AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234022980
1257 pages
Stock (24/10/1990)
4.38/5   30 notes
Résumé :
Salué comme un chef d’œuvre dès sa parution en 1960, Le IIIe Reich de William L. Shirer appartient à cette catégorie d’ouvrages de référence qui se lisent aussi avidement qu’un roman. Il s’est vendu à des milliers d’exemplaires dans le monde. L’auteur consacra cinq années à des recherches à travers les centaines de tonnes d’archives saisies par les Alliés à la fin de la guerre. Il se servit également de ses notes et de son journal rédigés quand il était en Allemagne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Kassuatheth
  10 avril 2014
J'ai lu ce livre en anglais en 1968. Oui, je sais c'est loin pour en faire une critique.
C'est un livre d'histoire de 1272 pages et je l'ai lu en anglais. Il fallait qu'il me plaise pour que j'en continue la lecture jusqu'à la fin, surtout qu'à cette époque, je travaillais à temps plein et j'étudiais à temps plein. J'avais quatre congés par semaine où je pouvais me permettre un peu de lecture. Oui, j'avais congé de l'université le samedi et le dimanche et j'avais congé au travail le mardi et mercredi.
Tout ca pour dire que c'est un livre accessible à tous et non une référence dans l'histoire du régime nazi. Par contre, le journaliste se base sur des documents de base. Malgré l'abondante source de matériel, il a réussit à écrire un livre facile à lire.
Sur le site GoodReads, 30 000 lecteurs lui ont donné une note moyenne de 4,13. Les commentaires les plus sévères l'accusent de populisme et de manquer d'objectivité envers les dirigeants du régime.
Pour quelqu'un qui n'est pas un spécialiste de cette période, c'est un bon livre, surtout si c'est pour vous détendre tout en vous familiarisant un peu plus sur ce drame que nous n'avons pas le droit d'oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Bigmammy
  31 août 2021
J'ai pourtant déjà lu une foule d'ouvrages sur l'ascension et la chute d'Hitler mais je reconnais aujourd'hui, dans le travail de William Shirer (1904 – 1993), des qualités d'analyse d'archives et de synthèse, et surtout son originalité puisqu'il s'agit du témoignage direct d'un correspondant de Presse présent à Berlin, Munich et Vienne jusqu'à son expulsion en 1940.
Je culpabilise de n'avoir pas lu cet ouvrage plus tôt car j'y apprend une foule d'éléments passionnants. Bien des études ont depuis approfondi le sujet, je pense en particulier à la monumentale biographie du dictateur par Ian Kershaw, à des films et documentaires qui l'ont approfondi.
Cependant la fluidité du récit – écrit par un journaliste et non un universitaire - et ses nombreuses citations méritent la plus grande attention. Malgré le reproche de parti-pris adressé parfois à l'auteur, mais comment pourrait-il en être autrement ?
La plus époustouflante de mes découvertes concerne les prémices et les conséquences des accords de Munich. Une occasion unique de se passer d'un conflit mondial, inexplicablement ratée.
Je n'ai pas lu « Mein Kampf » mais William Shirer en cite de nombreux passages et l'on se demande pourquoi tant de têtes politiques de l'époque – en Allemagne et surtout ailleurs - n'ont aucunement pris la mesure de son projet, qu'il a appliqué point par point jusqu'au cataclysme mondial et à l'anéantissement de l'Allemagne.
Quelques exemples : « Avec une même netteté, je me rendis compte de la puissance de la terreur physique sur l'individu et sur les masses … En effet, tandis que la victoire apparaît à ceux qui l'ont remportée comme le triomphe de la justice de leur cause, l'adversaire vaincu ne croit plus, dans a plupart des cas, au succès de la résistance à venir. »
« Les masses populaires ne sont remuées que par le pouvoir de la parole. Or tous les grands mouvements sont des mouvements populaires, des éruptions volcaniques des passions humaines et d'élans irrationnels, activés tantôt par la déesse cruelle du malheur, tantôt par un brandon universel qui enflamme les foules. Ils n'ont rien de commun avec les flots de fade limonade déversés par les esthètes littéraires et les héros de salon. »
Car Hitler dit tout dans « Mein Kampf » … sauf sur l'économie à laquelle il ne comprenait rien. Selon lui, l'Etat est un organisme racial et non pas une organisation économique, et encore « Toute la culture humaine, tous les résultats apportés par l'art, la science et la technologie dont nous jouissons aujourd'hui sont presque exclusivement dus au génie créateur de l'Aryen. »
La somme de mensonges, de trahisons, de coups de bluff réussissant grâce à la faiblesse des Puissances voulant jouer l‘apaisement – comment calmer un forcené hystériquement diabolique et suprêmement malin jusque dans l'horreur, totalement dénué de tout principe humaniste ?
Alors, quand j'entends prononcer le mot « dictature » à propos de notre démocratie, je suis tout simplement outrée de l'ignorance absolue de l'Histoire professée par des foules de braves gens, hélas et comme jadis, facilement manipulés.
Mon angoisse : il existe aujourd'hui de par le monde – et aussi en Europe - des dirigeants fanatiques qui ont lu – ou dont les conseillers diplomatiques ont étudié, car cela demande un effort – cet ouvrage et seront tentés d'appliquer les méthodes agressives du Führer diabolique. Que la Communauté internationale ne leur fasse aucunement confiance … Les promesses de tels autocrates ne seront jamais tenues.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
akhesa
  30 novembre 2014
Livre ecrit par un correspondant americain a Berlin,il a ete au coeur meme de tous les evenements survenus depuis l'arriveee d'Hitler en Allemagne.Il a aussi beaucoup utilise les archives officielles,compte-rendus de reunions secretes,telegrammes entre nations et ambassadeurs,rendez-vous des amiraux;pour ecrire cet ouvrage.
Il apporte un regard exterieur,etant moins implique que les francais ou les anglais,a une epoque ou les americains se tenaient loin de ces futurs conflits.
Livre tres long mais complet et permettant de decouvrir des sources parfois inedites
Commenter  J’apprécie          111
frandj
  12 juin 2017
William L. Shirer (1904-1993), journaliste américain, a assisté à l'irruption du nazisme et au déclenchement de la seconde guerre mondiale. Il n'était donc pas un historien professionnel. Il a pourtant écrit ce monumental ouvrage (publié en français en 1961) sur le Troisième Reich, qui a connu un réel succès. L'auteur y décrit en détails le chemin terrifiant sur lequel Hitler a conduit son peuple et la défaite finale des armées allemandes. Il est probable que des universitaires auraient présenté différemment le sujet. Mais, tel qu'il est, ce livre mérite encore toute notre attention et devrait servir d'avertissement pour notre avenir.
Commenter  J’apprécie          20
cvd64
  20 décembre 2017
lu au lycée pour compléter mes cours d'histoire ce qui m'a donné envie de me plonger dans cette période, essais, biographies, romans...... sans doute aussi parce que une partie de ma famille habitait les Ardennes et que plusieurs générations ont fait cette guerre et les précédentes
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
akhesaakhesa   02 novembre 2014
Adolf Hitler est probablement le dernier des grands conquerants aventuriers dans la tradition d'Alexandre,Cesar et Napoleon,et le IIIe Reich.Le dernier des empires qui se sont lances sur la route suivie avant lui par la Macedoine,Rome et la France.Le rideau a ete tire sur cette phase de l'histoire par l'invention de la bombe a hydrogene,des missiles balistiques et des fusees capables d'atteindre la lune.A notre epoque d'armes terriiantes,au seuil de cette ere atomique,qui a si rapidement supplante la precedente,nous pouvons etre assures que la prochaine guerre d'agression,si elle doit avoir lieu,sera declenchee par des fous,inconscients de leur suicide,qui appuieront sur un bouton electronique.Elle ne sera pas longue,elle sera la derniere.Elle ne comportera ni conquerants,ni conquetes,et elle ne laissera que des ossements calcines sur une planete ou ne subsistera personne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
akhesaakhesa   15 novembre 2014
Le Dr. Goebbels,nouveau ministre de la propagande,qui allait,a partir de ce moment,mettre la culture allemande dans une camisole de force nazie,s'adressa en ces termes aux etudiants,tandis que les livres etaient reduits en cendres:l'ame du peuple allemand peut de nouveau s'exprimer.Ces flammes n'illuminent pas seulement la fin definitive d'une ere;elles eclairent aussi l'ere nouvelle.
Commenter  J’apprécie          50
akhesaakhesa   18 novembre 2014
Il est deplorable que le Fuhrer ait toute la nation derriere lui,a l'exception des grands chefs de l'armee.C'est seulement par lmeurs actes que les generaux peuvent reparer le mal qu'ils ont fait par leur manque de force et de caractere et par leur defaut d'obeissance.Le probleme est le meme qu'en 1914.Il n'y a qu'un seul exemple de desobeissance dans l'armee et ce sont les generaux qui le donnent,tout cela au fond a cause de leur arrogance.Ils ont perdu confiance et sont incapables d'obeir,parce qu'ils n'ont pas reconnu le genie du Fuhrer
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
akhesaakhesa   15 novembre 2014
Quelle influence une femme ne peut-elle exercer,sans meme s'en rendre compte sur l'histoire d'un pays et par voie de consequence,sur l'histoire du monde!
Commenter  J’apprécie          70

Video de William L. Shirer (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William L. Shirer
The story of legendary American journalist William L. Shirer and how his first-hand reporting on the rise of the Nazis and on World War II brought the devastation alive for millions of Americans. When William L. Shirer started up the Berlin bureau of Edward R. Murrow's CBS News in the 1930s, he quickly became
>Allemagne : histoire>Allemagne : 1866...>Troisième Reich: 1933-1945 (58)
autres livres classés : allemagneVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2484 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..