AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782413011385
208 pages
Éditeur : Delcourt (02/05/2018)
4.34/5   62 notes
Résumé :
Dans une jolie maison, habite Rat. Mais la propriétaire le trouve dégoûtant et le chasse. Il décide donc de s’en aller. Il erre longtemps, jusqu’à ce qu’il arrive au Village des animaux moches qui font un petit peu peur…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 62 notes
5
18 avis
4
6 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  04 juillet 2020
Rat et les animaux moches de Sibylline Jérôme d'Aviau est un roman graphique jeunesse découvert totalement par hasard. Je ne me souviens même plus comment il s'est retrouvé dans ma tablette.
Dans une jolie maison, habite Rat.
Mais la propriétaire le trouve dégoûtant et le chasse. Il décide donc de s'en aller.
Il erre longtemps, jusqu'à ce qu'il arrive au Village des animaux moches qui font un petit peu peur…
Rat est un gentil rat, alors il décide d'aider ses nouveaux camarades...
Rat et les animaux moches est un roman graphique dont les dessins sont uniquement en noir et blanc. Au début, cela m'a étonné mais il faut avouer que c'est une bonne idée.
Les animaux moches représentés ici font parfois peur, à commencer par l'araignée ! J'ai horreur de ces petites bêtes et je n'aurais pas aimé me retrouver face à elle :) Elle a plein de pattes, plein d'yeux et fait carrément peur pour les arachnophobes... et pour l'adulte que je suis, brrr...
En couleur, cela ne rendrait pas pareil du tout. Ici, le noir et blanc colle parfaitement avec l'histoire, l'ambiance et c'est une réussite.
Rat est un petit rat attachant, j'aime beaucoup sa bouille et son caractère.
Même s'ils sont moches et font parfois peur les animaux sont attachants car ils dépriment parfois, à d'autres moments ils sont contents... ils sont très humains en fait :)
Le chien Perdu n'est pas le personnage le plus attachant de l'album c'est un personnage détestable à souhait qui apporte du piquant à l'histoire.. et met de la vie dans le village, même s'il bouleverse leurs habitudes.
En soi, l'histoire est simple mais bien ficelée et j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce roman graphique, qui est une vraie réussite.
J'invite tous, petits comme grands à le découvrir. Après, vous ne regarderez pas les animaux moches de la même façon ;)
Ma note : cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Lilo0606160616
  02 décembre 2018
Un gros coup de coeur pour cet album jeunesse "Rat & les animaux sauvages" publié aux éditions Delcourt. Attention talents à l'horizon :)
Petit topo sur l'histoire : "Rat" est un rat comme son prénom l'indique, mais pas un rat comme les autres non, un rat qui tente de se faire accepter des Hommes, en vain. Malgré ses efforts, Rat n'en peut plus de se faire rejeter, il décide donc de partir à l'aventure. En chemin il tombe sur une communauté d'animaux à l'apparence pas toujours des plus agréables : lombric, requin, araignée, bousier, Lamproie et autres espèces qui elles aussi se sentent rejetées. Face à leur sympathie, Rat décide de s'installer dans leur village. Après quelques jours et après avoir pris le temps de connaître ses compatriotes, Rat se met en tête de redonner de l'espoir et le sourire à ses amis. 
Cette bande-dessinée m'a emballée du début à la fin ! le scénario de Sibylline propose quelque chose d'entraînant, tendrement moralisateur en intimant le lecteur a accepter la différence et surtout à prendre conscience que chaque être à sa place dans la société. On retrouve de nombreux dialogues qui rythment le récit, avec des touches d'humour. En bref, ne nous attachons plus à un physique, attachons-nous aux âmes :). Mais que serait le scénario sans les magnifiques illustrations de Jerôme d'Aviau (également connu sous le pseudonyme Poipoipanda) ! J'ai adoré son trait et l'expression qu'il donnait à ses personnages. On peut facilement s'imaginer voire partager leurs émotions rien qu'en les regardant. Les détails sont précis et précieux, et on pourrait rester des bonnes minutes à analyser, décortiquer, admirer un seul dessin. le noir et blanc a son petit charme et puise sa force dans l'appui du trait qui donne l'aspect d'une gravure. Enfin, qu'elle perspicacité de la part de Capucine dans le choix de la police d'écriture et du lettrage. On retrouve une lecture rendue agréable par des lettres tout en rondeur, qui jouent avec les illustrations en se mêlant à elle, en s'harmonisant de façon à ne créer qu'un. 
De façon plus générale j'ai pu enfin mettre un nom sur des animaux dont je connaissais le physique mais dont on parle peu ;) (comme par exemple le poisson lanterne nommé Baudroie !). Il y a donc un côté ludique appréciable qui est mené tout en douceur. 
En conclusion, un album que je recommande pour ces trois talents réunis qui réussissent à combiner leurs savoir-faire de façon très intéressante. On sent la cohésion qu'il y a eu entre eux, et ce pour notre plus grand bonheur. Un bonheur pour les yeux et pour la détente :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
kathel
  26 septembre 2018
Rat en a assez de se faire chasser à coups de balais, de s'entendre répéter qu'il est une affreuse bête, lui qui n'aime rien tant que rendre service ! Il décide de quitter la ville pour la campagne, et un petit village reculé semble lui convenir tout à fait : le village des Animaux moches qui font (un petit peu) peur. Réfugiés là également, Pieuvre, Araignée, Lamproie ou même Requin lui font bon accueil. Rat, qui fait preuve de beaucoup d'imagination, réussit même à trouver une utilité à certains de ces animaux qui, grâce à lui, quittent le village pour une vie meilleure. Mais l'arrivée d'un animal plus affreux, intérieurement, c'est à dire plus méchant et odieux que les autres, replonge tout le monde dans des abîmes de tristesse.
Cet album est assez inclassable, ce qui n'est pas une critique, bien au contraire ! le ton employé pour raconter l'histoire est assez enfantin, mais l'adulte trouve aussi du plaisir à la fois à la fable, et à sa morale, au dessin formidable, à l'écriture manuscrite élégante, à la mise en page originale.
Tout est soigné, rien n'est négligé, jusqu'aux bonus qui permettent d'écouter l'histoire en audio ou, par le biais d'une application, de découvrir des petits « plus » animés ou des fiches descriptives sur les animaux (comme ci-dessus). Je ne connaissais aucun des trois auteurs ou dessinateurs, j'ai été enchantée de la découverte, et pas tellement surprise de découvrir dans les remerciements le nom de Pierre Déom, le dessinateur de la Hulotte, le « journal le plus lu dans les terriers », qui a inspiré Jérôme d'Aviau par son trait et sa passion pour les animaux, fussent-ils moches !
Un album à lire et partager dans tous les terriers aussi !
Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Organdi
  08 juin 2018
Cet album à la fois d'illustration et bande-dessinée, destiné à la jeunesse mais qui ravira autant les adultes (à moins que ce ne soit l'inverse ?), délivre un chouette message de tolérance et de bienveillance.
Un peu olni (objet livresque non identifié ^^), cet album présente une mise en page originale et très vivante, les pages ne sont pas découpées en cases, le texte n'est pas circonscrit dans des bulles, on a de l'espace et de la profondeur.
Le dessin, en noir et blanc, est absolument ravissant, délicat et très vivant, réaliste tout en étant formidablement expressif. C'est ce qui m'a séduite tout d'abord, lorsque j'ai vu des extraits sur le site Delcourt. Les merveilleuses et frémissantes moustaches de Rat, tout un poème !
Bref, le dessin, un énorme coup de coeur.
J'ai adoré l'arrivée au "Village des animaux moches qui font un petit peu peur" et les pittoresques habitants, c'est vrai qu'ils font un petit peu peur mais ils sont aussi très émouvants, présentés de manière très tendre.
Il y a beaucoup d'humour dans le dessin, truffé de petits détails, et le ton de la narration est lui aussi décalé, imagé et rythmé, agrémenté de quelques jeux de mots réjouissants. Il y a une vraie histoire, riche de sens, subtile et pas manichéenne, qui peut être lue, et relue, à différents degrés.
J'ai été légèrement - très légèrement - frustrée par la fin, un peu raide, mais l'ensemble reste une pépite.
Foncez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
l-ourse-bibliophile
  07 juillet 2019
Dans ce village hors du commun se côtoient en parfaite entente tous les mal-aimés du règne animal. Les insectes, sans grande surprise, grouillent en masse : scutigère, scolopendre, bousier, etc. Et puis, les araignées, les vers en tous genres, les chauves-souris, les limaces, les serpents. Et aussi les taupes au nez étoilé, les ibijaux, les ornithorynques, les ayes-ayes, les rats-taupes nus. Et puis les créatures marines : poulpes, crocodiles, méduses, lamproies, baudroies et autres poissons à la gueule remplie de dents… Je m'arrête là, mais c'est tout un bestiaire parfois familier, parfois étonnant que l'on rencontre ici. Cela était déjà un bon point de départ pour me plaire…
… et l'histoire n'a rien gâché. Tout d'abord, mettre à l'honneur des bestioles souvent dépréciées, qu'elles effrayent ou répugnent, est une très belle idée. Ensuite, j'ai beaucoup aimé la mission que Rat s'est donné à lui-même tout comme ses idées surprenantes, mais apparemment efficaces, pour apporter une joie nouvelle à ses ami·es. Un éloge de l'amitié et de la générosité qui fait chaud au coeur. Des efforts pourtant mis à rude épreuve par un arrogant caniche royal, convaincu de sa beauté. Un personnage insupportable (qui ne me réconcilie pas avec les caniches).
Sinon, textes et dessins m'ont régalée. Entre les mots rythmés et la poésie du texte de Sibylline, le gracieux lettrage de Capucine et les dessins noirs tout en finesse de Jérôme d'Aviau, il dégage de cet ouvrage une élégance sobre et soignée qui m'a émerveillée. le texte ne prend pas place dans des bulles mais sous l'image : cela lui confère une dimension un peu vieillie qui n'est pas sans rappeler un livre de fables.
Deux bonus sont offerts avec le livre : la possibilité de télécharger la version audio (mais quel dommage de se priver des magnifiques dessins de la version papier !) et des ajouts en réalité augmentée sur certaines pages. Il peut s'agir soit d'une version légèrement animée de la planche en question, soit d'un petit descriptif de l'un des animaux moches (et une petite vidéo de Capucine en train d'écrire à la plume). Je les ai regardés en feuilletant une nouvelle fois la BD après ma lecture pour ne pas interrompre celle-ci lors de ma découverte. Si les informations succinctes sur les animaux étaient intéressantes, les autres bonus ne m'ont pas passionnée plus que ça.
Un très beau roman graphique, un conte empli de bienveillance sur le rejet, l'intolérance, les préjugés, les bienfaits de la gentillesse. Un joli message qui ne tombe jamais dans le niais.
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80


critiques presse (5)
Ricochet   29 octobre 2018
Le magnifique dessin proche de la gravure et le lettrage minutieux en cursive disent tout le contraire de la laideur des animaux dont il est question : leur beauté est donc intérieure… L’histoire de tolérance, d’amitié et de persévérance fait mouche et l’ouvrage très original, par ailleurs de belle facture, se lira à tous les âges.
Lire la critique sur le site : Ricochet
BoDoi   16 juillet 2018
Cette magnifique leçon de vie nous est servie en noir et blanc et en empruntant plutôt les codes de l’album illustré que ceux de la bande dessinée. De ces images vibrantes et de ces textes ciselés, il se dégage une grande sensibilité et une douce poésie.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   25 mai 2018
Même s'il aurait mérité une conclusion moins abrupte, le récit de ce rongeur atypique qui ne dépareillerait pas une collection jeunesse, saura convaincre toutes les tranches d'âge et enchantera son lectorat dans une fable «RATvissante» !

Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   11 mai 2018
A mettre entre toutes les mains, attention, vous grandirez avec cette lecture !

Lire la critique sur le site : BulledEncre
BulledEncre   07 mai 2018
Nicolas d’Aviau nous éloigne de la bande dessinée pour aller vers le livre illustré. Les couleurs ont même laissé place à un ouvrage en noir et blanc d’une tendre finesse et d’illustrations dignes d’ouvrages de naturalistes.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
PharMarionPharMarion   27 mars 2020
Son gros balai en main, madame Patate, comme d'habitude, se met à crier :
- "Quelle horreur, comme tu es dégoutant, aaargh ! Ma cuisine ! Saleté de bestiole ! Pchiiit, pchiit, va-t'en !"
C'est à chaque fois la même histoire mais cette fois-ci, Rat en a ras le museau. Alors lui aussi, sur ces toutes petites pattes, il se met à crier :
- "Ah, mais Madame, figurez-vous que si je n'étais pas là, cette cuisine serait vraiment très sale, vous mangez avec vos orteils, je ne vois pas d'autres explication, et puis, bon sang, moi "moche" et "dégoutant" ? Me faire du chagrin à chaque fois que je fais votre ménage ? Jusqu'aujourd'hui, je me suis retenue, mais vous non plus, vous n'êtes pas épatante. Votre nez ressemble à une grosse pomme de terre. Et toc ! Puisque je ne suis pas le bienvenu, je pars Madame, je m'en vais !"
Alors, Rat s'en va.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   06 mai 2018
"Bonjour, je suis Rat, et toi, comment t'appelles-tu ?"
"Je m'appelle Ver."
"Tu es si rose, pourtant."

Vert sourit,
Rat aussi. (p. 30)
Commenter  J’apprécie          110
JuinJuin   17 avril 2019
" Hé Carlin, ça va ?"
La langue de carlin traîne par terre, ses yeux sont
gigantesquement bouffis d'avoir pleuré.
" J’ai pas de nez. Je ronfle comme des fesses qui se dégonflent."
Et il s'enfuit dans des torrents de larmes.
( p 137 )
Commenter  J’apprécie          50
PharMarionPharMarion   27 mars 2020
- Dis moi, c'est quoi ton nom ?
- Je suis perdu, c'est tout, je veux rentrer chez moi !
- Salut Perdu. C'est ici chez toi maintenant.
Commenter  J’apprécie          40
PharMarionPharMarion   27 mars 2020
Dans une maison bien jolie habite Rat.
Il est un peu content, mais assez tout seul.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Sibylline (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Sibylline
C'est pas toujours pratique d'être une créature fantastique - La Licorne de Sibylline Desmazieres et Marie Voyelle, éditions Des ronds dans l'O.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4176 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..