AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Éric Betsch (Traducteur)
ISBN : 2811201467
Éditeur : Milady (03/07/2009)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 20 notes)
Résumé :
"Un petit chef-d'oeuvre d'action, de terreur et de suspense"
JAMES ROLLINS

"Aussi terrifiant qu'un cri dans une morgue !"
E.E. KNIGHT

Seul mot d'ordre : éviter la panique.
D'étranges organismes se développent sur des hôtes humains, les poussant à la folie et au meurtre. CIA et scientifiques enquêtent dans le plus grand secret. Mais l'infection se répand.
Et un matin, Perry Dawsey, un ancien joueur de foot am... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  14 juillet 2017
Je m'attendais à mieux… Ce livre était dans ma wish list depuis plus de deux ans à cause du genre et de bonnes critiques que j'avais lu autrefois. L'ayant récemment trouvé d'occasion, j'ai craqué sans hésiter… Mais cette lecture ne m'a pas totalement convaincue. En effet, j'ai trouvé le début très long à mettre en place et je ne savais pas où l'auteur voulait en venir. On va suivre plusieurs personnages Margaret, une épidémiologiste et son garde du corps Clarence, Dew, un membre des forces de l'ordre ayant perdu son équipe et surtout Perry, le héros de ce livre… Ou plutôt, l'anti-héros car, même si on s'inquiète de son sort, il n'attise pas la moindre sympathie. Perry est quelqu'un d'assez sérieux dans son travail, violent, grossier et hanté par son passé. Il pourrait former un bon tandem assez sympathique avec son collègue et ami Bill, toutefois le destin va tout faire basculer… Cela commence avec des boutons sur le corps de Perry qui se mettent à gratter et lui faire mal. La démangeaison est permanente et, peu à peu, des symptômes physiques comme le changement de la couleur de la peau ou d'autres changements vont rentrer en compte. Dès lors, Perry va essayer de percer le mystère sur ces étranges boutons. Percer, c'est peu dire ! Perry va non seulement arracher son épiderme, mais il va également se taillader, fouiller dans la chair à coup de fourchette et ne va pas hésiter à brûler son propre corps pour mettre fin à ses tourments. Ces scènes sont vraiment très gores, détaillées et sanglantes. Je n'étais vraiment pas à l'aise avec ces scarifications qui interviennent ponctuellement au fil du récit ! Pour le coup, on est vraiment dans l'horreur !
Ce que va trouver Perry dans son corps s'appelle les Triangles. Ce sont des parasites qui m'ont rappelé le trématode ou le nématomorphe spinochordodes tellinii (tapez-moi ça sur internet et tâchez de ne pas vomir)… Berk ! Ces affreuses bestioles poussent à agir, à se faire du mal ou à se suicider… Elles rendent folles leurs victimes ! le pauvre Perry va totalement perdre la tête en essayant de les déloger. L'avantage de ce livre est que l'on assiste réellement à la transformation progressive de ces Triangles. On voit chaque étape, chaque métamorphose physique et les effets que cela a sur leur hôte. le plus souvent, on va vivre ces instants aux côtés de Perry, toutefois il arrivera que l'on se place directement du côté des parasites afin de savoir ce qu'ils désirent vraiment, leur plan pour assouvir leur victime et leurs desseins. C'est vraiment effroyable. Mon intérêt s'est surtout vu accroître lorsque les Triangles se sont mis à entrer en communication et à donner des ordres… Mais quel dommage que l'on doive attendre deux cent pages avant que cela n'arrive ! L'histoire met vraiment du temps à se mettre en place… D'ailleurs, si vous espériez des scènes d'action, vous pouvez passer votre chemin, car ce n'est pas le but de ce livre dont l'action vient seulement à la fin et défile un peu trop rapidement. À mes yeux, il y a un certain problème de rythme, ce qui joue sur mon appréciation générale. On reste principalement au même endroit : chez Perry…
Ce huis-clos sanglant n'a pas manqué de laisser des scènes en tête dans ma mémoire. Quelques jours après ma lecture, j'ai encore certains passages abominables qui me reviennent en tête. le personnage principal n'a vraiment pas des parasites bien placés (messieurs, vous devriez compatir…) et va vraiment aller jusqu'au bout pour se débarrasser d'eux ! C'est aussi admirable qu'épouvantable… Parfois, certaines répliques ou scènes m'ont amusée et ce, malgré l'horreur de la situation. Bill est le personnage qui a le plus d'humour, néanmoins Perry ne manque pas de cynisme ou de sadisme pour rendre la vie des parasites un enfer… Je pense notamment à la façon dont il s'est débarrassé de la vermine sur son postérieur ou de la fixation des Triangles pour Colombo ! Il est également à noter qu'une police stylisée qui se veut inquiétante est dédiée aux Triangles et que l'auteur a agrémenté son récit de quelques dessins. C'est un plus pour le roman. Hélas, tous ces bons éléments n'ont pas effacé ce sentiment de lenteur omniprésent qui m'a assaillie. J'ai également l'impression que les personnages secondaires n'ont vraiment pas été très utiles… C'est vraiment dommage, car « Infection » a beaucoup d'éléments morbides qui pourraient convaincre les adeptes du genre.

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Dempiller
  02 décembre 2010
Perry Dawsey est atteint par cette infection peu commune qu'il ne comprend pas. Il n'ose en parler autour de lui, au départ parce qu'il pense que ca n'est pas grave et par la suite parce que ça lui fait peur... Mais il est bien décidé de se débarrasser de ce soucis de santé et plus cela s'aggravera et plus il sera résolu et déploiera les grands moyens.
On se familiarise donc avec Perry qui a son petit caractère et son passé turbulent. Pour lui c'est un match à mort et si il ne le gagne pas, il se sera au moins battu à fond et aura marqué des points ! Et croyez moi il va vous faire frémir et peut être même tourner de l'oeil...
On aura aussi l'occasion de découvrir son meilleur ami et la relation qu'ils entretiennent qui pourrait bien se dégrader à cause de l'état dans lequel Perry va sombrer.
On va aussi assister la CIA qui est, comme on a l'habitude de nous la montrer, réactive, prudente, puissante, très secrète et bornée... Elle essaie de tout passer sous silence et conspire en secret pour régler le problème en toute transparence pour la civilisation.
Une équipe d'experts scientifiques va être mis sur le coup et nous la suivrons en détail. Elle émettra des thèses le plus plausibles et cohérentes possibles, donnant de la crédibilité et une impression que cela pourrait pratiquement être possible. L'auteur semble fort documenté en terme de science médicale et ça ne manquera pas d'être étonnant. Cependant, ça peut parfois rendre le récit un peu plus compliqué et rebuter certains lecteurs.
Les chapitres jonglent entre l'un et l'autre groupe de protagonistes à tour de rôle.
On est baladé entre le suspens, la découverte, le stress et la violence bien incisive. L'auteur mélange tout cela sans encombre et avec une aisance qui rend les transitions agréables et efficaces. le sujet est traité de façon très gore et visuelle en plus de l'être intelligemment.
Il faut admettre qu'à certains moments (rares toute fois) il y a une certaine répétition dans les chapitres concernant Perry mais je ne vois pas ce qu'il pourrait y avoir eu d'autre que ce que Scott S. a écrit.
Le roman est excellent dans son ensemble et le tout est cohérent et homogène. Il y a quelques rebondissements et surtout beaucoup d'événements difficiles à gérer, même pour la CIA.
La fin amène brièvement à une conclusion de ce qui s'est déroulé mais c'est pour mieux rebondir sur une ouverture qui introduit un second tome. Un peu à l'image d'un film d'horreur : tout est fini, ouf et puis d'un coup, un bref événement surgit et tend vers une suite. le fin se voit être spectaculaire, très Hollywoodienne et on est loin de soupçonner la façon dont ça fini.
On en sort avec une agréable impression et avec un désir fulgurant de connaitre la suite des événements !
PS : La suite, Contagion, devait être parue depuis l'année dernière chez Milady mais ne l'a visiblement pas été. On l'attend avec impatience et aimerions savoir pourquoi tant de retard... Bien vite !
Vous pouvez retrouver cette critique sur mon blog :
Lien : http://lazonelibre.eklablog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Inessa
  15 août 2009
Mon premier roman de la collection Milady Terreur et franchement je le trouve excellent!!! Il est question ici de "graines" qui s'introduisent dans des hôtes humains. Ces-derniers sont alors "infectés" par d'étranges organismes vivants qui se developpent dans leur corps et qui les poussent à la folie meurtrière. Des questions se posent : est-ce une nouvelle forme d'attaque terroriste ou bien est-ce autre chose ? Il y a le coté apocalyptique qui est très présent dans la mesure où si l'Infection venait à se répandre dans une ville, les habitants finiraient tous par s'entretuer.
On a donc d'un coté la CIA et les scientifiques qui enquêtent dans le plus grand secret sur les différents cas d'Infection. Puis parallèlement, on a le cas de Perry Dawsey, un ancien joueur de football américain infecté. L'auteur insiste beaucoup sur le combat interne que doit livrer Perry pour garder le contrôle de lui-même. Il tente de résister en allant même jusqu'à l'automutilation pour finalement céder à son tour à la folie et à la paranoïa.
Dans ce roman, il y a de l'action, du suspense, des personnages torturés. C'est assez gore (certaines scènes sont très dures et l'atmosphère est pesante). Mais vers la fin du livre, on bascule progressivement de l'horreur à la science-fiction (certains passages m'ont fait penser à "Alien"! lol).
Bref, malgré la violence de certaines scènes décrites, j'ai dévoré ce roman que je conseille à tous les amateurs du genre. La suite (Contagion) était censée sortir le 2 octobre 2009 chez Milady mais à ce jour, elle n'a toujours pas été publiée!!! J'attends ce second volet depuis tellement longtemps que j'en viens à me demander s'il sortira un jour! J'attends donc la suite avec impatience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
eTemporel
  30 avril 2010
Une bouffée de fraîcheur... Ca peut paraître paradoxal étant donné le thème abordé, c'est sûr, mais après toutes mes dernières lectures, relativement catastrophiques il faut bien le dire, j'ai dévoré Infection en quelques jours à peine. Certes, le thème sent un peu le réchauffé, du lu et relu sans doute, voire même du vu et revu au cinéma. Mais Sigler m'a embarquée dans son histoire avec une facilité déconcertante. Des personnages attachants, y compris Dawsey, une intrigue parfaitement bien ficellée et pleine de suspens, du fantastique un peu gore mais ça j'ai l'habitude... Bah, pas un chef d'oeuvre, sans doute, mais un véritable petit plaisir. A recommander !
Commenter  J’apprécie          50
Tristhenya
  27 avril 2012
Pour résumer, un parasite infecte des personnes sous forme de gros boutons qui apparaissent sous la peau. Dans un premier temps ces boutons démangent le porteur, puis petit à petit ils évoluent et communiquent mentalement avec leur hôte pour les pousser au meurtre et à l’agressivité. Pour la suite je ne vous la raconterai pas sinon je spolierai trop l’histoire ^^
Au niveau des personnages, je ne les ai pas trouvés particulièrement attachants, nous suivons en particulier Parry Dawsey touché par ce virus et presque toute sa descente aux enfers se déroulera en huis-clos dans son appartement. Même si on ne peut que saluer sa détermination face à ce parasite qui le ronge de l’intérieur, je n’ai pas trouvé son caractère assez creusé et j’ai eu du mal à m’apitoyer sur son sort… Par ailleurs nous suivrons aussi aléatoirement les recherches scientifiques de Margaret, Clarence et Amos sur ce virus.
L’ambiance et le suspense sont la, l’horreur et le gore aussi, mais par moment je me suis vraiment ennuyée pendant cette lecture, certains passages m’ont parus trop tirés en longueur et pas assez crédibles… En effet, Perry va à plusieurs reprise essayer d’extirper ces parasite en se mutilant, sans anesthésie ni aucunes aide médicale quelconque… Il va perdre des litres et des litres de sang, tomber dans les pommes plusieurs fois, mais il n’en mourra pas…
J’ai trouvé tout ça assez invraisemblable et c’est, je pense le gros point négatif de ce roman ! Mais bon, malgré cela j’ai quand même trouvé cette histoire originale et sympathique et ça se laisse lire facilement. Le style de l’auteur est simple et bien détaillé, je dois vous prévenir que ce livre franchement dégueulasse, je vous conseille d’avoir l’estomac bien accroché en le lisant car certains passages vous apporteront sans aucun doute quelques hauts le cœur…
Une suite est censée être parue en 2009, puis en 2012 aux éditions Milady, mais elle est introuvable… Je ne sais pas à l’heure actuelle ce qu’il en est, mais je trouve dommage de devoir attendre si longtemps pour découvrir la suite d’un roman…
/*\ Rendez-vous sur mon blog pour lire l'intégralité de cette critique ^^ /*\
Lien : http://www.chibigeeky.be/inf..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   10 juillet 2017
Les pensées de Perry s'égarèrent complètement tandis qu'il se grattait le dos contre le dossier de son siège de bureau, dont le tissu épais frottait à travers son sweat-shirt. Il grimaça quand les marques de sa jambe s'éveillèrent et le démangèrent si fort et si brutalement qu'il aurait aussi bien pu être piqué par une guêpe. Il s'y attaqua, les ongles plantés dans le tissu de son jean. C'était comme essayer d'attraper une hydre ; chaque fois qu'il arrêtait une tête qui le mordait, deux autres surgissaient et la remplaçaient.
Depuis le box voisin, il entendit Bill imiter de façon médiocre un comédien shakespearien.
- Être galeux... ou ne pas être galeux, dit-il, la voix seulement légèrement étouffée par la cloison. Telle est l'infection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SaiwhisperSaiwhisper   09 juillet 2017
Pourquoi les gens pensent-ils que la fin du monde est un concept si difficile à comprendre pour un enfant ? Les enfants passent leur vie à redouter l'inconnu, à avoir peur des ombres rampantes, des monstres tapis et autres choses promettant une mort lente, affreuse et douloureuse. Une guerre nucléaire n'était qu'un croque-mitaine supplémentaire qui menaçait de les emporter, la différence étant que celle-ci effrayait également les parents de Margaret et les autres adultes. Les enfants étaient habitués à cette intensité d'effroi aussi sûrement qu'ils l'étaient à Bugs Bunny.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
SaiwhisperSaiwhisper   11 juillet 2017
Au cours de ses vingt ans de carrière, elle avait examiné plus de cadavres concernant plus de maladie qu'elle ne s'en souvenait. Quand un victime mourait, le corps de celle-ci attendait patiemment l'examen. Il suffisait de le plonger dans la glace jusqu'à être prêt à y jeter un coup d'œil. Mais pas avec cette saloperie... Oh non, loin de là. Sur les trois cadavres retrouvés jusqu'à présent, deux étaient déjà si décomposés qu'ils ne pouvaient quasiment plus être utiles. Quant à l'autre, le premier découvert, il s'était littéralement dissous sous leurs yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   07 juillet 2017
BlanchetteDoigtsDeFée : Eh mec, sérieusement... c'est pas beau à voir.
Jaune_bleu_sanglant : C'est rien. T'occupe.
BlanchetteDoigtsDeFée : C'est Dieu en personne qui t'a interdit d'acheter des - Oh ! Oserais-je prononcer le mot qui ne doit jamais être prononcé ? - MÉDICAMENTS ?
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   08 juillet 2017
Si je dois me découper en tranches pour vous avoir jusqu'au dernier, je le ferai et je me marrerai, vous m'entendez ? Je n'arrêterai pas de me marrer à m'en taper la cul par terre !
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Scott Sigler (78) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Scott Sigler
Alive de Scott SiglerUn danger mortel vous guette au détour de chaque couloir !
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quizz sur "the generation"(Alive, Alight, Alone),la trilogie bestseller de Scott Sigler !

Quelle est la première personne qu'Em trouvera et aidera à son réveil ?

Aramowski
K.O'Malley
T.Spingate
R.Bishop

11 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Alone de Scott SiglerCréer un quiz sur ce livre