AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2897864826
Éditeur : Ada éditions (09/07/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Ce qui nous effraie tant de la folie est que nous la savons en nous. »
Philippe Durand est invité au luxueux Manoir des Cimes, fidèle reconstruction d'un bâtiment bicentenaire, de même que sept autres convives. Leur séjour ne tarde toutefois pas à devenir un effroyable cauchemar où rampe le mal et sa muse l'horreur. Des cadavres retrouvés disparaissent, des marques inexplicables couvrent planchers et murs, des cris résonnent au-delà des portes closes Compl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Amnezik666
  20 août 2018
Est-ce bien utile de commencer cette chronique par l'avertissement de rigueur, âmes sensibles s'abstenir ? A priori on jetant son dévolu sur ce roman on sait grosso modo à quoi s'attendre (pas vraiment un road-trip sauce guimauve sur fond de Bisounours). Et force est de reconnaître que le résultat est à la hauteur, c'est de la littérature horrifique pure et dure, avec son côté ouvertement gore assumé.
À la lecture on devine que L.P. Sicard est très à l'aise avec les différents mécanismes de l'horreur, mais il manque toutefois une réelle dimension psychologique pour assurer le grand frisson. Oui l'hémoglobine coule à flots, oui les morts brutales se succèdent, mais on assiste à ce jeu de massacre avec une certaine distance.
Le récit à la première personne devrait pourtant tendre à dynamiser l'intrigue, mais la sauce a du mal à prendre à ce niveau. La faute essentiellement à un style trop alambiqué, c'est agréable à lire, mais ça manque cruellement de naturel, que ce soit dans le choix des mots ou les tournures de phrases. Les envolées lyriques ne collent pas au genre horrifique ; ça donne au contraire au récit un aspect artificiel qui empêche le lecteur de s'impliquer dans le déroulé de l'intrigue. Un sentiment renforcé par la multiplication de sentences dignes d'une philosophie de comptoir tant elles sont d'une affligeante banalité.
Un récit à la première personne se fait souvent au détriment des personnages, c'est le cas ici. On partage les états d'âme (et états d'esprit) du narrateur (Philippe Durand), mais la personnalité des autres convives est à peine esquissée. Ça reflète plutôt bien le choix narratif, mais un peu plus de profondeur eut toutefois été un plus appréciable.
Il n'en reste pas moins que le huis clos fonctionne plutôt bien (huit convives et autant de victimes potentielles, isolées dans un manoir coupé du monde au coeur de l'hiver). On n'en finit pas de se poser des questions sur la nature des meurtres qui s'enchaînent. Plus les cadavres s'empilent (sauf qu'ils ont la fâcheuse manie de disparaître peu après leur mise à mort), plus on se triture les méninges à essayer de comprendre ce qui se cache derrière ces meurtres sauvages : un criminel humain, un monstre quelconque, une force maléfique ??? le mystère reste entier jusqu'à ce que l'auteur vous dévoile le fin mot de l'histoire ; rien à redire au niveau de l'énigme et de sa résolution, c'est brillant de bout en bout.
Louis-Pier Sicard est un jeune auteur québécois, il a commencé sa carrière littéraire par la poésie avant de se lancer dans la littérature jeunesse. C'est avec le collectif Contes Interdits qu'il s'essayera à la littérature adulte et horrifique en revisitant l'histoire de Blanche-Neige, un autre conte devrait par ailleurs sortir d'ici la fin de l'année.
Au final je dirai que l'auteur fait montre d'une belle maîtrise du genre sur le fond, mais il gagnerait à soigner la forme en adoptant un style narratif plus naturel. Je mentirai en disant que je me suis ennuyé en lisant ce bouquin, j'ai pris plaisir à le lire, mais je le referme avec l'impression d'être passé à côté de quelque chose qui aurait pu être beaucoup plus percutant si mieux exploité...
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Amnezik666Amnezik666   16 août 2018
Il est dommage que le groupe déjà se scinde. Toutefois, j’ai compris il y a longtemps qu’il ne servait à rien de perdre son temps à essayer de plaire à tous.
Commenter  J’apprécie          10
Amnezik666Amnezik666   17 août 2018
Celui qui arrache la vie d’un homme sacrifie une part de la sienne, à moins d’avoir déjà sombré dans la folie.
Commenter  J’apprécie          10
Amnezik666Amnezik666   17 août 2018
Seuls les fous sont à l’abri de la peur.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
597 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre