AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226259902
Éditeur : Albin Michel (01/10/2014)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Jean, l' enfant trouvé, a été élevé par un couple de bergers analphabètes. Des gens frustes et superstitieux, qui traitent le garçon comme leurs bêtes. Le service militaire va le sauver de cet enfer.

Avec l' aide d' un instituteur, il apprend enfin à lire et écrire, découvre la chaleur d' un vrai foyer. Puis ce sera la « drôle de guerre » aux frontières de l' Est, et la débâcle. Le début d une longue errance qui ramène Jean vers le Sud, jusqu' à sa r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
clauclau28
  25 avril 2018
Jean Dolin, né de père et de mère inconnus, habite chez un vieux couple d'analphabètes qui l'ont recueilli. Jean n'a jamais appris, ni à lire, ni à écrire et vit sur le Causse. Pourtant, il rêve en regardant les illustrations d'un livre, des gens de la ville, des plaines et surtout de la mer. Il fugue deux fois. La deuxième fois, à dix-sept ans, il veut lui aussi voir la mer et connaître le monde. En 1938, il est enrôlé et envoyé au service militaire. Deux ans plus tard, il rentre, fort de ses nouvelles expériences ; il découvre que les deux vieux qui l'avaient recueilli sont décédés.
Jean continue son chemin et rencontre Julien Fabre, instituteur, qui le prend sous son aile et lui apprend à lire et à écrire. Jean devient un homme ; mais un jour, il doit le quitter et poursuivre son chemin. Pour Jean, cette "rupture" le laisse triste à mourir.
Cependant, plus tard, il pourra s'attacher à une fille simple mais gentille et sensible, Dorine, qui tombe éperdument amoureuse de Jean. Cette jeune fille le marquera à vie.
ce roman raconte la vie simple d'un garçon qui ne sera qu'errance. Toute sa vie, il marche toujours plus loin, s'attachant, puis reprenant son chemin ; l'exode de la seconde guerre mondiale est le sujet principal sujet de ce roman.
J'aime beaucoup Christian Signol car il raconte la vie de simples gens avec beauté, et "Une vie de lumière et de vent" en fait partie. Pourtant, je trouve qu'au fil des ans, la musicalité, la poésie qui appartenait à son style s'atténue. Est-ce parce que je me suis habituée à son style si pur et limpide des débuts que je n'arrive plus à apprécier à leur juste valeur ses dernières romans ?
Lecteurs et lectrices de Christian Signol, dites-moi ce que vous en penser. La magie aurait-elle réellement disparue ? Ou est-ce moi qui ne la retrouve plus ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LisonsDesLivres
  06 juillet 2018
Malheureusement, je termine ma lecture déçue et en restant sur ma faim.
En effet, je ne suis pas du tout parvenue à m'attacher au personnage principal, Jean Dolin, pour trois raisons:
-) tant de drames dans une seule vie, c'est trop et ça n'apporte rien à l'histoire
-‎-‎) le fait que ces drames soient cités de manière redondante. . Trop c'est trop et je me suis lassée.
-‎) la personnalité de Jean Dolin m'a énervée.
La fin m'a déçue car on ne sait pas ce que deviennent les personnages secondaires.
Le seul point positif demeure les splendides description de paysage.
Grande fan de Christian Signol, c'est donc ma première déception.
Commenter  J’apprécie          50
patmar8082
  22 mai 2019
J'ai eu beaucoup de mal au début de l'histoire mais au fil de la lecture je me suis attachée au personnage de Jean Dolin. On a envie de savoir ce qu'il va lui arriver. Un peu déçue de la fin, que je trouve trop "bâclée" car on ne sait pas ce qu'il arrive aux autres personnages.
Je le recommande quand même même si ce n'est pas mon préféré
Commenter  J’apprécie          00
bluesman
  18 octobre 2014

Une histoire simple , des personnages simples , cela suffit pour faire un beau roman digne de Mr Signol .
Commenter  J’apprécie          100
andreepierrette
  07 janvier 2016
Je viens de lire ce livre superbe qui m'a tenue en haleine l'espace de deux soirées. Je le recommande à toute personne sensible aux douleurs de l'enfance délaissée par la société, C'est aussi la rencontre d'un homme chaleureux qui aidera un adolescent à se construire. parmi les cruautés de certains individus.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
LeFigaro   21 novembre 2014
Signol signe un roman plus sombre que ses précédents, mais cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de lumière. Bien au contraire. C'est sans doute aussi l'un de ses textes les plus lumineux, parce que dans l'histoire de Jean, il y a des sources de vitalité, une chaleur que l'on ressent avec intensité.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
andreepierretteandreepierrette   08 janvier 2016
page 22 : Comment Jean avait-il pu survivre à pareille existence ? Simplement par le fait qu'il avait cru que la vie c'était ça : la peur, les menaces, le froid la rudesse, la survie et pour seule tendresse : celle des bêtes, chiens ou brebis.
Commenter  J’apprécie          40
Maya26Maya26   02 décembre 2016
C'était la deuxième fois que Jean côtoyait l'humanité profonde et généreuse, et, après tous ces jours au cours desquels il avait souffert, il en était aussi bouleversé que lors de sa rencontre avec Fabre. Il aurait voulu l'expliquer à son hôte mais il ne trouvait pas les mots. Il se contentait de savourer ces moments que la douceur du soir rendait encore plus précieux, tandis que la nuit s'annonçait dans des souffles d'air un peu plus soutenus, exaspérant le parfum des feuilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   10 août 2017
Jean Dolin était resté sans jamais connaître la douceur des livres, la caresse du papier, les rêves qu’ils enfantent, les horizons qu’ils ouvrent.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   10 août 2017
Ce fut le début d’une nuit de souffrance, inimaginable pour lui que la violence avait toujours désarmé, rendu incapable de se rebeller.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   10 août 2017
Comment avait-il pu subir ce qu’il avait subi sans jamais se rebeller, pour la seule raison qu’il n’avait connu que la soumission, le silence, et sur sa bouche la main du vent qui régnait là-haut et dictait sa loi immuable, impitoyable aux bêtes et aux hommes ?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christian Signol (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Signol
Extrait de "L'été de nos vingt ans" de Christian Signol lu par Patrick Donnay. Editions Audiolib. Parution le 28 novembre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/lete-de-nos-vingt-ans-9782367627793
autres livres classés : larzacVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1637 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..