AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Farrah


Farrah
31 décembre 2010
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions du Bélial et Masse critique de Babelio.com qui m'ont permis de faire la connaissance de Lucius Shepard. Bien qu'il soit un auteur primé à de nombreuses reprises : 8 prix Locus, 1 Locus, 1 Nebula et 2 World Fantasy Award, rien que ça ? je n'avais pas encore eu l'occasion de plonger dans son univers, voilà qui est fait.


Sous des cieux étrangers est un recueil composé de cinq grandes, très grandes (une centaine de page chacune) nouvelles. Elles appartiennent plutôt au genre qu'on appelle "transfiction" et seule la première Bernacle Bill le spatial peut vraiment être qualifiée de science fiction au sens traditionnel : vaisseau spatial, espace et aventure. Tandis que Dead Money, Limbo et Des étoiles entrevues dans la pierre penchent vers le fantastique, Radieuse étoile verte est le récit d'une implacable vengeance.

Alors quel point commun entre ces 5 nouvelles ? je n'en vois que 2 : d'une part les histoires d'amour qui ponctuent chaque récit, rencontre de 2 êtres souvent déçus par la vie dont les âmes se complètent et se renforcent dans une vie commune ; et d'autre part les personnages principaux, sortes de gangsters, de vrais durs à qui on ne l'a fait pas mais qui gardent quelque part suffisamment d'humanité pour qu'on puisse s'y attacher. Des personnages complexes délivrant une réflexion sur l'Homme et sa place dans l'univers, sur la société et ses dérives.

Le style de Shepard est somptueux, emprunt de poésie et de grandeur et je ne résiste pas à l'envie de vous mettre un court extrait de Limbo afin que vous puissiez en profiter :

La journée était fraiche mais ensoleillée, et le petit lac, un ovale étiré d'un bleu foncé minéral, lui rappela une antique broche en lapis-lazuli qui avait appartenu à sa mère. Il était entouré de collines boisées et son pourtour se partageait entre falaises rocheuses et plages de sable gris-brun.

Jean Daniel Brèque a fait là un excellent travail de traduction.

Je pense qu'il s'agit du livre idéal à transmettre aux amateurs de beaux textes littéraires mais qui pensent que la Science-fiction n'a rien à leur offrir. La beauté du style, les métaphores imagées, les caractères complexes des personnages le tout mâtiné d'une légère touche de surnaturel ou de Science-fiction devrait leur permettre d'entrer en douceur dans le genre. Et franchement si Shepard ni arrive pas, alors qui ?

Pour ma part, malgré tout ce que je viens de vous dire, je n'ai pas totalement été convaincue et j'ai eu plutôt du mal à m'approprier les nouvelles - à part peut être Dead money - et je ne comprends toujours pas pourquoi. Je ne suis pas seule dans ce cas, j'ai eu l'occasion d'en discuter avec une collègue qui a eu le même sentiment sans parvenir non plus à clairement définir ce qui cloche.
Tant pis, peut être est-ce comme ça avec certains livres, qu'en pensez-vous ?
Lien : http://brindaventure.blogspo..
Commenter  J’apprécie          63



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (4)voir plus