AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Cécile Ardilly (Traducteur)
EAN : 9782221200308
Éditeur : R-jeunes adultes (28/11/2019)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Dans un monde qui a conquis la mort, l'humanité sera-t-elle anéantie par les êtres immortels auxquels elle a donné naissance ? Le sinistre maître Goddard se prépare à prendre le pouvoir suprême sur la communauté des faucheurs. Seul celui qu'on nomme " le glas " pourrait faire basculer l'humanité du côté de la vie...

La conclusion époustouflante de la trilogie La Faucheuse, en cours d'adaptation au cinéma par les studios Universal.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (51) Voir plus Ajouter une critique
anlixelle
  25 janvier 2020
28 novembre 2019 dernier, c'était LA sortie littéraire que j'attendais : le 3ème tome de LA FAUCHEUSE de Neal Shustersman.
Comment suis-je tombée dans cette dystopie originale qui imagine pour notre plus grand plaisir une société de la post-mortalité, où les humains, grâce aux progrès de la médecine, ne sont plus voués à mourir et peuvent même rajeunir à l'envie ?
C'est une bonne copine qui m'a mis le tome 1 dans la main droite (je m'en souviens très bien 😉) avec les yeux pétillants. Notre âge est pourtant très éloigné de celui des YOUNG ADULTS, cibles de ce genre de livres.
Cette lecture n'en fut que meilleure.
Quelles sont les questions que soulève cette trilogie ?
1. Que serions-nous en tant qu'individus et en tant qu'espèce si nous devenions immortels ?
2. de quelle manière gérer les problèmes de population et de ressources naturelles ?
3. Comment décider qui doit vivre et mourir ?
Je donne quelques pistes pour les hésitants.
Ces décisions relèveront d'êtres sélectionnés, très formés, des personnages censés être ultra moraux, les plus éthiques, les plus sages que la TERRE ait conçu : des FAUCHEURS / EUSES.
Mais bien sûr, quand vous avez du pouvoir, beaucoup de pouvoir, la corruption n'est jamais loin, d'autant plus quand l'EGO est titillé à l'excès.
Jeux de pouvoir, manigances et perversions s'immisceront au fil des 3 tomes, avec une crise majeure à régler, ainsi qu'une intrigue à résoudre.
En sus, dans cette trilogie, la société est régie par un super-nuage, sorte de génie informatique qui résout TOUT, absolument TOUT, ou presque , le Thunderhead.
J'ai ADORÉ le premier tome, apprécié le second, dévoré ce troisième.
Autour de moi, tous ceux à qui j'ai mis le tome 1 dans les mains ont été saisis de la même frénésie de lecture pour cette histoire ensorcelante à recommander de 14 à 120 ans.
Lien : http://justelire.fr/la-fauch..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          309
coquinnette1974
  29 juillet 2020
Voilà, c'est fini ! Je viens de terminer le glas, tome trois de la série La faucheuse de Neal Shusterman.
Dans un monde qui a conquis la mort, l'humanité sera-t-elle anéantie par les êtres immortels auxquels elle a donné naissance ? Un sinistre individu se prépare à prendre le pouvoir suprême sur toute la communauté des faucheurs....
Seul celui qu'on nomme " le glas " pourrait faire basculer l'humanité du côté de la vie...
Je suis volontairement floue en ce qui concerne le résumé car quand je chronique une fin de série j'ai toujours peur d'en dévoiler trop !
Le glas est donc le dernière tome de la faucheuse qui jusque là m'avait captivé et je dois avouer que j'attendais beaucoup de cette conclusion.
Les choses suivent son court, le Thunderhead (l'Intelligence Artificielle qui gère l'humanité) est plus effacé que jamais.. à moins qu'il ne soit plus présent, mais beaucoup l'ignorent...
Ce dernier tome m'a... laissé sur ma faim !
Je trouve que l'auteur a mis énormément d'idées dans ce roman, un peu pèle mêle et du coup j'ai mis quasiment une semaine à lire cet ouvrage ! Et une semaine pour moi, c'est énorme ! J'ai fait une pause, attaqué un autre roman puis un autre avant de revenir vers le glas pour finir les cent dernières pages d'une traite.
Je n'ai pas été convaincue par ce roman car je me suis perdue, je n'ai pas trouvé certaines idées cohérentes avec les deux premiers tomes. C'est un peu brouillon, que c'est dommage !
J'ai tellement adoré les deux premiers tomes que la déception fût grande.
Après, je ne peux pas dire que j'ai détesté ma lecture, loin de là. Toutefois, je n'ai pas toujours accroché avec les choix de l'auteur. Il m'a laissé perplexe à plusieurs moments, je me suis même demandé ce qui lui passait par la tête.
La fin n'est là encore pas à la hauteur de mes attentes même si j'ai aimé les toutes toutes dernières pages.
Malgré tout, je vous invite à découvrir cette trilogie. Déjà, car j'ai adoré les deux premiers tomes :) Et ensuite, car même si je n'ai pas totalement accroché avec le glas, il est possible que vous l'adoriez :)
Ma note : seulement trois étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Saiwhisper
  18 mars 2020
Après deux tomes « coup de coeur », j'avais énormément d'attentes et de craintes concernant cet ultime volet devant conclure la trilogie… J'avais essayé de lire le moins de chroniques possibles afin de ne pas être influencée par qui que ce soit. Cela dit, les notes sur Babelio ou Livraddict me laissaient à penser que j'allais me régaler. J'ai vraiment espéré que ce soit le cas… mais je vous mentirais en disant que j'ai aimé ce que j'ai lu. En réalité, j'en suis presque à regretter d'avoir ouvert cette longue et pénible suite, car cela a entaché mon ressenti sur cette série qui était si chère à mon coeur… Ainsi, je vais malheureusement rester sur une triste impression que je pourrais résumer à « Les deux tomes étaient super et à découvrir absolument, mais la fin m'a totalement déçue… ». C'est tellement dommage !
Ma principale déception vient du rythme. En effet, le début s'est révélé être particulièrement lent. On y retrouve une pluie de personnages secondaires dont j'avais oublié le nom ou le rôle, ainsi que d'autres protagonistes un peu plus importants comme Maître Faraday (qui, hélas, ne fera rien sauf déprimer pendant tout le roman !), la Serpe suprême (qui est toujours aussi tarée) ou encore Greyson qui communique avec le Thunderhead. C'est ce dernier qui m'a permis de tenir car, à mon grand regret, pas de Rowan et de Citra avant une centaine de pages et ce sera tout juste si la narration passera directement à une autre personne !… Pire : pas d'action avant presque trois cents pages, soit quasiment la moitié du livre ! Tout ce qui se passe avant est de la mise en place scénaristique et des discussions entre chaque groupe. L'auteur s'est concentré sur tout ce qui est diplomatie, politique des Faucheurs à travers le monde, augmentation des conflits avec l'insurrection qui gronde, approfondissement et gestion de la secte des Tonistes ainsi que le culte du Glas. Ce changement radical m'a étonnée, car les autres volets possédaient une action efficace et assez constante… Ainsi, « le Glas » tranche complètement avec l'ambiance de ses prédécesseurs ! J'ai donc eu énormément de mal à replonger dans l'aventure, surtout en constatant mon tandem favori tarder à arriver. Or, cette absence a fortement joué sur mon impression générale.
Après avoir assisté à cette longue montée en puissance, j'avais espéré un final explosif avec un combat épique contre Goddard ! Ce dernier étant resté fidèle à lui-même, c'est-à-dire excessif, nerveux, imbu de sa personne, dément et avide de sang au point de glaner plein d'innocents, il était évident qu'un combat à mort attendrait le lecteur durant le dernier quart ! Et là encore, une déception : tout est vite expédié ! Pas de véritable affrontement, des sacrifices que l'on anticipe rapidement, des retournements de situation attendus et des dernières pages qui ne m'ont pas totalement convaincue. Si j'ai apprécié le devenir de certains protagonistes, j'attendais autre chose pour d'autres, notamment pour le binôme principal. En outre, on sent que quelques éléments ont volontairement été survolés… Sans doute pour écrire une suite ou un spin-off, en particulier avec Rowan ! Cela ne me plaît pas. Lorsque l'adaptation cinématographique de la Faucheuse sortira, je la regarderai avec curiosité toutefois, je garde en tête que l'aboutissement de toute cette histoire risquera de me décevoir de nouveau…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
lebazarlitteraire
  17 février 2020
Je vous le dis de but en blanc, le tome 3 de la Faucheuse n'est pas un fiasco total, ce n'est pas une monstruosité sans nom, ou tout autre abomination littéraire. Non, il est simplement décevant en bien des points.
Pendant deux tomes, le monde post-mortem nous avait été conté comme un monde complexe, régit par le Thunderhead (une intelligence artificielle) d'une part, et les Faucheurs de l'autre. Tandis que les failles de ce monde, pourtant en théorie parfait, nous apparaissaient petit à petit, les deux héros, Citra et Rowan s'efforçaient de survivre et trouver leur place.
La beauté complexe de cette société, et les deux personnages principaux étaient à mes yeux l'atout majeur de la saga. J'avais appris à aimer et soutenir ces deux héros dans leurs quêtes respectives et leurs combats face à une société de faucheurs de plus en plus orgueilleuse. Mais voilà, dans ce tome 3, les héros ne sont plus … Non pas qu'ils soient morts attention, j'y aurais mis plus de forme pour vous l'annoncer. Non, ils sont juste totalement absents de l'histoire.
Il faut attendre plus de la moitié du roman pour revoir les deux comparses que j'adorais. Et sur un roman de 720 pages, cela devient vite long. Mais une fois revenus dans l'intrigue, je me suis dit que la situation allait revenir à la normale comme ce fut le cas dans le tome 2. Mais que nenni. Alors que je suis tombée sous le charme de cette saga grâce à ces personnages, je suis obligée de la terminer sans vraiment savoir ce qu'ils deviennent et sans les voir évoluer un iota. C'est très frustrant.
Pour vous donner une idée, c'est un peu comme si le dernier tome de Harry Potter se concentrait sur les personnages secondaires et non sur le combat entre Harry et Voldemort. Et encore que, j'aurais aimé avoir un tome comme cela, car les personnages secondaires sont tout aussi intéressants (voire même plus, mais c'est un autre débat) que Harry Potter, et l'intrigue passionnante.
Ici, les personnages secondaires sont tout au plus passables. Ils n'ont pas de grand moment, comme cela pouvait être dans les deux autres tomes. Pire, le grand vilain que l'on avait appris à connaître et à détester dans le tome 2 est lui aussi relégué au second plan. L'intrigue se concentre alors sur des nouveaux personnages, dont le portrait est brossé rapidement, ou sur des personnages que l'on avait à peine suivi lors des précédents tomes.
Concernant l'intrigue d'ailleurs, elle peine à être stimulante, car sans personnages auxquels s'accrocher et pour lesquels craindre, les enjeux paraissent plats. Cela m'a semblé être juste un long enchaînement d'événements inévitables pour les protagonistes. D'autant plus qu'au fil des pages, les événements prennent un tournant résolument politiques et mystiques. Deux thèmes que je n'apprécie pas plus que cela.
Le seul point positif que j'arrive à trouver à ce troisième tome, outre l'écriture et le style qui sont très bien rédigés, c'est le mystère et le suspens. A la manière des humains dans ce monde dystopique qui se font guider tout au long de leur vie par une intelligence artificielle, nous lecteurs, nous retrouvons plongés dans une succession d'événements qui nous paraissent sans sens jusqu'au final explosif. Comme un gros puzzle de 720 pages qui ne dévoile son image finale qu'à la dernière pièce emboîtée.
Un autre point me revient également dans la catégorie positive ! Certaines révélations sur le passé sont bien plus intéressantes que l'intrigue du présent. Et, oh surprise (ou pas), ces révélations sont dévoilées par Citra, notre héroïne, et concerne le Grand Méchant de la saga. Comme quoi, dès que l'on se concentre sur les héros cela devient tout de suite plus intéressant.
En bref, ce tome est une conclusion peu satisfaisante si vous cherchez à suivre les aventures des deux héros Citra et Rowan. Cela l'est un peu plus si vous n'étiez intéressés que par l'univers créé par l'auteur et ses enjeux politico-mystiques.
Mais à mes yeux, un final (un peu trop rapide de surcroît) et quelques rebondissements bienvenus n'arrivent pas à rattraper les 700 autres pages de platitude.
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
begueLaetitia
  31 mars 2020
Attention SPOILERS!
La Faucheuse est vraiment un énorme coup de coeur pour moi. J'ai dévoré les deux premiers tomes et j'ai attendu avec hâte la sortie du troisième.
Le monde qu'a créé Neal Shusterman est toujours aussi riche, travaillé et plausible. Il ne laisse quasiment rien de côté et je n'ai perçu aucune incohérence, pour ma part. Il a surtout le talent pour nous dépeindre, sans se perdre en descriptions longues et lassantes, des lieux éparpillés sur le globe et « ré imaginé ». Quant à sa plume, son vocabulaire est riche sans tomber dans l'incompréhensible. Et sa façon d'instaurer le mystère tout au long du roman est ingénieuse.
Dans ce dernier tome, on retrouve nos anciens personnages préférés et de nouveaux tout aussi attachants. Jerico est un chouette personnage et j'avoue que ça m'a fait plaisir de voir un auteur américain faire des références aux îles oubliées de l'Océan Indien. (Il avait d'ailleurs fait référence à l'Île Maurice dans le tome 2). J'ai adoré la Serpe Suprême Tenkamenin : il était drôle, attachant, décalé et pourtant mesuré. Malheureusement, il y a eu un « trop » de personnages qui fait que j'ai eu du mal à m'attacher à chacun, bien qu'ils aient tous été bien travaillés. J'ai été surprise de la place que les Tonistes ont pu prendre, dans ce tome. Ce n'était pas désagréable, surtout qu'ils étaient guidés par leur prophète qui n'était autre que Greyson, mais ils ont peut-être pris trop de place. J'ai beaucoup aimé le développement de ce dernier et le rôle important qui lui a été attribué. En particulier après son parcours difficile dans le tome 2. S'il y a un personnage que j'aurais aimé davantage voir, c'est bien Dame Rand. Même si, dans le tome 2, je ne m'étais pas attendu aux sentiments qu'elle allait développer pour Tyger et au changement que sa mort allait engendrer chez elle, une fois la surprise passée, elle est rapidement devenue un de mes personnages préféré. Quant à l'Honorable Maître Faraday, il a manqué d'un peu d'honneur, à mon goût, après avoir appris la disparition de ses alliés. J'ai trouvé son comportement horripilant, parfois. Surtout vis-à-vis de la pauvre Munira qui, j'ai l'impression, a fait office de bouche-trou pour remplacer Citra, à qui elle n'arrivait pas à la cheville. (Ce n'est pas ce que je pense, mais c'est le message qui a été dégagé.) Pour en revenir à Citra, on voit parfaitement l'influence qu'ont eue ses deux mentors sur sa personne et c'est tout à son honneur. Elle est une faucheuse remarquable ! Quant à Rowan, il reste mon personnage préféré. Malheureusement, j'ai eu l'impression qu'ils ont été légèrement mis de côté, en particulier ce dernier. Voir qu'ils ne se sont retrouvés qu'à la toute fin a été particulièrement difficile à digérer. Je sais que la romance n'a pas une place principale dans ce roman et c'est tant mieux. Mais, d'un autre côté, j'aurais aimé la voir davantage dans ce tome-ci, maintenant qu'ils assumaient pleinement leurs sentiments.
Quant à cette fin, il faut que j'en parle, mais pas sans donner mon point de vue sur le rythme de l'histoire. le début a été trop lent. On doit attendre avant qu'il y ait un peu d'actions. le milieu est bien rythmé, cependant. Malheureusement, le dénouement final est trop rapide. Tout s'enchaîne en quelques chapitres, tout le monde débarque quasiment au même moment sur les atolls. Ça a été un véritable « bordel ». Et puis, revenons-en sur la mort trop rapide de Goddard : oui, nous aussi nous avions envie de le trucider comme Rand l'a fait, mais si c'était à elle de le faire finalement, elle aurait pu le faire plus tôt, non ? Et la décision de nos héros de ne pas l'affronter ? J'ai eu une sensation désagréable de fin bâclée.
J'avoue que j'ai davantage relevé des points négatifs que positifs. Est-ce que cela signifie pour autant que je n'ai pas apprécié ma lecture et que je ne la recommande pas ? Pas du tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
SioSio   12 janvier 2020
Si le Thunderhead avait pu ensemencer le ciel et encourager les nuages à dissimuler l'atoll, il l'aurait fait ; cependant, il ne pouvait toujours pas influer sur la météo dans la zone de l'angle mort. Quand bien même, il n'aurait rien pu faire. C'était une attaque de faucheurs. Et de même qu'il n'avait pu intervenir sur la Lune, sur Mars, ou dans la colonie orbitale, il ne pouvait lever le petit doigt pour stopper cette offensive. Il devrait se contenter d'observer les faucheurs réduire à néant ce qu'il avait mis tant d'efforts à construire, une fois de plus. Le Thunderhead ignorait la haine. Cependant, il songea que d'ici la fin de la journée, il connaîtrait peut-être ce sentiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AkatsukiIkariAkatsukiIkari   21 mars 2020
On ne peut jamais prédire les choix déterminants de notre existence, fit remarquer le Faucheur Pourpre. Un coup d'œil à gauche plutôt qu'à droite. Nous rencontrons ainsi une personne et passons à côté d'une autre. Notre vie peut se définir par un simple appel qu'on passe, ou qu'on néglige de passer. Toutefois, lorsqu'un homme est Serpe Suprême de MidAmérique, ce n'est pas seulement sa vie que déterminent ses caprices du moment. Goddard s'est pris pour Atlas. Autrement dit, il lui suffit de hausser les épaules pour ébranler le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Amnezik666Amnezik666   09 décembre 2019
Un mensonge réussi n’est pas alimenté par le menteur, il est nourri par la volonté de son interlocuteur de le croire. On ne peut exposer un mensonge sans ébranler d’abord la volonté d’y croire. C’est pourquoi mener les gens à la vérité est beaucoup plus efficace que de la leur enseigner bêtement.
Commenter  J’apprécie          80
emelinevdc76emelinevdc76   31 janvier 2020
« Greyson se révélait devant eux dans le costume du Glas, il condamnait leurs actions, les reniait, refusait de les entendre jusqu’à ce qu’ils finissent par se prosterner et implorer son pardon.
C’était Greyson qui avait imaginé l’astuce des oiseaux. C’était assez facile, au fond. Toutes les créatures sur terre possédaient des nanites. Ainsi, le Thunderhead contrôlait la démographie des espèces et orientait leur comportement.
La communauté avait manipulé de manière similaire la faune aquatique autour d’Endura, pour en faire un aquarium sans barrières ; mais à l’exception de cette technologie qui avait mal tourné, le Thunderhead ne contrôlait jamais les animaux pour le simple plaisir humain. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lemiroirdeslivreslemiroirdeslivres   11 décembre 2019
— On ne peut jamais prédire les choix déterminants de notre existence, fit remarquer le Faucheur Pourpre. Un coup d'œil à gauche plutôt qu'à droite. Nous rencontrons ainsi une personne et passons à côté d'une autre. Notre vie peut se définir par un simple appel qu'on passe, ou qu'on néglige de passer.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Neal Shusterman (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Neal Shusterman
MidMerica, milieu du 3e millénaire. Dans un monde où la maladie a été éradiquée, on ne peut plus guère mourir qu’en étant tué aléatoirement (« glané ») par un faucheur professionnel (une « Serpe »). Citra et Rowan sont deux adolescents qui ont été sélectionnés pour devenir apprentis-Faucheurs ; et, bien qu’ils aient cette vocation en horreur, ils vont devoir apprendre l’art de tuer et comprendre en quoi cette mission est bel et bien une nécessité. Mais seul l’un des deux adolescents sera choisi comme apprenti à part entière, et lorsqu’il devient clair que la première tâche du vainqueur sera de glaner la vie du perdant, Citra et Rowan se retrouvent dressés l’un contre l’autre bien malgré eux…
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Fragmentés

Comment s'appelle le garçon que Lev rencontre après avoir trahi Connor et Risa ?

Asthma
Roland
Cyrus-Finch

11 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Les fragmentés, tome 1 : Les fragmentés de Neal ShustermanCréer un quiz sur ce livre