AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811649492
Éditeur : Pika Edition (21/08/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Entre Eniale et Dewiela, la guerre est déclarée ! Rivales dans la chasse aux âmes ou aux nouvelles recrues, les deux amies semblent irréconciliables. Trouveront-elles un terrain d’entente ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  29 août 2019
On retrouve les rivales Dewi la démone et Eniale l'ange dans leurs collectes d'âmes…

Dans "Le Dieu, le Japon et la lycéenne", Dewi et Eniale espèrent faire exploser leurs quotas en amenant en enfer ou au paradis les milliers de fantômes qui hantent le pays du soleil levant… Sauf qu'où qu'elles aillent elles sont pourchassées l'une et l'autre par l'une des multiples pour ne pas dire infinies divinités shintoïstes qui prennent un pauvre prêtresse adolescente pour vaisseau… Comme Dewi et Eniale s'acharnent à foutre le bordel, Dieu lui-même est obligé de venir présenter ses excuses (qui prennent la forme d'une cargaison entière de bouteilles de Romanée-Conti) !
Dans "Les Roses, le coup de feu et le curé" et "Le Démon, les zombies et les amants", Eniale doit enquêter sur un prêtre exorciste beau gosse destiné à devenir un Saint et un Ange dont le nom a disparu des Tables du Destin. Il va de soit que Dewi est sa première suspecte, mais l'affaire est plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord. Car Mark Burrought est tombé fou amoureux d'une pécheresse condamnée à l'enfer, et il est prêt à devenir un démon pour rejoindre son amante dans les abysses quitte à déclencher une apocalypse zombie dans le processus. Sauf que la pécheresse en question trouve Mark Burrought plus sexy en ange qu'en démon...
"Le Chat, le soleil couchant et la cène" est un récit très touchant. Dewi récupère au jeu non des âmes mais des contrats de damnation… Coup de chance, le prochain contrat à expiration est située sur la Côté d'Azur ; coup de malchance elle se retrouve dans un petit village de l'arrière-pays en compagnie de la plus gentille vieille dame qui ait jamais existé ! En attendant le retour de son fils déjà vieux loup de mer, elle reçoit Dewi puis ses associés / subordonnés avec la plus grande générosité du monde… La parodie de la Cène est une ode à l'art de vivre à la française, mais nous sommes dans un récit à chute et quand Dewi apprend qui est le véritable signataire du contrat, elle n'a pas le courage d'accomplir sa tâche… Je vous laisse découvrir tout cela tellement c'est riche en émotions !
Dans "La Mer, les boucles d'oreilles et la musique angélique", Dewi est une fois de plus victime de la cleptomanie d'Eniale concernant les accessoires de mode. Dewi n'en démord pas : Eniale doit retrouver la boucle d'oreille qu'elle a perdue en mer… Eniale qui voit bien qu'elle a blessée sa meilleure amie / ennemie décide de tout faire pour se faire pardonner, et met à contribution l'ingénieur divin et l'orchestre divin pour retrouver la boucle d'oreille perdue sauf que comme d'habitude les choses dégénèrent à une échelle cataclysmique ! Ce n'est pas la Mer Rouge qui est fendue en deux, mais l'Océan Atlantique !!!

Le plaisir de la découverte n'est plus là mais cela reste très sympa. On sent qu'humainement l'auteure est capable de grandes choses, mais ce qui retient l'attention reste les graphismes qui mettent à l'honneur les courbes et les sous-vêtements de l'ange et de la démone cartoonesques. Pour une fois que le fan-service est bien géré, et est c'est assez rare pour le signaler, il faut autant que possible en profiter !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
florencem
  05 septembre 2019
Un tome deux dans la lignée du premier avec de petites histoires qui se suivent sans vraiment de fil conducteur. Pour ma part, cela ne me dérange pas surtout quand on sait que la série ne fait que trois volumes. Ce que je déteste, c'est quand un auteur ne va pas au bout de son histoire mais là, ici, on sait à quoi s'attendre.
La première histoire nous emmène au Japon. Un joli clin d'oeil par rapport au pays d'origine de la mangaka et qui met aussi en avant une autre religion. J'ai trouvé un petit trop de redondance dans les gags, mais il était très sympathique de voir deux religions se côtoyer et surtout « vivre » ensemble. Un joli message de la part de l'auteur.
Les autres chapitres sont plus centrés sur la relation entre Dewi et Eni, et surtout leur rivalité. J'ai trouvé qu'il y avait moins de moments intimes et mignons mais c'est aussi un autre aspect de leur relation. Dewi est plus mise en avant d'ailleurs. J'adoré l'histoire qui lui est consacrée. Elle est touchante et pleine d'émotions, donnant à la démone un côté plus humain, tout en gardant bien à l'esprit qui elle est.
L'épisode de la boucle d'oreille m'a moyennement plus par contre. Un peu comme l'île idéale dans le tome précédent. Pas assez de profondeur en soi et trop de blabla pour pas grand-chose. « le démon, les zombies et les amants » avait à contrario plus d'étoffe. Je ne suis pas fan du côté zombie… assez inutile pour moi, mais le message global est sympa et change aussi avec encore une fois de nombreuses nuances entre le bien et le mal.
Un deuxième tome donc toujours aussi sympathique, autant graphiquement que scénaristiquement parlant. Nous sommes loin de l'aboutissement de L'atelier des sorciers, mais dans le genre, c'est une lecture plaisante et divertissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Tachan
  26 août 2019
Je n'avais pas eu le coup de coeur lors de ma découverte de la série, loin de là. Je continue à trouver le titre totalement dispensable pour le fond, mais si beau dans sa forme, que je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter ce nouveau tome. On se retrouve donc à nouveaux avec des histoires et des chapitres indépendants les uns des autres et mettant en scène notre ange et notre démon dans des situations toujours rocambolesques et avec un humour déjanté et sans la moindre subtilité. Ça peut être sympa de temps en temps, mais ça sonne un peu trop creux, même si l'autrice essaie d'approfondir un peu son propos.
Dans le premier chapitre, au Japon, elle s'amuse de l'opposition religion chrétienne / religion shintoïste-bouddhiste. Dans les deuxième et troisième chapitres, à Londres, c'est l'image du prêtre exorciste qui est écornée d'une manière assez truculente et en plus l'autrice s'amuse en ajoutant des zombies. le chapitre suivant, plus calme, est l'un de mes préférés jusqu'à présent, parce qu'on suit une histoire très sentimentale autour de l'amour d'un animal de compagnie pour sa maîtresse. Quant au dernier, c'est l'exemple même de chapitre qui ne sert à rien narrativement et qui peut lasser dans la mise en scène tellement elle est extravagante. Les filles y cherchent une boucle d'oreille perdue avec l'aide d'un ange connu.
Même si l'histoire ne me convainc toujours pas, les dessins, eux, restent sublimes du début à la fin, avec des planches proches de la gravure d'art. L'autrice est aussi bien à l'aise dans les dessins kawaï, qu'humoristiques ou intimistes et plus sérieux. Comme toujours avec elle, ça fourmille de détails et au final on passe plus de temps à admirer les planches qu'à les lire ^^ Rendez-vous dans 2 mois pour l'ultime volume.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
theannashaw
  16 octobre 2019
Après avoir passé un très drôle, bien qu'un peu surprenant, moment de lecture avec le premier volume de la nouvelle série par l'autrice de L'atelier des sorciers, je n'ai pas hésité une seconde avant de me plonger dans le second volet des aventures d'Eniale, l'ange, et Dewiela, la démone.

Tantôt amies, tantôt ennemies, Eniale et Dewiela s'unissent ou se font la guerre pour récupérer des âmes. Notamment celle d'un prêtre qui semblait avoir tout pour devenir un ange mais s'est détourné du droit chemin pour se tourner vers les ténèbres. Les deux jeunes femmes doivent également affronter les dieux de la culture japonaise, fabriquer un sonar géant pour retrouver une boucle d'oreille perdue dans la mer et bien d'autres aventures encore qui vont mettre le monde des humains sans dessus dessous.

Comme dans le tome précédent le public auquel est destiné ce manga est clairement plus âgé que celui de L'atelier des sorciers. Et comme dans le tome précédent il ne s'agit pas ici d'une seule et même histoire mais au contraire de plusieurs petites histoires, certaines qui se suivent et d'autres indépendantes. J'ai eu d'ailleurs un énorme coup de coeur pour l'une des histoires concernant une mamie, un chat, notre démone favorite et un couché de soleil, qui est pleine de douceur et de poésie.

Que ce soit pour un public adulte ou jeunesse, on ne peux qu'être séduit par le trait de Kamome Shirahama, par son talent pour dessiner des personnages extrêmement expressifs et des paysages à couper le souffle. Des dessins qui sont bien souvent au service de l'histoire et nous font osciller entre rire et émerveillement, page après page.

Concernant le scénario, j'ai aimé retrouver le sentiment de haine/amour qui existe entre les deux personnages principaux mais aussi découvrir les messages importants évoqués par l'autrice tout au long du manga, à commencer par le respect des autres croyances, jusqu'où l'on est prêts à aller par amour et les sacrifices que certains font pour protéger ceux qu'ils aiment. J'ai trouvé ce second tome, bien que non exempt d'humour, plus profond et sérieux que le précédent.

Un second volet des aventures d'Eniale et Dewiela qui nous les présente sous un nouvel angle, un peu moins caricatural que dans le tome précédent, et ne fait que renforcer notre envie de passer un peu plus de temps avec les deux jeunes femmes dans le troisième et dernier volet de leurs aventures.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aelurus
  24 mars 2020
Dans ce deuxième tome on va un peu plus aborder le thème de l'humain. L'Homme qui doit faire des choix qui peuvent damner son âme alors qu'il est pétri de bonne intention. Mais aussi le côté humain de notre ange et notre démon.
J'avoue avoir du mal à accrocher avec cette série. le dessin est beau mais le scénario n'arrive pas à me convaincre. L'humour est trop "facile". Tout est à prendre au premier degré ou presque.
Lien : https://letmentertainyou.com..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
florencemflorencem   04 septembre 2019
Lorsque l’on réfléchit à ce que l’on aimerait manger à la fin d’une journée, on se dit qu’il fait bon de vivre. On pense à ce qu’on voudrait déguster le lendemain et ainsi on détermine à quoi ressemblera notre journée.
Commenter  J’apprécie          140
AlfaricAlfaric   30 août 2019
Les âmes sont données par les dieux et doivent leurs être retournées.
Commenter  J’apprécie          140
LadyNephtysLadyNephtys   02 octobre 2019
- J'ai une question à vous poser, vous qui êtes un ange... Aimez-vous quelqu'un ?
- Bien sûr ! Nous aimons la Terre entière par-dessus tout. Il n'est pas un ange qui n'aime pas les gens.
- ...Vous ne pourrez jamais comprendre les réalités de ce bas-monde.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Kamome Shirahama (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kamome Shirahama
Depuis 2000, Pika Edition propose de découvrir l'infinie richesse du manga en publiant parmi les plus talentueux auteurs japonais et français. Les CLAMP, Kosuke Fujishima, Tôru Fujisawa, Minetaro Mochizuki, Ken Akamatsu, Reno Lemaire, Oh!Great, Kouji Seo, Hiro Mashima, Hajime Isayama, Ema Toyama, Nakaba Suzuki, Adachitoka, Ayu Watanabe, Satoshi Kon, Yoshitoki Oima, Akane Shimizu, Boichi, Romain Lemaire et Kamome Shirahama sont 20 mangakas majeurs qui ont marqué leur époque et qui continuent d'inspirer bon nombre de jeunes auteurs. Dans ce livre-objet, qui se déploie comme une frise grâce à ses 48 pages dépliantes, Pika Edition vous invite à revenir sur ces deux décennies durant lesquelles le manga est devenu incontournable… Un ouvrage original et idéal pour célébrer la passion du manga !
+ Lire la suite
autres livres classés : angesVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'Atelier des Sorciers

Comment s'appelle le personnage principal ?

Agatha
Agathe
Coco
Coralie

10 questions
39 lecteurs ont répondu
Thème : L'atelier des sorciers, tome 1 de Kamome ShirahamaCréer un quiz sur ce livre