AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
L'enclave tome 1 sur 1
EAN : 9791026255871
587 pages
Librinova (19/06/2020)
3.88/5   28 notes
Résumé :
En ce début de vingt-et-unième siècle, rien ne va plus sur le Vieux Continent. Un âge révolu depuis des siècles livre un combat contre le temps, semant le chaos dans nos grandes agglomérations...
Inoculé par le venin d'un insecte maléfique, le Mal se répand dans le sang d'Adanhael. Dans quelques jours, l'enfant de huit ans rejoindra les subordonnés du Mal ou bien mourra. Pour le sauver, Maelrhys l'enchanteur et Breval le Gardien décident de l'emmener dans l'... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 28 notes
5
10 avis
4
9 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

mcd30
  11 décembre 2020
Quand le passé, le présent et féérie se rencontrent…
J'ai kifé grave. C'est baroque ! C'est hétéroclite ! On ne peut que tomber sous le charme.
Adanhael, enfant mi-homme, mi-elfe, sa soeur de coeur, Emma ainsi que leur amie Chloé vont devoir rejoindre les elfes et la mère d'Adanhael afin de le soigner. Ils sont accompagnés de Maelrhys le mage et de Breval.
C'est dans un monde post-apocalyptique, dans une Bordeaux en ruine ravagée par des pluies corrosives que nos héros vont faire de bonnes et de mauvaises rencontres car la nuit les vampires, les métamorphes, les non-morts, les loups, les bandes adverses s'affrontent gare à ceux qui ne se sont pas trouvé un abri : la mort rôde. Mais ils vont aussi s'associer à des déesses, des elfes. Adanhael doté d'étranges pouvoirs va trouver d'improbables alliés.
Dans cette histoire, j'ai beaucoup aimé Rondache et Duralhumain qui valent le détour pour de mutiples raisons. Les réflexions en italique des différents personnages sont amusantes.
Quant à l'auteur J.F. Sibar, il fait preuve d'un style bien à lui, très agréable, à chacun sa façon de parler. Il pratique un humour au premier, deuxième, troisième( voir plus) degré. On ne s'ennuie pas une seconde. Et même si la fin est surprenante on a très envie de retourner à Bordeaux et à Melyonen rapidement.
Un très grand merci à l'auteur pour ce SP via Simplement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Aryia
  05 octobre 2020
Dans le monde de l'écriture, on évoque souvent les forts connues catégories de l'architecte et du jardinier, celui qui planifie et celui qui se laisse porter. A cette célèbre distinction, j'aimerai y ajouter celle qui sépare ce que j'appelle les « créateurs de mondes » et ceux que je nomme les « créateurs d'histoires ». Les premiers se concentrent principalement sur les particularités de leur univers, noircissant des centaines de pages encyclopédiques pour développer les espèces, les plantes, les animaux, les modes de vie et les relations politiques des peuples, tandis que les seconds se préoccupent bien plus de l'intrigue et de toutes ses ramifications. A mes yeux, il n'y a pas de « hiérarchie » entre ces deux types d'auteurs : l'un n'est pas mieux que d'autre. Et cela d'autant plus qu'à ces deux types d'auteurs correspondent deux types de lecteurs : ceux qui cherchent le dépaysement dans un monde imaginaire riche, et ceux qui cherchent une histoire puissante et complexe. le seul « problème », finalement, c'est quand le lecteur amoureux des grandes intrigues tombe sur un livre où c'est l'univers qui prime, et vice-versa. Cela conduit à des petites déconvenues qui ne remettent absolument pas en question la qualité du livre.
Le petit Adanhael n'avait que deux ans lorsque le mage Maelrhys et le guerrier Breval l'ont confié aux bons soins de la famille Gillac. A ses yeux et dans son coeur d'enfant, sa seule mère, c'est Joanie, sa seule soeur, c'est Emma. Mais la vérité est toute autre : le petit garçon est le fils unique de la princesse des elfes, retranchée dans l'Enclave – cette portion de notre réalité dans laquelle s'est incarnée des bribes de l'Ancien Monde. le jour où Adanhael est piqué par un insecte maléfique, et où le Mal commence à se propager dans tout son être, c'est une véritable course contre la montre qui s'engage : Maelrhys et Breval, accompagnés par Emma et sa meilleure amie Chloé, doivent absolument conduire le petit demi-elfe auprès des siens, afin que les grands druides chassent le Mal qui s'insinue progressivement dans le corps et l'esprit de l'enfant. Mais leur chemin sera parsemé d'embûches, et traverser Bordeaux ne sera pas de tout repos !
Ceux qui me suivent depuis quelques temps le savent : je suis une lectrice qui accorde toute son attention à la profondeur de l'intrigue et à la complexité des personnages, bien plus qu'à l'originalité du monde dans lequel prend place le récit. Et c'est sans doute ce qui m'a un peu perturbée dans ce roman : on sent que l'auteur a énormément travaillé à la richesse de son univers, qu'il a passé beaucoup de temps et consacré beaucoup d'énergie à réfléchir aux différents peuples rencontrés au fil des pages, et je salue ce travail remarquable … mais je me suis sentie quelque peu frustrée du point de vue de l'histoire, qui est loin d'être mauvaise, mais qui reste un peu trop classique pour l'habituée du genre que je suis. La quête de nos héros n'a pas réussi à me captiver pleinement, et j'ai eu beaucoup de mal à m'y plonger totalement. le début, tout particulièrement, m'a semblé un peu long : leur épopée a mis trop de temps à se mettre véritablement en branle, et j'ai eu plus d'une fois le sentiment qu'on tournait en rond ou piétinait sur place.
Cela s'arrange un peu par la suite, mais il n'empêche que les péripéties n'ont pas vraiment fait battre mon coeur : certaines étaient un peu trop attendues, d'autres un peu trop improbables. Et surtout, les embûches sont bien souvent un peu trop grosses et nombreuses pour le peu de chemin à réaliser : même dans un contexte agité, ils mettent beaucoup trop de temps à traverser une simple ville ! Il ne se passe pas une seule page sans qu'un nouvel assaillant se dresse devant eux, sans qu'une nouvelle escarmouche les sépare, sans qu'une mauvaise surprise les attende … Une fois encore, je dois reconnaitre que l'auteur a une imagination débordante …. Il a juste sombré dans la démesure en intégrant toutes ses idées dans son premier roman au lieu d'en garder sous le coude pour plus tard. C'est un excès d'enthousiasme que je comprends et pardonne volontiers, même si en tant que lectrice, je me suis sentie submergée par cette déferlante de rebondissements à répétition. A force, on en perd de vue l'objectif de nos héros, et c'est dommage : je me suis sentie un peu perdue dans une histoire qui s'éparpille un peu trop.
De même, si le petit Adanhael m'a énormément émue, avec son insouciance et sa candeur enfantine, son amour et son respect pour les animaux et sa propension à voir le bien dans tout ce qui l'entoure malgré le Mal qui fait son petit bonhomme de chemin dans son être, je dois reconnaitre que les autres personnages n'ont pas su me convaincre. J'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à Chloé et Emma, au comportement un peu trop volatile pour moi : je n'arrivais pas à les cerner, tantôt plus braves que le plus brave des guerriers, tantôt plus craintives qu'un nouveau-né. Par contre, j'ai eu mal pour elles : elles se font si souvent attraper et trainer par les cheveux que je me demande comment elles ont fait pour ne pas finir chauves ! Malgré tout, j'ai bon espoir que leurs mésaventures respectives leur ait mis un peu de plomb dans la tête, et qu'elles ne seront désormais plus ces adolescentes volages et un peu superficielles pour devenir des jeunes femmes plus posées et profondes. Les personnages secondaires, quant à eux, sont trop nombreux pour être véritablement étoffés : seul le destin de la pauvre Amélie m'a vraiment touchée, les autres ne m'ont pas beaucoup marquée …
En bref, vous l'aurez bien compris, si ce roman est très loin d'être mauvais, il n'a pas réussi à me convaincre : il y avait énormément de bonnes idées, mais qui n'ont à mes yeux pas été exploitées à la hauteur de leur potentiel. Comme beaucoup de premiers romans, celui-ci aurait gagné à être un peu épuré et peaufiné : ici, la quête principale traine beaucoup trop en longueur, retardée par des tas de sous-intrigues, et elle perd donc en puissance. Je n'arrivais plus à ressentir l'urgence de la situation, tant je me sentais trimballée d'un lieu à un peu, d'une histoire à une autre, finalement. C'est un peu dommage, mais ce n'est rien de grave. Car l'auteur a une très belle plume (j'ai juste été perturbée par certaines paroles retranscrites dans un discours mi-direct mi-indirect), et surtout, il a beaucoup d'imagination, et c'est le principale quand on veut écrire une histoire : le reste, cela s'apprend au fur et à mesure des retours des lecteurs, pour apprendre à mieux cerner leurs envies, et réfléchir à comment trouver un juste équilibre pour ne pas trop les perdre. Je lui accorde donc mon entière confiance pour nous offrir un second tome peut-être plus recentré sur l'intrigue principale, ce qui rendra celle-ci bien plus palpitante !
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
enitram34
  19 juin 2020
Seule la médecine elfique pourra sauver Adanhael, ses protecteurs doivent l'emmener derrière le Rideau. Mais il faut traverser l'enclave et les rumeurs sur ce qu'il s'y passe ont de quoi glacer le sang. C'est un voyage bien périlleux qui les attend…
L'histoire se déroule sur Terre, presque à notre époque, en France. Et pourtant, à peine avons-nous le temps de faire la connaissance d'une petite famille à première vue banale, que l'action démarre, et après quelques pages le dépaysement est déjà total !
Dans cette France ravagée par de terribles cataclysmes, en proie au chaos, vont se télescoper des êtres qui ne devraient pas se trouver dans le même univers, et surtout pas sur Terre : enchanteur, elfes, non-mort, vampires, métamorphe, déesse de la guerre, … et monstrueuses créatures…
C'est un univers foisonnant où les scènes d'action ne manquent pas, avec de nombreux personnages (ouf : merci la liste des personnages à la fin !). Certains très attachants, d'autres surprenants ou amusants (j'adore Oh) mais ils ont tous énormément de présence. Les réactions et les comportements des deux adolescentes notamment sont décrits avec beaucoup de réalisme, les rendant parfaitement crédibles à mes yeux. J'ai apprécié aussi les notes d'humour qui allège ce récit assez dense et la poésie qui se dégage de certains passages. Et même mon côté "fleur bleue" n'a pas été frustré grâce à l'idylle de Chloé et Damien…
Les notes de bas de page raviront les curieux qui veulent s'immerger totalement dans l'univers singulier et très riche de l'auteur, tout en laissant le loisir à ceux qui ne veulent pas sortir de l'action de les lire ultérieurement.
C'est presque un roman à double-lecture.
Certains retiendront la richesse et le soin apporté aux détails sur les elfes ou les vampires par exemple (langage, coutumes, aspect, etc.). D'autres seront séduits par les aventures d'Adanhael, de Chloé, et de la multitude de personnages étonnants, par leur personnalité, par l'ambiance de l'Enclave … .
Si je devais mettre une étiquette sur ce roman je dirais que c'est indubitablement de l'Urban Fantasy mais aussi un roman post-apocalyptique où le Fantastique Y.A est relevé d'un zeste de fantasy arthurienne … Il est donc difficile à définir puisqu'il est à la lisière de nombreux genres, il n'en reste pas moins que le mélange est très réussi. Les critères du genre (des genres !) sont respectés avec la présence de la magie, de l'enchanteur, du guerrier, de la quête initiatique du héros, des elfes archers, des combats, des créatures fantastiques, des dieux qui font d'étranges conciliabules, …. Mais heureusement on ne tombe pas dans les clichés : Maelrhys n'est pas ce vieux barbu (que je déteste en général) tout-puissant qui sait tout même si on n'est pas passé loin, la quête initiatique n'est pas le sujet principal du roman, les personnages secondaires ont une vraie vie, etc. Pour résumer : l'inattendu est au rendez-vous.
Qu'on le dévore pour connaître les péripéties qui attendent les héros ou qu'on le savoure pour s'imprégner de cet univers, ce roman est un très bon moment de lecture. Alors lisez-le à votre rythme…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
maryne_lectrice
  26 mai 2021
Bonjour ! J'espère que vous allez bien 🥰
🍃
Aujourd'hui je viens vous parler du roman Adanhael l'enclave tome 1 de J.F Sibar.
🍃
Inoculé par un venin, le mal se répand dans le sang d'Adanhael. Dans quelque jours, l'enfant de 8 ans rejoindra les subordonnée du mal ou bien mourra. Pour le sauver Maelrhys l'enchanteur et Breval le gardien décide de l'emmener dans l'enclave, une grande ville ceinturée par un étrange champ de force : le Rideau. Rattrapé par Emma et Chloé la soeur adoptive de l'enfant et son amie. Désormais ils seront cinq à braver l'adversité...
🍃
Quel roman prenant, attirant, magique..
Une petite tristesse ma prise quand j'ai refermer la dernière page de ce long roman...
On rentre dans un univers tellement bien travailler et complexe, tout ce que j'aime ! Parfois j'ai longuement apprécier les moments assez long et où l'auteur prend le temps de décrire. On sent l'implication et l'amour porter à l'univers qu'il a créé. C'est pas un genre que je lis beaucoup mais ça m'a bien plus quand même. J'ai découvert, appris, apprécier des être magique..
J'ai plus aimer l'univers que l'histoire. L'histoire est intéressante elle a un rythme qui me plaît, cependant les héros sont un peu jeune à mon goût ! j'ai eu du mal à les cerner parfois . J'ai (comme souvent) eu plus d'affinités avec des personnage secondaires. J'aurais souhaité parfois creuser certaine scène, certain caractère.
On ressent parfois un enthousiasme un peu trop prononcer, l'auteure veut tout faire, tout nous dire tout de suite.
Bien sûr ce n'ai que mon avis !
La plume est très agréable, j'ai bien accrocher. Une plume fluide, des chapitres ni trop court ni trop long. On parle ici d'un auteur très prometteur remplie d'imagination.
C'est un livre qui a plusieurs tranchant, il peut plaire beaucoup comme un peu moins.
C'est un roman riche, beau, agréable, qui se lit tout seule, malgré quelque petit rectification à faire, quelque dialogue qui mériterais plus de place dans le livre. C'est un bon livre que je vous conseil vraiment !
Laisser vous tenter et rentrer dans l'univers magique au gré des aventures de Adanhael.. 🥰
🍃
Ça vous tente ? Vous l'avais lu ?
🍃
Belle journée et bonne lecture ❤
🍃
#bookstagramfrance #bookstagrammeuse #instalivre #livre #roman #lecture #bouquins #lirelirelire #magie #jeuneheros #amour
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ptitbooks
  11 novembre 2020
Une pépite. Ce roman est une véritable pépite ! Je le dis tout de suite : j'ai adoré. Il y a tellement de chose à dire sur ce premier tome.
L'univers que J.F. Sibar a imaginé est d'une richesse ! L'auteur le met parfaitement en place; d'abord en nous immergeant dans le monde qui est le nôtre (nous ne sommes donc pas dépaysés). Puis au fur et à mesure du roman il nous présente les différents éléments et créatures d'un autre monde, l'Ancien Monde, avec lequel fusionne désormais le nôtre. de cette manière il nous laisse le temps d'assimiler chaque information. J.F. Sibar ne laisse aucun élément ni aucune explication attendue de côté, il a une réponse et une histoire à donner pour tout. C'est tout là ce qui montre le travail complet de l'écrivain autour de son roman. Grâce à la réalité de ses descriptions et à l'atmosphère noire l'auteur ne rend pas la présence de toutes les créatures imaginaires invraisemblable, au contraire. Il a osé toutes les regrouper dans un seul et même univers et il le fait à merveille et avec logique. Elfes, démons, vampires, zombies, et j'en passe, se côtoient donc dans un parfait équilibre.
Nous sommes plongés dans une intrigue complexe remplie d'action et de complots. Celle-ci nous captive mais nous tient également à coeur grâce aux personnages. En effet, l'auteur nous laisse le temps d'apprécier et de nous attacher à Adanhael, grâce à son courage, sa mignonnerie et sa complicité avec son entourage, avant de le mettre au premier plan d'un grand danger : le Mal qui le consume. Nous voilà donc plongé dans une aventure et surtout une course contre la montre (ou plutôt contre le Mal) qui nous tient en haleine tout le long du roman.
Tout comme la mise en place de son univers, J.F. Sibar nous présente les personnages les uns après les autres, ce qui nous laisse le temps de les retenir. C'est pour dire, malgré leur nombre conséquent je n'en ai pas confondu ni oublié un seul. Ils sont tous marquants ! Autour d'Adanhael on rencontre donc de nombreux personnages, certains qui vont et viennent et d'autres présents du début à la fin. Chacun a son histoire et son propre caractère; J.F. Sibar arrive à marquer leur différence, aussi nombreux qu'ils soient. J'ai vraiment adoré évoluer au milieu de cette famille (car il faut le dire ils sont comme une grande famille, lien du sang ou non) et m'y suis énormément attachée. Leur complicité, leurs chamailleries et même leurs querelles pour certains apportent de l'humour et de la joie dans cet univers noir. Je ne vais pas pouvoir citer tous les protagonistes; il y en a tellement. Mais l'un d'entre eux m'a totalement captivé : Chloé. Elle est une fille courageuse, au caractère fort, qui a toujours le mot pour rire même dans les situations les plus délicates. Tout ce qu'elle vit ainsi que les personnes qu'elle rencontre font d'elle une personne tellement intéressante. Tous ces points ont fait de Chloé un personnage coup de coeur.
La plume de l'auteur est fluide et totalement addictive avec exactement la quantité de descriptions et de dialogues qu'il faut. Et puis, je ne le dirais jamais assez, elle est écrite au meilleur temps qui soit (selon moi bien sûr) : le passé simple.
En fait, je dirais que tout est en harmonie dans ce premier tome. Vous vous en doutez donc, Adanhael a été un véritable coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
mcd30mcd30   01 décembre 2020
_ Là, tu peux voir la constellation de la Grande Ourse.
Interrompu dans sa rêvasserie, l'elfe haussa un sourcil.
_C'est grâce à mon père, précisa-t-elle. Il m'a souvent parlé des astres.
Ressentant un pincement de jalousie, Chloé tordit la bouche.
_ La petite étoile sur sa gauche, s'immisça-t-elle, ça doit être Winnie, son ourson.
Son amie la fusilla du regard.
_ Essaie de lui piquer son pot de miel, ricana Romain. J'ai une de ces faims.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
mcd30mcd30   25 novembre 2020
Lorsque l'on sert le Mal, quelque chose d'infime, comme une trace obstinée, se grave en nous. Cela persistera jusqu'à notre dernier souffle. Et même libéré de la terrible corruption par de puissants enchantements, on ne s'affranchir jamais complètement d'une certaine emprise du Mal sur notre destinée.
Maelrhys "Le juste", membre de la confrérie druidique de Rhydhywell.
Commenter  J’apprécie          120
mcd30mcd30   10 décembre 2020
_ Rondache ! gronda le colosse en dégainant son épée.
_ Lève ton épée en l'air, cher Gardien. Le vent soufflant dans notre direction, Duralhumain verra la source de ce qui ne tardera pa à lui flatter le museau.
Breval pouffa de rire puis s'exécuta aussitôt.
_ Sang maudit ! Regarde-moi ça, Rondache ! On nous a fait un lâcher !
_ Le nécromancien.
_ Je m'en doute, ma belle. Ce n'est pas la mère Je-T'embarbouille -Ma-Crapouille et ses affreuses ribaudes à deux sous qui pourraient réveiller les morts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
enitram34enitram34   19 juin 2020
Le parvis de la cathédrale était un vrai champ de bataille. Les combats se poursuivaient avec une impitoyable férocité. Un puissant coup de poing propulsa un druide sur un archer de La Garde princière : allongés sur le sol, ils succombèrent sous une pluie de coups d’une rare sauvagerie. Gênée par les nombreux affrontements, Katell ne put éviter qu’un non-mort la saisisse par les tresses. Celui-ci la souleva en rugissant de rage. Elle s’accrocha au poignet du monstre et lui écrasa brutalement la figure avec ses pieds. Passant une main sur son visage, le Déchu jeta des bouts de chair purulents par terre. Il s’apprêtait à dévorer le cou de la petite elfe quand un individu se dressa devant lui.
Maelrhys grogna un enchantement en remuant son index devant lui comme s’il écrivait quelque chose : une traînée de feu se faufila entre les pieds des Déchus les plus proches. Les vêtements en flammes, l’abomination lâcha sa prise et s’enfuit en hurlant de peur. Katell marcha à quatre pattes jusqu’au mage et le remercia de son aide. Maelrhys esquissa un sourire et chancela sur ses jambes. Katell l’attrapa par la taille in extremis, car ce dernier s’affaissait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mcd30mcd30   10 décembre 2020
Adanhael s'assit sur le comptoir et pointa son index vers le fourreau.
_ Qu'est-ce que ça veut dire : SOCIETAS DRACONISTARUM ?
_ L'ORDRE DU DRAGON. C'est une antiquité familiale. On se la transmet de père en fils depuis des temps immémoriaux. Elle a une valeur historique, car l'Ordre du Dragon était un ordre de chevalerie créé en 1408 par Sigismond de Luxembourg, roi de Hongrie.
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : Bordeaux (Gironde)Voir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2114 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre