AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Corinne Daniellot (Autre)Corinne Daniellot (Traducteur)
EAN : 9782203123533
432 pages
Éditeur : Casterman (01/07/2020)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Hanna quitte Londres contre son gré et débarque en Islande, certaine qu'elle va y mourir d'ennui. Elle doit effectuer un stage à Reykjavík dans le journal où travaille son père, qu'elle connait à peine. Imogen, en voyage dans la capitale islandaise, à la vie rêvée d'une influenceuse célèbre. Mais derrière le glamour de ses posts se dissimule un sombre secret. Un fantôme du passé, qu'elle a surnommé le Monstre, resurgit dans son existence. Quand la police retrouve le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
lirado
  29 août 2020
La Fille qui jouait avec le feu est un roman dans l'air du temps. Il combine le suspense d'un bon polar à des thèmes qui parlent aux adolescents d'aujourd'hui : réseaux sociaux, célébrités, féminisme, mouvement #me too.
L'histoire est celle d'une rencontre entre deux caractères bien opposés. D'un côté, il y a Hannah, une apprentie journaliste par défaut après qu'elle a du revenir habiter en Islande chez son père. de l'autre, il y a Imogen, une star d'Instagram. Leur rencontre est un fiasco, jusqu'à ce qu'Imogen se retrouve accusée d'un meurtre et qu'Hannah découvre la véritable Imogen derrière les belles images des réseaux sociaux. A partir de là, Hannah fera tout pour innocenter Imogen.
La Fille qui jouait avec le feu est un roman percutant et passionnant.
J'ai bien aimé les deux héroïnes et leur personnalité singulière. Hannah est une fille déterminée, forte, qui va au bout de ses convictions. Elle nous entraîne dans son enquête, dans sa vision des événements. Imogen, elle, est de prime abord moins attachante, jusqu'à ce qu'on découvre le revers de sa vie sur les réseaux sociaux. Ainsi elle reçoit au quotidien de nombreuses attentions et cadeaux, mais elle s'est aussi laissée dévorer par les marques. En effet, celles-ci se servent de sa notoriété pour faire leur promo.
Le roman de Stif Sigmarsdottir met notamment bien en avant la partie obscure et les faux-semblants des réseaux sociaux à travers le personnage d'Imogen. En effet, la jeune fille va au fil du roman prendre conscience que cette surexposition en ligne lui a fait oublier qui elle était réellement… J'ai trouvé cette description des réseaux sociaux très juste, même si ça n'était pas le premier roman que je lisais sur ce thème ( je pense à C'est pas ma faute de Samantha Bailly et Anne-Fleur Multon).
J'ai bien aimé aussi l'ambiance dans laquelle La Fille qui jouait avec le feu nous plonge. L'Islande était pour moi un décor propice à ce polar noir, frissonnant et cette enquête prenante.
Lien : http://www.lirado.fr/fille-j..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
AlouquaLecture
  29 août 2020
Au départ, j'avais mis une note plus basse, trois étoiles. Mais par la suite, en relisant mes notes, j'ai changé d'avis, après tout, j'ai lu ce thriller en tant qu'adulte, mais je ne dois pas oublier qu'il est pour un public plus jeune à la base. J'ai donc revu ma note finale en prenant ce public en compte, cela devenait logique de mettre les quatre étoiles.
C'est vrai que par moments, j'ai trouvé que la partie enquête était un peu tirée par les cheveux et perdait en véracité. Moi qui suis la première à dire que même dans un livre pour les plus jeunes, il faut y mettre les formes, je trouve qu'ici c'est beaucoup moins gênant, et que cela allège un peu l'intrigue. Néanmoins, si cela avait été pour un public « adulte », cela aurait été beaucoup plus compliqué de pouvoir y croire. J'ai moi-même eu parfois du mal.
Le rythme par contre, est très bien maîtrisé, cela ne peut que faire remonter la note finale. C'est d'ailleurs, pour moi, le point fort de ce thriller, celui qui me fait dire que, même si tout n'est pas comme j'aime dans ce genre de lecture, eh bien il n'est pas du tout dénué d'intérêt.
Il y a une petite chose que j'aimerais pointer du doigt, l'auteure a de son côté, tenté de mettre en avant l'influence d'internet, des réseaux sociaux, mais j'ai trouvé que ce n'était pas assez approfondi. Honnêtement, cela aurait mérité de s'attarder un peu plus. Après tout, c'est justement le public visé ici qui aurait bien besoin de comprendre que les réseaux n'ont pas que des bons côtés, qu'il faut se méfier des rencontres que nous y faisons, après tout, une photo de profil ne dit pas tout.
Par contre, gros point positif pour les personnages. Pour moi, nos deux personnages principaux sont totalement réalistes, elles pourraient très bien être dans la vie réelle sans que cela ne soit choquant ni tiré par les cheveux.
Malgré les points « négatifs », je recommanderai ce livre sans hésiter, mais pas à des lecteurs adultes, ni à des acharnés de thriller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
hashtagceline
  05 août 2020
Le roman est construit sur l'histoire de deux personnages : Hannah et Imogen. Cela donne un récit assez dynamique qui nous fait suivre alternativement l'une et l'autre. Jouant sur le passé et le présent, le déroulé des événements nous permet d'accompagner l'enquête d'Hannah au présent et la descente aux enfers d'Imogen avec qui on remonte un peu dans le passé pour nous expliquer progressivement les drames présents. Alors que j'aime beaucoup ce genre de construction narrative, ici, je m'y suis un peu perdue car tout n'était pas forcément bien signalé. Au début, c'est assez clair puis ensuite non, alors qu'il y a des décalages entre passé et présent. On finit par comprendre mais c'est un peu dommage parce qu'on n'est pas toujours convaincu de bien situer l'action du récit. Un peu embêtant mais pas assez pour gâcher la lecture.
En revanche, ce que j'ai beaucoup aimé, c'est ce voyage en Islande. Cela m'a vraiment dépaysée. le froid nous gagne et contribue à nous mettre dans l'ambiance du roman. On a un bon aperçu de la vie des islandais aujourd'hui. A travers le regard des deux jeunes filles, on découvre ce pays à la fois glacial et accueillant.
Autre point fort de ce livre : sa critique habile des réseaux sociaux et notamment Instagram. Beaucoup d'ados sont mis en difficulté face aux photos postées par des influenceurs, des célébrités, des connaissances qui laissent entrevoir une réalité de rêve. Mais derrière une photo qui semble avoir été prise sur le vif, il y a souvent une mise en scène et rien n'est naturel ou idyllique. Ce roman propose, à travers la voix d'Imogen et son histoire, de montrer combien l'image perçue à travers tous ces filtres est souvent fausse. Chaque chapitre est introduit par la description d'un post instagram : ceux d'Hannah et ceux d'Imogen. A chaque fois, il y a aussi la légende qui a été choisie pour accompagner le cliché, ainsi que celles qui auraient pu être mises, si on avait voulu dire la vérité. C'est assez parlant. Pour ma part, utilisant beaucoup Instagram et intriguée par ce que j'y vois aussi parfois, je trouve que l'autrice a su astucieusement nous montrer la face cachée de ce réseau social très prisé.
Un autre sujet est également abordé et constitue l'élément déclencheur d'une grosse partie de l'intrigue. Il concerne Imogen qui a décidé d'affronter la réalité plutôt que de continuer à souffrir.
Je n'en dis pas trop sur le sujet même si on découvre l'origine du mal assez vite.
A tout cela, vient se greffer l'histoire d'Hannah qui lutte contre des démons qui ont eu raison de sa mère. Hannah est une jeune fille qui n'a qu'un rêve : devenir journaliste. Alors que son père lui a trouvé un petit poste dans le journal qu'il dirige, l'enthousiasme, la spontanéité mais aussi l'inconscience de la jeune fille vont la mettre en danger. J'ai bien aimé ce personnage qui est prêt à tout mais qui a également peur de perdre pied.
Pour terminer, sur du positif aussi, ce qui m'a plu, c'est qu'il n'y a pas vraiment d'histoire d'amour. Enfin, ça n'est pas au centre de l'intrigue. Parfois, j'aime aussi qu'on fasse l'impasse sur une amourette parfois mal venue dans un contexte un peu stressant. Ici, on est dans l'action, le mystère et aussi la machination puisque le récit prend une autre tournure vers la moitié du récit.
Au final, quel est mon avis? Ce n'est pas un coup de coeur mais on est bien loin d'une déception aussi. Je dirais que je suis un petit peu mitigée à cause de quelques longueurs à signaler après un début très prometteur et haletant. Mais cela reste un très bon thriller qui m'a largement divertie et qui j'en suis sûre pourra vous rafraîchir sur la plage (ou ailleurs) cet été.
Et s'il y a une suite (la fin est ouverte à cette possibilité), je la lirai avec grand plaisir !
Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EmmaVando
  09 décembre 2020
J'ai eu un petit coup de coeur pour la couverture, le titre et la quatrième de couverture de ce livre.
Malheureusement, l'histoire en elle-même ne fut pas le coup de coeur que j'imaginais ! Ne vous y trompez pas, j'ai beaucoup aimé l'intrigue, la manière dont nous est rapportée l'intrigue, les post Instagram précédant chaque chapitres, les personnages, les paysages magnifiques et venteux d'Islande.
J'ai été légèrement déçue par le traitement du suspens: très vite on comprend les enjeux de l'intrigue, on sait très vite ce qui s'est passé, et j'ai assez simplement deviné le tout. Etant donné que j'ai lu ce livre dans l'optique d'un thriller j'ai ressentie cette légère déception pendant ma lecture. de plus, celle-ci n'a pas été aussi fluide que je l'aurais voulu, certaines phrases m'ont semblées peu naturelle: erreur de traduction ? Problème avec la plume de l'auteur ?
Quelques points négatifs donc, mais cela reste tout de même une super lecture ! J'ai particulièrement aimé les personnages d'Hannah et Imogen, toutes deux avec un fort caractère et une curiosité bien en place. Comme toujours les paysages scandinaves, les vent qui glacent et claquent, sont des descriptions qui me parlent beaucoup et ont rendus ma lecture agréable.
En conclusion, je dirais que cette enquête fut agréable à lire, plus pour ses personnages et paysages, que pour l'intrigue. A lire tout de même !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bebi
  26 août 2020
Hannah est expédiée vivre auprès de son père, en Islande, par sa grand-mère. Il faut dire que la jeune fille a des idées bien arrêtées et qu'elle a le culot de les dire haut et fort. Ce qui ne plaît pas forcément à tout le monde.
Son père, journaliste, lui a trouvé un stage sur son lieu de travail. Et le premier boulot de Hannah sera d'interviewer cette célèbre influenceuse d'Instagram. La jeune fille n'est pas franchement ravie, elle n'aime pas cette personnalité.
Pourtant, lorsqu'Imogen est accusée de meurtre, Hannah décide de chercher à prouver son innocence. Et elle va découvrir que la vérité est bien différente que ce que l'on a annoncé jusque-là. Commence alors une course contre la montre pour Hannah…
Hannah est un personnage entier. Pas de fioritures, pas de faux-semblants. Elle sait ce qu'elle veut dire, et elle le dit, que ça plaise ou pas. Bien qu'elle n'ait que 19 ans, elle a déjà à son actif des actions fortes dans son école, où elle a défendu ses opinions.
Arrivée en Islande, la jeune demoiselle ne compte pas changer d'un iota, même si ça ne plaît ni à son père, ni à sa belle-mère, et encore moins à ses demi-frères.
Mais c'est justement ce caractère fondamentalement honnête qui va lui permettre de mener une enquête qui va lever des lièvres énormes.
Dans le même temps, on suit les réflexions d'Imogen. Cette influence qui reçoit des tonnes de cadeau de différentes marques dans le seul but d'en faire la pub sur internet s'éloigne de plus en plus de l'image qu'elle donne sur Instagram. Loin d'être la femme heureuse et épanouie qu'elle montre, elle cache un secret qui la détruit peu à peu. Et qui pourrait même lui coûter sa liberté.
J'ai beaucoup aimé ce paradoxe, dans le sens où ce que l'on voit sur de nombreux profils est souvent loin de la réalité. Ces images superbes, mises en scène, ne sont pas du tout le reflet honnête de ce que vit réellement ces influenceurs qui ne montrent que le beau côté du décor. La preuve en est ces scandales quand une de ces femmes perd un filtre pendant une vidéo beauté, qui les montrait jusqu'alors magnifiques et parfaites.
J'aime que ce soit abordé de cette manière dans un roman young adult, parce que je pense que finalement, c'est le public le plus sensible au paraître. Ces vidéos, ces images partagées par milliers tronquent la vie réelle, et la vision que peuvent en avoir ces jeunes adultes.
J'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture. Elle m'a plu du début à la fin. C'est haletant, intéressant, et intrigant tout à la fois. Si ce n'est pas encore fait, filez vous le procurer!
Lien : http://au-fil-des-pages.be
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Ricochet   21 janvier 2021
Nordique, solide, jeune !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
EmmaVandoEmmaVando   09 décembre 2020
Si je sors mon téléphone, là, tout de suite, et que je prends un selfie, ce sera moi, à ce moment précis. SI j'écris une chanson ou un poème, ce sera moi, mes pensées, mes émotions à ce moment précis. Cinq minutes plus tard, je ne serais plus la même personne. Nous sommes constamment en train de changer, en perpétuelle évolution, pour le meilleur ou pour le pire, et parfois pour aucun des deux. Cette évolution, c'est la chose la plus authentique que je puisse offrir à mes abonnés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AlouquaLectureAlouquaLecture   29 août 2020
C’est alors que je remarque un autre e-mail, un peu plus bas. Je ne comprends pas comment j’ai pu ne pas le voir tout de suite. L’objet est pourtant écrit en majuscules :

« J’ESPÈRE QUE TU VAS MOURIR »

Je clique dessus.
Commenter  J’apprécie          10
EmmaVandoEmmaVando   09 décembre 2020
La normalité, c'est un point de référence placé su haut qu'il a fini par devenir un synonyme de la perfection. Sauf que personne n'est parfait. Tout le monde est un peu tordu, un peu abimé. Nous devons changer notre perception de la normalité: ce n'est pas qu'une seule chose. C'est un spectre, comme un arc-en-ciel. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise décision, il n'y a que des nuances de couleur.
Commenter  J’apprécie          00
EmmaVandoEmmaVando   09 décembre 2020
Pourquoi les jeunes d'aujourd'hui sont-ils si obsédés par leur identités ? grommelle Alda. Au lieu de passer votre temps à essayer d'être quelqu'un, essayer déjà d'être, simplement. Laisse les différentes facettes de toi évoluer, laisse les surgir quand elles le souhaitent, à leur guise. Il vaudrait mieux que tu arrêtes de vouloir etre quelqu'un, et que tu apprennes l'art de n'être personne.
Commenter  J’apprécie          00
f0l3grmdf0l3grmd   28 juillet 2020
Dans la vie, ce qui compte, ce n’est pas la destination, mais le chemin pour y arriver.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : automneVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sif Sigmarsdóttir (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2013 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre