AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Yukiko Seike (Illustrateur)
EAN : 9782811651657
Pika Edition (29/01/2020)
3.89/5   46 notes
Résumé :
Lors leur rentrée en CM1, le jeune Takaki rencontre Akari pour la première fois. Nouvelle dans cette école, elle vient de déménager à Tokyo. Habitués tous deux à changer de ville au gré des mutations professionnelles de leurs parents, les deux enfants se lient rapidement d’amitié. Mais la famille d’Akari est mutée dans le nord du Japon, puis celle de Takaki  doit partir pour Tanegashima, une île isolée du Sud... Parviendront-ils malgré la distance à maintenir le lie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 46 notes
5
7 avis
4
6 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Bouvy
  03 février 2020
Akari rentre dans une nouvelle école. C'est parents viennent d'être mutés à Tokyo. Ca arrive souvent qu'ils soient obligés de déménager. Elle est un peu perdue, surtout que Tokyo est immense pour elle qui vient de la campagne. Elle est encore en primaire et elle devient la curiosité pour les autres élèves. Mais un jeune garçon qui est dans sa classe s'inquiète d'elle car lui aussi est récemment arrivé à Tokyo car ses parents aussi déménagent régulièrement pour raison de mutation. Les deux enfants ont du mal à se fixer des repères et s'entraident mutuellement. Quelques années passent pendant lesquels ils cultivent une amitié singulière. Mais encore une fois, les parents d'Akari se voient dans l'obligation de déménager à l'autre bout du Japon. Les deux jeunes sont adolescents et leur amitié se transforme peu à peu en amour. Ils se promettent de s'écrire et de se revoir. Les parents du pauvre Takaki doivent à leur tour quitter Tokyo pour aller sur une île à l'autre bout du Japon. La distance entre les jeunes gens devient insurmontable mais ils promettent de s'écrire régulièrement. le temps passe et …
Cette série m'intriguait. Je ne savais pas grand-chose d'elle. Cinq centimètres par seconde, qu'est-ce que cela pouvait bien être. Il semble que c'est la vitesse de la chute d'un pétale de cerisier. le cerisier, arbre ô combien symbolique au Japon, avec sa floraison éphémère qui, quelques jours par an, illumine le printemps. Rendez-vous romantique sous cet arbre plain de charme. Il devient le lien qui soude l'amitié des deux jeunes gens. Ils sont tout deux un peu désoeuvrés de devoir sans cesse, changer de lieu de vie. Il est difficile de s'attacher, de rencontrer des mais durables et d'entretenir des souvenirs communs. L'adage loin des yeux loin du coeur n'a jamais été aussi vrai pour Akari et Takaki. Nous pouvons aussi nous poser la question. Que reste t'il de nos souvenirs d'enfance, de nos amours adolescentes. Un peu de nostalgie, parfois, une idéalisation mensongère ? de plus, grandir, devenir adulte en s'étant perdu de vue, il y a peu de chance de se revoir à nouveau avec le même regard. Comme c'est si bien raconté dans ce manga, s'écrire et encore s'écrire pour finir à n'avoir plus rien à se raconter dis ce n'est qu'avec l'éloignement, nous sommes devenus de parfaits inconnus l'un pour l'autre. Les retrouvailles entre les deux jeunes gens maintenant devenu adolescents semblent devenues improbables. Que noirs réserve la suite de ce manga empli de tendresse, de sensibilité et de nostalgie, de quoi faire fondre mon coeur guimauve. le graphisme est magnifique, les paysages sont somptueux. Je peux lui reprocher l''imprécision des bulles, j'ai eu parfois du mal à sa pour qui des deux personnages émettait le dialogue mais dan l'ensemble, j'ai apprécié ce manga, assez pour attendre le deuxième tome. Lu comme à mon habitude en numérique avec sur KINDLE, une très belle numérisation.
Personnages :
Takaki Tôno : jeune garçon qui vit pour l'instant à Tokyo car ses parents déménagent souvent pour raison professionnelles. Il est assez solitaire et s'adapte difficilement à la grande ville. Avant Tokyo, il était à Nagano. Il est le premier à accueillir la nouvelle qui arrive à l'école, qui, comme lui, déménage souvent en fonction des mutations professionnelles de ses parents. C'est le personnage principal.
Akari Shinokara : jeune fille qui arrive à Tokyo car ses parents y sont mutés pour leur travail. Elle est un peu perdue mais rencontre dans sa nouvelle école Takaki avec qui elle se lie d'amitié. Les deux jeunes gens vont partager beaucoup de centres d'intérêt commun avant qu'elle ne déménage à nouveau pour Iwafume, une ville très éloignée de Tokyo.
Kanae : Jeune fille qui habite sur l'île de Tanegashina. C'est l'île d'où le Japon envoie ses fusées vers l'espace. Elle rencontre Takaki qui vient de déménager avec ses parents sur l'île et elle est amoureuse de lui mais n'ose pas lui avouer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MassLunar
  19 février 2020
5 centimètres par seconde , c'est d'abord un remarquable film d'animation réalisé par Makoto Shinkai qui a également signé Your Name, autre film d'animation adapté par la suite en manga, un titre très apprécié.
Il faut croire que les oeuvres de Mr Shinkai s'avèrent très attrayantes pour le format manga : des histoires touchantes, parfois originales comme l'échange d'identité dans Your Name, avec toujours une certaine mélancolie pleine de noblesse sur l'air du temps qui passe et la relation chère entre deux êtres.
5 cm per second privilégié la carte du réalisme contrairement à Your Name. Cette adaptation manga nous conte une simple histoire d'amour entre deux collégiens qui se heurte à la séparation géographique. Deux vies obligées de déménager qui tente pourtant de garder contact. C'est juste, c'est beau et c'est simple. Pour moi, ce titre en deux tomes est tout simplement un coup de coeur.
Makoto Shinkai a confié les soins du graphisme à Yukiko Seike , une débutante professionnellement parlant qui réalise un travail de qualité ! Plutôt épatante pour un premier essai , la mangaka fait preuve de beaucoup de maturité dans son dessin. Certes, elle est déjà sans doute aidée par la force cinématographique du film d'animation de base mais on peut noter quand même un certain talent dans le dessin tout en profondeur des environnements. Que ce soit un couloir de collège, une simple rue, quelques paysages enneigés sous la nuit, Yukiko Seike parvint à cerner chaque décor. Son dessin nous captive dans cette tendre histoire riche en mélancolie.
Rien que pour sa remarquable séquence du train et du compte-à-rebours, ce premier volume de 5 cm per second vaut le coup d'oeil et la lecture. Ce titre reste intense et ne s'enfonce pas dans une morosité ambiante et amère sur le temps qui passe. D'ailleurs l'introduction tout en couleur est un efficace point d'amorce qui nous pousse à lire la suite.
J'ai été un petit peu moins emballé par la seconde partie du titre qui introduit un nouveau personnage mais cela n'atténue pas la qualité de l'intrigue ni le dessin de Yukiko Seike.
Petit coup de coeur pour celles et ceux qui aiment les mangas slice of life mature, réaliste et agréable. Des mangas qui sont porteurs d'une poésie certaine sur un regard plus terre-à-terre.
5 cm per second est une très bonne adaptation manga. Elle peut d'ailleurs pousser à découvrir le film d'animation de base. Mais plus qu'une adaptation, c'est un excellent titre à part entière. Captivant , juste et poétique. Difficile de résister à la tendresse silencieuse qui anime ce titre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lesvoyagesdely
  08 février 2020
Une bonne partie d'entre nous ont sans doute connu et vu le film diffusé il y a quelques années déjà : « 5 centimètres par seconde » de Makoto Shinkai. C'est l'occasion de replonger dans cette histoire aussi belle que triste, qui respire une certaine mélancolie. le manga sera en deux tomes. le graphisme est très agréable, et les sentiments parviennent jusqu'au lecteur.
C'est la jeune femme, Akari, dans une version déjà assez grande, qui fait la couverture du premier tome. Et de la même manière, Takaki fera la couverture du second tome. Ils ont tous les deux un air mélancolique, et des pétales de cerisier qui tombent sur eux. le titre est relié au cerisier et à leur histoire. Les pétales de cerisier tombent à la vitesse de 5 centimètres par seconde. Tout a commencé comme bien des histoires, Akari et Takaki se sont rencontrés à l'école primaire, et ils ont tout de suite sympathisé, et des liens les unissent. Tous les deux ont des parents qui déménagent souvent et y sont habitués. Akari vient juste d'arriver à Tokyo, alors que Takaki est arrivé un peu avant et peut lui servir de guide. Ils partagent de tendres moments de complicité, qui feront sourire le lecteur. Un amour de la lecture, des sciences entre autres.
Mais c'est un peu plus compliqué quand leur classe les épingle comme des amoureux. Rien ne devait les séparer. Ils se protégeaient, passaient du temps ensemble, s'entendaient bien et partageaient pas mal de choses. Mais petit à petit à un âge charnière, où tout change très vite, y compris le corps, la vie joue avec eux. D'abord en n'étant plus dans la même classe, mais ensuite l'un d'eux doit déménager. Comment maintenir le lien ? Comment garder cette chose précieuse qu'ils ont tissé ? Ils s'écrivent, du moins au départ. Ils vont même se revoir avant d'être encore plus séparés. du moins, c'est leur projet, je vous laisse le soin de découvrir si cela se concrétise. Au départ, ils tiennent bon dans leur correspondance.
Mais d'actes manqués en actes manqués, la vie les a séparé, et ils ne savent pas ce que vit l'autre. Ils sont trop éloignés physiquement, ils se perdent de vue. Mais leur coeur a-t-il vraiment oublier ? Dans une des dernières parties nous voyons juste Takaki et une jeune demoiselle amoureuse de lui : Kanae.
Ils pensaient rester toujours ensemble. Une complicité unique les reliait, mais la vie les a séparé. Que va devenir leur relation ? Vont-ils se revoir ? Nous sentons qu'ils sont liés, mais que c'est compliqué, sans savoir ce que l'autre est devenu. C'est une belle histoire, qui est également triste, mélancolique, et poétique. Ils sont particulièrement adorable à l'instant de leur rencontre, à l'école primaire, avec tout ce qu'ils partagent et leurs échanges. Une très belle et émouvante histoire sur l'amour à distance, qui est de surcroit un amour d'enfance, le premier.
Makoto Shinkai n'a pas son pareil pour émouvoir nos coeurs et nous mettre les larmes aux yeux. le dessin de Seike Yukiko permet joliment à l'histoire de prendre vie dans le manga, certains plans sont magnifiques et dégagent vraiment quelque chose, surtout quand ils sont tous les deux ensemble. Nous ne découvrirons la suite et fin de leur histoire niveau manga que le 04 mars. Vivement. Une jolie initiative des éditions Pika d'avoir rendu le manga disponible en France.
Lien : https://lesvoyagesdely.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lesecondsouffle
  11 septembre 2021
Akari et Takaki ne sont qu'en primaire lorsqu'ils se rencontrent. Akari est nouvelle dans l'école et Takaki n'est lui non plus pas là depuis longtemps. En effet, les deux enfants sont habitués à déménager pour le travail de leurs parents. Entre eux se crée un lien unique, une amitié qui évoluera en de forts sentiments qui pour l'un et l'autre les feront pour la première fois tomber amoureux. Une rencontre inoubliable qui va pourtant devoir être détachée et à distance puisque Akari est amenée a déménager à nouveau. La tristesse s'empare de ces deux jolies âmes qui ne demandaient qu'à rester unies. Pour maintenir le lien, ils vont prendre la décision de s'écrire des lettres. Malheureusement avec le temps, leurs correspondances se font distantes jusqu'à prendre fin. Mais Takaki sera rongé par cet amour perdu, qu'il enfouira au plus profond de son coeur avec les années, en essayant tant bien que mal de refaire sa vie sans jamais y arriver. Il fera la rencontre d'une jeune femme du nom de Kanae lorsqu'il sera adolescent, qui sera éprise de lui, comme lui l'est avec Akari. Elle connaîtra à son tour un amour à sens unique et n'arrivera pas non plus à faire le deuil de cette relation tant convoité.
C'est une sublime saga qui est véritablement délicate. Beaucoup de sentiments forts sont palpables et pourtant les personnages ont du mal à avouer les leurs et à trouver le véritable bonheur. J'ai aussi acheté le roman que je vais lire très prochainement. Plutôt hâte d'ailleurs car pour le chapitre final je suis légèrement resté sur ma faim, j'espère avoir un peu plus de détails grâce au roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Erik_
  05 décembre 2020
La thématique de ce manga est l'amour malgré la distance. En effet, nous avons droit à un lycéen et une lycéenne sans cesse ballottés de villes en villes au gré des mutations professionnelles des parents. Il semble difficile de construire une relation dans ces conditions un peu particulières.
Lorsque l'un d'eux est séparé alors qu'ils ne se sont pas encore déclarés leur amour, cela devient compliqué à gérer. Et pourtant...
J'avoue que j'ai eu beaucoup de mal sur la partie graphique qui est beaucoup trop légères à mon sens. Ce n'est pas très soigné au niveau des détails. Pour autant, ce design ne demeure pas sans effet.
Par ailleurs, j'ai également eu des difficultés lors des dialogues car on ne sait pas quel personnage entame la conversation. Une petite flèche dans les bulles aurait été la bienvenue.
Là encore, cela s'inspire d'un film d'animation japonaise sorti en 2007.
Au final, une oeuvre en deux volumes qui possède son charme. C'est doux, poétique et mélancolique.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
NievaNieva   20 octobre 2020
— Un magnifique cerisier...
— Oui...
— Et une bibliothèque pleine de livres intéressants... Maintenant, j'ai trouvé deux endroits que j'aime !
Commenter  J’apprécie          70
BouvyBouvy   02 février 2020
Nous deux… ne sommes-nous plus qu’un souvenir ?
Commenter  J’apprécie          130
MassLunarMassLunar   19 février 2020
Dans cet endroit qui m'est inconnu, à quoi penses-tu ?

Nous deux? ne sommes nous plus qu'un souvenir ?
Commenter  J’apprécie          10
Stephanie39Stephanie39   11 août 2021
Arrête de nous ramener à la réalité...
Commenter  J’apprécie          40
pommerougepommerouge   18 avril 2020
Peut-être que tu ne me reconnaîtrais pas, si tu tombais sur moi par hasard... J'imagine que toi aussi... Tu as dû bien changer de ton côté. Petit à petit...On va changer toi et moi...
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Makoto Shinkai (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Makoto Shinkai
Vidéo de Makoto Shinkai
autres livres classés : séparationVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox