AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782505004127
192 pages
Éditeur : Kana (16/01/2009)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 68 notes)
Résumé :
Tout les oppose mais c'est ce qui pourrait les réunir !
Au collège, Sawako suscite peur et incompréhension à cause de son apparence. À l'opposé, Kazehaya est un jeune homme charmant que tout le monde considère comme son ami. À son contact, Sawako commence peu à peu à changer mais il est difficile de combattre les préjugés !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  27 juin 2013
Avec ses cheveux noirs et son teint diaphane, la mystérieuse Sawako est la terreur des élèves de son collège qui l'ont rebaptisée Sadako, du nom du fantôme dans le célèbre film d'horreur Ring. Les plus folles rumeurs courent à son sujet, on dit par exemple que celui qui croise son regard plus de 3 secondes,connaîtra un grand malheur 7 jours plus tard. Seul Kazehaya, l'élève le plus populaire du collège, la considère avec gentillesse. Il n'a pas peur de la saluer, de s'asseoir à ses côtés ni même de croiser son regard. Pour Sawako, c'est une joie sans nom! Elle vénère littéralement le garçon qui l'aide à s'ouvrir aux autres et à montrer sa vraie nature, optimiste et joyeuse. Petit à petit, d'autres élèves se rapprochent d'elle mais le doute persiste et les préjugés ont la vie dure.
Elle est l'ombre, il est la lumière. Elle inspire la terreur, il suscite toutes les sympathies. Ils n'ont rien en commun et pourtant ces deux-là vont se rapprocher et l'on voit déjà que le respect plein de pudeur de Sawako ne pourra que se transformer en sentiment amoureux au fil du temps. Kazehaya saura-t-il répondre à ses attentes ? Pour l'instant, il n'est qu'un bon camarade qui n'accepte pas que certains soient mis de côté. Il veut inclure Sawako dans le groupe et ses efforts en ce sens portent leurs fruits. Elle se fait des amies et un monde nouveau s'ouvre à elle. Elle découvre les joies de l'amitié et de la vie sociale.
Un shôjô romantique à souhait qui fait la part belle aux bons sentiments mais n'occulte pas la cruauté dont font preuve parfois les adolescents. Les dessins marquent d'ailleurs bien l'opposition entre Kazehaya, chaleureux et lumineux, et les "autres", ceux qui font circuler les rumeurs et sont représentés comme une entité sans visages.
Un bon premier tome qui sait susciter un certain attachement aux personnages et le désir d'en savoir plus, d'autant qu'il se termine par un rebondissement très accrocheur. A suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
Koneko-Chan
  19 janvier 2021
Petite relecture de Sawako, un manga que j'avais adoré découvrir il y a 12 ans, et que je n'avais jamais terminé. Ce que je compte bien faire cette année, en reprenant la série depuis le début ^^
On y suit les aventures de Sawako, une jeune fille timide qui apparaît aux yeux des autres comme une figure sombre et occulte dû à sa ressemblance avec “Sadako” l'héroïne du film d'horreur “The ring/Le cercle”. Ce qui fait qu'elle n'arrive pas à établir beaucoup de contact avec ses camarades de classe, ceux-ci ayant peur d'elle “il paraît que si tu regardes Sadako dans les yeux plus de 3 secondes, tu seras maudit”. Jusqu'à ce qu'elle croise la route de Kazehaya, qui,touchée par le sourire qu'elle a affichée lorsqu'il l'a remerciée (elle a tellement l'habitude qu'on lui dise “Désolééééé” à la place d'un remerciement), veut se rapprocher d'elle. Sawako va alors avoir plus confiance en elle et s'ouvrir plus aux autres.
C'est ce que relate ce manga, et j'adore suivre l'évolution de Sawako. Son personnage est très touchant, elle est tellement avenante et gentille… Un peu comme une Tohru Honda (le côté sombre/sinistre en plus). Et Kazehaya ahlala est-ce que j'en parle ? C'est un de mes héros de shôjos favoris, il est tellement prévenant envers Sawako, il est franc, gentil… possessif aussi haha Il n'a pas un côté “dark” comme la plupart des lead masculins, il a juste des préoccupations normales d'ado. Voilà pour les personnages principaux, passons aux personnages secondaires : on a Yano et Yoshida auprès de qui Sadako va s'ouvrir. Leur amitié est émouvante, de plus j'adore ces deux personnages. Il y a Ryu aussi, l'ami d'enfance de Yoshida, que j'apprécie également. Et Pin, ce prof très familier qui sait aussi bien se ridiculiser que donner de belles leçons de morale… et d'autres qui apparaîtront au fil de la série ^^ Tout ce petit monde gravite autour de Sawako, et j'apprécie que la mangaka développe ses personnages secondaires et ne se concentre pas uniquement sur les personnages principaux
Tout se fait en douceur, le rythme des tomes est assez lent mais ça fait du bien de lire ce genre de shôjo de temps en temps (par contre l'anime est 10 fois plus lent, j'ai laissé tombé vers la fin de la saison 1…). Les graphismes sont superbes, la plume de la mangaka est très douce, et elle met bien l'accent sur les expressions (surtout celles de Sawako, un régal :D).
Un shôjo coup de coeur pour ma part ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mariloup
  08 mai 2020
Sawako est un shojo très connu, c'est une longue série de 30 tomes. Mais je n'ai jamais cherché à découvrir pourquoi un si franc succès. J'en ai donc profité récemment grâce aux éditions Kana pour me faire un avis. Sawako a un physique qui fait peur aux autres: pâle, longs cheveux noirs, des difficultés pour communiquer avec les autres... Les élèves la repoussent continuellement mais un garçon se démarque, la traite normalement, elle l'apprécie beaucoup pour cela. Il est d'une gentillesse incroyable, d'une sincérité folle et c'est grâce à lui qu'elle va tenter d'aller vers les autres, de changer son image. Les dessins datent un peu mais ils sont en vérité pas mal du tout. C'est pas mal, c'est mignon et il y a une belle évolution de Sawako. Mais j'ai peur que ce ne soit répétitif et puis, 30 tomes, ça fait peur et donc je ne pense pas me lancer dans cette longue saga mais en tout cas, c'était bien de pouvoir au moins lire le tome 1.
Commenter  J’apprécie          20
Erik_
  21 décembre 2020
Ce shojo joue sur un pitch assez simpliste et racoleur: comment une fille flippante et impopulaire tombe sur le garçon le plus sympathique de l'école qui essaye de l'ouvrir aux autres.
Un film en a même été tiré en 2010 et deux jeux ont été produits au Japon sur la Nintendo DS pour ceux que cela intéresse. le thème est celui de lutter contre les préjugés. C'est beau dans le principe mais naïf dans l'interprétation. On va très vite tourner en rond passé le premier tome.
Je ne vais pas avoir d'indulgence dans ma note malgré le fait que c'est un shojo qui se laisse assez vite lire. Je suis simplement un peu lassé de ces mangas qui n'apportent strictement rien. Je tiens à préciser qu'ils apportent sans doute des choses à des adolescentes qui croient encore au prince charmant avec plein de sentiments affectueux. Elles rêvent toutes d'épouser le prince William et de devenir belles, riches et célèbres. Barbara Cartland en avait fait son fond de commerce. Un shojo, c'est cela avant tout. Les mêmes histoires qui se répètent inlassablement.
A noter tout de même qu'en 2008, ce manga est nominé pour le premier prix Manga Taishō et a gagné le prix du meilleur shōjo lors du 32e Prix du manga Kōdansha. La série compte déjà 23 tomes au Japon. Bref, elle a son public et je n'en fais pas partie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LOccitanelitteraire
  17 juillet 2015
Avant tout - et comme beaucoup de manga - je savais déjà que l'héroïne allait être timide et naïve, et que le héros serait forcément gentil à part mais ça ne m'a pas du tout dérangée parce - soyons honnête lorsque l'on lit un Shôjo, on sait très bien à quoi s'attendre dans les grandes lignes.
Cependant ce qui m'a vraiment plu dans ce Shôjo, c'est tout l'aspect sur le harcèlement scolaire et surtout sur le fait de s'intégrer ou non lorsque l'on est différent des autres.
Bon, d'accord le sujet est abordé de manière très légère mais j'ai vraiment appréciée le traitement de l'aspect assez singulier de Sawako, qui est mise à l'écart de la classe parce qu'elle est différente physiquement du reste de ses camarades.
Alors qu'elle a des qualités indéniables que beaucoup d'autres de ses camarades n'ont pas et qui provoque quelques chamboulements dans l'histoire notamment lorsque le garçon le plus populaire de l'école se rapproche d'elle.
En effet, Kazehaya a tout pour plaire et est le complet opposé de Sawako et pourtant l'auteur permet a ses deux protagonistes de tisser un lien qui va amener Sawako à s'ouvrir aux autres et à Kazehaya a se dévoiler d'avantages se qui se cache derrière son sourire d'ange.
Enfin bref...Un manga que j'ai beaucoup aimée, et qui - sans révolutionner le genre - apporte beaucoup de fraîcheur au manga Shôjo, et met l'accent sur un problème sociale, tout en légèreté et en finesse.
Lien : http://bookymary.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°132 - décembre 2009 - Sawako Kuronuma est une lycéenne de 15 ans qui n'est absolument pas intégrée à sa classe. Elle est surnommée Sadako en référence au personnage du film The Ring, tant la ressemblance physique est flagrante et tant elle terrorise ses camarades qui lui inventent des pouvoirs imaginaires. Dans sa classe, seul Kazehaya, un jeune garçon, la traite normalement et devient son idole depuis qu'il l'a remerciée. À son contact, elle va reprendre confiance en elle et s'ouvrir à quelques camarades de classe ; mais les rumeurs ne sont jamais loin.
Sawako est un manga vraiment original dans l'importante production shojo. Il se distingue par un graphisme réaliste de bonne facture accompagné de nombreuses cases où les personnages sont déformés. Ce mélange entre aspect sérieux et humour apporte beaucoup à l'histoire d'amour qui se dessine. Si celle-ci peut sembler classique au premier abord, le parcours initiatique de Sawako dont on sent les premières métamorphoses dans ce volume, en est le point le plus important. Un premier tome particulièrement réussi qui s'achève sur un rebondissement tout à fait bienvenu. Vivement la suite ! Sébastien Féranec
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
boumabouma   26 novembre 2015
Il y a toujours une prochaine fois.
Les choses ne peuvent pas changer d'un seul coup.
Commenter  J’apprécie          40
Erik_Erik_   21 décembre 2020
Tout les oppose mais c'est ce qui pourrait les réunir !
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Video de Karuho Shiina (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karuho Shiina
Kimi ni Todoke (Sawako) - Ending
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
980 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

.. ..