AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Démon tome 1 sur 4
EAN : 9782366242317
168 pages
Cambourakis (05/10/2016)
4.09/5   40 notes
Résumé :
Jimmy Yee est immortel. Quelle que soit sa volonté d'en finir, quelle que soit la manière dont il s'y prend, impossible de parvenir à mourir. Serait-il devenu fou ? Ou est-il réellement mort et désormais en enfer ? Après chaque tentative de suicide, il se réveille désespérément lucide. Soudain prêt à anéantir le monde pour comprendre ce qui lui arrive, Jimmy Yee se retrouve au centre d'une folle histoire qui va faire de lui un des hommes les plus recherchés des Etat... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
jamiK
  27 février 2020
Début d'histoire très déconcertant, le personnage se suicide cinq fois d'affilée et de façons différentes... Avec un trait simple, presque naïf, schématique, et une bichromie minimaliste, Jason Shiga crée une ambiance mystérieuse, il nous amène là où on ne s'attend pas. D'une ambiance chirurgicale et froide, triste et morbide, on évolue vers un road movie ébouriffant digne d'un Tarantino, je vais me précipiter pour lire la suite.
Commenter  J’apprécie          190
Noctenbule
  08 avril 2017
Presque tous les libraires bd sont unanimes. Ce comics est une pépite à côté de laquelle il ne faut pas passer. Alors, il ne me restait plus qu'une chose à faire. Trouver la bd pour me plonger dans un univers loufoque à l'humour noir.
Jason Shiga a mis près de deux ans pour boucler le projet Demon. Environ 720 pages pré-publiées sur son site web. Puis deux maisons d'édition, une française, les éditions Cambourakis et une américaine, First Second qui vont publier simultanément l'ensemble sous forme de quatre tomes, d'ici mars 2018.
L'histoire est assez particulière. le personnage principal ne peut pas mourir. Mais reste t'il de son identité et de son humanité? Ne vous inquiétez pas, ce sujet n'est pas abordé dans l'histoire. On n'est pas une histoire d'introspection. Déjà, il faut qu'il faut comprenne ce qu'il lui arrive et après il va choisir une nouvelle vie. En apparence, cela à l'air tout facile mais le concret des bulles, c'est une autre histoire.
Le récit est très dynamique avec des scènes d'actions qui vont laisser de très nombreux cadavres, qui vont nécessiter des courses poursuites, des scènes de suicides.... le tout servi avec une très grosse dose d'humour noir. Par exemple, il y a une scène qui m'a fait rire, c'est quand le gars tout nu dans une cellule doit se tuer. A sa disposition : juste un morceau de papier toilette resté coincé dans son anus et son imagination. Il n'y a qu'une seule et unique solution. Durcir le morceau de papier toilette avec des couches successives de sperme qui se durcira à l'air. Il faut une sacré imagination pour créer une tel scène.
L'ensemble est réalisé dans un style graphique minimaliste, naïf et tout en rondeur permettant de mettre en avant l'histoire. L'oeil ne se fatigue pas trop avec les détails où les couleurs. Une certaine cohérence se créer case après case grâce à la mise en place des énigmes liées en partie au cas particulier de Jimmy Yee et à l'enquête policière menée par le FBI.
Jason Shiga afin de ne pas surprendre son lecteur, il explique tout dans l'avant-propos : "Si vous êtes un enfant, merci de reposer ce livre calmement et de vous en aller. Les personnages disent des gros mots réservées aux adultes. Par exemple, le meurtre, les relations sexuelles homme-chameau ou l'usage de stupéfiants. Et passez votre bac d'abord. Mais si vous êtes un adulte, oh là là! laissez-moi vous dire que cette histoire va vous faire halluciner! Vous êtes parti pour un de ces kifs!" .
Il avoue avoir réalisé un vieux rêve : "celui de franchir les limites de la décadence et du bon goût à toutes les pages." Si vous aviez encore un doute encore sur la véracité du road trip déliro-sanguinolant. J'espère vous avoir convaincu que ce comics n'est pas à mettre entre toutes les mains. Mais si vous aimez l'humour noir, vous risquez de vouloir l'acheter pour le mettre dans votre bibliothèque.
Un conte cruel et drôle qui saura en surprendre plus d'un. Attention, quand vous aurez commencé, vous ne pourrez plus vous arrêter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vexiana
  16 décembre 2020
Au début, malgré le titre, je n'ai pas trop compris ce que je lisais.
Rodée aux films de SF et aux paradoxes des voyages dans le temps, je ne comprenais pas la logique des premières planches.
Et puis, tout s'éclaire...et c'était génial.
Quelle bonne idée, bien menée, bien rythmée et très addictive. C'est très inventif et la BD se dévore à une vitesse folle.
Bon, c'est plutôt trash et il ne faut pas être vite choqué.
Moi, j'ai passé un très bon moment et je regrette de ne pas avoir la suite à disposition.
Commenter  J’apprécie          90
lanard
  28 novembre 2016
A la lecture des premières pages on pense au film "Un jour sans fin" (Groundhog Day ou le Jour de la marmotte au Québec). Dans un motel dont toutes les chambres sont identiques, Jimmy Yee se suicide et se réveille dans la même chambre quelques minutes plus tard comme l'atteste le réveil matin de la chambre (contrairement à celui de Bill Murray dans le film qui redémarre obstinément la même journée). En réalité nous sommes en pleine démonologie, mais une démonologie à la Jason Shiga, c'est-à-dire pétrie de logique.

Lorsque après avoir renoncé au suicide dans le motel, Jimmy se jette sous les roues d'un camion, le démon de Jimmy va investir le corps du chauffeur routier.
Ce genre d'embrouille est déjà bien difficile à expliquer à la police. Cependant, le cas Jimmy a fini par interpeller la Police fédérale qui semble avoir pris toute mesure de l'étonnant pouvoir du démon Jimmy Yee.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ellexa
  24 avril 2021
Après un tragique accident, Jimmy Yee décide de se suicider. Sauf que... Jimmy ne peut pas mourir. Pourquoi ? C'est un démon ? Peut-être. Mystère. Mais ce qu'il sait, c'est qu'il peut prendre possession de la personne la plus proche de son ancien corps, et ça... Ça l'arrange pas mal le Jimmy.
Après plusieurs suicides, Jimmy se fait arrêter et est maintenu en observation par un agent spécial. Et plus inventif que jamais, notre super Jimmy va réussir à s'échapper de sa cellule. Enfin, "sa cellule", c'est vite dit.
Une lecture étrangement addictive : un chapitre en entraîne un suivant, et un autre, et encore un. Une idée simple traitée au maximum, bien faite et bien menée, c'est vraiment bon ! J'ai hâte de lire la suite.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
ActuaBD   01 juin 2017
L’intrigue est palpitante, le scénario ébouriffant, les rebondissements sont légion : si le style graphique est minimaliste, presque naïf, on se régale à la lecture de cette série si novatrice, où le brio de l’auteur s’exprime également dans un humour souvent immoral.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   06 décembre 2016
Riche et admirablement réalisé, Demon se révèle être avant tout un excellent récit jouant sur les stéréotypes : suspens, rebondissements à gogo, références au cinéma, etc. sont au programme.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   25 octobre 2016
A l’appui d’un trait naïf et rond ultra-fluide, l’auteur nous embarque dans son petit monde aux vertigineuses complications et diversion
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
NievaNieva   21 novembre 2016
— Je crois que tu as tué Jimmy Yee et que t'as essayé de maquiller ça en suicide. D'ailleurs on sait que t'étais au Sunbeam la nuit de sa mort. On a trouvé quatre autres corps au motel et je crois que c'est toi aussi qui les as tués.
— Ça s'est pas tout à fait passé comme ça, inspecteur.
— Alors vas-y, dis-nous comment ça s'est passé.
— En fait, moi non plus je le savais pas. J'ai rassemblé les pièces du puzzle tout à l'heure dans la voiture. Je suis un démon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lunchlunch   05 mars 2017
Jimmy, m’oblige pas à tirer.
_ Ah ouais, t’as vu ça où ? J’ai un flingue. Toi, t’as un taser.
Commenter  J’apprécie          00
ieo9ieo9   04 mai 2017
Mais je devrais être mort!
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : suicideVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4702 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre