AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9791032906194
416 pages
L'Observatoire (25/09/2019)
3.97/5   16 notes
Résumé :
"Dissimulation", "mensonge", "double jeu" : la taqiyya est, depuis trente ans, au coeur de la stratégie des Frères musulmans pour s'attaquer aux valeurs de la République. Ils oeuvrent, patiemment, à peser sur les décisions politiques, s'érigeant auprès de l'État et du public comme représentants exclusifs de la "communauté musulmane" pour l'homogénéiser. Pour Mohamed Sifaoui, cette taqiyya vise un seul objectif : leur combat pour le séparatisme. Comment en est-on arr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
LettresItBe
  06 février 2020
C'est une personnalité médiatique décriée et pourtant nécessaire dans le débat. Avec Taqiyya ! Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France publié aux Éditions de l'Observatoire, Mohamed Sifaoui revient en librairie avec une enquête qui devrait faire parler. Ou pas, ce qui passerait pour une validation de la thèse… Découvrez la critique de Lettres it be !
# La quatrième de couverture
"Dissimulation", "mensonge", "double jeu" : la taqiyya est, depuis trente ans, au coeur de la stratégie des Frères musulmans pour infiltrer la République. Décryptage.
Influencer les mairies, les élus, les universitaires, les journalistes et les intellectuels ; investir des associations antiracistes ou féministes dans une démarche victimaire ; créer une puissante économie identitaire en développant le marché du halal ; faire passer le port du voile pour une "obligation religieuse"... Depuis trente ans, les Frères musulmans s'attaquent insidieusement aux valeurs de la République, amenant la société à piétiner ses principes, notamment la laïcité et l'égalité hommes-femmes.
Ils oeuvrent, patiemment, à peser sur les décisions politiques, s'érigeant en interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics et en représentants exclusifs de la "communauté musulmane" pour l'homogénéiser, écartant ainsi toute contradiction émanant de l'intérieur et faisant le jeu de l'extrême droite. Pour Mohamed Sifaoui, cette taqiyya vise un seul objectif : aller à la conquête du monde arabo-musulman en utilisant les règles et les valeurs des grandes démocraties.
Comment en est-on arrivé là ? Qui sont vraiment ces islamistes ? D'où vient leur idéologie, aussi pernicieuse que dangereuse ? Fruit d'une longue investigation et de plusieurs années d'observation de l'évolution de l'islam politique au sein de la société française, cette enquête journalistique inédite apporte toutes les réponses à ces questions brûlantes, qui font débat.
# L'avis de Lettres it be
Il y a quelques jours encore, Mohamed Sifaoui était sur le plateau de Cyril Hanouna pour livrer un débat houleux, essuyant des attaques nombreuses de la part des chroniqueurs et invités autour de la table. N'hésitant pas à rendre les coups, le journaliste spécialiste de l'islam politique est désormais un habitué de ce type de joutes. Depuis plusieurs dizaines d'années, il ferraille dans les livres et les médias pour combattre l'islam politique. Taqiyya ! Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France est son dernier livre.
L'impact en France de l'islam politique, les sphères touchées par cette infiltration des Frères musulmans, les raisons qui ont rendu possible cette situation dramatique d'après les propos et les preuves de Mohamed Sifaoui… Difficile de ne pas être saisi à la lecture de cette enquête-fleuve, menée sur de nombreuses années. Attaquant de façon nominative les différents protagonistes, Mohamed Sifaoui n'y va pas par quatre chemins : il faut battre et combattre les Frères musulmans alors que leur infiltration en France n'a jamais semblé être aussi proche de réussir. Clarifiant ses positions sur le débat autour port du voile ou de la viande halal, entre autres nombreux points évoqués dans ce livre, Mohamed Sifaoui est clair, direct. de toute évidence, Taqiyya ! Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France devrait être discuté, attaqué. Mais le débat doit être posé.
Vous qui détestez Mohamed Sifaoui, lisez Taqiyya ! Comment les Frères musulmans veulent infiltrer la France. Lisez ce livre, prenez connaissance du travail de son auteur. Après, vous serez libre de le détester ou de changer d'avis. Mais ce livre doit être lu.
Retrouvez la chronique en intégralité sur Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PhilB
  27 décembre 2020
Avertissement préalable: ce livre n'est pas pour les racistes ou les nostalgiques du IIIe Reich. Forcément, il ne plaira pas non plus aux islamistes. Il devrait par contre impérativement être lu par tous ceux qui craignent un recul de la démocratie tant face à la montée tant de l'islamisme que du populisme en Europe. Il devrait être lu également par tous les musulmans qui veulent vivre en paix dans les états démocratiques, car ils sont toujours les premières victimes partout où l'Islam politique prolifère. Mohamed Sifaoui livre une analyse détaillée des tactiques utilisées par les des islamistes pour propager leur vision rétrograde de l'Islam en France notamment. A noter que depuis la parution de ce livre, le CCIF, que l'auteur dénonçait comme une organisation islamiste parmi tant d'autres, a été interdit.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
enkidu_enkidu_   20 octobre 2019
Aux yeux de la monarchie saoudienne, l’instauration d’une république islamique en Iran représente une menace pour l’ensemble de la région du Golfe. Il faut donc impérativement installer en Afghanistan un État islamiste sunnite qui fera barrage aux velléités du voisin perse, d’autant plus que certaines régions afghanes sont peuplées par des chiites. Par ailleurs, la doctrine wahhabite, qui régit la monarchie saoudienne, est résolument anticommuniste. Il y a donc dans l’engagement de cet État théocratique une considération géopolitique doublée d’une dimension idéologique et religieuse. Ce sont les Saoudiens, à travers leur manne pétrolière, qui se chargent de financer largement ceux que l’on appellera complaisamment les « moudjahidines » et qui sont tous, soit le produit de l’école wahhabite, soit les adeptes de la pensée frériste.

Le Pakistan a, pour sa part, d’autres intérêts. Ennemi traditionnel de l’Inde, le régime d’Islamabad – lui-même d’inspiration islamiste, travaillé par l’idéologie des Frères musulmans, mais aussi par une forme locale de salafisme, appelé le deobendi – a besoin d’un prolongement territorial que peut lui assurer un régime afghan allié, voire à sa solde. De plus, la pensée élaborée et diffusée par Abu Al-Ala Al-Mawdoudi, le théoricien local, proche de la pensée frériste et fondateur en 1941 d’un courant militant pour l’instauration d’un « État islamique », allait être, elle aussi, en cohérence avec les choix politiques opérés au plus haut niveau de l’État.

Dirigé depuis la fin de l’année 1978 par le général Zia Ul-Haq, un galonné ardent défenseur du « projet islamiste », le régime a lancé une vaste politique de réislamisation du pays, édifiant notamment un réseau d’écoles coraniques et bafouant les règles démocratiques les plus élémentaires. Les fortes relations tribales qui existent des deux côtés de la frontière vont faciliter cette étroite coopération. La région pakistano-afghane est peuplée par les pachtous, ethnie guerrière très conservatrice et donc totalement perméable aux idées islamistes. Rappelons enfin que les États-Unis ne voulaient pas d’une lutte de libération classique, mais d’une véritable guerre à portée religieuse. L’administration de Jimmy Carter puis celle de Ronald Reagan favoriseront cette option et encourageront le financement d’écoles coraniques, qui existent encore à ce jour, enseignant les principes du djihad et plus largement la haine des valeurs universelles et de l’Occident. La France, quant à elle, est totalement partie prenante puisqu’elle soutient elle aussi, militairement, politiquement et techniquement les islamistes afghans, y compris en fournissant des armes. Si les Américains livrent les redoutables missiles sol-air Stinger qui permettent d’empêcher les Soviétiques de disposer de la domination aérienne, les Français offrent leurs missiles Milan, tout aussi redoutables face aux blindés de l’Armée rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2019
Il est faux et mensonger de prétendre, comme le font les populistes et les milieux d’extrême droite, que la dissimulation et le boniment, d’une certaine manière la fourberie, seraient une caractéristique islamique, car pour les musulmans, le mensonge est interdit, quasiment en toute circonstance, par leur religion et par l’éthique qu’elle exige d’eux. Contrairement, donc, aux islamistes, pour lesquels « la fin justifie les moyens » et pour qui la tromperie devient permise dès lors qu’elle est opposée à un non-musulman, un « mécréant », pour reprendre l’expression consacrée qui ne désigne pas, dans leur rhétorique, le seul « infidèle », mais aussi le musulman qui ne partage pas leur conception de la religion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2019
En politique, l’instrumentalisation de la peur a toujours profité aux courants les moins respectueux des principes de la démocratie. Au XIIe siècle, le philosophe Averroès formulait déjà cette pensée, ô combien d’actualité : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l’équation. »
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2019
La taqiyya, c’est aussi ça : faire parler, au sein d’une même instance, deux responsables pour leur faire dire une chose et son contraire, et ainsi entretenir le flou. L’un sera l’extrémiste qui fera plaisir à la base et l’autre le modéré qui rassurera l’opinion publique, les médias et les responsables politiques. Non seulement Eyup Sahin voulait faire instaurer un « délit de blasphème », mais en plus il exigeait des autorités de « faire interdire la parution du dessin » de Charlie Hebdo, donc c’est également la censure qu’il demandait. Et pourquoi pas la peine de mort, tant qu’on y est!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 octobre 2019
Lorsqu’un tueur, assassin d’un Premier ministre, commandité par la confrérie a été arrêté par la police du roi Farouk, en 1948, Hassan Al-Banna jura ainsi sur tous les dieux qu’il ne connaissait pas le terroriste et, pour faire admettre qu’il n’était pas un membre de son organisation, il lança à son adresse : « Il n’est ni Frère ni musulman ! » Une phrase qui, depuis, est devenue célèbre tant elle montre à quel point cette organisation utilise la taqiyya.
Ne jamais rien reconnaître et ne pas dire la vérité. Ce sera désormais leur méthode.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Mohamed Sifaoui (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mohamed Sifaoui
L'intégralité de l'interview sur la plateforme france·tv https://bit.ly/3ua3gv6 Islamo-gauchisme : « La France est devenue un pays de dogmatismes où les gens préfèrent la posture à la réalité scientifique et la vérité des faits, cela cause des dommages terribles » déclare Mohamed Sifaoui, qui signe une enquête sur l'islamo-gauchisme en France.
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
+ Lire la suite
autres livres classés : islamismeVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1610 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre