AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jacques Martinache (Traducteur)
EAN : 9782258062320
334 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (09/03/2006)
3.3/5   22 notes
Résumé :
Comme des milliers de banlieusards, Charles Schine prend chaque matin le train qui l'amène à son travail, dans le centre de New York. La routine de la quarantaine a envahi sa vie : côté professionnel, il a trouvé sa place dans une agence de publicité; côté sentiments, il n'attend plus grand-chose d'une vie conjugale en hibernation. Puis, un jour, sa vie dérape. Le hasard lui fait rencontrer une femme d'une beauté singulière qui va faire voler ses habitudes en éclats... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
darkmoon
  24 octobre 2013
Un dérapage qui ne vaut guère le détour tant tout ici a déjà été vu et souvent en mieux dans un nombre incalculable de thrillers. L'idée de base n'est pas mal mais on devine vite le rebondissement final.
Dérapage est un thriller basé sur le schéma dramaturgique classique dans lequel un détail, une décision, une rencontre ou un évènement inattendu font prendre au héros un autre chemin que celui qu'il s'était fixé dans sa vie quotidienne, en l'occurrence ici, aller à son travail comme chaque matin. le héros se persuadera, après la rencontre avec une séductrice calculatrice et comploteuse, de continuer dans la voie opposée que la raison lui dicterait de ne pas suivre. Roman donc au schéma assez manichéen où les couples dominants raison/sentiment, moral/immoral, bon/mauvais, femme/homme, justice/vengeance et beaucoup d'autres marquent fortement l'histoire. le titre "Dérapage", qui devrait être en fait "Déraillement" symbolise très bien cette rupture, cette dissidence, cette cassure dans les habitudes du personnage principal, qui est constamment tiraillé entre se faire justice lui-même, être actif ou bien se résoudre à supporter passivement ce qui lui arrive.
Dérapage aurait pu faire un très bon thriller, bien construit avec une intrigue intéressante et un suspense haletant. Dommage ! On devine facilement après quelques pages que le jeu de séduction de la femme fatale cache un complot prévisible dans lequel tombe trop facilement notre héros sans qu'il appelle pour autant la police au moment le plus tragique alors que rien ne l'en empêchait. Les nombreuses invraisemblances font perdre au roman toute crédibilité. le lecteur, un tant soit peu amateur du genre, a l'impression que l'auteur s'adresse à lui constamment, lui demandant s'il a bien suivi l'intrigue, si son intérêt est toujours actuel. Je trouve que l'auteur a nourri l'histoire de trop d'éléments informatifs et je dirais presque didacticiels, qui nous laissent devant ce livre, plus comme des étudiants à un cours de dramaturgie que comme des adultes plongés dans un quotidien imprévisible. le paradoxe, c'est qu'il manque une certaine innocence, une fraîcheur séduisante, une jolie maladresse inattendue qui font la marque de fabrique des grands thrillers auxquels on s'identifie, qui partagent nos angoisses et nos craintes enfouies.
Dérapage est donc une histoire qui tient sur un timbre-poste avec une intrigue archi convenue et prévisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
missmolko1
  03 mai 2012
La bande annonce de l'adaptation cinématographique m'avait donné envie de découvrir le livre. Difficile pour moi maintenant de dire s'il s'agit la d'un bon ou d'un mauvais thriller car je n'en lis jamais habituellement et je dois l'avouer j'ai abandonné cette lecture a la moitié du livre.
Le début pourtant me plaidée bien. Un homme prend le train tous les matins pour se rendre sur son lieu de travail et rencontre une femme. Cet homme est marié, elle aussi pourtant ils sont attirés l'un vers l'autre. Ils vont boire régulièrement un café ensemble, puis un jour ils décident de prendre une chambre d'hôtel, "pour faire d'avantage connaissance (si vous me permettez l'expression). Tout se passe bien, jusqu'au moment ou un homme armé s'introduit dans la chambre et viole la jeune femme. Tout ça en 60 pages, l'action va très vite et le lecteur est pris en haleine.
Mais ensuite, le rythme ralentit, le violeur passe son temps a l'heure faire du chantage, les deux victimes refusent de porter plainte pour ne pas avouer a leur famille leur adultère. Et a partir de ce moment, j'ai décroché. Les personnages me sont devenues antipathiques et peu crédible. le narrateur est profondément ennuyeux à mon goût et malgré le suspense qui est toujours omniprésent je n'ai pas réussi a parvenir a la fin de ma lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Pietro38
  05 janvier 2016
Un sommet du récit à suspense
Moins connu que Harlan Coben, Linwood Barclay, Lisa Gardner ou encore John Grisham, James Siegel écrit peu mais je peux vous certifier qu'il a autant de talent que ses illustres pairs pour raconter des histoires palpitantes pleines de rebondissements. Passé presque inaperçu en France lors de sa sortie en 2004, Dérapage est pourtant un sommet du genre.
C'est une vraie bombe textuelle hypervitaminée, un suspense à grand spectacle plein de coups tordus et de situations dangereuses, un feu d'artifice d'action, et aussi d'humour. Heureusement d'ailleurs car le pauvre Charles Schine, le héros ou plutôt l'anti-héros de ce thriller teigneux, n'est pas épargné par les problèmes. On n'aimerait vraiment pas être à sa place!
Charles Schine, c'est le Monsieur-tout-le-monde, un quadragénaire américain qui vit dans une banlieue-dortoir new yorkaise, et qui prend le train tous les matins pour se rendre à son travail de cadre dans la publicité. Une maison, une femme, et une fille, qui est malade. le drame de Charles, qui n'attend plsu grand chose de positif de la vie, jusqu'au moment où il rencontre THE femme fatale. Et là, la vie de Charles va basculer, broyée dans un engrenage infernal. Plus dure sera la chute!
L'intrigue rondement ficelée nous tient en haleine du début à la fin, tout est subtilement et efficacement contrôlé de la part de james Siegel, qui mène son récit avec une dextérité hors du commun. le style d'écriture est alerte, percutant, musclé, à base de phrases courtes qui permettent de maintenir le récit dans une tension fébrile.
James Siegel signe donc un thriller palpitant, un fast and furious page turner, qui a d'ailleurs été adapté au cinéma, avec Josh Brolin et Jenifer Aniston dans les rôles principaux. J'ai quand même largement préféré le livre, je n'ai même pas vu la fin arriver tellement j'étais captivé par cette histoire. Enorme!
Lien : http://www.conseilspolarsdep..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mobella7
  07 septembre 2016
J'ai abandonné en cours de route...
Commenter  J’apprécie          10
Michel356
  23 août 2020
Un de mes meilleurs livres
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   17 avril 2012
I spend five days a week teaching English at East Bennington High and two nights a week teaching English at Attica State Prison. Which is to say, I spend my time conjugating verbs for delinquents and dangling participles for convits.
Commenter  J’apprécie          10

Video de James Siegel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Siegel
Bande annonce du film "Derailed" adapté du roman de James Siegel traduit en français sous le titre "dérapage".
autres livres classés : PublicitairesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2211 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre