au début de la saison 1, qu' elle fille revient d' Europe ?

Spencer
Hanna
Aria
Emily
Alison
Djenna

18 questions
96 lecteurs ont répondu
Thème : Les Menteuses, Tome 1 : Confidences de Sara ShepardCréer un quiz sur ce livre
.. ..