AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782756020402
224 pages
Akata (30/06/2010)
4.48/5   89 notes
Résumé :

Un ogre rouge débarque à Saga ?! Cette créature terrifiante se révèle être un ethnologue américain venu découvrir le coeur du Japon rural. Akihiro et sa grand-mère vont l'initier aux vertus des traditions et à la grandeur d'âme des habitants de Saga, en l'accueillant chez eux et en luttant avec lui pour préserver de vieux arbres chargés d'histoires...

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
mh17
  28 janvier 2021
Encore un volume formidable les amis !
D'abord un géant rouge débarque à Saga ! Akihiro et Nanri prennent la poudre d'escampette et sacrée mamie tombe dans les pommes ! Mais Mister James est un gentil ethnologue américain, le genre chemise à carreaux du Montana. Il va vite se sentir bien chez mamie contrairement au petit monsieur coincé de la mairie qui sert de traducteur. le géant attire la foule du patelin. Akihiro et Nanri bisquent ...Pour remercier Mamie, Mister James promet de cuisiner une spécialité américaine. du biftek ! du biftek ?
Ensuite il y a l'épisode avec le chien Carp paraît-il mais moi je ne l'ai pas. A la place j'ai de nouveau le début du premier épisode. Méfiez-vous donc si vous achetez ce volume. Déjà que les couvertures n'ont rien à voir avec le contenu...
Dans l'épisode suivant un petit citadin surdoué vient passer ses vacances chez ses grands parents paternels. Un petit binoclard bien blanc avec des dents acérées et toujours en pétard. Il ne veut pas jouer dehors, il reste enfermé, plongé dans ses bouquins. Il méprise Akihiro et surtout Nanri, Mais ils ne se laissent pas faire et le défient en calcul d'un genre..d'un genre où ils ne peuvent être battus. le père débarque, celui-ci est très populaire dans le village et son gamin qui n'a pas de copain s'en étonne. Akihiro, Nanri et mamie vont se charger de lui apprendre les valeurs d'entraide et de partage avec la complicité du papa qui a retrouvé ses copains. C'est sans compter sur l'arrivée de la mère...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          186
Juliedlbrt
  17 décembre 2014
Une de mes séries de manga préférées, si ce n'est MA série de manga préférée. Akihiro, un jeune garçon un peu turbulent, vit avec sa grand-mère à la campagne. Il y a apprend à apprécier les petits bonheurs du quotidien et à vivre sans le sou. J'ai surtout aimé ces deux personnages qui sont très attachants et la relation qui va se développer entre eux. L'histoire est touchante, c'est raconté impeccablement, on passe du rire aux larmes sans que cela vire au drame.
Commenter  J’apprécie          80
pycrozet
  19 novembre 2017
Digne des 6 premiers
Ce 7e tome est centré sur l'arrivée de nouveaux personnages intéressants (un ethnologue américain, un très bon élève dont le père était populaire à Saga, etc.) Mamie Débrouille aide tout le monde, à commencer par elle-même, à relativiser les ennuis qui ne manquent pas de parsemer la vie de chacun. On retrouve donc dans ce numéro tout l'optimisme du reste de la série. Mon seul regret est qu'Akihiro, le jeune "héros", n'évolue pas davantage au fil des tomes : il s'est globalement figé dans un âge et une disposition d'esprit qui ont fait son succès au début de la série ; le tout devient donc un peu plus répétitif : ça me fait penser à la série de BD Léonard, dans laquelle, après une quinzaine d'albums, le disciple Basile ne fait plus que se prendre des coups de tromblon par son maître toute la journée et se blesser dès qu'il touche le moindre outil : pas facile, j'imagine, pour les scénaristes, de trouver l'équilibre entre prise de risque dans l'évolution des personnages et maintien des ingrédients qui fidélisent le lectorat... Ceci étant dit, le tome 7 d'Une Sacrée Mamie se lit avec plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
valreine
  27 mars 2018
une série dont j'ai démarré la lecture "comme ça", et puis je me suis attachée aux personnages, j'ai apprécié la sérénité de cette mamie d'une grande sagesse, généreuse, droite, sévère ET attentive à donner ce dont il a besoin à son petit-fils, qui lui a été confié par sa fille, laquelle vit à Hiroshima, doit travailler dur et ne peut garder près d'elle son fils cadet. un petit bonhomme pas doué pour l'école, mais formé à se débrouiller par une grand-mère pleine de ressources. il a appris à maîtriser la faim, à aller au bout de ses entreprises, appris tant et tant... je ne lis pas les volumes à la file, c'est chaque fois comme des retrouvailles, avec la certitude que je vais passer un moment de détente, sans niaiserie, parce que la vie dans ce Japon d'après guère n'est pas facile, mais plein d'espoir, encore nourri de la philosophie de vie de ceux qui sont pauvres d'argent, mais riches de leur coeur.
Commenter  J’apprécie          20
zazimuth
  30 mars 2017
Un très beau volume avec l'arrivée de Mister James, le gentil ogre rouge, un ethnologue américain (accompagné du petit monsieur de la mairie) qui s'attache au mode de vie d'Akihiro et sa grand-mère à la philosophie simple et pragmatique.
L'épisode dont Carp est le héros est aussi émouvant.
Et j'ai adoré voir le petit citadin en vacances découvrir et apprécier les vraies valeurs de l'enfance entraîné par Akihiro et Nanri.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Natty56Natty56   29 septembre 2012
Chacun possède un point fort !
Ça peut être les mathématiques, le sport ou le travail manuel.
L'école t'apporte des connaissances mais si tu ne les utilises pas à bon escient, elles resteront des trésors inexploités.
Commenter  J’apprécie          40
zazimuthzazimuth   30 mars 2017
Un concombre tordu ou une carotte abîmée ont le même goût que les autres une fois découpés et cuisinés. Pourquoi les jeter sous prétexte qu'ils ne sont pas beaux ? (p.22)
Commenter  J’apprécie          20
zazimuthzazimuth   30 mars 2017
- Que fais-tu à Saga tout seul ?
- Mon père est mort d'une maladie atomique. J'étais encore bébé, alors je ne me souviens pas de lui. (p.44-45)
Commenter  J’apprécie          20
Natty56Natty56   29 septembre 2012
Intellectuel ou manuel, riche ou pauvre...
Le temps qui passe est le même pour tout le monde.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
autres livres classés : japonVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1151 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre